Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dojo des Togihiwa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Ven 1 Juin - 12:08

Le lendemain...

Il était 17h et Ichiga rentrait de l’académie où il transmettait chaques jours un peu plus de ses connaissances à des nouveaux étudiants du village de Suna. Sa nouvelle responsabilité l’empechait maintenant de s’entrainer durant l’après midi et il devait à présent profiter de chaques petites plages horaires de libre pour travailler. Cela faisait à peine deux jours qu’il était rentré de Konoha, et il commencait déjà à prendre un rythme de travail développé et surtout bien organisé. Il était parti ce matin à l’entrainement avec son grand oncle Hidekazu et allait profiter de cette soirée pour s’entrainer encore. La discipline en vue était le Taijutsu. Il y’a encore un mois, Ichiga n’y connaissait presque rien. Peu à peu, il pût apprendre quelques trucs et développer sa vitesse et sa force, autant d’outils qui lui servirait pour apprendre d’autres techniques et devenir plus puissant.

Ichiga rentrait alors dans la résidence et se dirigeait directement vers le dojo qui était totalement vide. Il rentrait dans la salle et constatait des dégats que le combat avec Kitie avait engandré. Il rentrait donc dans la maison pour attraper quelques outils et réparer les dégats. Ichiga n’aurait pas supporter qu’une autre personne s’occupe de ce genre de chose alors qu’il en était responsable. La premiere chose à faire fût ramasser les kunais et les shurikens qui avaient été utiliser, et les remettre à leur place. La seconde chose fût de remettre en place quelques plaques de bois qui s’était décollée des murs. La dernière grande tâche, reformer les mannequins et les ranger. Une fois les travaux faits, le genin pouvait attaquer l’entrainement.

L’entrainement du jour résidait dans la force et la capacité à donner des coups puissants à son adversaire. Ichiga attrapait alors les mannequins et les placait les uns à coté des autres. Une fois que tout fût installé, il se mettait à terre et commencait alors une série de pompes. Ce genre d’exercice devenait obligatoire pour Ichiga, son entrainement physique était le plus important pour lui. Il avait atteind un niveau de maitrise de chakra qui lui plaisait pas mal, et il souhaitait maintenant combler ses lacunes concernant le Taijutsu. Son endurance n’était pas mauvaise, bien qu’il puisse encore s’améliorer sur ce point précis. Ichiga était à terre, face au sol et commencait sa première série du pompe.


*1…2…3…4…5…6…7…8…*

Il enchainait assez rapidement les flexions et les extension et gardait un rythme soutenu. Il en était à trente pompes et ses bras ne le faisait pas encore souffrir, la preuve qu’il avait gagné en force depuis son départ de Suna. Ses jambes restaient parfaitement tendues et son dos totalement droit, la position parfaite pour effectuer des pompes efficaces sans trop souffrir du dos et des épaules. La première série se terminait, et il se relevait. Tout le long de son entrainement, il allait alterner des exercices physiques et techniques jusqu’à s’épuiser totalement. La force ne viens qu’avec la volontée, la puissance est le fruit d’un entrainement rigoureux.

Ichiga était maintenant debout, il attrapait une série de bandage et se protégait alors les mains. Il s’approchait du premier mannequin et commencait une série de direct dans son visage. Au bout des pieds du mannequin, on trouvait un point de soixante kilos pour éviter qu’il s’envole à chaques coups. Ichiga bougeait de droite à gauche, restant sur la pointe des pieds comme l’exige la tradition du clan. Il frappait, restant étroitement concentré sur le visage pour frapper toujours au même endroit. Ses coups était sec et précis, issue d’une vitesse moyenne qu’était celle d’Ichiga. Les séries de coups s’enchainaits jusqu’à qu’il ressente des douleurs d’une part dans ses pieds à force de rester sur leurs pointes, d’autre part dans les poings à force de frapper contre un mannequin en bois. Cette série de cent coups avait été difficiles mais ne l’avait pas encore achevé. Il se mettait maintenant à terre, sur le dos. Il coincait ses jambes sous des grandes altères et commencait à enchainer une série d’abdos. L’exercice qu’Ichiga aimait le moin, les abdominaux. Ses abdominaux travaillaient, ils l’aidaient à soulever tout le haut de son corps pour arriver à se relever legerement, puis il le soutenaient pour qu’il se recouche. Cette série d’abdominaux eu plus d’effet sur son corps que les deux premieres séries d’exercices, et Ichiga le sentait en se relevant.


Il attrapait le bandage et protégeait maintenant ses deux pieds. Il se mettait à envirron un mètre du mannequin et commencait à frapper avec son pied droit, restant sur la pointe des pieds avec le pied gauche. Ichiga alternait les séries, d’abord une série de dix coups avec le pied droit, puis de dix coups avec le pied gauche. Son but étant de faire cinq séries sur chaques pieds où cents coups. Cet exercice terminé, Ichiga pouvait passer aux choses serieuses, les poids…

Il placait d’abord le mannequin dans la salle. Le but de l’exercice étant de faire sauter une de ses articulations, avec des poids de dix kilos à chaques membres. Entrainement très difficil qui ne manquerait pas de faire souffrir le pauvre genin du village caché du sable. Le mannequin étaiet prêt et les poids placé à chaques extremités du corps d’Ichiga. Il arrivait encore à avancer mais cela était beaucoup plus difficil, sa vitesse en était réduite de la moitié. Ichiga s’approchait alors de son adversaire en bois, il analysait d’abord sa cible pour reperer l’articulation la plus fragile de son corps de bois. Au bout de quelques minutes, il constatait une fragilitée au niveau des rotules. Il se mettait donc en position et frappait de son pied droit la rotule du mannequin. Elle ne bougeait pas, rien ne se cassait et Ichiga quant à lui souffrait le martyre de ce coups qui avait grandement poussé sur sa cuisse droite. Il tombait à terre dans un grand fraquat puis se relevait vaillament.

*Je ne me laisserais pas battre par ce foutu mannequin en bois.*

Il se concentrait sur la rotule et faisait maintenant abstraction de la douleur. Son pied droit devait fracasser cette articulation. Ichiga prenait une derniere respiration et frappait sechement de toute sa vitesse. La rotule du mannequin explosait et le pied du genin passait littéralement à travers. Ichiga enchainait alors sur la seconde rotule du mannequin. Il se reconcentrait et frapper encore séchement, bien plus rapidement que la première fois d’ailleur.

*Très bien, exercice terminé, enchainons sur autre chose*

Il attrapait alors la barre qui se trouvait devant la porte arrière du dojo. Cette barre allait lui servir à effectuer des tractions avec les bras. Ichiga l’attrapait et commencait la premiere montée. Cet exercice demandait beaucoup plus de force que de simples pompes, c’est pourquoi Ichiga mettait beaucoup plus de temps. Il montait et redescendait sans cesse, répétant ce shéma cent fois jusqu’à ne plus sentir ses bras. La douleur arrivait très vite dans ce genre d’exercice, mais cela n’effrayait pas Ichiga. Il aimait cette douleur, une douleur positive, celle de l’entrainement. L’exercice terminé, il décidait de s’arreter et de rentrer chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Kagami
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 28/04/2007

Feuille de personnage
PV:
21/24  (21/24)
PC:
36/36  (36/36)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Mer 20 Juin - 19:30

Arrow Désert

Nana était rentrée de son entraînement intensif avec Karynn. Elle gardait une impression mitigée de son nouveau sensei. Tantôt d'une poigne de fer inflexible, tantôt plus humaine, la Chunin ne lésinait devant rien pour entraîner Nana, quitte à employer des mesures draconiennes pour l'endurcir. La jeune fille était épuisée physiquement et psychologiquement. Elle qui rentrait toujours chez elle avec le sourire, cette fois-ci, elle avait fait une entrée discrète dans la cour de la résidence et avait laissé ses pas la mener au dojo. Elle voulait être seule.
Les paroles cinglantes de Karynn n'avait pas encore été digérée : certes, elle avait voulu la faire réagir, mais ce qui était dit était dit.

Le silence qui régnait dans le dojo résonna aux oreilles de l'adolescente. Elle fit quelques pas dans la pièce. A dire vrai, elle n'était pas belle à voir. Des traces de sang macculaient sa peau, et le sable avait rendu ses vêtements poussiéreux. L'examen de passage était pour le lendemain. Nana ne savait pas en quoi il consisterait exactement. Etait-elle prête ?


*Va savoir...*

Elle risquait de se heurter à nouveau à l'échec durant l'examen, et il lui faudrait apprendre à surmonter cet échec pour aller de l'avant. C'était ce qu'elle avait retenu de la leçon musclée de Karynn. A y repenser, la jeune fille n'était toujours pas calmée.
Elle donna un coup de poing dans un mannequin d'entraînement. Elle eut la sensation de retirer un grand poids de ses épaules. Elle ne voulait pas parler de son expérience, mais ce coup parvenait en quelque sorte à vider les vannes, à la défouler. Nana commença à cribler frénétiquement le mannequin de coup improvisés et désordonnés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruleofrose.webrpg.info/portal.php
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Jeu 21 Juin - 16:15

Kitie fut interrompus dans ses pensées par l’entrée d’une personne dans le dojo. Les pas résonnait dans l’étroit espace de combat réservé à l’entraînement de la famille Togihiwa. Kitie restait bien dissimulé dans le fond de la salle écoutant les moindres faits et gestes de l’invitée surprise.
La curiosité de la jeune fille prit le dessus, elle fit le Ryugan shin’zu et essaya tant bien que mal de voir qui tapait avec rage les mannequins abîmer par le temps. Depuis qu’elle peut voir un peu plus loin, cela simplifiait un peu plus le confort de vie de la jeune Togihiwa, que du bonheur…
C’est là qu’elle aperçus une très belle jeune femme, qui sortait sûrement d’un entraînement intensif. Mais même dans un état sale et blesser, elle restait relativement belle. Sans le savoir, elle voyait pour la première fois Nana, mais il était impossible pour Kitie de savoir son identité.
Doucement les bras croisés, elle s’avança vers la jeune femme visiblement exténuée, observant ses moindres faits et gestes.
Elle s’adossa à un mannequin et prit la parole d’une voie douce, pour ne pas faire sursauté la jeune femme.


« Des fois cela fait du bien de se défouler un peu… »

Elle lui sourit puis continua tout en avançant. Son regard se posa sur les marques laisser par les coups de Nana sur le mannequin.

« En toute franchise, je n’aimerais pas me trouver à la place du mannequin. La question que je vais te poser va te paraître sûrement idiote, mais… on se connaît ? »

Quel désastre… Kitie demandait sans le savoir, si sa cousine la connaissait. Nana allait sûrement prendre Kitie pour une folle.
Depuis leurs entrées à l’académie, les deux filles n’avaient pas eu l’occasion de se revoir et discuter ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Kagami
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 28/04/2007

Feuille de personnage
PV:
21/24  (21/24)
PC:
36/36  (36/36)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Jeu 21 Juin - 18:57

La machoire crispée, Nana se défoulait sur le mannequin sans prêter attention à son environnement. Elle n'avait pas remarqué la présence de Kitie, trop obnubilée par ses pensées. Ce n'est que lorsqu'elle prit la parole que Nana la remarqua. Prise eu dépourvu, le coup de poing qu'elle allait administrer au mannequin dévia de sa course et Nana, emportée dans son élan, tomba littéralement dans les bras du mannequin d'entraînement, comme si elle tentait de l'embrasser.

Gênée, la jeune fille se demanda immédiatement si sa cousine avait perçu sa maladresse. Elle piqua un fard et se redressa immédiatement.


"Désolée t'es pas mon genre, mon vieux..." marmonna-t-elle à l'intention du mannequin. Elle passa une main dans ses cheveux, et posa son regard limpide sur la jeune fille qui se trouvait devant elle. Cela faisait longtemps qu'elles ne s'étaient pas vues, mais Nana n'avait aucun doute sur son identité : c'était Kitie, sa cousine adoptive. Elle avait poussé un peu mais ses traits restaient inchangés. Elle semblait avoir muri également.

"Ouais... Je dois bien admettre que je me sens un peu mieux maintenant, je vais pouvoir décompresser..." répondit la jeune fille, avant de cligner deux fois des yeux à sa dernière phrase. La question aurait certainement paru idiote à quelqu'un d'extérieur au clan Togihiwa, mais elle tomba sous le sens pour Nana. Elle n'avait alors prononcé aucune parole, et se trouvait sûrement trop loin pour que Kitie ait eu une quelconque chance de la reconnaître par les sens.

"C'est moi, Nan, Kitie ! Tu te souviens ?" dit-elle en faisant un pas un avant pour se rapprocher de sa cousine. Elle se souvenait encore de leurs jeux d'enfants avec Ichiga, de la façon qu'elle avait de les couver, en bonne aînée quoiqu'adoptive. Si elle s'était si bien adaptée au bouleversement survenu dans sa petite enfance, c'était principalement grâce à eux. Les enfants s'acceptent et se rejettent sans justification aucune, avec une simplicité déroutante. Kitie et Ichiga eux, l'avaient immédiatement acceptée comme l'une des leurs.
Ces années semblaient bien loin maintenant. Chacun avait ses obligations à présent, ce qui avait conduit à la séparation momentanée des deux cousines malgré la proximité de leurs logements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruleofrose.webrpg.info/portal.php
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Jeu 21 Juin - 19:24

"C'est moi, Nan, Kitie ! Tu te souviens ?"

Kitie baissa la tête et d’un coup rapide se frappa le front avec sa main.

* La honte…Je n’ai même pas pus reconnaître ma propre cousine… j’ai l’air maligne maintenant.*


Un large et beau sourire apparut sur ses lèvres quand elle releva la tête. Elle était heureuse de revoir sa cousine. Pour Kitie, le mot adoptif ne signifiait rien. Pour elle, c’était sa cousine, point. Elle avait autant de respect et d’amour pour elle que pour Ichiga.

* Nana… même si ton nom est différent, nos cœur battent à l’unisson…*

« Cela fait longtemps maintenant cousine, qu’elle plaisir de te revoir. J’ai tant de choses à te raconter. »

Kitie sauta avec une souplesse surprenante sur le cou d’un des mannequin et se posa un instant afin d’être plus à l’aise pour discuter. Kitie ne voulait pour rien au monde déranger sa cousine en plein entraînement, mais elle avait tant de choses à lui dire.

« Grande nouvelle, je vais passer incessamment sous peu l’examen de genin. Et encore plus fort…je peux désormais te voir Nan ! J’ai appris à utiliser notre technique héréditaire et… »

Kitie n’en finissait plus de parler. Elle était si heureuse de pouvoir tout raconter, qu’elle se précipitait, mélangeant parfois deux sujets différents. Elle avait surtout hâte de savoir se que faisait Nana, car d’après sa mère, celle-ci serait rentrer à l’académie…
Kitie, pipelette assurée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Kagami
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 28/04/2007

Feuille de personnage
PV:
21/24  (21/24)
PC:
36/36  (36/36)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Jeu 21 Juin - 20:04

Le soulagement envahit le coeur de Nana. Il paraissait difficile d'oublier quelqu'un avait qui l'on avait vécu tant de choses, mais comme disait l'adage, loin des yeux, loin du coeur. Fort heureusement, Kitie ne semblait pas l'avoir reléguée au placard malgré le temps écoulé. Peut-être que sa cécité lui faisait voir les choses véritablement importantes ?

Nana se détendit un peu.


"Moi aussi ça me fait plaisir de te voir, ça faisait si longtemps !" dit-elle en hochant la tête. Kitie était pleine d'enthousiasme et d'énergie. Nana n'était pas contre un brin de causette légère, qui détournerait ses pensées de son entraînement douloureux. En plus de cela, un peu de compagnie féminine était la bienvenue. Elle n'avait été entourée que de garçons dans son groupe de travail, et elle n'avait même pas eu le temps de sympathiser avec eux ! Avec Kitie au moins, c'était bonne humeur et papotte assurée !
Sans s'en rendre compte, sa cousine venait de dissiper le nuage d'orage qui planait au-dessus de la tête de Nana.


*Elle rayonne comme le soleil en plein désert.*

Nana eut un petit sourire attendri devant son dynamisme.

"L'examen Genin ? Moi aussi ! Je le passe demain figure-toi ! Si ça se trouve on sera dans la même session, ça serait super !" répondit Nana, en se laissant gagner par la fougue de sa cousine. L'examen paraissait bien moins inquiétant si on imaginait un membre de sa famille à nos côtés pour nous soutenir...

*La technique héréditaire...* releva Nana. Son regard s'assombrit légèrement. Désormais, elle se retrouvait encore à la traîne, comme un engin duquel on aurait perdu le mode d'emploi. Cela dit, l'idée que Kitie puisse enfin la voir malgré sa cécité lui remonta le moral. Elle était sincèrement heureuse pour l'adolescente.

"C'est génial ! Alors, de quoi j'ai l'air ?" répondit Nana sur le ton de la plaisanterie, en prenant une pose victorieuse, le sourire jusqu'aux oreilles. En réalité, ses vêtements sales, ses cheveux en broussaille et les traces de sang sur son corps n'étaient pas du plus bel effet. Mais après tout, les yeux du coeur voyait par-delà les apparences de la baroudeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruleofrose.webrpg.info/portal.php
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Ven 22 Juin - 15:21

« De quoi ?! Tu passes aussi l’examen pour pouvoir passer Genin ? »

Le visage de Kitie s’éclaircissait de plus en plus. Elle était si heureuse pour sa cousine… Elle savait que pour Nana aussi, le chemin avait été dur et remplis d’obstacles qu’ils fallaient sans cesse surmonter. La tenue de sa cousine en disait long sur sa détermination à devenir une Kunoichie. C’est dans élan de bonheur et d’enthousiasme, que Kitie se dressait bien droite et le poing en l’air.

« YYaaaaoooooooouuuuuu !!!! Mais Nan, c’est géniale, tu p… »

Trop de bonheur peut nuire à la santé…Kitie avait perdu l’équilibre du haut de son mannequin et tomba la tête la première sur le parquet en bois. Elle se redressa affichant un petit sourire et se frotta énergiquement la tête.

* J’ai la tête solide moi…*

Le fait de savoir que sa cousine préférer, la seule qu’elle avait en faite, passait en même tant qu’elle l’examen, lui enlevait toute angoisse et surplus de stress.
La jeune Togihiwa savait que Nana en voulait vraiment. Kitie savait au fond d’elle que Nana cherchait sans cesse à prouver quelques choses à sa famille d’accueil. Alors que bien des années avaient passer et d’eau couler sous les ponts, que tout le clan Togihiwa, ou enfin presque, la considérait comme une des leurs à part entière, et serait prêt à risquer leurs vies pour sauver la sienne. Mais est-ce que la jeune Kagami le savait ?


Nana :"C'est génial ! Alors, de quoi j'ai l'air ?"

Kitie lui sourit gentiment et lui dit sans attente

« J’ai apprise depuis toute petite, à juger l’apparence des gens, que par leurs beauté intérieur. Et c’est tout se qui compte à mes yeux Nan. »

Elle fit une moue exagérée et laissa tomber lourdement ses épaules. Que la vie était injuste…

« Mais quand même c’est pas juste, t’es mieux foutue que moi… »

La jeune aveugle partit dans un fou rire, comme elle n’en avait pas eu depuis bien longtemps, heureuse d’avoir retrouver cette complicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Kagami
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 28/04/2007

Feuille de personnage
PV:
21/24  (21/24)
PC:
36/36  (36/36)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Ven 22 Juin - 23:20

"Et oui, ma grande ! Je te protègerai, t'inquiète pas !" répondit Nana, confirmant ainsi sa participation à l'examen. Finalement, la chance ne semblait pas l'avoir totalement abandonnée. Passer l'examen en même temps que sa cousine, c'était peut-être là un signe du destin.
Nana plaqua sa main sur sa bouche en voyant Kitie tomber au sol. Sans réfléchir, elle se précipita vers elle, posa une main sur son épaule et tendit l'autre devant sa cousine pour l'aider à se relever. Non pas qu'elle considérât Kitie comme faible, mais plutôt parce que son bien-être l'avait toujours préoccupée. Elle continuait de jouer la grande soeur, et venait d'illustrer inconciemment ce qu'elle venait de dire un instant plus tôt, à savoir qu'elle serait toujours là pour protéger sa cousine en cas de problème.
Nana laissa échapper un bon rire franc aux paroles de Kitie. Elle ne s'était pas attendue à une telle légèreté de propos.


"Que veux-tu, c'est peut-être ça le kekkai genkai des Kagamis !" répliqua-t-elle en haussant des épaules.

"Tu verras, on va tous les faire craquer demain." ajouta-t-elle avec un petit sourire coquin. "Dis-moi, tu le sens comment l'examen ? Tu sais comment ça se passe ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruleofrose.webrpg.info/portal.php
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Sam 23 Juin - 15:05

La tête de Kitie se baissa, laissant apparaître un visage inquiet et plein de question. L’examen approchait à grand pas, et pour rien au monde elle ne voulait le louper. Elle avait travaillée dur pour en arrivée là, la chute aurait été grande. L’excitation partagée des deux jeunes femmes, ne faisait rappeler à Kitie à quel point la date butoir approchait à une vitesse fulgurante. Comment tout cela allait se passe, Kitie n’en avait pas la moindre idée, c’est d’ailleurs se qui lui faisait peur. Après tout, elle était habituer à partir à l’aveuglette…
Elle prit une voie plus sérieuse et répondit calmement à Nana.


« Franchement Nana, je n’en ais pas la moindre idée. Mais une chose est sur, c’est vraiment rassurant de t’avoir à mes cotés. »

Tout allait se jouer demain, la jeune fille était prête et déterminée. La mot d’ordre de cette soirée était : Quand on veut on peut !

« Je pense qu’ils vont nous faire faire les techniques de bases. J’ai hâte de porter fièrement le bandeau du village… »

Un large sourire vers l’avenir, le stresse grandissait d’heure en heure…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Kagami
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 28/04/2007

Feuille de personnage
PV:
21/24  (21/24)
PC:
36/36  (36/36)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Dim 24 Juin - 12:04

Nana eut un sourire tendre pour sa cousine. En bonne Togihiwa, elle disait toujours ce qu'elle pensait avec une franchise touchante. Ses paroles mirent du beaume au coeur de l'orpheline, et on pouvait dire qu'elle ne avait besoin avec la journée qu'elle venait de passer. Elle se rendait compte que Karynn l'avait bien menée en bateau : elle savait que sa famille d'accueil ne la renierait jamais, même si elle échouait. Pourtant, il était clair que Nana voulait absolument réussir.

"Moi aussi ça me rassure de te savoir à mes côtés. On pourra se serrer les coudes. Surtout que dans mon groupe, c'est pas des rigolos. J'ai rencontré que des garçons, mais ils ont l'air assez forts et déterminés." expliqua-t-elle.

"Le bandeau du village... C'est un honneur de l'avoir... Mais ça suffit pas de le porter ! Toi et moi, on le porte déjà là." dit-elle avec conviction, en posant sa main sur son coeur. Nées et élevées à Suna, les deux jeunes filles étaient prêtes à défendre le village becs et ongles. Nana avait beau rêver d'autres contrées et de dépaysement, son coeur resterait toujours au village caché du Sable.

"Il commence à se faire tard, je pense qu'on devrait aller se coucher pour être en forme demain... Mettons toutes les chances de notre côté ! On se retrouve à l'entrée demain matin pour y aller ?" proposa la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruleofrose.webrpg.info/portal.php
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Dim 24 Juin - 13:07

« Ils n’ont qu’à trembler tes garçons… Ils n’ont pas encore vus les deux tigresses de Suna à l’action. » Dit-elle en souriant

Il n’empêche que Kitie savait très bien que les autres élèves étaient eux aussi fort. La compétition à la réussite sera rude. De toute façon, la jeune fille sera fixer demain matin. Elle était prête, du moins c’était son sentiment.
Alors que Nana lui expliquait comme un superbe poème, la fierté partagée qu’elles avaient dans leurs cœurs, pour leur village natal, Kitie était heureuse de dialoguer avec une personne qui l’a connaissait si bien.
Sa cousine disait juste, la jeune aveugle serait prête à donner sa vie pour protéger son village et ses habitants. Bien que encore victime de sa naïveté dû à son jeune âge, elle savait parfaitement se que signifiait le fait d’être un shinobi.


Nana : "Il commence à se faire tard, je pense qu'on devrait aller se coucher pour être en forme demain... Mettons toutes les chances de notre côté ! On se retrouve à l'entrée demain matin pour y aller ?"

Kitie savait très bien qu’elle ne dormirait pas de si tôt. Pourtant il fallait dormir vite, afin d’être en pleine forme pour la dure journée qui s’annonçait.

« Bonne soirée Nan, je t’attendrais devant chez toi demain matin. Je pensais partir assez tôt aux aurores afin de ne pas arriver en retard. »

Alors que Kitie commençait à partir le cœur plus léger, elle se retourna vers sa cousine, sa grande sœur, et lui dit :

« As deux Togihiwa, le taux de réussite est plus grand… »

Kagami dans l’âme, et Togihiwa dans son cœur, Nana avait tout pour réussir…
La jeune aveugle partit vers son lit, se remémorant déjà cet agréable moment passez en compagnie de sa cousine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Kagami
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 28/04/2007

Feuille de personnage
PV:
21/24  (21/24)
PC:
36/36  (36/36)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Dim 24 Juin - 16:20

"Ca marche, Kitie, je ferai en sorte d'être prête à l'heure !" répondit Nana en se dirigeant vers la porte, non sans un dernier coup d'oeil au mannequin à qui elle venait de faire sa fête. Connaissant son habituelle flemmardise et sa difficulté à se réveiller, il allait falloir faire un gros effort le lendemain matin... Mais demain était un grand jour.
La dernière phrase de sa cousine la rassura une nouvelle fois sur son appartenance au clan : elle était ici chez elle à présent. Cela ne faisait aucun doute. Elle n'avait jamais été divisée entre les deux clans qui avaient fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui. Elle faisait coexister ces deux facettes en harmonie. Si elle réussissait l'examen, l'honneur rejaillirait sur les Togihiwas, mais la victoire redorerait le blason des Kagamis.


"Tu as raison, nos parents seront fiers de nous." répondit-elle pour faire écho à la reconnaissance de sa cousine. Sur ces mots, elle prit la direction de sa maison.
*Une bonne douche et au dodo ! Demain est un autre jour !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruleofrose.webrpg.info/portal.php
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Ven 7 Déc - 14:44

Cette odeur, cette présence, qu’il était bon de rentrer chez sois. A peine la jeune fille fut elle rentrer qu’elle se déchépéchai pour le dojo. Plus rien ne pourrait l’arrêter sur la route de la réussite, même l’insurmontable devint possible à ses yeux.
Elle monta doucement les marches en bois, pour enfin arriver à l’entrée de la grande pièce en bois. Le sol ne craquait pas, les murs était impeccables, et ce n’est sûrement pas grâce aux moult combats qui se sont déroulés en ses lieux. La dernière fois qu’elle avait franchis cette porte, elle fut accompagner de Nana, ça tendre amie, qui ne semble plus donner de nouvelle d’elle depuis l’examen de Genin, ce qui ne vas pas sans inquiéter Kitie.
Aucune trace de poussière, l’endroit avait été laissée propre, toujours aussi propre pour ainsi dire. Elle avança décrivant des cercles entre les mannequins. Elle se demandait à quoi elle pourrait bien pouvoir s’entraîner. Après mure réflexion, elle décida de maintenir en forme, sa capacité à ressentir les choses sans son dojutsu.
Elle se dirigea près d’une sorte de petit meuble, où elle prit quatre Kunaïs. Et se plaça en face des mannequins, sans être vraiment tout à coté. Le coté pratique des quatre humains de bois qu’elle avait en face d’elle, c’est que le pied était rotatif sur tout les points.
Après quelques minutes de patience, qui lui permettait de bien malaxer son chakra, elle composa les taös et souffla de toutes ses forces vers ses ennemis du moment. Prit dans le Fuuton Daitoppa, ils se mirent à bouger dans tous les sens, bougeant à vive allure. La jeune Togihiwa, ne perdait pas ne seconde. Elle fit comme une sorte de danse, avec une grâce divine. Et au fur et à mesure les armes volaient et venaient se planter dans le crâne du patin de bois. Ressentant les moindres changement de déplacement dans l’air, ainsi que le bruit du ressort des pantin.
Elle activa les yeux du cœur pour admirer sa réussite, et ne fut pas contrarié de voir qu’elle avait fait mouche pour les quatre.
Elle retira délicatement les Kunais des mannequins, et décida de s’entraîner un peu, et d’augmenter sa vitesse d’attaque. Mais le taijutsu pour une aveugle n’étais pas approprié, sauf bien évidemment pour la famille Togihiwa…
Seule parmi le néant, elle s’entraîna d'arrache pied, pour s’améliorer. Un jour viendra ou se sera elle qui donnera des leçons. Mais il fallait savoir être patient, tout chose à un temps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidekazu Togihiwa
Jounin de Suna
Jounin de Suna
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
PV:
114/114  (114/114)
PC:
445/445  (445/445)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Ven 7 Déc - 16:58

+1 Int'

Hidekazu était essoufflé. Le cérémonie était enfin terminée. Ichiga partit, sa partie du quartier, toujours impeccablement laissée en plan. Un sourire vint traverser son visage unanimement récupérateur. Il colla une main dans son dos, et dégaina son arc. Ca lui prenait, de temps en temps, il le brandissait, vers le ciel, et jurait, qu'un jour il aurait la force d'accrocher une étoile... Un rêve devenu fantaisie désormais, mais un rêve tout de même. Et bien que ça le fasse rire, rien qu'en y pensant, il adorait ces gestes, et tout le passé qu'ils avaient engorgé.

Il entendit quelques bruits sourds dans le Dojo, encore ces pauvres pantins, transpercés par on ne sait quel projectile. Hidekazu se souvint alors de Kitie. C'est pour ça qu'il était rentré : illumination ^.^. Il se précipita vers le Dojo.


" Suna Bunshin. "

Il chuchota ces petits mots avant d'envoyer son clone combattre Kitie en duel. Lui alla discrètement se percher sur l'un des poutres du Dojo, loin de tous les regards, camouflant habilement son aura. Et surtout, prévoyant chacun des regards en les voyant quelques instants à l'avance. Kitie ne pourrait le voir.

" Salut ! Kitie ! Alors ? Tu m'bottes les fesses avec quel jutsu aujourd'hui ? "

Il prit une pause décontractée. Lui faisant face, après l'avoir stoppé dans son mouvement. Une certaine manière d'assurer son autorité. De la pousser à une petite révolte, une motivation supplémentaire, ce n'est pas toujours facile d'avoir envie de taper son papy.

_________________
Hidekazu Togihiwa

Toujours armé de son arc, toujours armé de son rang, toujours sage mais combattant : Hidekazu est un Jounin reconnu de Suna, et sûrement l'un des plus grands Togihiwa de tous les temps... Branche rouge de la famille, il est comme bannis. Mais il vit, comme bon lui semble, et cela lui ressemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Ven 7 Déc - 18:23

Kitie s’était bien entraîné sur les mannequins, en essayant toujours de maintenir une vitesse d’attaque constante. Des gouttes de sueurs tombaient de sont front et venaient à être épongé par le beau bandeau bleu des Togihiwa. Un saut, puis une retournée de jambe, les mannequins en prenaient pour leurs grades, mais aussi les membres de la jeune fille qui n’y allait pas de main morte. Elle frappait fort, comme si sa vie en dépendait, comme si le mannequin qu’elle avait en face d’elle, n’était qu’une forme de ses plus grands cauchemars. Non, on peut dire que pour des bouts de bois, ils souffraient dur…

Kitie commençait à avoir les muscles qui lui tiraient, une bonne chose en soit, car c’est là que ça travaillait le plus. Et quel ne fut pas sa surprise quand elle aperçus entrer dans le dojo son grand-père qu’elle admirait tant.
Mais toujours aussi…lui quoi. Il ne put s’empêcher de provoquer la gamine qui, dans un radieux sourire, répondit à la provocation de son mentor.
D’un geste que l’on pourrait qualifier de rapide, et surtout pris dans le combat qu’elle livrait contre des marionnettes de bois depuis maintenant trois quarts d’heure ; elle prit le dernier Kunai qui était resté accroché et l’envoya droit sur Hidekazu.
Presque machinalement, comme si cet enchaînement était un réflexe, elle fit rapidement le tao de la chèvre et prononça ses mots qu’elle connaissait bien à présent.


chevre


« Bunshin no jutsu ! »


Non pas trois, mais quatre clones sans consistance apparurent à coté de la fillette, tous parfaitement identiques les uns des autres. Sauf peut être une, qui à une petite taille de seins en plus…après, tout n’est qu’une histoire de goût, et fallait-il aussi ce focaliser sur ceux-ci.
La technique employée n’était pas des plus brillante, mais c’était un bon début. Une fois que les cinq Kitie arriveraient sur son grand-père, elle improvisera pour trouver une suite logique, car tout n’est que logique et réflexions.

La jeune Togihiwa, ne pourra pas dire qu’elle était malheureuse. Comparément aux autres Gennins de son âge, mis à part son père décédé, elle est entourée de gens qui l’aime, et qui la soutienne au quotidien. Et ça vaut tout l’or du monde…
C’est pour ça que Kitie se bât, c’est pour ça qu’il faut s’entraîner dur et ne jamais renoncer.
Les cinq aveugles guidés par le Shinz’u Ryugan et leurs sens, fonçaient droit sur le vieil homme…heu…enfin…son grand père quoi (Ne jouons pas sur les mots…)
S’il est vrai que les Togihiwa pouvaient voir les choses avant qu’elles n’arrivent, alors Hidekazu n’aurait aucun mal à éviter les attaques de sa petite fille, d’ailleurs même sans le Ryugan il ne serait pas dur de l’arrêter. Mais tout ça importait peu pour Kitie, elle le savait très bien. C’est jute que c’était beaucoup plus marrant d’essayer de frapper son grand père, que de mannequins sans vies. Dans quelques instants, la team Kitie arriverait à son objectif, mais une question persistait, qu’allait faire le Jounin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidekazu Togihiwa
Jounin de Suna
Jounin de Suna
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
PV:
114/114  (114/114)
PC:
445/445  (445/445)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Ven 7 Déc - 19:28

Hidekazu laissa son clone prendre le Kunai de plein fouet. Il se désintégra dans un torrent de sable, qui s'échoua dans le Dojo. Il sauta de sa poutre. Les clones, il savait lesquels c'était, technique presque inutile devant la puissance de son Dojutsu. Il l'avait vu les créer, il prévoyait leur mouvement, il ressentait, sur le sol, aucune vibration des autres faux humains. Un sourire se lu sur son visage amusé, il accompagnait sa danse de quelques provocations bien à lui.

" Contre qui penses-tu te battre ? Kitie... Voyons ! "

Ses pieds s'envolèrent, ses cheveux blancs disparaissaient devant l'aisance époustouflante de son lourd corps. Chaque clone fut balayé par un courant d'air, et instantanément désintégré.

" Hausse le niveau... Gamine ! "

Il fondait sur elle. Ses bras l'avait rattrapé, pour lui fournir l'équilibre nécessaire à la reprise la course. Il était maintenant à quelques centimètres de Kitie. Il avait esquivé son coup, lorsqu'elle constata qu'il avait déj terrassé sa supercherie. Le Jounin attaqua par derrière lâchement. Il sauta, faufila sa main on ne sait où, et lui vola son bandeau de Suna, celui-même qu'elle portait fièrement depuis quelques heures, minutes.

Il ratterrit à quelques mètres, devant Kitie. Elle n'avait pas esquissé le moindre mouvement. Immobile, prise de vitesse. Hidekazu, à trente pourcents, seulement.


" Allez... Je m'impatiente. "

_________________
Hidekazu Togihiwa

Toujours armé de son arc, toujours armé de son rang, toujours sage mais combattant : Hidekazu est un Jounin reconnu de Suna, et sûrement l'un des plus grands Togihiwa de tous les temps... Branche rouge de la famille, il est comme bannis. Mais il vit, comme bon lui semble, et cela lui ressemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Ven 7 Déc - 20:29

Tout se passa si vite, Kitie ne compris que trop tard que l’homme qu’elle avait 2 minutes auparavant en face d’elle n’était qu’un clone de sable crée par son grand-père. Elle était assez impressionnée par les vielles ruses qui marchaient à tous les coups, que connaissait son grand-père. Il lui en avait appris quelques une, mais bien souvent comme il plaisantait à longueur de temps avec elle, et que son passe temps favoris semblait être de taquiner sa petite fille qui adorait ça –même si elle ne voudras jamais l’avouer- , Kitie ne savait jamais si il était sérieux ou non.
Même si la perspective de le toucher était loin en arrière, kitie de devait d’essayer quoi qu’il se passe. Il fallait qu’elle prouve à son grand père qu’elle était digne du bandeau qu’elle portait.

Un bandeau qui fut vite enlevé par le même homme en question. Et, comme si on lui retirait son âme, Kitie restait figée sur place, sans avoir eu le temps de se rendre compte de ce qui venait de ce passer. Elle passa sa main sur sa taille et découvrit avec horreur, que le bandeau que tenait son grand–père, était le sien, celui pour quoi elle était si fière…
Il avait réussis…Kitie était furieuse, une montée d’adrénaline monta en elle, comme si on venait de lui prendre un biens précieux, et ce fut le cas. Cependant, il ne fallait pas que les émotions prennent le dessus sur ces actes. Mais chose plus facile à dire qu’à faire…
Il était là, à quelques mètres seulement, tenant son précieux bandeau, qui comptait presque autant que celui de sa famille. Ce bandeau bleu qui, remit de génération en génération faisait la fierté du clan.


Papy :" Allez... Je m'impatiente. "

Comme la goutte qui fait déborder un vase, Hidekazu s’avait trouvé les mots juste qui rendais folle sa petite fille. Il la connaissait bien…
D’une toute petite voix tremblante, Kitie essayait tant bien que mal de cacher sa haine soudaine, mais le ton de sa voix la trahis…


« Rend le moi… »

L’air amusée et si craquant de son grand-père que Kitie adorait trop en temps ordinaire, nu pour effet qu’a ce moment là, de l’énerver encore plus. Il devenait difficile de contrôler cette force qui grandissait en elle. Il fallait agir vite, et si possible bien…
Elle commença à courir, courir aussi vite qu’elle pût. Elle le faisait très mal, ou plutôt pas assez efficacement, mais la jeune Togihiwa essayait tant bien que mal d’accompagner chaque mouvements de jambes par une poussée de vent. Mais malgré sa grande affinité qui la lie au vent, elle ne réussit qu’à augmenter sa vitesse de déplacement de quelques poussières…
Mais même des poussières c’est toujours bon à prendre, la fillette n’avait pas le niveau c’est évident. Peu importait désormais, elle était arrivée devant son grand père, et comptait bien retenter sa chance une dernière fois en taïjutsu.
Arrivant vite sur lui, elle fonça en avant et arrivée au dernier moment pivota son bassin qui accompagnait son bras, le talon droit vers l’extérieur, pour donner à son coup de poing droit un maximum de puissance. Evidement le jounin n’eu aucun de mal à esquivé le coup. Mais l’intérêt de cette frappe n’était pas dans ce coup, tout se jouerait au tour suivant.
Un demi-tour sur elle-même pivotant son buste en avant et jetant son pied en direction du visage de l’homme, elle tentait un coup de pied retourné. Mais elle ne cherchait pas à faire une attaque en force, elle voulait juste l’obliger à esquiver de nouveau, pour que ayant l’esprit concentrer sur son pied, habillement en se redressant, elle lui reprendrais le bandeau.
Il était capable de voir les choses avant qu’elle ne se produisent, mais pouvait il se concentrer sur deux actions faites presque en même temps ? Bien sûr que oui, mais toujours est-il que ça donne une chance de plus, il fallait tenter le coup.
Le pied de Kitie arrivait droit sur la figure de son grand-père...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidekazu Togihiwa
Jounin de Suna
Jounin de Suna
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
PV:
114/114  (114/114)
PC:
445/445  (445/445)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Ven 7 Déc - 20:43

[Partie HRP] +2 Vit' + 2 Taï

Si tu as le temps, raconte ton entraînement contre les patins, que ça justifie les points ;-)

Un edit, ou un flash back feront parfaitement l'affaire ![Fin HRP]


Une fois de plus, ça il l'avait prédit. Son bras se leva soudainement. Lançant en l'air le bandeau, puis finissant son mouvement juste devant sa tête, bloquant tout simplement la jambe qui sifflait sous la vitesse impressionnante. Kitie était hors d'elle, Hidekazu fier de lui. Dans cette posture elle progresserait assurément. Elle enchaîna les coups avec acharnement et logique. Elle tait une véritable Togihiwa dans des moments comme ceux-ci, une vraie, pure souche. A la fois déterminée et obstinée, mais aussi concise et attentive. Aucune de ses frappes n'étaient choisies au hasard, du beau boulot.

Sa maladresse avait finis par disparaître. Mais le Jounin voyait une seconde à l'avance chacun de ses pauvres mouvement, dénués d'une force bien impressionnante. Il bloquait, rebloquait, repoussait avec une aisance déconcertante. Certes... mais il avait perdu son sourire, il était concentrait. Il adorait cette sensation, sentir sa petite fille lui donner du fil à retordre. C'était sympa, un sentiment d'accomplissement et de satisfaction... Tout cela mêlé à l'excitation de ces instants qu'il n'oublierai.

Il leva les yeux. Le bandeau redescendait enfin, il allait bientôt le toucher, et risquait par conséquent de retourner dans les mains de Kitie ! Le Jounin profita de la fin d'une vague de coup pour s'exciter enfin... Hide, à quarante pourcents !


Fuuton Suishin’ Hayase

Il repoussa Kitie... Loin de lui, et le bandeau tomba sur son doigt levé. Son sourire revint. Kitie était essoufflée, presque exténuée, les entraînements et les efforts s'enchaînaient pour elle.

" Je vais finir par te casser un bras... Arrête de me frapper, tu ne me toucheras pas.

Tente... Autrement ! Kitie !"


Il avait finis sa phrase avec un ton mielleux et provocateur, il adorait l'attiser encore...

_________________
Hidekazu Togihiwa

Toujours armé de son arc, toujours armé de son rang, toujours sage mais combattant : Hidekazu est un Jounin reconnu de Suna, et sûrement l'un des plus grands Togihiwa de tous les temps... Branche rouge de la famille, il est comme bannis. Mais il vit, comme bon lui semble, et cela lui ressemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Sam 8 Déc - 15:04

Plus tôt, il y a de ça quelques minutes avant l’arrivée d’Hidekazu, Kitie s’entraînait d’arrache pied sur les pauvres corps de bois sans vie, crée pour subir le perfectionnement de leurs propriétaires. Kitie les utilisa et de toutes les sortes. Il y en avait qui ressemblais à un grand poteau d’où partait pleins de petits rondins. Ce fut son premier échauffement, doucement, elle enchaîna coup de coude, tranchant du bras, et ce dans un rythme de plus en plus effréné. Les tiges de bois qui dépassaient était assez rapproché ce qui m’était en scène un combat vraiment très près de l’ennemi, à une distance de moins d’un mètre. Cet exercice avait pour but d’augmenter sa capacité à se défendre, mais aussi à augmenter sa vitesse de frappe, chose très utile si on l’associe à la technique de frappe. Et elle continua comme ça pendant un quart sans faire de pause. L’entrechoquement des ses avants bras sur le bois, résonnait comme un bruit sourd dans la salle vide, on aurait dit comme une sorte de tam-tam qui jouait dans un tempo rapide. Les première goutte de sueur commençait à apparaître, et Kitie décida de se reposer deux minutes, pas une de plus. Après, elle passera à l’exercice suivant, donc au mannequin suivant. Elle but une gorgée d’eau et se positionna devant le deuxième type de bonhomme de bois.
Celui ci lui avait servis un peu plus tôt à son lancer de Kunai, il avait la particularité de se plier aux moindres chocs violents. On frappait, il revenait toujours et encore. La jeune fille se prépara comme il se doit à se nouvel effort. Elle écarta les jambes, essayant le plus possible d’atteindre le grand écart. La douleur infime que lui procurait cet étirement était un bien indispensable si elle ne voulait pas être cassé le lendemain. Un dernier « regard » sur son objectif et elle commença les coups de pied frontal et les retournés. L’axe de son corps devait être parfaite si elle ne voulait pas perdre l’équilibre lorsque qu’elle se retournait jetant son pied en arrière. Il fallait jauger la position adéquate, chose assez dur de rendre instinctif. Quand au coup de pied frontal, il était sculpté parfaitement pour les attaques de front. Une attaque puissante et d’une vitesse d’exécution assez rapide. Ici, le mannequin revenait vite sur la fillette qui devait enchaîner rapidement sur un coup de pied retourné. Après quelques minutes encore, elle tenta même le double coup de pied sauté. Un coup assez lent et dénué de force si on l’exécute mal. Mais au bout de quelques minutes supplémentaire, Kitie était assez satisfaite du résultat. Elle se posa sur un mannequin deux minutes supplémentaire, et but une nouvelle fois une gorgée d’eau. Elle allait passer au troisième mannequin, le plus dur de part sa rigidité à encaisser les coups.
Il s’agissait d’un simple morceau de bois dur, sculpter en forme humaine, celui-ci ne bougeait pas quand on lui donnait des coups. Kitie décida d’assembler ses deux entraînements précédents, à sa voir les coups d’avant bras, de coude et de paume de main, accouplé avec des retournés de jambes.
Elle commença sa tâche, doucement au début puis accélérant au fur et à mesure que les minutes passaient. Et c’est ainsi que de plus en plus vite, de plus en plus précis elle enchaîna les coups. Le rythme des tam-tam s’accélérant toujours plus, la gamine était en transe, et ses avant bras, chauffer par le contact, lui faisait mal, mais peut importait, elle continuait sa course effréné contre ce pauvre mannequin. Dix minutes déjà s’était écoulées depuis qu’elle avait commencé à le frapper, mais la petite ne ralentit pas pour autant, il lui semblait même parfois de voir l’individu sans vie se plier. Quinze minutes, la togihiwa avait commencé à intégrer les coups de pieds retournés. Elle enchaîna les deux mouvements toujours plus vite. Vingt minutes s’était écoulées, elle ruisselait de transpiration, le coup final fut donné.
Au même moment ou elle lança son pied droit vers le tête du souffre douleur, elle positionna bien son corps en arrière, se qui donna à son coup de pied frontal une puissante phénoménal, arrachant la tête du bonhomme de bois, qui roula sur plusieurs mètres avant d’arrêter sa course sur le mur du dojo.
Kitie était contente d’elle en regardant le bout de bois décapité qui se tenait devant elle. Du bon boulot, mais elle ne relâcha pas pour autant, elle prit un peu d’eau et continua ses coups, essayant même parfois des nouveaux enchaînement. Deux minutes après, son grand père l’avait rejoint, la suite, vous le savez …



Le Taïjutsu était inutile sur son grand père, le pouvoir que lui confère le Ryugan, ainsi que ses années de pratique et de vécus, n’arriveraient jamais à être percé par un simple Taïjutsu de ce niveau. Une seule solution s’ouvrait devant elle. Ne connaisant aucun genjutsu elle utiliserais ce qu’elle connaissait le mieux, a savoir le ninjutsu. Il fallait faire preuve de créativité mais surtout de patience pour ne pas répondre et céder aux provocations incessante que lui lançait son grand-père. Kitie, bien qu’ayant un tempérament calme, n’aimait pas se faire ennuyer, chose assez légitime, et qui faisait monté en elle, comme un excès de rage.
Si elle ne pouvait pas avoir son bandeau par la force brute, elle utiliserait alors l’élément du vent pour le récupérer.
Passant le bras sur son flanc gauche, elle regarda brièvement d’où venait la douleur. La technique de son grand père l’avait envoyé voler sans mal, se fut l’atterrissage qui fut plus dur. Mais l’adrénaline prenait le dessus sur la douleur.
Un sourire apparut sur le visage de la jeune Togihiwa, un des ses sourires qui glacerait le sang d’un esprit faible. Il était impossible de savoir à quoi elle pensait, d’ailleurs elle-même ne savait pas très bien. Peut être était-ce dus au plaisir que lui procurait ce combat.
Elle retenta de nouveau, un nouvel assaut. Lâchent ses bras en arrière elle courra à toute vitesse sur la muraille que représentait son grand-père. Arrivé à mi-chemin, se qui fut assez rapide, elle commença à enchaîner une série de tao. Presque arrivée à son but elle s’écria :


« Fuuton Daïtopa »


Tout en continuant de courir, elle souffla son air mélangé à son chakra. Le tout dirigé vers son grand père, elle était assez curieuse de savoir comment celui-ci allait réagir. Le vent de chakra et la fillette se déplaçaient à toute vitesse vers leur cible commune. L’impact probable serait pour bientôt. Chose moins sûr…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidekazu Togihiwa
Jounin de Suna
Jounin de Suna
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
PV:
114/114  (114/114)
PC:
445/445  (445/445)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Sam 8 Déc - 16:02

Le Jounin sentait le sol vibrer, l'air gronder, et les courants changer. Bien qu'impressionnant le Fuuton Daïtoppa de sa jeune petite fille le décevait. Il empoigna le bandeau, mais resta immobile. Il fixait Kitie du regard, sans jamais décoller. Il avait le visage grave, et le sourire disparut, il se battait. La boule d'air arrivait. La boule d'air le traversa. Mais il resta là, droit, debout, raide, et intouchable. Comme transparent.

Kitie tressaillit quelque peu. Elle eut peur pour son papy, dans un premier temps. Puis peur pour elle lorqu'elle le vu inviolé. Elle courrait, et bien qu'elle est ralentit, elle ne parvint à s'arrêter. Hidekazu fit quelques pas, ultra-rapide. Il lui posa la main sur la tête


" Je te laisse une seconde chance.

Essaye encore une fois. Et tu as intérêt de souffler plus fort, sinon tu ne ralentiras même pas mon Jutsu. Compris ?

Je te laisse le temps que tu veux pour te concentrer. Fais preuve de discernement et de force d'analyse. Essaye d'user plus profondément de ton chakra. L'air n'est pas une masse inerte, inspire toi de ses mouvements, ressens-la, et tu pourras alors la condenser plus facilement, en déplacer une plus grande partie, et la lancer plus vite.

Allez ! "


Hidekazu refit un pas en arrière. Il attendait, concentrant une petite partie de son chakra.

* Nous sommes dans un Dojo. Je ne pourrai user de jutsu surpuissant... D'ici quelques semaines, il nous faudra, comme pour Ichiga partir en extérieure si on ne veut pas tout casser. *

_________________
Hidekazu Togihiwa

Toujours armé de son arc, toujours armé de son rang, toujours sage mais combattant : Hidekazu est un Jounin reconnu de Suna, et sûrement l'un des plus grands Togihiwa de tous les temps... Branche rouge de la famille, il est comme bannis. Mais il vit, comme bon lui semble, et cela lui ressemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Sam 8 Déc - 17:57

Un coup d’essais raté, la genin ne c’est pas assez concentré sur son jutsu. Mais à vrais dire, c’est un bon exercice, car en combat il est rare de prendre du temps pour bien préparé ça technique. Seulement il fallait apprendre à faire vite et bien. Seul le temps et l’expérience gagnée auront raisons de ce manque de puissance. Mais comme tout jutsu, il faut l’apprendre à la base, et ne faire qu’au début que de maigres résultats.
Et quel moment de frayeur pour Kitie de voir son grand père encaisser l’attaque sans bouger d’un cheveu. Elle savait que son jutsu n’était pas des plus puissant, mais elle craignait quand même,de faire du mal à son grand-père, même si c’est ce qu’elle cherche à faire depuis maintenant quelques minutes. Il tenait toujours fermement le bandeau de Kitie entre ses mains, mais tous sourire avait disparus sur son visage, ce qui fit concentrer Kitie de plus belle. Son grand-père était sérieux, elle redoublerait son attention autant plus.
Le Fuuton Daïtoppa qu’elle venait de faire à la hâte, n’était pas assez contrôlé, elle se remit en mémoire les différentes étapes, jusqu'à ce que son grand-père l’arrête. Bien sur le chakra n’était pas assez malaxé, et la fatigue tenait aussi un rôle important dans son échec précédent.
Elle écouta attentivement les conseils d’Idekazu, et de son nouvel exercice. C’était un homme sage et plein d’expérience, que Kitie devait tirer profils pour réussir dans sa vie de shinobi.
Cette fois là encore, Hidekazu ferait son propre jutsu, et Kitie devra elle aussi envoyé le sien. Mais si par malheur elle n’arrivait pas à accentuer la puissance de son attaque, elle aurait un peut plus mal que le dernier coup. Elle n’avait pas le droit à l’erreur.
Fort heureusement pour elle, son grand père lui laissa e temps de se préparer correctement à l’élaboration du jutsu Fuuton.
D’un brève hochement de tête elle dit ses quelques mots, pour dire qu’elle avait bien saisis le message de son grand-père.


« Bien, je vais donner mon maximum »

Bien que pour Kitie cette phrase ne veuille rien dire, car pour elle, on peut toujours donner mieux, ainsi la barre fixée du maximum n’a plus lieu d’être. Un très bon raisonnement qui l’aide chaque jour à progresser.
Elle se mit pied joint, baissa légèrement la tête, et fit le tao de la chèvre. Elle devait se concentrer un maximum et malaxer tout se chakra qui parcourait son corps. A ce moment précis, elle se rappela des cours de Kogane, de son apprentissage qui lui a permit d’avoir ce bandeau du village.
Elle devait se concentrer, et fusionner ces deux masses, pour ne former qu’un seul et unique chakra homogène.
Cette fois elle prit le temps, un temps pour tous comme dirait son grand-père, la chakra bouillonnait en elle, mais la partie la plus dure restait à faire encore. Elle devait sentir le courant, tressaillir encore une fois en sentant les masses d’air se mouvoir dans l’espace qui nous entourait tous. Mais sans parler de fatigue elle n’y arriva pas, comme si quelque chose la gênait. Elle comprit automatiquement le pourquoi de ce gène.
Elle dissipa aussitôt sa technique héréditaire, la plongeant de ce fait dans un noir absolue, un noir qu’elle connaissait si bien. Chose étrange, peut être pas, mais Kitie doublait sa perception des choses quand elle était sans la vue, elle ressentait mieux ce qui l’entourait. Chose bien sur impossible de faire en combat, car elle devrait voir tout le tant où est son adversaire. Mais à cet instant, elle avait le temps, alors elle en profita.
Après environ une minute, elle commença de nouveau à ressentir ses courants d’air pourtant si infime. Elle s’imaginais des formes, et les visualisa dans sa tête, là et seulement à cet instant, elle savait reconnaître les masses d’air environnantes. Une chose qu’elle avait développé sans le savoir, mais tout à fait logique, car mis à part les sons et le toucher, elle ne faisait que passé ces journées à ressentir ses masses d’airs. Avant c’était pour les sentir glisser dans ses cheveux, aujourd’hui c’est pour l’expédier sur son grand-père. Elle s’était faite un allié très puissant. Mais ça, elle le découvrira toute sa vie, car on en apprend chaque jour un peu plus…

Pour que sa technique réussisse au mieux, elle fallait qu’elle attende le bon moment, le moment où les masses d’air seraient orientés d’une manière adéquat, d’une manière ou le vent pourvus de chakra soit en parfaite harmonie avec les courant d’air présent. Plus tard, elle espère qu’elle sera capable de changer ces masses d’air pour qu’elles lui soient favorables à l’instante et non devoir attendre le moment le plus approprié. Mais pour l’instant elle devait faire avec ses capacités acquises avant de voir plus loin.


* Là ! *

Le moment tant attendu était enfin arrivé, les masses d’air devant elle s’étaient positionnées d’une façon que l’on pourrait qualifier de plus que favorable.
Elle entendait le rythme lent du cœur de son grand-père et savait donc qu’il n’avait pas bougé. Le moment était arrivé, il ne fallait plus attendre et envoyer le jutsu.
Rapidement elle composa les taôs de la technique…



« Fuuton Daïtoppa ! »


Elle prit une grande inspiration mélangea l’air de ses poumons avec son chakra, mais n’envoya pas la sauce de suite. Bien sur cette attente ne dura que trois seconde a peine, mais suffisamment longtemps pour avoir permis à Kitie, de vraiment bien mélangé l’air à son chakra. Elle devait mettre toutes ses chances de son coté, afin de réussir au mieux son jutsu.
Les masses d’air devant commençait à changer de place, il fallait faire au plus vite. Elle re-souffla tout se qu’elle avait dans les poumons, jusqu’au dernier souffle.
Les cheveux de la jeune fille volèrent en arrière sous la force du vent qu’elle crachait et qui se dirigeait droit vers le Jounin.
Une question était à l’ordre du jour, était il plus réussis que la première fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidekazu Togihiwa
Jounin de Suna
Jounin de Suna
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
PV:
114/114  (114/114)
PC:
445/445  (445/445)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Sam 8 Déc - 23:05

Fuuton Daïtoppa, lvl 2.

Kitie s'était concentré. Hidekazu avait enchaîné quelques tâos... Puis il s'abstint soudain.
Il se posa sur le sol, accroupit, la main en avant.


" Kinobori-da. "

La Fuuton Daïtoppa arriva... Le teint grave de la voix d'Hidekazu témoignait de sa déception, mais aussi de son obstination. Il n'abandonnerait pas, Kitie devait être capable de plus, bien plus que ça.

Il laissa le petit courant d'air lui caresser les épaules. Il leva les yeux, agrippa le bandeau, qui semblait avoir, étrangement été frappé d'un vent supplémentaire. Hidekazu sourit, intérieurement en constatant cela.


" Tu sais Kitie... Tu n'es pas esclave, mais maîtresse des courants de l'air. C'est à ça que rime l'affinité Fuuton. Tout le monde peut jeter un peu de chakra dans le vent, pour l'accentuer.

Mais rares sont ceux qui peuvent faire ça. "


Une petite masse de sable se leva du sol. Porté par les airs, pivotant. Une minie tornade, on appelait ça, une sorcière.

" Je t'offre encore du sursit... C'est la dernière fois.

Mais sache, que c'était mieux, bien mieux cette fois-ci ! "

_________________
Hidekazu Togihiwa

Toujours armé de son arc, toujours armé de son rang, toujours sage mais combattant : Hidekazu est un Jounin reconnu de Suna, et sûrement l'un des plus grands Togihiwa de tous les temps... Branche rouge de la famille, il est comme bannis. Mais il vit, comme bon lui semble, et cela lui ressemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Dim 9 Déc - 11:28

Encore une fois, le temps apprenait à Kitie que le mot Maximum ne rimait à rien. Encore une fois, elle se dit qu’elle pourrait faire bien mieux que le maigre résultat qu’elle venait de faire. C’était d’ailleurs le même avis que son grand-père qui comme déçus intérieurement ne riposta même pas à l’attaque de Kitie. Attaque ; bien grand mot pour le si maigre résultat qu’elle venait de produire devant elle. Et si il y avait bien une chose que la jeune Togihiwa détestait par-dessus tout, s’était d’apporter de la déception quand un membre de la famille la regardait. Elle se disait battante, mais n’a réussis jusque là qu’un simple tour de passe passe. Hidekazu avait raison sur toute la ligne, tout le monde pouvait envoyer du chakra dans de l’air, et le souffler fort pour accentuer le vent envoyé. Mais, ce que Kitie croyait qu’il arriverait dans quelques années, son grand-père lui obligea d’exécuter sur le champ.
Sa dernière exécution de la technique n’était pas bonne, elle le savait très bien que en attendant un courant d’air favorable, elle n’était pas maîtresse- pour reprendre les mots d’Hidekazu- du vent, mais qu’un simple pantin qui agit selon un principe totalement aléatoire. Mais ce qu’elle croyais apprendre avec les années de pratique, elle devait le faire sous les yeux de son grand-père maintenant. Un challenge de taille, elle se devait de réussir, pour toujours faire mieux à chaque fois. Tel était sa vision de l’apprentissage. Si jamais elle perdait la manche qui va suivre, elle insinuerait une part de déception dans le cœur de son grand-père qu’elle aimait tant, si ce n’était déjà fait. Et ça, elle ne pouvait si résigner. Beaucoup d’eau coulera sous les ponts avant que la fillette ne baisse les bras. Elle devait réussir, elle devait s’appliquer, elle devait surtout faire beaucoup mieux et devenir maître de son destin, plutôt que suivre aveuglément une route qui n’était pas tracé. A elle de montrer qu’elle pouvait faire mieux, mais encore une fois, plus facile à dire qu’à faire…


« Merci de m’accorder une autre chance grand-père. J’ai compris mon erreur ; j’ai donné mon maximum, mais à l’instante la barre de mon maximum n’était pas bien haute. Cette fois je vous promets de faire mieux… »

Et ce « mieux » signifiait beaucoup pour elle, elle voulait juste que son papy le sache. Qu’il sache qu’elle se bat pour qu’il soit fière d’elle, qu’elle se bat pour que le nom Togihiwa reste à jamais gravé dans l’histoire de Suna. Si Hidekazu rêvait de décrocher une étoile, Kitie elle rêvait que son clan en devienne une et que jamais il ne s’éteigne.
A ce moment, elle aurait voulus que son père soit là, qu’il lui donne des conseils, la soutienne dans cette dure épreuve qu’est la voie du shinobi. Mais il n’était pas l’heure de penser à tout cela. Elle avait beaucoup de chance d’avoir un grand-père qui prenne soin d’elle, et surtout qui prenne de son précieux temps pour entraîner la jeune fille. Le rang de Chunnin et chef de clan, pesait sur lui comme une charge de responsabilité, et qu le fait qu’il prend autant de tant pour sa petite fille, remplis encore plus Kitie de peine quand elle le voit déçus des ses performance.
Elle devait retenter, un dernier coup, le plus beau. Ne jamais baisser les bras…

En position pied joint et toujours sans le Ryugan, elle baissa la tête et malaxa de nouveau son chakra. Une étape à ne pas prendre à la légère, et qui se devait d’être bien réussis.
La cible à présent, toujours devant elle, son grand-père n’avait pas bougé.
Et arriva le plus dur à faire…
Le courants devant elle n’était pour le moins pas coopératif avec la jeune fille. Elle ne pourrait faire autrement que imposer sa loi sur ceux-ci et les changer à sa guide.


*Je suis la maîtresse…pas l’esclave…Je doit pouvoir les changer, les bouger…mais comment en si peu de temps ?*

Jamais Kitie n’avait fait une telle prouesse, d’ailleurs jamais on ne lui avait demandé de réaliser un tel exploit. Si le fait de contrôler son affinité peut être qualifié d’exploit.
Jamais ? Pas si sur que ça…
Nous somme dans les dunes de sable, Kitie avait huit ans à cette époque. Peut être y avait il eu d’autre moments, mais celui-ci l’eu marquer plus que les autres. Pourquoi s’en souvenait elle à ce moment là, elle-même ne le savait pas.
Dans ses dunes de sables, près d’un petit oasis que Kitie aimait fréquenter, la très jeune fillette aimait se coucher dans le sable chaud, se faisant caresser le visage par les courants de vents, apportant avec eux les parfums d’autres pays. Mais ce jour là que je vous narre, le vent n’était pas pour les moins amicaux. Il soufflait fort, soulevant le sable et pliant le peu d’arbre qu’il y avait. Kitie ne voulait pas partir et retrouvé les blâmes de que ses petits camarades lui imposaient. Elle était là et faisait avec se vent violent, et se sable qui volait partout sur son corps. Ce jour là, Suna connus une des plus grande tempête de son histoire. Mais peu importe, ce n’est pas ce moment que Kitie voulait se rappeler. Non, elle se remémora un instant plus important de cette journée.
A un moment, bien que le vent envoyait tout le sable voler pour ne former qu’un mur de sable, Kitie elle, au milieu de cette tempête restait là, allonger. Chose des plus étonnantes, aucun grain de sable ne venait la percuté, et dans cette grosse masse de vent mélangé à ce sable, la petite s’était crée une sorte de sphère. Le vent qui l’entourait repoussait le sable qui venait vers elle.
Bien qu’a l’époque la jeune fille crut en une sorte de magie, et ses parents en un miracles qu’elle soit encore en vie, à huit ans, ce jour très précis elle avait sans se rendre compte changer les masses d’air qui l’entourait. Elle avait réussis à imposer sa propre loi pour sa survie.

Mais à présent se n’était plus une fillette, et c’est son instinct de survie qu’elle devait refaire ça. Alors elle se concentra de plus belle, obligeant dans une lutte d’esprit acharné, les courants d’airs devant elle non pas de bouger mais d’accompagner son geste. Elle devait réussir, elle l’avait déjà une fois voir même plus, aujourd’hui elle le ferais volontairement.
Les masses compactes qu’elle ressentait devant elle ne bougeaient que très peu. Qu’elle était donc la clé pour réussir à contrôler cette infinité ?
Un seul mot, et cette concentration si forte serais brisé. Il ne fallait faire qu’un avec cet élément pour le comprendre au mieux. Ne faire qu’un pour mieux le contrôler.
Comme si tout était devenus clair d’un seul coup, Kitie releva la tête et laissa échapper malgré elle, un léger sourire de satisfaction. Elle avait compris…

Elle enchaîna les taos rapidement et dit calmement, comme ayant l’air de quelqu’un sûr d’elle-même.


« Fuuton Daïtoppa »


Une grande inspiration elle prit, et d’un souffle fort elle souffla. Elle changea au mieux les masses d’air devant elle, non pas pour qu’il laisse passer au mieux la charge de vent et de chakra, ni même qui la suive, mais que toute cette puissance invisible qui se tenait devant elle ne fasse qu’un avec son attaque. Le chakra et son souffle se mélangeaient de façon homogène et se multipliait au fur et à mesure qu’il filait droit sur Hidekazu.
Ce qu’elle avait compris à cet instant, et que son grand-père essayait de lui faire comprendre, c’est qu’il fallait utilisé les masses d’airs environnante et non les éviter, les contourner.
C’est ça, être maîtresse de son affinité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidekazu Togihiwa
Jounin de Suna
Jounin de Suna
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
PV:
114/114  (114/114)
PC:
445/445  (445/445)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Dim 9 Déc - 11:48

Hidekazu sentit un léger trou d'air... pendant la formation des tâos, la jeune Kitie avait compris. Hidekazu sourit franchement, il voyait l'inspiration dans ses poumons. Une fraction de seconde il cru voir Ichiga, lui envoyer l'un de ses Katons. Il était, ravi ! Les vents, ils les voyaient. Et chaque masse changeait de sens, elle avait finalement, au bout de tout ce temps, pris le contrôle de cette salle. En temps normal elle n'aurait pas autant de temps, elle maîtrisait relativement bien le Fuuton Daïtoppa, au maximum de ses capacités en tout cas.

La boule d'air prenait la direction d'Hidekazu. Le Jounin se releva finalement, en sautant en arrière, il composa quelques tâos. Une petite dizaine, si je ne m'abuse, deux techniques en même temps ?


" Fuuton ! ! Daïtoppa ! "

De la bouche d'Hidekazu sortit une véritable boule d'air. On dirait presque une rasengan géant, mais avec du vent et non du chakra sous pression. La petite boule d'air de Kitie fut submergé, elle n'affola à peine les courants dévastateurs de la grosse d'Hide. Le Jounin contrôlait cependant la situation, et tout pendant que sa petite file était affolée par la force qui l'approchait, il se téléporta presque à ses pieds. La distance qui les séparait était minime.

" Shougeki-Da ! ! "

Hidekazu envoya son onde de choc en plein milieu de la boule de vent. Ce qui pour effet de la faire imploser, et de simplement détruire tous les courants qu'il avait créés. Tout se termina donc, dans le calme plat.

Hidekazu se retourna alors, donnant un coup de pied à Kitie. Sa jambe avait frôlé le sol, simplement pour la balayer, sans lui faire mal. En effet, Kitie ne perdait pas le nord, et elle comptait l'attaquer dans le dos, enfin simplement se saisir du bandeau qui avait glissé le long de son bras. I avait prévu avec son oeil. Et Kitie aussi, avait vu le coup de son grand père, sautant alors pour esquiver...


" Excellent ! Joli Daïtoppa. Elégante esquive ! On va travailler ton oeil, c'est une bonne idée. Je vais te lancer des Kunais ! Hop, active-le tu as trois secondes pour hausser ton propre niveau, encore une fois... "

* Elle se fatigue. Va falloir que je garde toujours un coup d'avance pour pouvoir stopper mes Kunais si jamais elle n'arrive plus à esquiver...

J'vais les jeter à l'envers ! *


Hidekazu avait finit de sauter en arrière -il parlait en sautant- il atterrit à une distance respectable, et lança un premier Kunai.

_________________
Hidekazu Togihiwa

Toujours armé de son arc, toujours armé de son rang, toujours sage mais combattant : Hidekazu est un Jounin reconnu de Suna, et sûrement l'un des plus grands Togihiwa de tous les temps... Branche rouge de la famille, il est comme bannis. Mais il vit, comme bon lui semble, et cela lui ressemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitie Togihiwa
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 23
Localisation : En route pour Konoha...
Date d'inscription : 05/04/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
89/89  (89/89)

MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   Dim 9 Déc - 12:43

Le spectacle qui se déroula devant elle fut des plus impressionnant aux yeux de la petite fille. Une petite fille qui venait de faire un superbe Daïtoppa. Elle avait réussis, elle avait monté plus haut sa barre de maximum.
Mais rien de comparable à celui de son grand-père. Il avait fait un concentré de vent qui aurait balayer la gamine en morceaux s’il n’avait pas riposté lui-même à sa propre technique. Hidekazu fit une autre technique qui impressionna aussi beaucoup la jeune Togihiwa, faire une onde de choc comme ça en quelques instants…
Jamais Kitie ne pouvait même imaginer d’arriver à un tel niveau un jour. Son grand-père représentait pour elle se à quoi elle voudrait devenir plus tard. En moins taquins peut être…
Mais après tout, un grand-père qui n’est pas taquins et qui ne trouve pas de plaisir à enquiquiner sa petite fille, n’est pas un vrais papy !
Kitie tenta une dernière tentative pour récupéré son précieux bandeau, mais en vain. Hidekazu percevait tout à l’avance. Ce qui le rendait encore plus fort. Kitie savait que cette grande force résidait en partie grâce à la technique héréditaire du clan Togihiwa.
Une technique que Kitie avait un peu développer, pour lui permettre de percevoir plus loin. Mais une chose était certaine, elle devait s’entraîner dur encore pour atteindre un bon niveau de cette puissance technique.
Bien que fatiguée, elle ne ressentait pas la douleur de cette heure et demi d’entraînement. Elle était encore sous l’emprise de l’excitation et de la frustration de n’avoir put récupéré son précieux bandeau.
Et elle savait qu’elle ne pourrait aller se coucher, qu’après l’avoir récupéré. Hidekazu la tenait, et il le savait. A vrais dire, il la connaissait par cœur. Elle avait la beauté de sa mère, et le tempérament de son père. Un sacré mélange...

Lorsque son grand père repris ses distances, elle en profita pour activer ses yeux.


chevre


« Shin’zu Ryugan ! »


La pièce noire qui se tenait devant elle, commençait peu à peu à prendre des contours, des formes. Elle vit son grand-père entouré de tous ces mannequins.
Elle devait développer ce précieux don qu’elle a hérité dès son enfance. Encore une chose qu’elle devait faire rapidement. Cette fin de journée fut pour Kitie une des plus dur, mais aussi une des plus enrichissante. Et elle n’était pas encore finie…


« Je suis prête. »

A peine eut elle finis sa phrase que son grand-père lui envoya le premier Kunai. Il déchirait les masses d’airs qu’il traversait à toute vitesse, filant droit sur la jeune fille. Un changement brutal et rapproché de l’espace devant elle lui fit comprendre qu’il était temps de bouger.
Elle esquiva le coup et le Kunai vint se planter sur le mur derrière elle.
Elle baissa la tête honteuse de son échec…
Certes elle avait évité le projectile, mais elle c’était pas du tout servis de ses yeux.


« Je suis désolé Grand-père, depuis toute petite je n’utilise que mes autres sens pour me guider. Et j’avoue que c’est encré en moi comme une habitude. Je n’arrive pas à me concentrer et ne faire confiance qu’au Ryugan. S’il te plait, laisse moi une autre chance... »

Elle espérait que son grand-père lui donne un conseil, parce que enlevé une habitude qu’elle à acquise depuis treize ans, n’étais pas chose aisée.
Elle se prépara de nouveau à un autre lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dojo des Togihiwa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dojo des Togihiwa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rush Hour 3:
» naruto sur la xbox 360
» [Drama] Ranma 1/2
» Cali
» Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Les trois villages principaux :: Suna no Kuni :: Village :: Résidence Togihiwa-
Sauter vers: