Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Mission] La milice de Tsunmei.

Aller en bas 
AuteurMessage
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: [Mission] La milice de Tsunmei.   Dim 9 Déc - 10:48

Lorsqu'il entrouvrit ses yeux, ne distinguant que la pénombre au travers de ses cils, observant son plafond blanc avec la lampe aux motifs antiques, Airô était dans son lit, Kawabata à ses côtés lui mordillant les doigts.
Il se releva e s'assit sur le bord de son lit, se frottant les yeux, espérant ainsi réveiller son esprit encore endormi à cet heure. Il se leva difficilement le dos courbatus par les exercices qu'il avait réalisé avec Chinizu. Il s'approcha de son horloge, sa vision encore un peu floue et se décollant lentement les lèvres il émit un petit cri signifiant son mécontentement de sa stupéfaction. Il n'était que deux heures.
Il se retourna vers Kawabata et dans une voie monocorde il tenta de le blâmer pour ce réveil si matinal, mais ayant gagné un peu de lucidité se rappela qu'il devait partir en mission le jour même.

Il sortit alors tranquillement de sa chambre et prit la direction de la salle de bain, d'un encore mal assuré. Il entra ensuite dan la douche, ferma les rideaux et ouvrit doucement le robinet d'eau chaude dans un grincement strident. Puis laissa l'eau ruisseler sur ses cheveux tout ébouriffé et sur son corps qui peu à peu reprit toutes les sensations auquel il était habitué.
Revigoré par ces ablutions, il se peigna et voulant prendre son bandeau pour l'accrocher autour de son cou, dans une geste devenu réflexe, il se rappela qu'il était en mission et laissa ce bandeau sur a tablette du lavabo.

Il partit ensuite à la cuisine où l'attendait quelques miches de pain et un pot de confiture. Il mit l'eau à chauffer, offrant dans le même temps un morceau de gigot de chevreuil que le père d'Airô avait chassé la veille.
Il retourna dans sa chambre pendant que l'eau chauffait afin de se préparer. Il enfila ses affaires de ninja et son gilet de chuunin qu'il avait récemment reçu. Il remplit son sac de quelques affaires, prit un long manteau à capuche dans son armoire et un foulard bleu pour Kawabata.
Passant dans le couloir qui menait à la cuisine devant un miroir il remarqua la marque de Kiri sur le gilet chuunin et décida donc de l'enlever pour éviter de se faire repérer pendant sa mission.

Il revînt à la cuisine et prit son petit déjeuner, engloutissant les miches de pain et en fourrant quelques unes dans son sac au passage au cas où il aurait un petit creux durant le long voyage qui les attendait.
Finissant rapidement son bol de thé, il partit remplir une gourde d'eau qu'il accrocha en bandoulière qui pourrait autant lui servir de réserve d'eau pour la soif que pour le combat, bien que le pays de la brume ne soit pas connu pour son aridité.

Les préparatifs étant terminés, il laissa une note à ses parents sur la table basse du salon et se mit en route prenant au passage son bandeau qu'il fourra au fond de son sac et sacoche ninja auquel il inclut une ou deux pilule artisanale dont la recette familiale, offrait des compensations énergétiques en cas de manque de nourriture.

Ainsi préparer, il enfila son manteau, laissant la capuche repliée et traversa les portes de Kiri en compagnie de Kawabata, les gardes de veilles notant son passage sur le registre, il put enfin partir vers son objectif, Tsunmei.

Lui restant encore deux heures avant l’aube, il se mit marche vers le port du sud de l'île de Kiri qui permettait de rejoindre plus rapidement l'île ou Airô changerait de bateau afin d'atteindre le port de pêcheurs de Tsunmei.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Dim 9 Déc - 10:49

Il arriva à l'aube au port et embarqua sur la première jonque en partance pour la première île e son périple. Durant le voyage qui dura deux heures, Kawabata et Airô étudièrent les notes de la mizukage sur la ville de Tsunmei et les quelques livres qu'il avait prit de la bibliothèque de ses parents sur l'histoire de cette île.

D'après ce qu'il lisait, l'île dont la ville principale se situait au sud de Tsunmei n'était pas très riche, vivant exclusivement de la pêche de l'aquaculture, c'était une région comme beaucoup d'autres du pays de la brume. La seule chose qui les différenciait des autres régions au passé neutre avait été une guerre civile qui avait opposé les partisans du mizukage aux rebelles. Celle-ci s'était finie par une intervention des ninjas de Kiri stoppant les combats sans trop d'effusions de sang. Depuis, l'île paraissait en paix, tentant de se sortir tant bien que mal de la misère qui régnait dans tous les pays. Car quelques soient les régions, à part l'île d Kiri, aucune ne prospérait et la plupart des habitants étaient tyrannisés par des seigneurs sans aucune pitié, raflant toute les récoltes et assommant les travailleurs d'impôts.
Tous ces villages paraissait attendre une aide de la ville principale qu'était Kiri, mais trop peu avait les moyens de se payer les services des ninjas pour renverser les pouvoirs en place. Seul les cas ou une guerre civile éclatait autorisait le village à une intervention "gratuite".

L'animosité qui venait donc de l'île où était bâtit Tsunmei venait en partit de cet oubli du village caché de Kiri pour les habitants des petites îles tyrannisées. Et selon les dire de la mizukage, c'est dans la ville de tsunmei qu'un complot était née pour afin de renverser la mizukage et ainsi commandé aux villages caché de l'aide pour leur patrie.

Après avoir prit note de toute ses observations il sentit que le bateau s'arrêtai, il sortit alors sur le pont qui était recouvert d'une fine couche de neige blanche. Il leva les eux et des flocons lui tombèrent sur le visage.

Il était heureux de sentir ces doux flocons sur sa peau, de voir s’enrouler autour des voiles, dans le vent marin, la neige légère de l’hiver.

Il descendit à quai, s’emmitouflant dans son manteau, il prit soin d’accrocher un foulard au cou de Kawabata, plus par affection que par utilité vestimentaire, le tigre blanc étant un animal habitué au froid.
Sur les quais, seuls les marins rentrant de la pêche faisaient des allers-retours entre les docks et leurs bateaux, afin de rentrer le poisson le plus vite possible pour aller retrouver leur famille au chaud.
Mis à part ces petits trajets de chariot aux douces fragrances de poisson, rien ne venait perturber le silence étouffant de la neige qui tombait sur la ville portuaire. Celle-ci effaçant toute trace de passage en quelques heures.
En attendant de connaître la décision du capitaine du navire qui devait l’emmener jusqu’à Tsunmei, Airô partit ce réchauffer dans un petit salon où l’on servait du thé. Il s’installa à une petite table, en tailleur et pris son thé des deux mains pour se réchauffer pendant que l’on apportait un bouillon au tigre dont l’appétit primait sur tout autre chose dans ce froid digne de du pays de la neige.
Pendant que les deux compagnons se restauraient, une dame aux parures incroyables vint s’agenouiller sur la petite scène du fond du salon et se mit à jouer du shamisen, mêler à une voie très douce, pleurant un amour perdue.

C’est lorsque le récital de la cantatrice fut finit qu’Airô et Kawabata se remirent en quête du capitaine qu’ils trouvèrent dans un des bars des docks. Il leur annonça que le temps et la visibilité était trop mauvais et qu’il faudrait attendre une météo plus clémente pour lever l’ancre.
Le jeune chuunin ne pouvait se permettre d’attendre un jour de plus, il paya donc un peu plus que ce qu’il devait au capitaine et partit en direction du sud de l’île pour rejoindre une petite ville indiquée sur la carte comme port de pêche et de commerce important. Cette destination avait été choisit pour la proximité ave la ville de Tsunmei qui se trouvait être sur la côte de l’île en face de celle où se trouvait Airô.

Kawabata et lui marchèrent donc dans le froid jusqu’à ce que la nuit vienne voilée le soleil. Ils marchèrent encore un peu pour arriver à un hameau d’agriculteur qui vivait dans le pays de la brume assez fréquemment en autarcie, se différenciant du peuple de la mer par leur activité agricoles.
Il demanda l’hospitalité à un vieux couple qui après quelques réticences offrit la grange comme dortoir improvisé au jeune homme ainsi qu’un repas à leur tables.
Ils partagèrent une soupe agrémentée de lard de cochon qui leur réchauffa le cœur comme le corps, malgré la stupéfaction des fermiers à voir un tigre accompagné un homme.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Dim 9 Déc - 10:49

Le lendemain, le mauvais temps avait tourné à la tempête et les deux jeunes amis partirent de chez les agriculteurs qui malgré les réticences qu’ils avaient eût pour les accueillir s’inquiétaient du sort d’Airô et Kawabata qui allaient devoir affronter un vent puissant et des bourrasques à refroidir les morts. Avant de partir, Airô confia une petite somme d’argent aux fermiers qui l’avaient accueilli dans leur modeste chaumière.

Le trajet jusqu’à la ville portuaire fut assez long, mais sous le couvert des arbres qui couvraient cette partie de l’île, ils n’eurent à subir que quelques bourrasques. De plus Airô avait pris soin de rajouter son gilet de chuunin sous son long manteau, les environs n’étant pas vraiment fréquentés par un temps pareil.

Les deux amis arrivèrent vers midi à destination mais le neige qui tombait ne leur permettait pas de différencié le matin de l’après-midi tellement elle tombait en quantité importante.

La ville de pêcheurs n’était en faite peuplées que des quelques artisans et marins, le reste des bâtiments étant de maison d’hôte et autres hôtels pour les gens de passage pour des affaires commerciales qui faisaient prospérer la ville.
Ils trouvèrent sur les quais, un bateau qui devait approvisionné le vile de Tsunmei en sel pour sécher les poissons à la hâte, le temps annonçant un hiver rude pour la région qui était souvent sujette au climat du pays de la neige se situant un peu plus au sud.

Ils embarquèrent vers deux heures, Airô aidant les marins à embarqué les sacs de sel, il n’eût pas à payer son voyage. Durant la traversée du bras de mer qui séparait les deux îles, le jeune chuunin engagea la conversation avec les marins, demandant des nouvelles de la ville de Tsunmei, prétextant avoir un cousin lui ayant envoyé une lettre qui demandait à Airô de venir aider au séchage du poisson pour remplir les greniers de l’hiver. Il expliqua alors au marin qu’il avait vite pris son baluchon et qu’il était partit rejoindre son cousin, espérant gagner suffisamment d’argent pour s’acheter sa propre barque de pêche.
Les marins semblaient gober cette histoire et leur curiosité était apparemment rassasiée, ce qui arrangea le jeune chuunin qui n’avait pas encore trouvé de nom d’emprunt, le nom de Tora étant bien trop connu comme un clan ninja même pour des gens aussi éloigné du village de Kiri.
S’éloignant un peu du groupe de marin, il descendit à a cale pour enlever son gilet de chuunin et vérifier qu’aucune marque de ninja n’aurait pu dévoiler son identité, enleva sa sacoche ninja, ne gardant qu’un kunaï dissimuler sous son manteau puis remonta. La côté était en vue et en une dizaine de minute, les marins guidèrent le bateau jusqu’aux quais où ils déchargèrent les sacs, Airô prenant part à l’exercice, espérant ainsi saisir quelques ragots et autres rumeurs que les gens du dock pouvaient communiquer au marin. Et cette technique porta ses fruits, puisqu’au détour d’une palette de sac de sel, un homme discutait avec un autre, tout en lui donnant une certaines somme d’argent.

Cette discussion n’avait pas l’air officiel, Airô tendit donc l’oreille, caché par les sacs, prétextant aux autres un caillou dans sa chaussure. Mais il n’en put rien apprendre de des deux hommes, un des marins venant décharger un sac prêt du duo les interrompit dans leur transactions.

Le déchargement finit, il se mit en quête d’une auberge où il pourrait dormir et installé ses affaires. Il choisi un établissement modeste mais qui garantissait tout-de-même un repas par jour. Il s’inscrit au registre sous le nom de Kaiota qui était un nom assez répandu dans la région. Il s’informa ensuite, auprès du gérant de l’auberge, d’un endroit où il pourrait trouver du travail. Celui-ci lui indiqua l’adresse d’un grenier d’un groupement de pêcheurs qui engageaient pour le transport des poissons salé jusqu’au grenier, certes pour peu d’argent, mais Airô s’en fichait, il voulait simplement se fondre dans la masse et ainsi tenter d’apprendre quels étaient les mouvements de rébellion du pays.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 29
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Dim 9 Déc - 11:21

Dans la pièce d’à coté se trouvait un bar assez fréquenté par quelques membres de la population. L’aubergiste arrivait vers Airo, le regardait de haut en bas et lui indiquait alors cette salle où il pourrait boire un petit coups pour se détendre…

« Si vous souhaitez boire un petit coups, vous pouvez aller au bar, vous y aurait une consommation gratuite chaques jours où vous logerez aussi… » Il lui tendais un ticket rouge « Tenez, donnez lui ca, et revenez m’en demander un demain… »

Cet aubergiste était un vieil homme moustachu, un air sympathique illuminait son esprit. Airo attrapait ses bagages, se dirigeant vers …

----------------------------
->> le bars
Où ->> ta chambre
Où ->> La sortie en direction du grenier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Jeu 13 Déc - 17:46

Airô prit le ticket rouge puis remerciant l'aubergiste d'une inclinaison de la tête, il se dirigea en compagnie de Kawabata dans sa chambre où il y déposa ses affaires. Cette chambre était à l'image de l'auberge, simple, avec un confort suffisant pour y dormir correctement. En entrant, on pouvait remarquer une grande armoire de bois aux portes coulissantes sur la droite, accolée au mur. Dirigeant son regard un peu plus vers la gauche, le lit se trouvait en face de la porte, la tête sous une grande fenêtre aux rideaux bleus nuit. A la gauche de ce lit se trouvait une table de chevet avec une lampe de chevet. Une porte dans le mur gauche menait à une salle de bain, certes un peu vieille, mais avoir une salle de bain personnel était déjà un confort considérable. De plus, si l'on mettait à part les quelques joints du lavabo et de la douche un peu noirci par les années, celle-ci était propre et une petite étagère munit d'une glace avait même été placé au dessus du lavabo.

Cet chambre n'équivalait évidement pas le luxe de la maison Tora, mais elle était d'un confort simple et suffisant pour satisfaire le jeune chuunin qui personnalisa un peu ce lieu qui devrait être son camp de base pour un petit bout de temps car il ne savait en aucun cas combien de temps durerait cette mission. Il entreprit de trouver une cachette assez sure pour ses affaires de ninja de Kiri qui risquait de le compromettre au prêt du personnel de l'auberge. Après une recherche approfondie il conclut que le meilleur endroit pour garder secrète les affaires révélant sa vraie identité était encore de les garder sur lui. Il rangea ensuite quelque unes de ses affaires dans l'armoire, et s'installa les rares effets personnels qu'il avait pris soin d'emporté pour paraître le plus banal possible dans l'étagère de la salle de bain. Pour finir il installa une couverture qui se trouvait dans l'armoire dans le coin gauche de la pièce en entrant. Cette couverture serait donc le lit de Kawabata bien que celui-ci aurait pu s'en passer.

Après s'être installé, il redescendu de l'étage où il se trouvait tout en prévenant l'aubergiste qu'il rentrerait surement tard à cause du travail qui l'attendait au grenier. Puis il sortit de l'établissement, jetant sa tête en arrière comme par lassitude, laissant les flocons de neige qui tombait encore, de manière lente, étouffant les sons, se posés sur sa figure qui rougissait sou l'action du froid. Cette démarche qui se voulait être une des démarches les plus habituelles des ouvriers cachait en fait une étude des bâtiments entourant l'auberge et de leurs toits.

*Je pense que je pourrais facilement me glisser par la fenêtre pendant la nuit sans être découvert. Les passants se faisant surement rare durant la saison de salaison des provisions, de plus les façades des bâtiments qui regardent ma fenêtre sont exposés au nord. Donc il n'y a as trop de fenêtre.*

Après avaloir bagnaudé quelques minutes dans les environs, observant les habitations et les commerces, il partit en direction du grenier accompagné de Kawabata dont le foulard claquait sous le vent qui venait de se soulevé. La neige formait une couche d'une dizaine de centimètres désormais et les deux amis laissaient des traces de pas assez profondes derrière eux. Airô ayant refermé son manteau se plaçaient face au vent et face à son destin qui était de mener à bien cette mission.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 29
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Ven 14 Déc - 9:08

Arrivé près du grenier, il voyait deux hommes semblant déplacer de grandes caisses en bois. Ces deux là travaillait tranquillement, parlant de quelques trucs sans importance, Airo pouvait entendre leur conversation, mais ne comprenait pas grand tant leurs phrases étaient dénuée de sens…

« Tu as vu le petit cochon ? »

« Euh non pas hier… mais la maison rouge à rouverte ses portes ! »

« Ah bon… »

Airo approchait de plus en plus du grenier, il allait bientôt arriver à la vue des deux hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Sam 22 Déc - 8:54

Les deux jeunes amis arrivèrent devant le grenier recouvert sur la capuche et le foulard d’une légère couche de la neige. Les chariots autour d’eux étaient recouverts de neige, attendant un nouveau départ de bateaux en mer qui ramèneraient du poisson pour emplir le grenier, mais le temps avait pris de cours les marins de la région, les forçant à rester à terre. Les habitants de la région devraient donc se contenter des dernières pêches pour survivre cet hiver.

Airô fût pris de compassion pour les gens de ce village qui devrait braver la tempête pour espérer survivre tous l’hiver, car il le voyait aux caisses peu fournie transportées devant le grenier, les réserves ne suffiraient pas aux habitants à endurer cet hiver qui s’annonçait rude.

Réfléchissant aux moyens qu’avaient les gens de l’île pour survivre tout en regardant les caisses de poissons sécher passé devant lui, il vit dans un coin, deux hommes parlant sérieusement sur un sujet qu’Airô jugeait susceptible de l’intéresser. L’air décontracté comme s’il était un habitué du travail au grenier, il attrapa une caisse à deux mains qui se révélât assez lourde malgré son manque apparent de poissons. Il partit ensuite en direction des deux hommes, passant à environ deux mètres du duo, il put percevoir quelques phrases qui n’avaient aucun sens entre elles. Cela intrigua Airô qui pensait au départ trouver deux hommes discutant de la dure réalité de l’île. Les deux hommes semblaient vraiment discuter sérieusement, Airô ne pris donc pas cette conversation à la légère et passa son chemin pour ne pas déranger les deux hommes. Passé un l’angle de la grande porte coulissante du grenier, il prit soin, à l’abri des regards indiscrets de noter ce qu’il avait entendu.

*Tu as vu le petit cochon ?... pas hier… mais la maison rouge à rouverte ses portes !...Ah bon…
C’est bizarre, on aurait dit que le premier était surpris par la réponse du premier. Il doit y avoir un imprévue, où peut être l’accélération de leur plan. Cette conversation doit être un code, et cela révèle quelque chose à cacher, mais je ne veux pas trop m’avancer en disant que ces gens font parti du complot de la région, bien que j’ais de fort soupçon. Il me faut plus d’information pour me pencher sur la question.*


Durant ses réflexions, il fût interrompu par un homme à l’imposante carrure, Airô avait heureusement déjà rangé son calepin. L’homme était apparemment le dirigeant des manœuvres du grenier. Il ordonna à Airô de se mettre au travail où de partir. Le jeune chuunin acquiesça et partit en direction des caisses à transporter.

* Il faudra que je décrypte ces codes. La maison rouge signifie peut-être l’organisation et le cochon les intermédiaires qui annoncent la mise en place du plan. Il ne faut quand même pas trop que je m’avance, je risquerais de partir de fausses pistes, il me faut donc plus d’informations.*

Il prît une nouvelle caisse, mais cette fois-ci sur un chariot à roulettes, lui permettant d’être plus attentifs aux mouvements et paroles des deux mystérieux hommes.

Il envoya pendant ce temps là Kawabata fouiné dans les environs à la recherche d’un autre groupe, ou d’une autre discussion dans le genre.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 29
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Mer 26 Déc - 14:12

Rien ne se passait véritablement, jusqu’à que Airo prit une caisse un peu plus lourde que les autres. Il l’a portait aussi bien que possible, mais celle-ci était véritablement lourde. En fait, par betise, il avait attrapé une des caisses qui se trouvaient au fond du grenier et qui ne devait pas etre déplacés. Il avançait avec celle-ci, la portant de toute ses forces, quand tout un coup, il lacha… Celle-ci s’écroulait par terre et s’ouvrait, laissant apparaitre une trentaine d’arme aiguisée et pretes à l’emplois. Il ne s’agissait pas de lames de boucher, mais véritablement d’armes de guerre. Les autres porteurs s’arrêtait et le regardait... Puis il réagissait…

« Attrapez le, il ne doit pas s’échapper… »

Deux d’entre eux sortait des couteaux de leurs ceinturons. Un autre attrapait un sabre caché dans une caisse qu’il gardait de coté. Le dernier, qui semblait être le chef, enchainait une série de signe de shinobi… Il devait être un ninja lui aussi…


Carré Rouge : Caisses d'armes
Airo Tora
Travailleurs armés
Chef de travail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Sam 29 Déc - 19:57

En quelques secondes Airô s'était vu entouré par quatre personnes armées qui ne semblaient pas vouloir parler de la qualité du poisson qu'aurait du se trouver dans la caisse qu'il venait de lâcher et qui s'étaient brisées par terre, découvrant un trafic d'arme clandestin qui avait surement un rapport avec la rébellion contre le village caché de la brume et la Mizukage.

Airô en compagnie de Kawabata faisait face à environ 5 mètres à un homme armé d'un sabre qu'il avait sortis d'un autre caisse qui révélait à Airô la présence possible d'une grande quantité de caisses contenant des armes montrant l'importance de la milice qui était en train de se former à Tsunmei.

Les trois autres hommes se trouvaient à l'extérieur du grenier, le plus loin étant à une bonne dizaine de mètres du chuunin. Ce dernier semblait être un ninja à la vue des signes qu'il réalisait avec ses mains mais Airô ne pût discerner quels étaient les taos formés à cause de la distance. Il put par contre voir que les deux autres hommes qui se trouvaient juste à l'entrée étaient armés de couteaux de ninja et devait donc comme celui qui possédait une arme n'être que de simples manières d'armes blanches et non des ninjas, mais il fallait tout de même de méfier des mouvements des uns et des autres qui pourraient trahir une appartenance au cercle fermé des pratiquants de l'art du ninjutsu.

Après avoir analyser la situation d'un œil perçant dont l'acuité était augmenté par la pression sanguine qui s'accentuait grâce à l'augmentation des battements de son cœur qui lui permettait d'avoir un temps d'analyse plus court sur la situation et d'augmenter la perception de ses sens, il établit plusieurs plan et choisit celui qui lui paraissait avoir le plus grand taux de réussite dans un temps de réflexion aussi court.

La meilleur solution était de viser la tête groupe qui était ce ninja, les autres ne se révélant pour l'instant pas comme des pratiquants du ninjutsu, il comptait les occuper avec des mizu-bunshin pour lui laisser le champ libre contre le ninja qui venait de réaliser plusieurs signes, avec l'aide d'u denier mizu-bunshin.

Il créerait donc quatre mizu-bunshins qui fondraient respectivement sur les trois adversaires armés avec une dose de chakra suffisant pour un tenpo dama et l'augmentation de leur dégâts grâce à l'afflux de chakra lors des coups.
Le dernier mizu-bunshin foncerait quand à lui avec une dose de chakra permettant l'augmentation des dégâts au double des autres clones, mais sans le chakra pour le tenpo dama. Ce dernier clone foncerait sur le ninja pour le perturbé dans la réalisation de la technique et protégé en même temps Airô qui se trouverait sur la même ligne que le mizu-bunshin à une distance suffisante du chef pour garder la possibilité si le clone échouait, d'esquiver une éventuelle attaque.

Airô était protéger sur les flancs par les deux mizu-bunshins aux prises avec les deux adversaires armés de couteaux, protégé devant par le mizu-bunshin partant sur le ninja adverse et protégé derrière par Kawabata que grâce à ses sens aiguisé pouvait percevoir une attaque venant de sous-verre, du ciel et pouvait réagir rapidement sur les flancs. La "sécurité" du chuunin ainsi assurée elle lui laissait le loisir d'observer la situation pouvant analyser le style de combat du ninja, ou des hommes armés tout en préparant une autre technique sans être dérangée.




Jaune : Airô
Jaune-rouge: Mizu-bunshins
Jaune-bleu: Kawabata
Bleu: Hommes armés
Vert: Chef

__________________________________________

Si j'ai bien compté, je perds:

-pour les trois premier mizu-bunshins: 5*3 pour tenpo + 3*3 pour augmentation des dommages + 4*3 car je les fais à partir de l'eau des flaques laissée par la neige fondue à l'intérieur du bâtiment = 15 + 9 + 12 = 36

-Pour le dernier mizu-bunshin: 6 pour l'augmentation des dommages + 4 car je le fais à partir de l'eau des flaques laissée par la neige fondue à l'intérieur du bâtiment = 10 PC

=46 PC perdus

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 29
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Lun 7 Jan - 11:16

L’action ne dura qu’une simple petite seconde. Les clones d’Airo faisaient un boulot impeccable, et fonçant chacun sur un adversaire, les écrasait sans trop de difficulté. Cependant, dés le premier coup donner, ses adversaires se transformait en une épaisse fumée blanche qui s’évanouissait doucement. Serait-ce des clones… L’homme qui faisait office de chef réapparaissait juste derrière le garçon, sur le toit du bâtiment. Il le narguait d’un sourire prétentieux.

« Si tu crois pouvoir me battre ainsi… Que fais-tu ici, décline ton identité où je serais obligé d’en finir avec toi… »

Une brume épaisse faisait son apparition sur le pays des vagues, englobant chaque objet, chaque maison et chaque personne. La vision en était que perturbé et Airo ne voyait plus son adversaire, ni même Kawabata qui devait être a un mètre de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Jeu 10 Jan - 12:33

Airô plus concentré que jamais, le sang battant aux tempes, la sueur coulant le long de l’échine, les pupilles dilatées, il se préparait intérieurement à l’affrontement qui allait suivre. Ces quatre adversaires aux prises avec ses mizu-bunshins, il pouvait réfléchir à une stratégie lui permettant de vaincre le groupe qui l’avait attaqué. Il voyait l’un à gauche l’autre à droite et le ninja qui lui faisait face, il les voyait et préparait pour chacun d’eux une surprise dont ils se souviendraient longtemps.

Il s’apprêtait à réaliser un suiton suijinheki, la technique de haut niveau que lui avait appris Maelia et qui lui avait conseillé de s’en servir avec parcimonie. Mais c’est alors que les trois bandits qui l’avaient attaqué disparurent dans un nuage de fumée sous l’attaque des clones aqueux. Des bunshins avaient créés l’illusion du nombre et le ninja s’était mis à l’abri, observant son adversaire afin de mieux le combattre. Cette stratégie était bien pensée et Airô c’était jeté tout droit dans la gueule du loup, révélant son affinité et son niveau. Il se retourna vers la personne censée être le ninja qui était elle aussi partit en fumée.

*Quel idiot je fais, je me suis fait avoir comme un bleu sans analyser la situation et maintenant il à un avantage sur moi, il connaît mon affinité et doit donc se douter que je fais partie du village de Kiri. Bon essayons de rattraper ce désavantage, apparemment il connaît déjà le Kawarimi ou le bunshin ou le Kage bunshin ce qui prouve qu’il n’est déjà pas un ninja de très bas niveau. Ensuite on peut voir qu’il a de l’assurance et ne bonne stabilité sur le toit, il doit donc maitriser le Kinobori. Il faut donc que je me méfie de cette personne et que je ne la prenne pas à la légère car il semble qu’il connaisse bien le terrain ce qui est un gros avantage sur moi.*

L’homme qui était perché sur le toit du grenier avait une certaine prestance ainsi qu’une assurance qui donnait l’impression d’un maitrise totale de la situation ce qui avait pour effet de redoubler la vigilance du chuunin déjà très méfiant à son égard. Il lui demanda son nom et la raison de sa présence mais Airô, très méfiant se garda bien de répondre quoi que ce soit et mit en place un plan pour prendre de vitesse son adversaire quoique la tâche parue assez ardue sachant qu’il était à domicile.

Tout en indiquant à ses clones par quelques gestes discrets de la main de se placer autour du bâtiment, Airô continuait de dévisager d’un œil méfiant son agresseur. Il se sentait menacé mais sentait aussi que cet homme ne cherchait pas forcément la confrontation au timbre calme de sa voie et à sa posture relâché qui ne prédisait aucune attaque. Puis jugeant qu’il était suffisamment en sécurité pour baisser sa garde, il relâcha un petit peu sa vigilance bien qu’il laissa un clone et Kawabata surveiller ses arrières. Il s’avança ensuite de quelques pas pour ne pas avoir à crier puis leva la tête tranquillement, se passant la main dans les cheveux pour paraître plus détendu qu’il ne l’était en réalité et répondis enfin au ninja qui le surplombait.

*Je ne sais pas ce que tu me veux ni qui tu es, mais je n’ais à répondre de rien devant toi. Et sache que si tu engage la confrontation, j’y répondrais et te ferais mordre la poussière alors si tu veux me parler, descend ici devant moi et présente toi d’abord.*

A ces mots, il donna l’ordre au mizu bunshin placé derrière lui de tirer un tenpo dama juste au dernier endroit où il avait vu l’homme qui se cachait désormais dans le brouillard et ne laissait plus rien apparaître de lui.

Pendant que son clone qui était à ses côté, exécutait l’ordre, Airô se préparait intérieurement à réaliser un Kawarimi en cas de danger car la brume s’épaississait et Airô ne distinguait désormais plus Kawabata qui s’était pourtant rapproché à la vue du brouillard.

Rien désormais ne pourrait plus atteindre le ninja de loin car cette brume, le Kirigakure, lui permettait de se fondre entièrement dans la masse d’eau condensée. Cette technique révéla un niveau de ninjutsu assez élevé chez ce ninja et intima donc à Kawabata de se rapprocher pour ne pas que les deux amis se perdent. L’odorat et l’ouïe de Kawabata pouvant leur servir à tous les deux pour remplacer la vue qui leur faisait défaut. Il dissipa ensuite les mizu-bunshins qui étaient autour du grenier ne gardant que celui à ses côtés afin de récupérer le chakra dont il aurait besoin car ces mizu-bunshins n'étant pas très rapide, ils étaient inutile dans la brîume, leur chakra serait donc plus utile à Airô.

L’impression de relâchement qu’il avait adopté précédemment avait totalement disparue de son visage et sa posture ne laissait prédisait qu’une gare prête à riposter contre n’importe quel ennemi qui s’approcherait suffisamment car le Kawarimi était désormais obsolète, Airô ne voyant plus aucun objet avec lequel il aurait pu se substituer.

Ainsi le jeune chuunin restait ainsi dans l’attente de son adversaire, que ce soit une confrontation oratoire ou physique, il était prêt.

_____________________________________________

Donc le Mizu-bunshin restant perds 5 pc pour le tenpo dama.

Je regagne 5*3+3*3 de l'annulation des clones = 15 + 9 = 24 PC

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 29
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Lun 14 Jan - 15:26

Le clone d’airo balançait son attaque qui partait dans les airs et ne semblait pas toucher d’adversaire. Puis des bruits de pas se firent entendre à gauche de Airo. Le brouillard cachait tout les mouvements de son adversaire. L’ennemi enchainait une série de signe, et disait à haute voix la technique qu’il utiliserait.

« Doton Doryuu Dango »

Une boule de terre fonçait sur Airo, mais d’où venait-elle vraiment, comment Airo allait’ il l’esquiver…

[Désolé pour cette réponse quelque peu concise… Mais je savais pas trop quoi mettre !.. Cela te suffit quand même à savoir ce qui se passe vraiment]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Jeu 24 Jan - 10:37

Le brouillard s’épaississait de minutes en minute, l’atmosphère oppressante rétrécissait le champ de vision d’Airô au point qu’il ne voyait plus à 2 mètres devant lui. Les sons parvenaient eux aussi de manière étouffée, laissant Airô dans un vide sensitif total. Ne pouvant plus que se fier à ses réflexes, il était aux aguets de tous ce qui pouvait lui parvenir. C’est alors qu’il entendit son adversaire prononcé le nom d’une technique un peu étouffé par le brouillard. Malgré tout, il parvint à comprendre que la technique était de type doton. C’était donc du ninjutsu. Le chuunin réfléchissait à toute vitesse, son cerveau bouillonnait tentant de trouver une parade et même une contre-attaque à cette technique dont il ne connaissait même pas es effets à par quelle manipulait la terre.

*Si je veux percevoir ce qui m’arrive dessus, il faut que j’utilise autre chose que mes cinq sens, il faut que j’utilise mon chakra pour m’en sortir. Il faut que je sorte de ce brouillard grâce à mon chakra.*

Le chuunin eût alors une idée soudaine. Tout en concentrant son chakra dans l’eau du brouillard présent autour de lui et Kawabata, afin de créer une bulle d’eau dont chaque particule pouvait signaler une quelconque intrusion. Puis il couru, Kawabata à ses côtés, jusqu’à ce qu’il puisse sortir du brouillard et prendre un peu de hauteur. Afin d’observer la situation, de pouvoir prévenir une autre attaque, et d’obliger le loup à sortir de sa tanière. Le brouillard était épais et le jeune homme eût du mal à en trouver la limite. Mais il parvînt à un mur sur lequel il utilisa son kinobori pour monter et ainsi prendre de la hauteur tout en se préparant à utiliser le suiton suijinheki afin que si jamais l’homme sorte du brouillard il puisse lui asséner un coup dont il ne se relèverait pas si facilement.

Le mizu-bunshin était resté en arrière, tentant d’éviter l’attaque doton qui lui arrivait dessus. Le clone n’avait servit que de diversion afin de permettre à Airô de se sortir de ce mauvais pas.

Airô observait la scène depuis le bâtiment en hauteur, tentant avec l’aide de Kawabata de percevoir quelque chose dans cette brume artificielle. Il se préparait intérieurement à réaliser le suiton suijinheki, la technique que sa cousine lui avait appris et qui lui servirait de botte secrète face à son adversaire qui devait être d’un niveau très élevé pour arriver à maitriser des techniques de suiton et de doton si puissantes. Si jamais le ninja se profilait dans cette épaisse brume Airô lui lancerait le suiton suijinheki dans toute sa puissance, ne lui laissant pas le temps de réagir.

Même si ce plan paraissait être judicieux dans l’esprit du jeune homme, il laissait tout de même Kawabata surveiller ses arrières au cas où le ninja viendrait attaquer Airô dans un sale coup fourré.

_____________________________________________________________
Airô perd 5 Pc pour Le kinobori et perdra 2 pc si le ninja sort du brouillard.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idame Ourihana
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 27
Localisation : Kiri No Kuni
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
PV:
60/60  (60/60)
PC:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   Mar 5 Fév - 20:21

Une boule de terre fusait sur cette brume immatérielle. Elle ondulait tendrement, onctueusement, avec un léger temps de décalage... Cette brume blanche, elle s'épaississait de minutes en minutes, elle rejoindrait bientôt le jeune Airo au toit du bâtiment.
Kawabata surveillait pour Airo, celui-ci avait ciblé sa cible, qui demeurait immobile. Le Chuunin malaxait son chakra.


Splouf ! Le Mizu bunshin explosait sous l'arrivée prévue du doton... Il fut trop lent pour véritablement esquiver.

" Suiton Suijinheki ! "

Le filet d'eau fonçait sur un adversaire, déjà pris de cours. Incapable d'esquiver, il dégaina trois shurikens, cachés dans ses manches en direction d'un Airo, qu'il ne localisait que péniblement grâce à un faible souvenir sonore. Airo lui, s'était montré attentif. Le son, la terre, son clone, sa position, les angles, il avait visé à la perfection !

Les trois shurikens prenaient la direction du bassin du kirien. Le vague d'eau frappait alors le shinobi bidon.


[HRP] Tu disposes de trois actions. Des shurikens se dirigent vers toi. Ton adversaire est dans la brume, a volé quelques peu, tu ne le vois, il est silencieux. [Fin HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission] La milice de Tsunmei.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mission] La milice de Tsunmei.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive
» Onde à bulles, l'émission BD de Radio Campus
» Ma démission de mon poste d' admin
» Nouvelle émission musicale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Hors trois Villages :: Hors des trois Villages cachés principaux :: Kiri no Kuni :: Pays de la Brume :: Village de Tsunmei-
Sauter vers: