Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La cour intérieure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ryomô Sonsaku
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 33
Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La cour intérieure   Dim 9 Mar - 21:19

Les esquives que j'effectuais me venaient tout naturellement. Un peu comme si tout était naturel pour moi, ou plutôt inconsciemment. Comme si je recevais des messages subliminaux de quelque part, disant à mon système nerveux que faire, à quel moment. Moi, je voyais les boules de feu venir et passer à côté, mais j'avais l'impression d'être dans un corps que je ne contrôlais qu'à moitié.

*A droite...A gauche!*

Baiken m'apportait toute sa science du combat. Mais était-ce seulement possible que ce soit elle qui manipulait mon corps en fonction. Non, impossible. Rien que cette idée me faisait froid dans le dos. Ce corps était le mien, rien que le mien. Je partageais déjà ma tête avec des phénomènes de foire, cela suffisait. Ma réussite n'appartenait qu'à moi! Moi et Baiken.

Mais l'effort avait été bien difficile, et une fois le dernier obstacle passé, je tombais sur le sol comme une pierre, complètement essoufflée et en sueur. Je m'étais livrée entièrement, et j'en payais le prix. Hattori me fixait un court moment, comme si je lui rapelais quelqu'un. A qui? Bof! Je m'en fiche bien...L'important, c'était que je m'en étais sortie avec les honneurs.


"Tu te débrouilles très bien ... tu es agile, puissante et tu possèdes une bonne capacité d'analyse. Tu prends des choix osés et tu n'as pas peur de te porter au devant de tes adversaires et ça je le respecte profondément. Retiens bien ceci!"
*Pfff! N'importe quoi! Tes pas étaient trop saccadés, et tu n'étais pas suffisamment vive sur tes appuis. Et je ne te parle même pas de l'aide que tu as reçu. Non! Tu ne vaux pas une tripette!*
*Ne l'écoute pas! C'est un cas, celle-là! Tu as été très bien.*
*Non, elle a raison. Tu as triché.*
*Exactement. Tu oublie le serment que nous avons tous fait.*
*Ce serment, vous l'avez tous rompu! Alors ne me faîtes pas la morale...*
"Fermez-la! Vous croyez que j'ai besoin d'un mal de tête en prime?!!"
*Oooooh! Chochotte en plus?*
*Mérites-tu vraiment le bandeau? Es-tu taillée pour être kunoichi?*


C'était plus qu'une discussion avec moi-même. C'était un ballet de voix qui se précipitait dans mon esprit. C'était difficilement supportable, mais grâce à l'entrainement que j'avais eu de la part d'Hattori, je maitrisais un peu mieux mes réactions. J'avais retenu ses leçons. Hattori! Il semblait complètement perdu par mon monologue intérieur, mais il savait à présent mon problème, et il avait eu le temps de s'habituer à cela. Alors, il continuait son petit discours.

"La première partie de notre entraînement est achevé. Nous avons travaillé ta vitesse et ton esquive, dans quelques minutes nous travaillerons ta capacité offensive et ta force de frappe. Mais avant d'en arriver là, je vais te laisser un peu de temps. Assis toi, reprend ton souffle, boît de l'eau si tu le souhaite et lorsque tu seras de nouveau concentré et prête, alors nous poursuivrons ton entraînement!"

J'étais une grande partisane de la pause réparatrice. Faire travailler le corps, d'accord. Mais il fallait garder à l'esprit ses propres limites. Cela ne valait pas le coup de forcer un entrainement rugueux au risque de rester clouer au lit pour récupérer, alors que l'on ratait d'autres entrainements. "Chi va piano va sano". Je saisissais la gourde du sensei qui était tombé au sol. Il me l'avait en effet lancé, mais j'étais bien trop essoufflée pour la prendre au vol. J'ingurgitais rapidement le liquide rafraichissant. Cela rompait net avec la féminité que je dégageais ces temps-ci. Puis, une fois bien désaltérée, je récupérais lentement. Les voix se bousculaient dans mon cerveau, et j'attendais la suite des évènements pour ne plus avoir à supporter ce fardeau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hattori Hanzo
Jounin de Suna
Jounin de Suna
avatar

Nombre de messages : 675
Age : 31
Localisation : en train de manger du sable
Date d'inscription : 23/09/2006

Feuille de personnage
PV:
99/99  (99/99)
PC:
284/284  (284/284)

MessageSujet: Re: La cour intérieure   Mar 11 Mar - 10:00

Hattori avait appris à ne pas relever certaines paroles de Ryomô, car apparament elle se les ardressait à elle même, aussi décida-t-il pendant que cette dernière se reposait et essayait de retrouver son calme et sa respiration, d'élaborer mentalement la mise en application d'une technique ninjutsu qui ne faisait pas partie de son registe. En effet, Hattori maîtriser les jutsus de type feu et terre mais face à une étudiante d'affinité vent, il se sentait impuissant. Il était trop tôt pour elle, d'essayer d'assimiler un nouvel élément aussi avait-il décidé de s'en tenir uniquement à la théorie. Il lui suffisait de donner une explication suffisament claire pour lui permettre de se faire comprendre. Alors que la jeune Genin se relevait assez péniblement, il prit la parole.

"Jusqu'à la je ne t'ai pas enseigner de technique offensive et il est temps je pense de remédier à cela. Il te faut une technique suffisament puissante pour déstabilier un ninja d'un niveau supérieur au tien mais aussi une technique qui utilise un élément familier et courant, notament dans le Pays du Vent. Cet élément ... il se baissa pour plonger sa main dans le sable fin qui tapissait la cour intérieur ... c'est le sable!"

Il laissa filtrer les grains comme l'aurait fait un sablier avant d'ouvrir complètement sa main pour faire tomber le reste.

"La technique que je vais t'apprendre te permettra, si tu la maîtrises, de créer une vague de sable. Ce jutsu se nomme le Suna no tsunami! Puissant, cette attaque peut s'étendre sur un large périmètre. Pour créer une vague de sable, il faut que tu insufles ton chakra dans le sol en donnant une impulsion. Tu maîtrises le vent, ton chakra est volatile et léger, après avoir effectué la série de la technique: tigre, dragon, serpent, chien, sanglier, place tes mains ou plutôt tes paumes sur le sable, comme ceci ... il s'accroupit sur le sol en plaqua rapidement ses paumes contre le sable et restant dans cette posture, il continua ... ensuite tu devras insufler ton chakra dans le sable pour le soulever. Il faut que tu compresses ton chakra pour qu'il soit assez fort et assez compact pour soulever une masse de sable assez concéquante."

Il se releva en époussetant sa tunique.

"Essayes et ne te retiens pas!"

_________________
Hattori Hanzo Jounin de Suna no Kuni
Missions effectuées :
Rang D : 5
Rang C : 4
Rang B : 2
Rang A : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryomô Sonsaku
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 33
Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La cour intérieure   Mar 11 Mar - 20:46

Ma discussion s'éternisait. J'avais beau être à présent habituée, je n'en pouvais vraiment plus. Je ressentais une sorte de fatigue mentale. Physiquement, j'avais récupéré assez rapidement, mais le fait d'entendrer continuellement ces fantômes imaginaires entamait toujours un peu plus de ma force. Et puis, finalement, mes voix consentirent à me laisser un peu de repos. Le silence! Juste le souffle du vent, le son grave et léger de l'air s'engouffrant dans les passages étroit de la cour. Entendre également les cris des oiseaux me donnait du réconfort et de la paix. Seul un sifflement persistait, comme si j'étais passée à proximité d'une source de décibel importante pendant quelques minutes. Je n'avais cependant pas le temps d'en profiter au maximum.

Car Hattori, voyant que je m'étais suffisamment reposé, lançait sa seconde épreuve. Il savait apparemment que je manquais de qualité offensive, et que par ailleurs, ma personnalité recelait la puissance du vent. Fuu! Il paraissait gêné...Connaissait-il des justus de ce type? Fuu! Kaze! Il avait trouvé la solution. Une partie de l'équation ardue dont je faisais partie.


"Jusqu'à la je ne t'ai pas enseigner de technique offensive et il est temps je pense de remédier à cela. Il te faut une technique suffisament puissante pour déstabilier un ninja d'un niveau supérieur au tien mais aussi une technique qui utilise un élément familier et courant, notament dans le Pays du Vent. Cet élément ... c'est le sable!"

Il se baissait, prenant dans sa main une poignée de sable. Le résidu pillé de terre s'écoulait lentement, doucement. Un symbole plus que frappant du temps qui s'écoule irrémédiablement.

"La technique que je vais t'apprendre te permettra, si tu la maîtrises, de créer une vague de sable. Ce jutsu se nomme le Suna no tsunami! Puissant, cette attaque peut s'étendre sur un large périmètre. Pour créer une vague de sable, il faut que tu insuffles ton chakra dans le sol en donnant une impulsion. Tu maîtrises le vent, ton chakra est volatile et léger, après avoir effectué la série de la technique: tigre, dragon, serpent, chien, sanglier, place tes mains ou plutôt tes paumes sur le sable, comme ceci ... il s'accroupit sur le sol en plaqua rapidement ses paumes contre le sable et restant dans cette posture, il continua ... ensuite tu devras insuffler ton chakra dans le sable pour le soulever. Il faut que tu compresses ton chakra pour qu'il soit assez fort et assez compact pour soulever une masse de sable assez conséquante."
*Tsunami no Jutsu? Il est fou! Tu n'y arriverais pas, même si tu avais trois vie devant toi!*

Il se relevait en époussetant sa tunique, puis finit de la sorte.

"Essayes et ne te retiens pas!"

J'essayais...Non! Je voulais faire de mon mieux. Pour me prouver que je valais bien mieux que ce que voulait me faire croire ma voix, ou plutôt moi-même. Pour Hattori-sensei aussi! Le chakra se dégageait de mon enveloppe corporelle. Il s'échappait littéralement, et le sable autour de moi s'enroulait sur mes pieds. Tigre! Dragon! Serpent! Chien! Sanglier! Je faisais en sorte de contrôler suffisamment cette énergie déferlante, tout en le laissant s'envoler. Depuis les tenketsus, je faisais en sorte de concentrer mon chakra principalement sur les paumes, principaux outils de la réussite du jutsu.

D'un geste rapide, je tirais mon kimono vers l'arrière, puis m'accroupissais sur le sol tendre de la cour. Les yeux fermés, je marmonnais quelques mots. Je posais mes mains chaudes et douces sur un terrain granuleux et irrégulier. "Tu vas y arriver. Tu vas y arriver." étaient les mots incompréhensibles prononcés. Tout était prêt pour le bouquet final. Je ne faisais plus qu'une avec ce sable. Je ne faisais plus qu'une avec tout mon entourage. Cette brise fine et parfumée. Les rayons de soleil qui me réchauffaient mon visage. Ce sable fin et brulant.


"TSUNAMI NO SUNA!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hattori Hanzo
Jounin de Suna
Jounin de Suna
avatar

Nombre de messages : 675
Age : 31
Localisation : en train de manger du sable
Date d'inscription : 23/09/2006

Feuille de personnage
PV:
99/99  (99/99)
PC:
284/284  (284/284)

MessageSujet: Re: La cour intérieure   Jeu 13 Mar - 11:10

Une légère secousse ou plutôt un soubresaut se fit ressentir et une volée de grains de sable fut projetée dans les airs avant de retomber comme de vulgaires moutons de poussière. Hattori baissa la tête en affichant une moue perplexe. Peut-être avait-il vu trop grand pour la jeune fille? Cette technique était de rang bien plus élevépar rapport à toutes celles que ce dernière avait pu assimiler. Peut être aurait-il fallu commencer par quelquechose de plus compatible avec son niveau, de plus basique? Le Jounin releva la tête, son regard perçant et calculateur posé sur Ryomô. Non ... non il avait vu juste, cette jeune fille avait un potentiel énorme et une envie de bien faire dépassant son entendement. Hattori avait eut l'occasion de voir qu'elle se mettait toute seule la barre très haut, elle se poussait à donner le meilleur d'elle même, elle voulait être reconnu à sa juste valeur et elle ne voulait surtout pas que l'on s'appitoit sur son sort.

"Redresses toi et recommences!"

Des mots simples qui se devaient de stimuler Ryomô, pas de compassion, pas de pitié, le timbre de voix d'Hattori n'était plus condescendant et jovial, il devait pousser la jeune fille, la pousser à s'exprimer pleinement. Avec la maîtrise d'une telle technique, elle allait peut être franchir un cap important pour elle comme pour le village qui allait pouvoir désormais lui confier des missions or du village.

"Tu n'as pas assez compressé ton chakra, comme veux-tu créer et lever une vague devant toi si tu ne le compresse pas? Il faut le durcir, le modeler pour qu'il soit plus compact, puis lorsque tu plaqueras tes mains contre le sable donne une dernière impulsion pour se faire dresser devant toi une vague offensif mais aussi défensive. Ne t'économises pas surtout!"

Il reprit son attitude d'observateur les bras croisés sur son torse, il attendait patiement tout en préparant des exercices complémentaires qui pourraient s'avérer nécessaire à l'assimilation de cette technique par la jeune fille.

_________________
Hattori Hanzo Jounin de Suna no Kuni
Missions effectuées :
Rang D : 5
Rang C : 4
Rang B : 2
Rang A : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryomô Sonsaku
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 33
Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La cour intérieure   Sam 15 Mar - 11:50

Un tremblement de terre des plus léger...Ou plutôt une toute petite secousse sismique...Il n'y avait en réalité pas de mots suffisamment forts pour qualifier le revers cuisant que j'avais essuyé. Non mais franchement! Je n'imaginais pas avoir raté cet exercice de cette façon. Je voyais déjà la mine dépitée d'Hattori, qui doutait de ma capacité à réussir ce jutsu. Etais-je réellement prête pour ce type de jutsu? Etais-je vraiment taillée pour l'attaque? Il faut bien reconnaitre que l'offensive n'était pas mon truc, mais je gardais à l'esprit que je ne pouvais pas percer dans la voie du shinobi sans technique d'attaque dans ma besasse...Quelle déception! Je savais bien depuis le début que je ne réussirais pas du premier coup, mais échouer de la sorte, cela avait un goût amer. C'était honteux, déshonorant!

"Redresses toi et recommences!"

Oui, je devais me relever. Je ne devais pas rester sur ce lamentable échec, et reprendre de l'avant. Je ne devais pas descendre dans les enfers de la désillusion, et reprendre depuis le début. Ainsi donc, je me relevais doucement, réajustant au passage mon kimono, et je frappais mes mains l'une contre l'autre afin de retirer tout le sable qui s'était agglutiné dessus.

"Tu n'as pas assez compressé ton chakra, comme veux-tu créer et lever une vague devant toi si tu ne le compresse pas? Il faut le durcir, le modeler pour qu'il soit plus compact, puis lorsque tu plaqueras tes mains contre le sable donne une dernière impulsion pour se faire dresser devant toi une vague offensif mais aussi défensive. Ne t'économises pas surtout!"

Il a raison. Ca me tuais, mais il avait raison. Destruction! Compression! Transformation! Le principe même. Je ne voulais certainement pas partir sur une défaite, j'avais bien trop de projet pour moi pour me décourager sur cette côte. Concentration. Je mobilisais tout le chakra qui était en moi. Il s'évaporait et il circulait partout dans mon être. Il était pourtant trop vaporeux pour réussir ce coup-là. Une leçon bien retenue. A force de volonté, je faisais en sorte que cette énergie qui m'habitait se concentrait en un seul point. J'en avais mal. Concentrer autant de chakra sur un seul endroit était en soi une chose douloureuse. C'était comme si un tigre féroce était enfermé dans une parcelle restreinte. Comme si mon chakra avait une volonté propre, et qu'elle voulait exploser.

*Attend, je vais t'aider.*
*Qu'est-ce que tu ne ferais pas sans elle...*


Tigre, dragon, serpent, chien, sanglier. Je libérais les sceaux. J'étais à la limite de la rupture. Mes mains possédaient une énergie terrifiante. Fébrile, je m'accroupissais avec grâce, mais aussi complètement tremblotante. Pas question d'échouer aux portes de la gloire! Je posais mes petites menottes sur ce sol fait de fins grains de sable. Ainsi fait, je libérais enfin toute la tension accumulé. Ne faire plus qu'un avec le sable, avec Suna. Je voulais littéralement sculpter ce sol meuble, créer une vague immense qui inonderait toute l'académie. Haine et tristesse. Déception et hantise. C'était ces sentiments qui m'animait à tous les moment de mon existence futile...

"TSUNAMI NO SUNA"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hattori Hanzo
Jounin de Suna
Jounin de Suna
avatar

Nombre de messages : 675
Age : 31
Localisation : en train de manger du sable
Date d'inscription : 23/09/2006

Feuille de personnage
PV:
99/99  (99/99)
PC:
284/284  (284/284)

MessageSujet: Re: La cour intérieure   Mar 18 Mar - 10:21

Instinctivement Hattori recula de quelques pas, la secousse actuelle était bien plus puissante que la précédente, le Jounin avait donc anticipé sur l'attaque de Ryomô. Cette dernière s'était apparament bien mieux préparer mentalement, son visage était comme marbré et emprunt d'un léger soupçon de colère, elle avait du se stimuler pour lancer la technique. La vague de sable ne se fit pas attendre, lentement à l'endroit où la jeune fille avait plaqué ses mains, plusieurs vaguelettes se formèrent mais avant que ces prémisses de l'attaque ne réintègrent le sable, Ryomô donna une implusion de chakra pour relever le tout. C'est à ce moment qu'un mur se dressa devant elle dans un grand fracas et dans un tourbillon de sable, il était large d'environ trois mètres et d'une hauteur d'homme, prenant de plus en plus de vitesse et de contenance, la vague avala les mètres avant de percuter et de s'effondrer sur l'un des rochers qui agrémentait la cour.

Un sourire assez malsain fit une apparition fugasse sur les lèvres du Jounin, ce sourire et du coup l'expression de son visage ressemblait à s'y méprendre à celle que faisait autrefois son ancien maître, le défunt Kazekage, Rin Takaï. L'exécution de la technique par Ryomô venait de donner une idée au Jounin. Incontestablement la jeune fille venait d'assimiler le jutsu, mais puisqu'Hattori avait décidé de relever son niveau offensif, il pouvait lui permettre de pousser un peu plus sa maître du Tsunami no suna.


"Excellent Ryomô! Tu as réussi à comprendre et à appliquer les principes et les bases de cette technique dans un court laps de temps, tu deviens de plus en plus perspicasse et de plus en plus forte, mais ne te reposes pas sur tes lauriers car je te propose de continuer sur cette technique pour y parfaire ta maîtrise. T'entraîner et l'utiliser de manière poussée augmentera ta maîtrise sur elle et donc sa puissance et son coéficient destructeur."

Il leva sa main droite, le majeur tendu en direction du rocher sur lequel avait buté la vague de sable.

"Détruits moi le!"

_________________
Hattori Hanzo Jounin de Suna no Kuni
Missions effectuées :
Rang D : 5
Rang C : 4
Rang B : 2
Rang A : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryomô Sonsaku
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 33
Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La cour intérieure   Mar 18 Mar - 20:28

A peine après avoir appliqué mes mains sur le sable chaud et granuleux, le sol commençait déjà à vibrer sous le flux constant d'énergie que j'imposais. L'effort demandé était immense. J'avais grand peine à maintenir la compression, mais au regard lancé par Hattori-sempai, je savais que j'étais sur la bonne voie. Car des prémices des vibrations suivirent une vague de grande ampleur. Vue ma position, je ne me rendais pas vraiment compte de la taille, mais je savais au fond de moi qu'elle était assez imposante. Elle engloutissait chaque parcelle de terrain. Elle dévorait le moindre obstacle, comme un démon affamé. Le fameux démon de sable. J'entrevoyais son visage, son âme. Je découvrais l'esprit même de Suna. Tout comme la volonté du feu de Konoha, nous autre sunaiens, nous avions celle du sable. Une volonté tout aussi puissante qui nous emmenait au-delà de nos propres limites. Mais j'étais bien loin du niveau de Gaara du Sable.

En effet, je n'avais fais qu'entrevoir ce kami, et il disparaissais sitôt que je m'approchais de lui. Et la vague terrienne s'était heurtée à plus forte qu'elle : Un rocher. Un simple rocher! C'était vraiment rageant pour moi. Réussir ce tour de force, et finalement rater ici. J'étais comme mordue dans ma fierté. J'essuyais mon front et mes tempes à l'aide du bras gauche, tandis que je constatais que le sensei était plutôt satisfait par ma prestation. Il me demandais malgré tout un peu plus de ma part. Là ou j'avais échouer, il me demandais d'insister.


"Excellent Ryomô! Tu as réussi à comprendre et à appliquer les principes et les bases de cette technique dans un court laps de temps, tu deviens de plus en plus perspicasse et de plus en plus forte, mais ne te reposes pas sur tes lauriers car je te propose de continuer sur cette technique pour y parfaire ta maîtrise. T'entraîner et l'utiliser de manière poussée augmentera ta maîtrise sur elle et donc sa puissance et son coéficient destructeur. Détruis le moi!"

Détruire! Je n'étais pas d'un naturel franchement violent. Honnêtement! Mais il y avait une autre partie en moi qui était vraiment dangereuse. Assassine. Avide de sang. Et c'était cette partie là qui prenait le plus souvent le dessus sur ma nature tranquille et renfermée. Une sorte de double personnalité. Détruit le moi. Un doux frisson se répandait partout dans mes chair. Agréable. Jouissant. Une courte phrase aux pouvoirs majestueux et mythiques. Il ne s'agissait que d'un rocher, mais ces quelques mots m'avaient procuré un sentiment tellement fou que je me sentais de nouveau d'attaque.

*Laisse-moi faire! Je vais réduire ce misérable morceau de pierre en fine poudre!*


Oh! Cette voix, qui d'habitude n'arrêtait pas de me rabaisser voulait m'aider? Je n'en croyais pas mes oreilles. Peu importe! Re-belote. Je mobilisais et focalisais l'immensité de mon chakra retrouvé sur la paume de mes mains. Un peu plus entrainée sur cet exercice, toute mon énergie était concentrée, comprimée dans cette seule et unique partie de mon corps. Je m'accroupissais avec féminité et félinité. Puis je posais mes petites mimines sur le sable. C'était reparti pour le ballet de grains de sable qui menaient une danse autour de moi. Car quelques uns de ces grains échappaient à mon contrôle pourtant des plus rigoureux. Je sentais le sol s'évanouir sous mes pieds, mais je maintenais la pression autant que possible. Allez!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cour intérieure   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cour intérieure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Quelle antenne intérieure pour avoir la TNT fr+ch ??
» Photo d'architecture intérieure - choix d'objectif canon 10-22
» [Lenoir, Frédéric] Petit traité de vie intérieure
» Avis de marché - St Vidal (43) - restauration intérieure de l'église - Lot 2 peintures murales, lot 6 retables polychromes
» Ma maison intérieure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Les trois villages principaux :: Suna no Kuni :: Académie :: Archives de Suna-
Sauter vers: