Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Entrainement] Près de l'arbre des brumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Entrainement] Près de l'arbre des brumes   Jeu 1 Nov - 20:12

*Oh, un salto pour se dégager ? Pas mal, mais risqué, j'aurais pu te casser le bras mon cher cousin. Je me suis privé de ce petit plaisir pour ne pas trop t'abîmer, mais méfie toi quand même. Enfin bon, tu auras la morale après, chaque chose en son temps. Quoi ? Encore partit ? Tu me prépare peut être quelque chose d'intéressant, je vais en profiter pour me préparer une petite technique ... Un Kawarimi ? Pourquoi pas, mais je ne sais pas ce qu'il va faire ... Me lancer des kunais ? Peut être, on ne sait jamais. Aller, un Kawarimi, un !*

La jeune fille se prépara donc à reçevoir une attaque de son très cher et bien-aimé cousin. Elle sourit un peu, attendit quelques instants qui durèrent un peu plus d'une minute, au moins, elle serait prête. Elle commençait même à trouver le temps long. Une minute de vide dans un combat, c'est long surtout pour celui qui attend l'attaque. Du mouvement ? Non, un coup de vent. Awako sortit un kunai de sa poche, un shuriken, un air dégagé cachant son attente et sa concentration.

Dès les premiers mouvements, la jeune fille avait voulu réagir, mais ses ennemis ne la touchaient pas et repartaient sans cesse ... Que faire ? Ils allaient attaquer d'un moment à l'autre. La Genin se concentra sur son Kawarimi, mais lança un kunai vers le ciel au moment où un Airô apparaissait. Sans attendre de voir si le kunai avait atteind sa cible, elle lança le shuriken dans la direction du Kawabata qui l'attaquait. La surprise de l'attaque du garçon fut totale, elle vit Kawabata arriver et Airô se remplacer par le Tigre. Le coup qui allait l'atteindre se porta sur la buche qui apparût à sa place. Awako avait eu la bonne idée de se préparer à reçevoir un coup, son cousin l'avait surprise et prise totalement au dépourvue. S'il avait été armé, elle aurait pu être mortellement blessée, d'ailleurs le morceau de bois qui se trouvait à sa place et qui avait subit le coup en portait les traces. La jeune fille se releva et avança vers son cousin.


"Hé bien, j'allais râler à propos de ton salto, mais bon ... Le Kawarimi est une technique très utile tout de même. Tu m'aurais bien eue sinon. Félicitations. Ta technique était bien faite et réalisée avec imagination. Pendant un combat, il faut savoir faire face à n'importe quelle situation. Je dois reconnaître que si je n'avais pas prévu qu'un coup m'atteigne, je serais acuellement entre les griffes de Kawabata et ton coup de poing. Tu as gagné ton paris, tu m'a touché."

Elle dit cette dernière phrase en lui montrant les estafilades rouges dûes à un coup de kunai que le garçon lui avait porté. Le combat était fini, Airô avat usé de beaucoup de Chakra durant la lutte, trop par rapport à la dureté de l'épreuve.

"Sinon, je reviens à ma première remarque. Fais attention lorsque tu te dégage d'une prise. Le salto était une bonne idée, mais j'aurais pu te casser le bras pendant que tu l'éxécutais. Il faut être sûr de soi et de sa vitesse. Pour te dégager, prend l'adversaire par surprise, détourne son attention et il relacheras sa prise. OK ?
Pour ce qui est de l'utilisation du Chakra, fais plus attention. Tu dois toujours en avoir en réserve. Dépense le avec soin, n'utilise des techniques que si besoin est, sinon tu prends le risque de te retrouver en face d'un ennemi en pleine forme qui t'achèveras sans problèmes. J'ai déjà combattu pour ma vie, pendant une mission avec Hikari, Yuan et Takara. Avec l'aide d'Hikari, Takara et moi avons réussis à battre un homme de rang Chuunin. Nous avons du utiliser notre Chakra qu'avec beaucoup de précautions pour tenir tout le combat et être prêtes à affronter un autre adversaire au cas où. Donc dose-le toujours prudemment. C'est presque une règle de survie."


La jeune fille parlait beaucoup, mais c'était nécessaire, d'après elle. Elle laissa enfin la parole à Airô tout en se rapprochant de ses affaires d'où elle tira quelques petites chose à manger pour reprendre des forces. Enfin, pour son cousin surtout, même si le combat avait été dur pour tous. Kawabata et Takara se partagèrent une proie et tout le monde se retrouva près de la rivière.
Revenir en haut Aller en bas
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Entrainement] Près de l'arbre des brumes   Sam 3 Nov - 11:05

Assis sur un rocher au bord de la rivière, Airô avait enlevé ses chaussures et laissait ses pieds aller au gré de l'eau. Kawabata et Takara se partageaient une biche un peu à l'écart. Le repas que lui proposa sa cousine fut rapidement accepté par Airô qui était totalement vidé et ne souhaitait que deux choses : manger et dormir.

Tous en partageant le déjeuner, Airô entama la conversation. Il était totalement détendu, plus aucune animosité qui avait mue ses poings durant le combat précédant ne subsistait. Le calme et la quiétude qui régnait en ce lieu, le léger clapotis de la rivière creusant les roches de son lit, et le chant des oiseaux sous le zénith de l'astre ne pouvait inspirer que la paix intérieure. Et c'est dans cet état d'esprit de détente et de gaieté que le ninja comblé qu'il était appris à mieux faire connaissance avec sa cousine qu'il ne connaissait finalement que très peu, tous les deux n'étant pas friands des grandes réunions de famille et des repas interminable ou les adultes après quelques verres de saké tentaient de refaire le monde.

"Et bien tout d'abord je voudrais sincèrement te remercier pour le temps que tu à dénier m'accorder. Je n'est pas vraiment été très sympa avec toi, mais c'est mon tempérament. Et puis je pense pouvoir dire que tu ne l'a pas ménagé non plus." Il prononça cette dernière phrase tous en se frottant le ventre. "Et donc si ça te dérange pas on pourrait le refaire. Parce que je trouve ça très instructif, bien que je ne le montre pas toujours. Je sais et je suis obligé de le reconnaître, tu es plus douée que moi. Mais je me plais à espérer que tu voudrais bien m'accorder cette faveur."

Mais avant qu’Awako puisse répondre, Airô avait déjà enchaîné. Il ne souhaitait pas vraiment avoir de réponse pour l'instant, car si celle-ci refusait pour quelque raison que ce soit, la journée serait gâchée par la déception. Et il voulait que ce bonheur dure le plus longtemps possible.

"Mais plutôt que de parler entraînement et encore entraînement, sortons un peu de ce contexte et apprenons à nous connaître parce que on ne peut pas dire que je connaissance grand chose de toi et je ne crois pas me tromper en disant que c'est réciproque."

C'est à ce moment que Kawabata et Takara revinrent de leur festin, repus il ronronnait comme des chatons prêt de leurs compagnons. Airô repris la parole tous en caressant Kawabata.

"Je rêve que Kawabata et moi devenions les ninjas les plus forts du village et je compte bien atteindre ce rêve. C'est notre nindo qui nous motive et qui nous pousse depuis que nous somme petits. Je pense que tu connais un peu ma famille et je préfère ne pas parler excessivement de la famille car bien que j'aime mes parents et tous les Toras, je ne suis pas très à l'aise avec tous ces liens et donc je préfère mettre tous ça de côté. Mais passons. Personnellement j'aime la solitude, enfin tout est relatif, puisque ma solitude comprends Kawabata."

A ces mots le tigre leva ses deux petites oreilles gardant les yeux fermés.

"Mais ce besoin de solitude ne veut pas dire que je n'apprécie pas ta compagnie, c'est juste qu'être seul me permet de faire le vide dans ma tête et de me reconcentrer sur mes objectifs. A part ça j'aime l'humour bien que ton style d'humour soit un peu "brutal"."

Airô se frotta la mâchoire tout en baillant. Puis il se leva, repus qu'il était, il annonça à sa cousine: "Si tu veux continuer l'entraînement cet après-midi, une petite pause s'impose, car je suis vraiment exténué. Même pour continuer cette conversation, je suis vraiment trop fatigué, j'ai utilisé trop de chakra, et je n'écouterais pas la moitié des choses que tu me dirais alors si toi tu ne vues pas dormir réveille moi dans une heure si ça ne te dérange pas."

Il partit donc s'allonger avec Kawabata à l'ombre d'un arbre. Dès qu''il ferma les yeux il sombra dans les bras de Morphée, laissant Awako à ses activités.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Entrainement] Près de l'arbre des brumes   Mer 7 Nov - 17:20

Le repas fut vite partagé et finit surtout. Pendant tout le discours d'Airô, Awako n'osa pas l'interropre mais imaginait déjà une réponse longue ... très longue. Comme elle avait l'habitude de le faire. Mais elle n'avait que le temps d'acquiscer. A la fin, le garçon alla dormir, laissant Awako qui allait déjà entamer son long discours, en plan. Alors la jeune fille lui souhaita une bonne heure de repos et s'en retourna vers son site initial d'entraînement. Elle avait une heure devant elle. Bien, parfait.

Takara a ses côtés, Awako s'approcha d'un arbre. Une méthode courante pour travailler sa vitesse et ses réflexes. D'un grand coup de pied, elle fit se secouer l'arbre qui laissa tomber plusieures feuilles de ses branches. La jeune fille se lança en arrière pour s'emparer du plus de feuilles possible avant qu'elles ne touchent le sol. Une fois, deux fois, cinq fois. Elle finit par arriver à en attrapper huit. Le peu de vent qu'il y avait la gênait un peu, mais c'était surtout sa vitesse qui était toujours insuffisante. Elle recommença.


*Une, deux, ... trois, quatre. Cinq, six. Vite ! Sept, huit, neuf. Di... non. Neuf. Seulement. Je n'arrêterais pas tant que je n'en aurais pas au moins quinze entre mes mains. C'est partit !*

Awako était déterminée, elle reprit une fois de plus son entraînement, concentrée, gagnant peu à peu de l'assurance et de la maîtrise. Dans ses mains, au bout d'une demi-heure, elle pouvait compter une douzaines de feuilles. Fatiguée par ses nombreux essais, la Genin s'approcha du cours d'eau et but un peu, en profitant pour se rafraîchir le visage. Elle se releva, jeta un regard dans la direction de son cousin avant de retourner à son arbre. De nouveau, elle frappa le tronc, sauta en arrière, attrappa plusieures feuilles, attérit, en attrappa d'autres, s'applattit, en attrappa quelques dernières. En tout, elle en avait dix-huit. Satisfaite, mais pas complêtement, elle reprit sa valse jusqu'à ce qu'elle se rende compte qu'il était l'heure. Il était temps d'aller secouer Airô. La jeune fille laissa choir les feuilles qu'elle serrait dans ses mains, reprit ses affaires et s'en alla vers son cousin.

Elle n'eût pas à le secouer bien fort, rapidement, il fut debout, et prêt à l'écouter. Mais, en tant que cousine, elle était gentille, elle irait doucement. Elle ne lui dirait pas tout d'un coup, enchaînant les idées et les remarques comme elle avait l'habitude de le faire. La jeune fille attendit quelques instants pour que le garçon soit bien réveillé, puis s'assit sur une pierre.


"Ce sera toujours un plaisir de m'entraîner avec toi. De toute façon, nous en avons besoin tous les deux. Nous progresserons ensemble du coup, ce ne peut être que bénéfique. Et effectivement, nous pourrons apprendre à nous connaître.
Pour ce qui est des rêves, le miens est de toujours aller plus loin avec Takara et de prouver une bonne fois pour toute la valeur de notre clan. Finalement, nous avons tous la même idée en tête, mais plutôt que d'être la meilleure, je préfère ne pas l'être seule, mais avec Takara et mon équipe. Je sais que nous voulons tous aller loin. C'est une des premières motivations d'un apprentis Ninja. Mais je sais que je changerais, j'aurais un meilleur but à atteindre plus tard."


Awako fit un petit silence, histoire que son cousin assimile bien tout ce qu'elle racontait. Les deux Tigres étaient près de leur compagnons, la Genin passait son bras autour des flancs de son amie et lui caressait parfois la tête. Elle reprit bientôt, elle n'avait pas fini.

"Moi non plus, je ne suis pas très à l'aise avec tous les membres de ma famille. J'ai plutôt l'habitude de ne compter que sur moi et d'éviter les autres. Mais j'ai changé depuis mon passage Genin. Je suis devenue très bavarde, comme tu peux le constater. Mais le fait d'avoir un bon Sensei, une bonne équipe m'ouvre un peu plus au monde. Je fuis moins les gens et les dicsussions qu'avant. Mais la solitude est vraiment quelque chose dont je ne pourrais jamais me passer. Enfin, en ce qui me concerne, autre que ce que je t'ai déjà dit ... J'ai, dans l'ensemble, assez mauvais caractère, je n'aime pas qu'on me marche sur les pieds, ni qu'on me provoque ... Bref, tout ce qui concerne ce que sont capable de faire les gens pour nous casser les pieds. Mais je pense que mahleureusement, je cherche parfois moi même des noises aux gens, pour peu que je ne les apprécie pas ou que j'aie besoin de me défouler."

Awako ne regardait pas son cousin pendant tout ce temps, ses pieds et les alentours étaient tellement passionnants ... D'ailleurs, pour une fois, elle ne savait plus trop quoi dire. Dès qu'on parlait d'elle, elle se sentait moins enthousiaste, même si aujourd'hui elle avait fait un effort pour fournir quelques réponses précises à Airô qui lui en avait aussi fait quelques unes. Après quelques instants de silence, la jeune fille reprit.

"Sinon je n'aime pas trop parler de moi, donc si tu te sens capable, reprennons l'entraînement. Un peu de course si tu veux. J'ai quelques moyens intéressants pour t'habituer à courir vite, longtemps, et à augmenter ainsi ta rapidité en combat. L'enchaînement des signes aussi est important, si tu le souhaite, on peut s'entraîner sur ça, le temps que tu sois coplètement reposé."
Revenir en haut Aller en bas
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Entrainement] Près de l'arbre des brumes   Sam 17 Nov - 19:19

Airô encore un petit peu engourdis se releva avec difficulté après le monologue de sa cousine qui n'était pas plus intéressant que le sien. Ces discours étaient plus des formalités entre personnes de bonne éducation, et surtout entre deux personnes n'ayant aucune notion de la vie en société, préférant la solitude aux longs et laborieux repas de famille où tout le monde attends impatiemment que les hommes aient finis de refaire le monde et les femmes finis de se raconter les derniers potins.
Car bien que la famille Tora soit une famille de ninja, les personnes en vieillissants se ressemblent toutes, ninja ou pas.

C'est donc sur cette timide et formelle discussion que les jeunes amis reprirent les activités où ils se plaisaient réellement, c'est à dire l'art de la guerre ou l'entraînement ninja.

"Eh bien je suis partant pour n'importe laquelle de tes propositions, cette sieste réparatrice m'a revigoré, je suis prêt à reprendre l'entraînement avec toi, et je crois que Kawabata est encore plus enthousiaste que moi."

Le tigre approuva d'un bref grognement accompagné d’un regard qui trahissait ses réelles intentions, prendre sa revanche contre Takara.

Après quelques étirements, le jeune garçon et le tigre étaient fin prêt pour débuter les choses sérieuses.

[hrp: Post minable, excuse-moi mais j'avais pas d'inspirations et je voulais pas te couper dans tes grands projets d'entraînement]

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyô Itsu
Invité



MessageSujet: Re: [Entrainement] Près de l'arbre des brumes   Ven 23 Nov - 17:59

Awako :
#+2 Vit
#+3 Int

Airo :
#+2 Vit
#+2 Int
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Entrainement] Près de l'arbre des brumes   Mar 4 Déc - 14:58

"Bon eh bien, allons y pour la course. C'est fatiguant par contre, on se reposeras un peu après. Alors le but est simple, on commence par trotinner, et après un certain temps, toujours le même, on accélère. Le but étant de tenir le plus longtemps et le plus vite possible en suivant nos Tigres. J'ai du me servir de mon Chakra pour finir au début de mon entraînement. Après, un petit peu de renforcement. On en a toujours besoin. Bon, on y va ? Go ?"

Sans attendre plus que nécessaire que tout le monde se mette en place, la petite troupe partit tranquillement, mais tous concentrés. La première tranche de temps se passa doucement, ils réglaient leur souffle, se calaient au même rythme. D'un signe, tous accélérèrent, augmentant le rythme de leurs foulées. Ils étaient partit pour un bon bout de temps, sans parler pour garder leurs réserves, rien ne les arrêtait. Encore et encore, ils accélérèrent jusqu'au moment où leur course ressembla à une vraie course. Ils se donnaient à fond, haletants, sentant leurs membres devenir lourds, mais ils couraient encore, jusqu'au bout. Au bout de trois quart d'heure de cette longue course, ils commencèrent à ralentir et refirent la même chose dans le sens inverse. Ils ralentissaient progressivement, récupérant, inspirant l'air avec un plaisir non dissimulé. Ils étaient rouges, épuisés, mais continuaient à courir, poussés par leur envie de battre l'autre, de se montrer forts et fiers. Une heure et demi après avoir commencé leur course, ils finirent par s'écrouler pour de bon, ils n'en pouvaient vraiment plus. Mais ils repensèrent à leur débuts, quand ils n'étaient qu'étudiants, une seule demi-heure était difficile à tenir. Mais ils s'étaient entraînés dur et ils étaient maintenant beaucoup plus résistants.

Ils s'étirèrent consciencieusement, avant de se diriger vers leurs sacs. Ils burent et continuèrent à récupérer en silence. Les Tigres avaient bus également et se reposaient actuellement, à moitié dans l'eau. Les deux Tora les laissèrent, bien qu'ils se doutent que les deux Tigres se battent pour prendre une revanche sur leur dernier combat. Mais ils étaient avant tout des Tigres Ninjas, aussi les cousins savaient qu'ils n'avaient pas à s'inquiéter. Awako reprit la parole, brisant enfin le silence qu'ils gardaient depuis le début de la course.

"On va peut être s'entraîner à enchaîner les techniques sans les faire, c'est plus reposant. Enchaîner les Taos rapidement est presque aussi important que de connaître la technique. Tu peux gagner un combat juste parce que tu es plus rapide en exécution des signes. Mais ce qu'on vient de faire, tu peux le refaire seul avec Kawabata, c'est un bon entraînement, après tu pourras parcourir de grandes distances rapidement. Donc on va commencer avec des techniques simples, celles qu'on apprend à l'Académie, ensuite avec les techniques qu'on maîtrise chacun. Sauf si tu as des questions, on y va."

Ils se levèrent et se mirent face à face, levèrent leurs mains et d'un accord commun, commencèrent à enchaîner les signes d'une première technique. Airô constata que la jeune fille les exécutait lentement, contrairement à ce qu'elle venait de dire. Mais au fur et à mesure que le temps passait, elle rendait le mouvement de plus en plus fluide, de plus en plus rapide, toujours le même au début, il avait reconnu les signes du Bunshin. Au bout de vingt minutes, ils avaient passé en revue les quatre techniques de bases qu'ils avaient appris à l'Académie. Ils passèrent à l'enchaînement de deux techniques, lentement, puis de plus en plus vite, Bunshin, Henge et Kawarimi, Kinobori pour Awako. Ils se concentraient d'abord sur leurs mains, puis sur celles de "l'adversaire", sans se tromper, sans casser le rythme. Ils se concentraient sur les mains de l'adversaire, pour reconnaître la technique utilisée et réagir en fonction de ce qui allait se passer. Sauf qu'à l'instant précis, ils ne lançaient pas la technique. Encore vingt minutes plus tard, ils commencèrent à réaliser les Taos de leurs propres techniques, ce qui leur prit presque deux fois plus de temps. Ils voulaient être certains qu'au moment voulu, ils puissent les exécuter le plus vite possible et le mieux possible sans avoir à réfléchir. Alors ils continuaient, presque inlassables, à exécuter leurs signes. Ils avaient mal aux mains, leurs doigts s'engourdissaient, mais comme avant, ils se forçaient à continuer. Malgré le fait que seules leurs mains soient en action, ils étaient très fatigués, et quand ils cessèrent après un regard et un aquiescement, un énorme soupir de soulagement leur échappa.

"Bah, je pense qu'on a fait du beau boulot, je ne pense pas pouvoir écrire avant que trois jours se soient passer. Ca va être pratique. Je vais retourner boire, j'en peux plus !"

Elle se leva et s'approcha du ruisseau, but à longs traits et s'allongea au sec. Elle attendit qu'Airô s'approche pour qu'ils reprennent la conversation, cette fois, c'est lui qui allait dire ce qu'il fallait faire. Awako allait le laisser choisir un peu, elle ne voulait pas tout imposer, son cousin était assez grand pour faire ses propres choix.


[désolée, j'ai tout fait, mais mets ta version des choses, ce que tu en pense, ... et pose aussi tes questions si tu en as ou tes remarques. Après, je te laisse proposer ce que tu veux faire, je veux pas m'imposer plus que je ne l'ai déjà fait, c'est à dire beaucoup :p]
Revenir en haut Aller en bas
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Entrainement] Près de l'arbre des brumes   Sam 12 Jan - 12:37

Ils avaient courus ensemble, tous les quatre, pendant un très long moment, accélérant petit à petit, tout en essayant de surpasser l'autre car l'esprit de compétition était bien présent entre les deux cousins et ne cessait de croître au fur et à mesure qu'ils accéléraient. Leurs jambes s'étaient mises à s'emballer, les muscles contracté à leur maximum, répondant aussi vite qu'ils pouvaient commençaient à se serrer, avaient formées des crampes dans les jambes du jeunes chuunin mais la rivalité avec Awako lui interdisait de se laisser aller à un peu de détente. Il s'était surpassé jusqu'à ce que sa cousine daigne décélérer, donnant un maigre soulagement aux muscles endoloris d'Airô.

Décélérant jusqu'à marché, ils avaient ensuite rejoint la petite rivière près de laquelle ils s'étaient reposés quelques heures plus tôt et s'abreuvèrent dans une petite cascade qui créait une douce mélodie en arrière plan de leur deuxième entrainement qui consistait à enchaîner les signes des techniques de la manière la plus rapide possible e toujours en augmentant comme pour la course à pied, la difficulté et la rapidité des enchaînements, passant du bunshin au Kawarimi et toutes les techniques de bases jusqu'aux techniques de rang plus élevées propre au deux ninjas.
Cet exercice paraissait assez facile en apparence mais se révélai aux bouts d'un certain temps ardue et complexe, obligeant le cerveau à analyser les signes d'une rapidité extraordinaire. A la longue, Airô exécutait les signes sans même en être vraiment conscient, comme s'ils devenaient un automatisme, un réflexe aussi certains que le rotulien ou l'achilléen. Les doigts du chuunin commençaient à le faire souffrir à cause des frottements et de la torsion qu'imposait l'enchainement rapide mais aucune expression de cette douleur ne transparaissait sur son visage, ne souhaitant pas perdre face à sa cousine.

Ils enchaînèrent ensuite des signes en fonction de l'autre, leur faisant travailler aussi bien leur stratégie que leur techniques ainsi Airô exécutait des signes de techniques d'attaque pendant qu'Awako exécutait des signes de technique de défense et inversement, élaborant des plans d’attaque ou de riposte sans jamais mettre en application réelle leurs techniques.

Au bout de quelques temps, ils s'arrêtèrent, encore fourbu de leur entraînement à la course à pied et lasser d'infliger cette torture à leur main qui se reposait dans l'eau froide et anesthésiante de la rivière.

La jeune femme c'était ensuite levé, prête à repartir pour un nouvel entraînement. Mais cette fois-ci, elle décida de laisser les rennes à son cousin qui la suivit après s'être rafraîchi à son tour.

"Et bien je n’aie pas encore ton expérience, je dois le reconnaître. Mais je vais faire de mon mieux !"

Il enchaîna ensuite des signes qu'il était désormais, grâce à l'entrainement, rompu à exécuter puis prononça le nom d la technique?

"Mizu-bunshin no jutsu."

De l'eau sortit du ruisseau prenant peu à peu la forme du chuunin, les cheveux se transformant petit à petit de l'eau à la soie qui ondulait sous le vent, les habits sortant par morceau de la mass informe d'eau, entourant la peau qui naissait de la fraîcheur de la rivière.

La masse d'eau était maintenant devenue la copie exacte de l'original et s'approcha des deux cousins. Elle s'adressa ensuite à Awako qui attendait toujours une proposition.

"Et si on faisait un entraînement au taijutsu, histoire qu'on se désencrasse un peu nos mouvements. Parce que je sais pas toi, mais je commence à me sentir à la traine en combat donc un peu de combat au corps à corps ca nous fera pas de mal."

Le vrai Airô se rapprocha ensuite de son original et le prit par l'épaule comme de bons amis.

"Qu'est-ce que t'en pense Awako, ce serait pas mal non ? On a pas le droit d'utiliser d'arme à part nos notre corps et la seule technique de ninjutsu auquel on ait droit c'est le mizu-bunshin. Je doute pas que tu la connaisse vu que tu es une jounin."

Airô retira son bras du clone et se lit ensuite en garde face à son adversaire qu'il attaqua de plein fouet tout en effectuant les signes du mizu-bunshin, créant deux autres clones qui encerclèrent avec l'aide du troisième les deux cousins qui allait bientôt se percuter. Airô n'avait pas laissé de répit à sa cousine, mais il savait qu'elle avait les capacités de réagir rapidement.

Il commença par un coup de pied haut, de la jambe gauche, porté à la tête, puis continua avec un coup de poing du droit dirigé vers le plexus qui prenait de la vitesse grâce au balancier que créait sa jambe en retombant au sol. Il gardait son avant bras gauche en position de garde afin de ne pas recevoir un mauvais coup.

Le chuunin espérait pouvoir se reculer grâce à l'appui que lui procurerait son coup de poing et ainsi préparer une contre-attaque en étant à distance pour ne pas laisser le temps à sa cousine de se reprendre car celle-ci étant du niveau de jounin, il risquerait d'avoir beaucoup de mal s'il perdait l'avantage de la surprise.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Entrainement] Près de l'arbre des brumes   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Entrainement] Près de l'arbre des brumes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» au près de mon arbre ..
» changer joint spi sur arbre de frein D22
» Restaurant Japonais près de chez vous
» Arbre (sapins)
» répères de l'arbre à came sur renault laguna 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Hors trois Villages :: Hors des trois Villages cachés principaux :: Kiri no Kuni :: Marais-
Sauter vers: