Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Salle n°7 : Le Monolithe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Gesho Joyroke
étudiant(e) de Kiri


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
PV:
18/18  (18/18)
PC:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Ven 23 Mai - 12:41

Gesho hocha la tête, il s'absenta de tout commentaire et ce mit au boulot.

*Bien, malaxer le chakra, puis, je me fait une image de moi même, je bouge mon chakra pour donner la forme propre et visuelle à mon clone qui devrait apparaitre, allez, c'est parti! *

Gesho se concentra, il bougea son chakra dans tout son corps afin de donner une forme dans sa tete, il avait comme un dessin dans sa tête. Il fit en sorte que ce "dessin" soit comme son reflet dans un miroir: les yeux du futur clone étaient bleus, les oreilles étaient collés et courtes, ses cheveux aussi, noirs et brillants lorsqu'il était au soleil, il essaya d'avoir cette image parfaitement dans la salle, comme si il avait un copain imaginaire. Il déversa son chakra par ses pensées et essaya de le sortir afin qu'il se déversa dans la salle jusqu'au point ou il avait choisi que son clone devrait apparaitre... il esperait qu'il allait apparaitre.

chevre cochon buffle chien

Bunshin


Il déversa tous une partie de son chakra pour que son clone puisse apparaitre. Une fumée blanche apparu, Gesho attendit de voir le commentaire du prof, pour voir si cela été réussi ou un échec de plus.




Edit Kaneda : Et l'avatar, il est où ? Je vais pas tarder à devenir méchant^^

Edit² Gesho: Je t'envoie un mp et je t'explique tout ca^^ S'il te plait, je suis pacifique, ca serai un combat inutile ou je périrai ( lol )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akinao Makitsu
étudiant(e) de Kiri
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 25
Localisation : Kiri no kuni
Date d'inscription : 13/05/2008

Feuille de personnage
PV:
12/12  (12/12)
PC:
39/39  (39/39)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Dim 25 Mai - 13:36

[Hrp: desolé pour le retard]

A la suite de cette courte explication d'Idame, Akinao se mit en place. Il repete les tâo dans sa tête puis il commença à les répétés avec ces mains. L'éleve savait que le clonage était une technique que tout les ninjas ou presque tous connaissaient. Il se concentra et fit les tâo avec ces mains

chevre cochon buffle chien

" Bunshin no jutsu ! "

Un homme avec une certaine ressemblance à lui apparu à côté du jeune homme. On eu à peine le temps de distingué les imperfections du clone, qu'il s'effondra et disparu

* Bon, je sais que je ne suis pas très fort, mais si je veux venger mon père et mon grand-père il faut que le devienne plus. Je dois devenir ninja et que je me surpasse dans toutes les taches, même si cela doit me coûter la vie j'y arriverais. Je ne suis peut-être pas un héros mais j'ai confiance en moi. *

Akinao fit un soupir puis redoubla de vigeur. Il reprit ces gestes avec plus d'energie et expira son chakra hors de son corps comme il ne l'avais jamais fait. Il avait l'image de lui dans la tête et ce concentra telement qu'il esperait voir son clone tel un miroir de lui. Il fit les tâo avec une grande volonté :

chevre cochon buffle chien

" BUNSHIN NO JUTSU ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idame Ourihana
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : Kiri No Kuni
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
PV:
60/60  (60/60)
PC:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Dim 25 Mai - 14:52

Idame vit deux grosses masses de chakra se diffuser dans l'air, tentant timidement d'imiter une forme humaine. Le deuxième essai d'Akinao était quelque peu différent, il avait d'abord envoyé la dose de chakra avant de vouloir la modeler. Idame saisit sa chance !

" Voilà ! Akinao-san. C'est ça que je veux. Vous malaxez votre chakra, effectuez les tâos, ensuite vous extériorisez ce chakra, et seulement une fois dehors vous commencez à la modeler selon votre image.

Attendez ! J'ai ce qu'il vous faut. C'est souvent nécessaire les premières fois. "


Idame couru au fin fond de la salle, il ouvrit une porte dissimulée derrière un faux mur, puis en sortit un miroir gigantesque.

" Ca devrait faire l'affaire ! Vous bousculez pas les gars, sinon je l'enlève. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akinao Makitsu
étudiant(e) de Kiri
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 25
Localisation : Kiri no kuni
Date d'inscription : 13/05/2008

Feuille de personnage
PV:
12/12  (12/12)
PC:
39/39  (39/39)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Dim 25 Mai - 15:12

Akinao vit le gigantesque miroir que son senseï venais d'apporté, il fixa son image et ce concentra dessus. Il y resta quelques minutes à observé ces recoins, voir toutes les parties de son corps. Le garçon se mit dos au miroir et dit au senseï :

" A partir de maintenant je peux y arriver sans aucune aide ! "

Akinao fixa du regard son senseï. Il se mit à faire les tâo, puis regarda en face de lui. Il voulais voir un clone parfait sans le moindre defaut, comme si s'étais son frére jumeau. Il esperais même que le clone ressemble encore plus à lui. Il se concentra et expira une grande partie de chakra pour modelé son corps sous l'image qu'il allait donner à la silouhette. Le jeune homme ce remémorant l'image exprima sa volonté :


chevre cochon buffle chien

" Bunshin no jutsu ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesho Joyroke
étudiant(e) de Kiri


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
PV:
18/18  (18/18)
PC:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Dim 25 Mai - 18:10

Gesho écouta attentivement le professeur parler sur ce qu'il fallait faire pour réussir le clonage, ce dernier disparu derrière une porte pour revenir avec un imposant miroir. Gesho observa sans comprendre au début à quoi cela allait servir, mais il fit vite le lien avec les paroles du professeur et compris tout de suite se dont il s'agissait. Il le posa et invita les élèves à l'utiliser. L'autre étudiant bondit dessus. Il fit les taos et un panache de fumée apparu, il se déplaça, laissant la place pour Gesho, qui avança vers le miroir sans regarder le résultat du Bunshin de l'autre élève, ne voulant pas si distraire. Il s'arrêta devant le miroir et dévisagea sa tète, il ne s'était pas vu dans un miroir depuis un bon moment. Il mit fin à ses émotions et se remit à se concentrer:

*Bien, je bouge mon chakra, je l'expulse dehors, à ce moment, je me fixe dans le miroir pour directement avoir une image de moi, et j'essaie de faire en sorte que mon chakra prenne sa forme... Non, je fais en sorte que mon chakra prenne ma forme*

Gesho se concentra, il fit bouger son chakra dans tout son corps, lorsqu'il éstima qu'il soit suffisemment concentré, il continua avec la technique:


chevre cochon buffle chien

BUNSHIN


Au moment ou son chakra s'expulsa, il balaya le miroir du regard, en une fraction de seconde, il fit une estimation de la forme que son chakra doit prendre, il le fit. Un boufff se fit entendre, de la fumée, apparaissant, laissant place à une silhouette que Gesho espérait, être la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idame Ourihana
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : Kiri No Kuni
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
PV:
60/60  (60/60)
PC:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Lun 26 Mai - 5:28

+1 Gen + Bunshin tous les deux !

*** Pouf ***
*** Pouf ***


Tous aux abris ! D'la pouffe !

Arhem, passons. Deux magnifiques Bunshin, deux nouveaux élèves dans la salle. Les chakras de l'un et l'autre avaient parfaitement répondu, ils y croyaient fort et leur chakra psychique avait fini par rompre les barrières divines. Plus que la tâos, pour ses jeunes débutants il fallait l'envie, l'instinct qui plus tard serait une véritable nature : celle d'être shinobis.


" Excellent les gars ! Même l'ombre et tout, dites moi, vous êtes ultra attentifs et concentrés ou c'est un coup de chance ? Répondez sans entourloupes ! "

Les deux jeunes hommes répondirent, Idame fit une mine un peu perplexe, puis reprit pour en mettant fin à cette première journée de cours.

" Et bien les gars ! Il commence à se faire tard, alors on va pas entamer un gros sujet. Cependant j'ai envie de vous filer un peu de boulot pour chez vous... Donc vous allez vous entraînée au Henge. Buffle, Chèvre, Tigre et Chien sont les tâos nécessaires à cette technique. Elle consiste à vous déguiser en une autre personne. C'est dans la même idée que le Bunshin, mais le chakra doit s'extérioriser et rester tout autour de votre corps.

N'hésitez pas à recommencer quelques exo sur le Bunshin, ça vous fera du bien. Sans miroir ce coup-ci ! "


Idame leur lança un petit clin d'oeil. Les deux élèves se dirigeaient vers la porte, Idame les accompagnerait encore jusque l'entrée de l'académie. Qu'ils ne soient pas seuls dans les bois.

Bon vous vous faites une maison, vous prenez des entraînements perso, si vous êtes pas chauds pour jouer des entraînement solo, pas de problème je prends des PNJs ;-)


Dernière édition par Idame Ourihana le Mar 27 Mai - 5:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesho Joyroke
étudiant(e) de Kiri


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
PV:
18/18  (18/18)
PC:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Lun 26 Mai - 19:41

Gesho hocha la tête, il était bien heureux que son bunshin est fonctionné. Il réfléchit un instant , puis, prit la parole:

Probablement des deux, je pense que la chance est nécessaire à la réussite de quelque chose, bien que je me concentrai pas mal pour réussir!

Gesho fit un petit sourire qu'il renferma peu après.

Pour le Henge, on peut prendre votre apparence alors... Sa vous gène pas? Si en plus on se balade avec!

Gesho sourit !

Je plaisante bien sur!

Gesho se dirigea vers la sortie, le professeur accompagnait les deux élèves.



[ PNJ ??? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akinao Makitsu
étudiant(e) de Kiri
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 25
Localisation : Kiri no kuni
Date d'inscription : 13/05/2008

Feuille de personnage
PV:
12/12  (12/12)
PC:
39/39  (39/39)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Mar 27 Mai - 14:58

Akinao se sentait plus fort, il remercia le senseï et lui dit :

" Merci pour cet entrainement senseï, je sais que ce n'est que le debut mais enfin il faut bien commençer un jour ."

Le jeune homme salua Idame et se dirigea vers la sortie, accompagné des de l'autre éleve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokori Meigetsu
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
PV:
42/42  (42/42)
PC:
168/168  (168/168)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Jeu 29 Mai - 16:42

A l’aurore, alors que la ville était encore prise d’un sommeil profond, le petit meigetsu, lui, arpentait la ville. Une idée bien précise dans la tête, guidée par la blancheur de la lune. Sa tourmente était si importante qu’il erra sans but dans les recoins les plus sordides du village avant que les premières lueurs du jour fassent leurs apparitions. Faisant le vide dans son esprit avec d’innombrable exhalaison d’air frais le jeune homme décida de se relacer ses premiers pas. Une requête lui trottait dans la tête.

Hokori retraça un chemin, loin d’être inconnu. En quête de savoir il se dirigea vers l’Académie, où il avait fait ses premiers pas. Idame sont professeur d’en temps lui serait toujours utile. Et là sa présence était plus que désirable. Le médecin ne pouvait le renseigner sur ce nouveau type de technique. Ses pieds levaient les premières poussières de la journée. Le regard couleur océan toujours aussi glacial observait ses instants de pur bonheur. La tranquillité associée à la douceur de la brise et les premiers rayons de soleil enjolivait le jeune genin. Après moult traversées, hokori arriva finalement devant la salle du jounin. Rien n’avait changé, toujours la même porte, la même façade, enfin…

Hokori poussa la porte et pénétra dans l’antre de son ami. Le grincement du bois fit frémire ses petites oreilles encore sensibles. Ses yeux parcoururent la pièce à la recherche de son possesseur. Personne. Etrange. Le jounin très matinal de nature avait finalement loupé le réveille. Hokori ne s’alarma guère. Il prit place, adossé contre le bureau de bois, une souche et attendit que les rayons du soleil jaunissent encore une fois le monolithe avec l’arrivée des prochains venant. Se relatant ses souvenirs d’apprenti le gamin esquissa un sourire. Il avait tant de chose en mémoire, tant de chose qu’il ne pouvait se permettre d’oublier.

Mais alors que ses pensées s’effaçaient avec le reste de la nuit, un second grincement fit sortir le gamin de son monde parallèle. La dure réalité revenait peu à peu. Idame était-il de retour ou simplement ses nouveaux élèves prenaient-ils part à son rêve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idame Ourihana
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : Kiri No Kuni
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
PV:
60/60  (60/60)
PC:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Jeu 29 Mai - 19:01

Idame avait en projet de se rendre quelques instants en avance au Monolithe pour découper quelques rondins de bois, histoire d'offrir à ses nouveaux élèves du matos tout beau tout neuf pour le devoir d'aujourd'hui. Kawarimi, et là pas d'autres solutions ils n'allaient tout de même pas se substituer avec leur professeur ? Enfin toujours était-il, que dés l'aube, alors que la rosée perçait à peine l'épaisseur orageuse de la nuit, Idame parcourait les rues, armé de sa bure béante et de son écharpe des jours frileux. Ses deux mains, gantées de blanc, étaient cachées dans les poches internes de sa bure de Jounin. Il la cachait, avec une tunique beige qu'il portait depuis son exil de Konoha -régulièrement lavée, je vous rassure.

Il marchait en direction de l'Académie, les premiers rayons du soleil venait tracer sa fine ombre devant ses pas occidentaux. Il contractait régulièrement ses muscles, il avait préféré ne pas faire marcher la machine à café, et cela semblait être une terrible erreur de calculs... Il avait froid, et frissonnait sans cesse ; sa mine joviale et assurée tamisait cette sensation, mais qui regarderait un peu plus fixement sentirait ce malaise inapproprié. Idame en eut marre, et il courut se réchauffer près de son sous-bois. Là-bas la chaleur de la terre suffirait à lui donner l'énergie nécessaire pour retirer ce violet pénible de ses lèvres sèches. En effet, ces derniers jours le soleil avait frappé, et l'alizé de cette nuit avait rafraîchit cette dose d'agréable... Emmenant avec lui un orage qui passa juste au-dessus de la tête du village.

Le Jounin arriva finalement à quelques encablures du bâtiment principal de Kiri. Les pierres toujours à la même place, les arbres toujours debout. Pas de signe d'orage, pourtant la porte de SON antre était ouverte. Il activa son Byakugan, et repéra Hokori. Tranquille il entra, claque la porte...

Il avait fais bon voyage, entre les ruelles désertes et propres du village qu'il protégeait désormais, et l'un des premiers lieux qui lui fut offert. Il avait couru tellement vite, en vue de se réchauffer, qu'il était devenu invisible. Invisible aux yeux de tous, sauf probablement de son oncle, sa Mizukage et les nombreux anbus qui demeuraient, dans l'ombre, épieurs des diverses anomalies nocturnes. Un devoirs dont il était encore acquitté, mais jusqu'à quand ?


" Salut, sale con ! Tu pourrais attendre devant la porte, hein ! Si j'étais à l'intérieure avec une prostipute là, tu ferais quoi ? Sachant que j't'interdirais de nous interrompre ou te joindre à nous... "

Le Jounin alluma de quelques regards chacune des lampes de son monolithe. Les flammes brûlaient, et le réseau de renouvellement de l'air se mettait en route, dans le silence le plus plat. Le lieu sentait encore le végétation humide et fraîche avec une onctuosité printanière, les pollens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokori Meigetsu
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
PV:
42/42  (42/42)
PC:
168/168  (168/168)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Ven 30 Mai - 16:01

Hokori demeurait inerte. Il était restait là sans bouger. Le temps lui paraissait long. Mais cette attente, non limitée dans le temps le laissait réfléchir. Il faisait dans sa tête le point sur son parcours. Mais alors que les idées envahissaient son esprit, son âme, un soufflement vint distraire cette profonde méditation. Le gamin leva la tête et contre toutes attentes le professeur était là, debout devant lui comme à ses débuts. Les actions se répétaient mais ne se ressemblaient guère. Au jour d’aujourd’hui le petit meigetsu n’était plus le gamin timide d’avant. Se shinobit devenu un tantinet prétentieux, leva son regard à l’encontre du sien. Les flammes pourpres, sortant des yeux du jounin ne le paralysa pas et il poursuivit comme si de rien n’était..

" Si tu ne voulais que personne n’entre pourquoi ne pas la barrer. En ce qui concerne vos ébats sexuels je ne me fais pas da priori, cela reste et restera une utopie.. Enfin en ce qui vous concerne.. Et si vous avez besoin de conseils je suis là.. "

A la suite de ses quelques mots le temps s’arrêta. Un sourire vient détendre l’atmosphère, bercé par le doux silence de la nature. Le jounin dressé face à son élève ne l’avait pas quitté des yeux. Hokori avait son attention, une chose rare, il en profita..

"Mon but de cette visite n’est pas de vous déranger dans ce repère qui est le vôtre. J’ai simplement une requête à vous formuler… "

" Pouvez-vous me former à une dernière technique qui me serra fort utile dans mes missions à venir. Celle-ci se nomme le Chissoku no jutsu.. "


Les yeux du gamin vinrent flirter avec la douceur le sol si particulier de la salle. La réponse imminente du jounin le faisait languire d’impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idame Ourihana
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : Kiri No Kuni
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
PV:
60/60  (60/60)
PC:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Ven 30 Mai - 19:23

Idame était déjà plongé dans ses cahiers, le nez terni et son visage tout ombragé. Ses cheveux tombaient, et leur légèreté témoignait de la longueur de la douche de la veille. Il remplissait quelques paperasses avec sa plume déjà âgée. Ses mains légèrement crispées par le froid ondulaient avec difficulté sur le bureau de bois massif. Il était concentré, et le jeune Hokori avait été fort impoli, en lui faire une peur pareille. Sa voix traversa l'esprit encore chaud du Jounin, dommage pour lui.

" Si tu ne voulais que personne n’entre pourquoi ne pas la barrer. En ce qui concerne vos ébats sexuels je ne me fais pas da priori, cela reste et restera une utopie.. Enfin en ce qui vous concerne.. Et si vous avez besoin de conseils je suis là.. "

Idame daigna juste lever un œil, en le dévisageant tout simplement. Pour qui il se prenait au juste, hein ? Le Jounin avait approximativement six ans de plus que lui, soit, largement de quoi le détendre. Et puis, il parlait de choses qu'il ne connaissait à peine. Idame lui accorda la première erreur, il n'aurait pas du aborder un sujet étranger au jeune Genin. mais son impertinence demeurait impardonnable et déplacée. Le Jounin restait là, à la transpercer de parts en parts préparant sa future riposte. Ses parents étaient partis et ils semblaient bien lui manquer ; il allait falloir remédier à cela, comme tout bon senseï.

"Mon but de cette visite n’est pas de vous déranger dans ce repère qui est le vôtre. J’ai simplement une requête à vous formuler… "

" Pouvez-vous me former à une dernière technique qui me serra fort utile dans mes missions à venir. Celle-ci se nomme le Chissoku no jutsu.. "


" Des excuses furent bien plus appropriées... "

Le Jounin avait écouté son élève poursuivre, avec à peine une once de culpabilité, de la malice même semblait se dégager des paroles acerbes du pauvre gosse. Idame réfléchissait encore à la sanction qu'il allait lui affliger. Enfin, pendant ce temps il restait là, assis sur la chaise de bois à compléter ce qui semblait être un dossier. Sûrement l'un de ses anciens élèves qui auraient désertés, encore il allait falloir faire quelque chose. Enfin, autant vous dire que l'Ourihana n'était pas dans un bon jour : pas de café, inclusion de Dyo Nikushimi dans le Bingo Book et une audace forte aise mais dérangée de son jeune prodige et futur camarade de mission.

Il plia le parchemin, descendit de sa chaise. Toujours pas le moindre regard en direction du jeune homme. Il scrutait le fond du mur, malaxant calmement des chakras infimes mais puissants, des chakras sourds mais sournois, des chakras aiguisés et maintenant habituels... Dans sa petite cervelle, alors qu'il tentait de se souvenir des maladresses de son Chissoku habituel, il se remémora la surpuissance de celui de Chinizu-sama. Son adversaire n'avait même pas eut le temps de porter sa main à son cou, il était complètement paralysé. Un Jounin, qu'Idame et son mentor avait annihilé en une seule et unique offensive, l'Ourihana voulait réitérer l'exploit, seul... Et sans état d'âme, son état de colère porta ses mains.


buffle lievre Coq cochon chien rat

Ses doigts avaient été invisibles aux yeux du jeune shinobi, Idame allait beaucoup trop vite et le gosse n'était pas habitué à voir le monde avancer à une telle célérité. L'œil blanc d'Idame croisa le regard ébahi du "prodige". Idame était porté par sa colère, et traversant son œil les fines particules prirent rapidement place dans le cerveau faiblard d'Hokori. Il lui subtilisait tout, et déformait chacun des messages. Pour jeter un Genjutsu il ne fallait pas être un professionnel de l'anatomie humaine, il ne fallait pas non-plus être un dieu. Il fallait vouloir être un dieu, désirer être le médecin le plus savant du monde, de l'univers, des univers. Il fallait rêver et votre chakra, votre instinct suffirait à faire le reste... C'est ce que disais Chinizu-sama. Et là, devant l'impossibilité cuisante qu'il avait à se maîtriser... Il se dépassait.

" Si vous voulez progresser en Genjutsu... Il faudra plusieurs choses jeune homme. Tout d'abord de la discipline. Ensuite, du courage. Après, de la réflexion. Puis plus tard de l'instinct. Mais l'insolence, le mépris lorsque l'on fait un mètre quarante et qu'on a à peine onze ans ; n'ont pas leur place. Tu n'es ni tout-puissant ni invincible. Alors contrôle un peu tes émois et rends-toi compte de chacun de tes faits et gestes.

Maintenant, démerde toi, moi j'ai là, le désir de te tuer. Tu le sen ce désir ? Il s'empare de ta gorge, puis de tout ton corps, tu es incapable de bouger, de penser, tu peines... Bon courage. "


Idame n'arrêterait pas. L'étreinte demeurait.


Dernière édition par Idame Ourihana le Sam 31 Mai - 7:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokori Meigetsu
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
PV:
42/42  (42/42)
PC:
168/168  (168/168)

MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   Sam 31 Mai - 6:58

Hokori sentait la contrariété envahire son professeur. L’odeur qu’il émanait de sa bure n’était visiblement pas la même. Un contraste se créait entre lui, le gamin, et le doux parfum de la nature. L’ourihana évitait tous contacts avec son ancien, puis nouvel apprenti. Il travaillait, rattrapait son retard dans le domaine le moins cocasse de son métier. Celui de gérer les papiers. Il faisait abstraction de son élève. Aucuns mots. Rien. Mais la tension était trop dure et tenace. Il ne pouvait faire abstraction d’une telle insolence.. Son corps s’aigrit et laissa place à un visage qui ne pouvait être le sien. Froid, insensible. Une créature d’une autre planète.

La blancheur de son œil se transformait avec sa colère intérieure. Elle émanait d’une source fondée. Hokori avait-il eut tors de plaisanter dans un moment qui n’était visiblement pas propice à la blague. De son age, le petit meigetsu ne savait que faire de la différence entre ses moments là. Délicat ou non. Seul depuis maintenant quatre mois, il se coupait lentement du monde qui l’entourait. Le globe oculaire neige, se noircit. Des flammes pourpres apparaissaient le long de ses pupilles. La différence entre ses deux yeux de couleur antithétique ne se distinguait plus. Une erreur de débutant. Le dragon de feu à la brise kirénne allait restait sur son due. Des excuses s’imposaient. Mais il n’aurait visiblement pas le temps de le lui présenter. Cette rage volumineuse prit le dessus. Comme si le jeune jounin était possédé !

Ses mots endiablés heurtèrent un mur. Un mur de souffrance. Les mains à la gorge hokori sentait son âme, son esprit quitter son propre corps. Cette sensation d’être assaillit de l’intérieur devenait de plus en plus pesante. Son cerveau ne répondait plus. Le moteur de son corps se jouait de lui. Le gamin fit tournoyer ses deux yeux glaces qui croisèrent sur leur chemin bien éphémère les ardeurs de son professeur. Son regard ne pouvait aller à l’encontre du sien, bien trop puissant, bien trop foudroyant pour lui. Rien, aucun signe de pitié n’y était affiché. Il torturait son élève comme un vrai bourreau. La leçon était donnée… mais le prodige, enfin si l’on peut se permettre de le dire, tenta de se calmer. Malgré la peur qui prenait le contrôle de ses articulations.

Ramenant ses mains à son cou le gennin tentait de rompe le sortilège. Réaction plutôt instinctive qu’utile. Mais alors que ses débattements devenaient de plus en plus médiocre, une nouvelle vague de mots, toujours aussi pesant s'abattit sue le monolithe. La voix du professeur n’avait changé. Bercée par la colère il donnait une autre impulsion à ses mains invisible. Le genjutsu était fort bien maîtrisé. Mais une échappatoire était encore possible, encore fallait-il pouvoir la trouver ? Et en avoir la force pour la saisir. Et la, alors que l’étau se resserrait à vue de nez, le genin s’empoigna à un courage bestial. Venant du fond de son cœur, caché dans ses entrailles, l’instinct de survie prit le dessus sur la peur. Enfin la canalisa légèrement. Il ressortit une vague de chakra, puissante, houleuse, qu’il dirigea sans frémir vers sa boite crânienne. Les mains du garçon préalablement détacher de sa propre gorge, avec beaucoup de peine, dressèrent devant lui le tao de la concentration. Puis alors que ses derniers soufflements de paniques alternés par de grands cris s’estompèrent, le petit garçon à la tunique plus blanche que la pureté de ses yeux en remit une couche bien fondée cette fois. La vague de chakra qui venait de traverser tout son être remonta d’un seul coup dans son cerveau. Le petit présomptueux tentait de rompre cette manipulation. Il voulait briser le lien de chakra qui reliait son cerveau avec les pensées du professeur au fond sournois. Sa voix ne trembla guère, son seul et unique mot fut entier. Mais allait-il suffire à briser l’emprise psychique ?


" KAI !! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle n°7 : Le Monolithe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle n°7 : Le Monolithe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Hors trois Villages :: Hors des trois Villages cachés principaux :: Kiri no Kuni :: Académie-
Sauter vers: