Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'oasis. Celui d'un passé amer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hideshi
Kazekage
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 14/08/2006

Feuille de personnage
PV:
0/0  (0/0)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: L'oasis. Celui d'un passé amer.   Lun 16 Avr - 13:40

L’aube se déclara, genèse d’une nouvelle journée aride en cette région frappée par le soleil. La radiance de cet astre immaculé déjà les immenses dunes, se reflétant dans des éclats miroitants.
A l’horizon, une silhouette transcendait le soleil levant laissant quelques traînées de pas après son passage, à première vue, une démarche lente mais régulière caractérisait l’individu, tout simplement pour ne pas subir la fatigue accrue par cette température étouffante.
A mesure qu’il approchait, on pouvait discerner que le corps de celui-ci était drapé d’une étoffe spéciale, un tissu qui lui permettait de traverser cette partie du monde.
En effet, ce vêtement avait comme attribut de le protéger du froid incessant la nuit et de la chaleur insupportable le jour…De plus, on pouvait remarquer que la partie inférieure de son faciès était également protégée par un tissu similaire, sûrement pour l’isoler du sable virevolté par le vent.

Toutes ces préventions, nul doute que l’individu connaissait les lieux et notamment ses caractéristiques pour survivre.

Mis à part les jambes enveloppées d’un matériau noir qui était perceptible à chaque pas, on ne pouvait discerner ce que l’Être dissimulait sous l’étoffe. En tout cas, ce regard transparent, rivé sur un éternel point fixe mais imaginaire répondait aux reflets argentés que pouvaient provoquer certains grains de sable au plus profonds de ses prunelles…

L’inconnu marchait, lentement mais sûrement. Traversant les dunes tout en prenant soin de ne guère succomber aux lieux mouvants ou alors, le terrifiant sirocco qui soufflait éternellement au Nord-Est de sa position…Ce fut une certitude, un novice de cette région aurait déjà trépassé à ces petits aléas.

L’ombre approchait alors d’un endroit bien spécifique puisque ses pas furent destinés à l’amener vers un oasis se situant à quelques mètres désormais…Mais pas n’importe quel point d’eau.
Celui-ci était connu dans le Pays pour avoir été le décor choisi par le défunt Kazekage pour y prononcer ses dernières volontés, un évènement marquant, notamment pour les protagonistes présent à ce moment là…A savoir Rin, Kogane et…Lui.
Cette trame avait eu lieu il y avait tout juste un an…Le Sombre dirigea son regard un peu plus loin lorsqu’il parvint à la Source…Oui, ses iris ciblaient une parcelle de sable, là où le Kage avait affronté l’un des membres de la Zankatsuki.

Tout était clair dans son esprit, les souvenirs refoulés n’hésitaient guère à retracer les images de cette joute, un florilège se songe inondait le subconscient de l’individu qui fut soumis à un état de léthargie, comme n’étant plus connecté à la réalité, perdu dans son passé.
Ses séances de méditation l’avaient poussé à entreprendre ce voyage, il devait affronter les temps révolus pour ne plus être victime de gêne l’empêchant de se galvaniser.
Un combat contre soi-même, il n’y avait rien de plus difficile comme affrontement.

Alors que son visage quittait son axe vertébral pour poser un regard sur l’oasis, le souffle de sa voix venait se perdre dans les aléas du vent tropical, un murmure porté…Mais en fait non, les lèvres se déformaient mais aucun son n’émettait. N’y avait-il rien à dire ? Certainement.
Les dernières volontés de son mentor lui revinrent soudainement, comme un éclair foudroyant le temps et qui figeait sur place.


« Deviens quelqu’un de bien. »

Ces mots résonnaient incessamment, frappant les parois de son esprit, se renvoyant les mots.
Soudainement, il fronça les sourcils, son visage retrouvant les traits d’une neutralité certaine. Le passé est passé. Il était devenu ce qu’il devait devenir.


« J’ai choisis ma voie, bonne ou mauvaise. Faire des choix, s’y attacher…N’est-ce pas là une marque adulte et responsable ? Bon ou mauvais, j’espère que vous ne me jugez pas… »

A croire qu’il était également venu s’expliquer tout en rendant un hommage à celui qui l’a formé. Comme quoi, le bien et le mal ne furent que pure spéculation. Un homme supposé mauvais serait-il apte à faire ce genre de chose ? Tout était relatif…Bien que cet individu était des plus paradoxale…
En tout cas, le moment était au receuillement.

_________________
Hideshi Ikari

Missions.

Rang D: 7
Rang C: 4
Rang B: 4
Rang A: 3
Rang S: 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin
Mort
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 27
Localisation : Dans le lit de ta copine...
Date d'inscription : 29/08/2006

Feuille de personnage
PV:
465/465  (465/465)
PC:
675/675  (675/675)

MessageSujet: Re: L'oasis. Celui d'un passé amer.   Lun 16 Avr - 14:50

Le vent souffla dans les branches larges du palmier principale de l'oasis...Rin venait d'apparaître sous le soleil de plomb du désert, il était appuyé contre le palmier et sans regarder Hideshi ni même ouvrir les yeux, il commença à parler :

"Cela va faire un an..."

Un sourire se dessina sur le visage de Rin, tant de temps était passé dans les esprits de chacun et beaucoup des habitants de Suna avait tourné la page mais le souvenir de Ryu était toujours présent dans la mémoire de Rin, son fils...
Mais le Kazekage remplacant se forca à ne pas tomber dans la nostalgie, les bons moments étaient inéfaçable mais ce n'était pas le moment de les ressortir. Il était là, parmi nous à nous surveiller et il fallait le laisser en paix et ce souvenir de tous ses enseignements. Croisant les bras, il s'adressa de nouveau à Hideshi...


"Cela fait un an également que j'attend ton retour Hideshi...Je vois que tu as grandis, et muris. Peut-être pas comme l'aurait voulut Ryu, mais tu as choisit ta voie ! Je suis pas là pour te juger ni pour te demander de partir...Tu as été comme un fils pour lui, comme chacun de ses élèves d'ailleurs, tu as donc le droit de lui rendre hommage...C'est d'ailleurs tout à ton honneur..."

Toujours les yeux plongés dans l'obscurité de ses paupières qui étaient protégaient du soleil par les larges feuilles de l'arbre qui tirait l'eau de l'oasis donnant à son tronc une fraîcheur qui parcourait le dos de Rin
. Un nouveau sourire se dessina quand il parla d'honneur, est-ce qu'un déserteur pouvait avoir de l'honneur ? C'était une question difficile mais ce qu'y était certains c'est que beaucoup de ninja n'en avait pas alors qu'ils étaient fidèles à leur village. Beau paradoxe qui pouvait donner à réfléchir, pourquoi des déserteurs ayant trahis leur village pourrait avoir plus d'honneur que des shinobis ayant femmes et enfants...Certaines répondrait le destin tandis que d'autre prônerait l'âme comme explication.


"Hideshi, si tu aimais autant Ryu que lui t'aimait tu ne peux pas laisser sa mort sans vengeance...Je ne peux demande cela à personne d'autre ! Je veux les retrouver et leur faire payer leur acte, et je ne te demande pas ton aide, mais je te propose de te joindre à moi. Seul je n'ai aucune chance, toi non plus seul tu ne pourras rien faire. Peut-être même qu'à deux nous ne pourrons rien contre eux, mais je ne peux rester plus longtemps sans regarder la vérité en face...Je dois venger mon Père !"

Rin en disait ces paroles n'avait pas non plus bougés, pas un pli de sourcils, pas un sourire, les yeux toujours fermés et les bras croisés sur l'arbre. La guerre entre les villages ne l'intéressait pas, mais cette vengeance était le vrai but à atteindre par l'intermédiaire de cette guerre idiote...Il fallait que les membres de cette organisation démoniaque sortent au grand jour et fasse une erreur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideshi
Kazekage
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 14/08/2006

Feuille de personnage
PV:
0/0  (0/0)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'oasis. Celui d'un passé amer.   Lun 16 Avr - 17:48

"Cela va faire un an..."

Rin en personne était présent à l’oasis. D’un côté, ce ne fut pas une immense surprise étant donné qu’il est le fils du défunt Ryu, ou quelque chose de ce genre, Hideshi n’avait tout d’abord pas de détails sur leur relation, seulement des brides. D’un autre côté, bien que n’était guère étonné, le Nuke-Nin fit un lent pas en arrière, instaurant une certaine méfiance. Que voulait-il ? Mettre un terme à sa vie pour sa désertion ? C’était là la réponse la plus logique qui lui vint à l’esprit.
A toute question venait une réponse et Rin prit la parole.


"Cela fait un an également que j'attend ton retour Hideshi...Je vois que tu as grandis, et muris. Peut-être pas comme l'aurait voulut Ryu, mais tu as choisit ta voie ! Je suis pas là pour te juger ni pour te demander de partir...Tu as été comme un fils pour lui, comme chacun de ses élèves d'ailleurs, tu as donc le droit de lui rendre hommage...C'est d'ailleurs tout à ton honneur..."


Hideshi ne se montrait plus sur la défensive bien qu’il gardait une certaine distance et méfiance. Un œil aiguisé toisait Rin afin de déchiffrer le moindre geste suspect. Le Déserteur avait de quoi être aux aguets.
Le Jounin resta là, ayant écouté les mots du Kazekage sans véritablement répondre…Il n’avait rétorqué, tout simplement. Voilà quelque chose de soulevé, un terme si vague qu’était l’honneur. Pourquoi un Déserteur n’en aurait pas ? On pouvait avoir des divergences d’opinions sans pour autant en perdre toute civilité et sentiments…Rien que la présence d’Hideshi en ce lieu démontrait ceci.

Voilà les pensées de l’ancien shinobi de Suna, il ne jugeait pas utile des les dires. Certainement le refus du débat, comme dit, il avait choisis sa voie et comme toute décision, il y avait les personnes pour ainsi que les personnes contre. L’unanimité n’était que pure utopie et celui qui dirait le contraire ne serait qu’un aliéné et se voilerait tout bonnement la face.
Pour le moment, le silence fut Roi chez le Déserteur qui restait immobile, les bras le long du corps à observer son vis-à-vis d’un regard qui se voulait involontairement pesant. Celui-ci se contentait d’avoir ouïe des paroles de Rin.


"Hideshi, si tu aimais autant Ryu que lui t'aimait tu ne peux pas laisser sa mort sans vengeance...Je ne peux demande cela à personne d'autre ! Je veux les retrouver et leur faire payer leur acte, et je ne te demande pas ton aide, mais je te propose de te joindre à moi. Seul je n'ai aucune chance, toi non plus seul tu ne pourras rien faire. Peut-être même qu'à deux nous ne pourrons rien contre eux, mais je ne peux rester plus longtemps sans regarder la vérité en face...Je dois venger mon Père !"

La vengeance. Un sentiment similaire à la gangrène qui proliférait et pouvait ronger l’existence d’un Être ayant dû faire face à un drame, à une infériorité, à une défaite culpabilisante, ce ne furent que des exemples. Hideshi resta de marbre, ou plutôt, était en train de réfléchir.
Lentement, il porta une main à l’écharpe dissimulant la partie inférieure de son visage. Les doigts se saisirent du tissu pour l’abattre doucement, sûrement qu’il s’apprêtant à prendre la parole et en même temps, se mettre à l’aise.
Un soupir, audible mais enfoui au sein de sa bouche atteignit les oreilles de Rin. Le visage esquissa un geste négatif.


« Il paraît qu’une personne devient shinobi tout en prenant conscience du rôle et surtout des risques auxquels elle s’expose. Ryu…savait tout ceci et a emporté son adversaire avec lui, de ce fait, il s’est rendu justice de lui-même.
La vengeance en entraîne une autre et ainsi de suite…Alors pourquoi s’engager dans cette spirale sans fin ? Affronter la Zankatsuki, et après ? …Il n’y aura rien, après.

Ne vois pas là un manque de courage, d’honneur ou même une résignation, bien au contraire. Cette colère voire cette haine ne doit en aucun cas obscurcir notre lucidité, cela nous conduira au trépas et je ne pense pas que ce soit la volonté de Ryu…Du moins, je suppose.

Maintenant, à toi d’apprécier ou non ma façon de voir les choses. »


Peut-être que cette réponse d’Hideshi ne sera pas en adéquation avec les objectifs de Rin en tout cas, il prônait les choses posées et claires. Les actes inconscients entraînaient toujours à la perte. Et puis, Rin l’avait dit lui-même, même à deux, ils n’avaient aucune chance, les affronter dans leur fief serait synonyme de suicide. Pour Hideshi, la vie avait toute sa logique, la Zankatsuki se présenterait d’elle-même à eux.

« Puis, je vais sûrement paraître blessant et ouvrir une blessure à peine cicatrisée mais…Les tuer n’enlèvera pas cette culpabilité que tu as de n’avoir su le sauver ce jour là…Tout comme celle que j’ai eu en étant trop faible pour l’aider ou pas assez rapide pour te chercher… »

_________________
Hideshi Ikari

Missions.

Rang D: 7
Rang C: 4
Rang B: 4
Rang A: 3
Rang S: 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin
Mort
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 27
Localisation : Dans le lit de ta copine...
Date d'inscription : 29/08/2006

Feuille de personnage
PV:
465/465  (465/465)
PC:
675/675  (675/675)

MessageSujet: Re: L'oasis. Celui d'un passé amer.   Dim 22 Avr - 12:26

Rin toujours immobile termina la discussion...

"Ta lacheté honore ton rang de déserteur...Adieu"

Rin disparut aussitôt dans un coup de vent, mais Hideshi savait à présent qu'il avait été repéré à qu'à tout moment Rin pouvait intervenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideshi
Kazekage
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 14/08/2006

Feuille de personnage
PV:
0/0  (0/0)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'oasis. Celui d'un passé amer.   Dim 22 Avr - 16:59

Malgrè le fait que Rin se soit envolé d’un coup d’un seul, Hideshi était gagné par un léger sourire empreint d’un amusement voire d’un cynisme flagrant. Finalement, ce fut un ricanement quelque peu éphémère qui le gagna. Un souffle transportera les paroles du Déserteur.

« Et bien Senseï, mon choix n’a d’égal que le votre concernant votre successeur. Cela fait une manche partout et une belle à jouer. »


Hideshi replaça le tissu au niveau de son visage pour en masquer la partie inférieure. Un regard se perdait en direction du village de Suna, devait-il y retourner ? Il le désirait mais la personnification de l’inconscience en la personne de Rin ne fit que mettre un terme à ses doutes. Suna, tout comme les autres villages n’avaient de cesse de camper sur leurs préjugés sans fondements, des diseurs de soi disante vérité. Balivernes tout cela.


« Désolé Senseï mais le comportement de votre stupide « fils » me pousse à gagner cette prolongation. Suna méritait un destin prospère, libre, sans préceptes discriminatoires...Le terme de valeur prendra tout son sens et vaincra cette ignominie. A bientôt. »

Les scélérats ne furent pas forcément ceux que l’on croyait. Rin avait cependant réussit à faire quelque chose de bien, à savoir renouveler la motivation d’Hideshi tout en répondant à ses questions. Il y avait une partie à disputer ainsi qu’un Roi à bousculer.
Le voyage sera court mais riche en positivité, de la même manière, Hideshi disparut soudainement, à la volée du sirocco, rejoindre les siens.

_________________
Hideshi Ikari

Missions.

Rang D: 7
Rang C: 4
Rang B: 4
Rang A: 3
Rang S: 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'oasis. Celui d'un passé amer.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'oasis. Celui d'un passé amer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'éolienne de l'oasis
» Passé, Présent et Futur
» Broder ensemble le marquoir Cadichon du Passé Composé
» Un Goût Amer
» J'ai passé une journée de dingue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Les trois villages principaux :: Suna no Kuni :: Académie :: Archives de Suna-
Sauter vers: