Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Entraînement] L'averse éternelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zarch Zed
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
53/53  (53/53)

MessageSujet: [Entraînement] L'averse éternelle   Lun 11 Fév - 14:14



Un désert de pluie, c’est comme ça que l’on aurait pu appeler l’endroit. Les animaux ne vivaient pas ici à cause de cette pluie qui tambourinait la pierre depuis des centaines d’année. Même les batraciens ne pouvaient pas y vivre à cause du manque de nourriture et des gouttes de pluie qui tombaient avec tant de vitesse que leur peau fragile se faisaient transpercer. L’eau de surface qui entour l’îlot ne recèle ni poisson, ni végétation. L’élément de base de la chaîne alimentaire marine, le phytoplancton ne pouvant croître et subsisté par le manque de soleil toujours caché par le ciel gris. Par contre des remous bouillonnants remontaient à la surface signifiant une chaîne de volcans sous-marins actifs. Sur la côte, les pêcheurs disaient que cette île était le repère de monstres marins… mais Zarch ne croyait pas ces «constats» de pêcheur superstitieux. En faîte, la parcelle de boue était faite pour lui. Il avait toujours aimé la pluie et n’aimait vraiment pas s’entrainer en publique. Le morceau de fange était caractérisé par 2 pics de pierre. Zarch s’y posta et s’assit sur une pierre rendu poreuse par l’érosion.

*Idame-Sensei me conseil d’entrainer mon ninjutsu, je devrais l’écouter.*

Les jambes en tailleur Zarch commença à poussé son chakra à différent endroit de son corps réveillant ainsi chaque cellule. La pluie lui frappait le visage. Un nuage de vapeur se formait au dessus de Zarch tandis que par chaque pore l’énergie thermique excédante s’évacuait. Le froid de la nuit s’installait. Sous l’action des deux contraires la pierre sous Zarch se fissurait ne pouvant plus supporter la dilatation-contraction. Le flux de chakra coulait comme une rivière. Le sang s’y mêlait, l’eau ruisselante de l’averse éternelle se juxtaposait aux veines et artères recréant le système sanguin à la surface de la peau de Zarch. Le temps était fixé dans la tête de Zarch, son subconscient s’était mit à travailler de pair avec son conscient, les limites de la raison était abattus. La méditation perdurait. Une nuit sans lune prit place. La pluie se changea en orage. Les éclairs se focalisait sur une la source d’énergie : Zarch. Malgré le fait qu’il ne soit pas en hauteur la foudre le frappa, attirée par son énergie propre. Son deuxième système sanguin fit acheminer l’énergie électrique au sol créant des ondes vibrantes dans l’eau boueuse de l’île et asséchant quelque flaque. Son système nerveux épargné. Les tensions des lieux eurent tôt fait de la méditation de Zarch. Sa peau vibrait et sa tête s’emblait battre plus fort que le tonnerre. Zarch se débarrassa du chakra accumulé dans la méditation. Les gouttes d’eau qui reçurent l’infusion explosèrent sous la pression thermique. C’est dans un nuage de vapeur brûlante et sur un lit de poudre de pierre que Zarch se recroquevilla pour laissé place à ses rêves d’aventures. Le matin serait pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarch Zed
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
53/53  (53/53)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Mar 12 Fév - 22:14

Zarch se réveilla dans une fine bruine qui était rare sur cette île. Chaque particule de son corps semblait protester à bouger. Et c’est au prix de quelque minute d’effort qu’il se mit sur pied et pu se trainer jusqu'à son sac de provision. Il y prit une languette de viande séchée et l’enfourna dans sa bouche. Son déjeuner terminé, il prit la direction de la plage où il urina.
*Je ne devrais plus faire ce genre de méditation…*
Zarch termina remballa et alla s’asseoir au même endroit qu’hier. La méditation se fut plus relaxante et seulement son conscient dirigeait son chakra. Il le modulait et le malaxait rapidement. La vitesse se limitait à celle d’un ruisseau avec une légère crue contrairement à la nuit dernière où cela s’approximait à un torrent augmenté d’une chute de vingt étage. Zarch fit suivre son chakra sur ses membres comme tant de rubans bleus dansants. L’orage de la nuit avait creusé un étang peu profond. Zarch se leva et y avança. Il s’assit sur l’eau et joua à dessiner dans l’eau les visages des gens qu’il aimait. Bientôt sa fatigue le rattrapa et du admettre qu’il devait rentrer.
*Je reviendrai demain, avec plus de nourriture et en pleine forme*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idame Ourihana
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : Kiri No Kuni
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
PV:
60/60  (60/60)
PC:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Mer 13 Fév - 6:36

J'adore ! +2 Nin +Affinité Raiton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarch Zed
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
53/53  (53/53)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Ven 15 Fév - 22:02

La journée magnifique était sous le sceau de la passion et Zarch se sentait joyeux. Comme entrainement il n’avait encore rien décidé. Un léger réchauffement et quelque minutes de méditation lui permettrait de bien cerné l’entrainement recherché. Il couru donc un peu sur le tour de l’île. Chaque pas l’amenait trente centimètre plus bas à cause de la boue qui s’écartait sous ses pieds. Pour avancer, il devait se battre contre la succion. Ses jambes bien réveillé et son cœur réanimé par ce léger effort physique, il s’assit contre un des pics rocheux où il quitta ses pensé.

Tout à coup, une sorte de sabre perça la surface de l’eau et s’abatis près de la tête de Zarch, fissurant le pic de pierre. En état d’alerte, Zarch vit le monstre sous-marin l’épier et se préparer à gouter le shinobi.



La pluie frappait toujours Zarch de son inlassable solo de percussion. L’énorme raie avait deux énormes yeux globuleux et une énorme rangé de dent. Mais pourquoi une raie ne chassait t-elle pas dans les fonds marins. La créature réitéra son attaque passant si près de Zarch que l’odeur horrible de poisson pourrie s’imprégna dans les cavités nasales de Zarch. Dans le ciel qui pourtant était parsemé de jolies nuages gris il y quelque minute, se formait un grand nombre de nuages noirs menaçants. La raie rayonnait d’une aura verte et l’eau au dessus d’elle se brouillait comme parcouru par une énergie bizarre. Elle se mit à tourner autour de Zarch accumulant vitesse et rendant tendu Zarch. Tel propulsé par une baliste le monstre émergea et se propulsa au dessus de l’îlot. La foudre attiré par la queue de métal de l’animale des enfers bleus frappa la créature qui sembla s’en nourrir. Avant de retomber le démon frappa le sol tout près de Zarch libérant l’énergie électrique. L’onde créé se dispersa et intégra en bonne partie les jambes de Zarch qui plièrent sous la pression électrique. Les yeux rivés sur la créature qui faisait à nouveau du stationnaire. Zarch prit conscience du danger présent. La détermination régnait sur son iris vert émeraude et la tension qui n’était pas seulement électrique aurait pu être traité comme facteur influençant l’espace et le temps. Le déroulement était ralentit par cette tension, les lieux restreins à l’âme des deux protagonistes. La mort issue seul pour l’un ou l’autre des deux animaux devenu.

Oui, Zarch avait sombré dans l’intuition et ses mouvements se rapprochaient de plus en plus de celui de l’animal. Tendis que sa conscience refouler dans ses tréfonds criait à en ébranler les cieux le mot « aventure ». Son corps ne répondait qu’à ses instincts primaires et ceux-ci était maintenant tourné vers les volontés de Yama, dieu de la mort. Le Danda de la déité illuminait l’esprit de Zarch de sa résolution. Abattre l’être devant lui. La coupure temporelle termina alors que Zarch déclencha son Shunshin et se précipita vers l’énorme bête qui l’attendait épine levé. Les deux se manquèrent de peu. Zarch avait visé sans réfléchir et sans plan pour la première fois de sa vie. Le choc de cette révélation lui fit reprendre un semblant de conscience. Malgré se reflux, l’adrénaline présente partout dans le corps de Zarch continuait de perturbé ses sens en les aiguisant et en éveillant ses cellules primaires. Cette fois-ci un plan avait été mis a jour.

Les yeux de la créature semblait très vulnérable même si tout son corps semblait fait de chair tendre cette partie était l’endroit par excellence pour y planté un kunaï. La queue avait chargé avant que la réflexion de Zarch ne soit fini. La lame manqua une fois de plus son but mais la partie intermédiaire envoya Zarch valsé du coté de la boue.


*Si je reste prit dans la boue je suis perdu… Je sais !*

Zarch propulsa du chakra dans ses jambes et créa une colonne de flottaison qui pourrait le supporté. La quantité de chakra nécessaire était réduite par le fait que la fluidité de la boue était bien moindre que celle de l’eau. Son dos avait absorbé une bonne partie du coup et se relevé avait été difficilement réalisable. De nouveau en position de combat toutefois, cette fois-ci c’est lui qui chargea. Sa vitesse multipliée par son shunshin et sa volonté remontée encore d’un cran, il fit mouche mais pas sur l’œil de la bête. Son kunaï resta ancré dans la partit supérieur du dos de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarch Zed
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
53/53  (53/53)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Ven 15 Fév - 23:57

La raie n’avait pas l’air le moins du monde importuner par le kunaï planté dans son dos et relança sa queue de l’avant. Elle toucha sa cible. De justesse. Un effleurement sur la joue. Le poison. Lent. S’infiltrait. Le puissant soporifique entrait dans les veines et artères de Zarch créant un voile devant ses yeux.

«Ne pas … dormirrr…RrRrrrRrrrRrrrrr»

Zarch était tombé endormi. La raie avait fini de jouer avec le petit genin et s’enfonça dans les profondeurs. La pluie tombait.

Au réveille, (Zarch ne s’était pas attendu à se réveiller) il fut surpris d’être en vie. Le ciel avait retrouvé son gris si monotone et festif-seulement pour Zarch-. Malgré le fait que Zarch venait de se battre avec la raie, il ne se sentait pas fatiguer et la marque sur sa joue était presque toute cicatriser. Deux jours avait passé. Zarch avait faim si faim. Il mangea les provisions éparpillées par la bataille. Le sol était particulièrement chargé d’électricité. Pendant qu’il mangeait les charges maintenu au sol remontait en lui et se rencontrait dans sa bouche créant un certain inconfort. De cette sensation non-agréable il tira des conclusions. Les électrons excités cherche a se libéré et ils sont propulsé aisément vers le haut par l’attraction du cerveau et repoussé par le cervelet, qui se trouve à l’opposé de la bouche. Ils sortent de celle-ci et créé un courant électrique. Zarch tenta de forcer l’expérience. Il s’appropria une grande quantité d’électron encore flottant dans l’air et le sol et les poussa volontairement vers sa bouche. Il en amassa et ne sachant quoi faire avec, la charge grossissait. Jusqu'à ce qu’elle pousse sur la luette et fasse tousser Zarch. La charge se dirigea à une vitesse foudroyante sur la surface d’un roc et disparu en un bourdonnement sonore.


*C'est pratique ça… *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarch Zed
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
53/53  (53/53)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Mar 4 Mar - 15:34

Zarch avait terminé ses provisions depuis un petit moment déjà et le ventre criait famine. Quand la nature appelle, il faut y répondre. Zarch avait pris ce qu’il avait retrouvé et était parti. Chez lui refaire le plein de provision. L’endroit étant vierge de toute vie, il était sur de retrouver l’endroit exactement comme il l’avait laissé même si la pluie continuait de laver la terre encore et toujours. Ses jambes le portèrent au village, ensuite à sa maison puis à son lit. Le lendemain très tôt dans la matinée, il passa chez ses parents. Son père était déjà partit, mais sa mère lui donna plus de provision qu’il ne pourrait en manger à lui seul. Constitué d’une généreuse part de saumon fumée de quelque nigiris, un morceau de gingembre et surtout d’amoncèlements de pain et gâteaux. Il avait donné l’accolade à sa mère et était parti le pas léger; le dos lourd de provision vers l’île de ses rêves.

Comme il l’avait prédit, rien n’avait changé. Les deux pics rocheux se tenaient encore debout dans la pluie, face contre l’averse. Et bonne nouvelle, aucune trace du monstre. Il posa son sac de provision sur la plaque rocheuse sous une toile imperméable et il retira tout ses vêtements à part son pantalon. Pieds nu dans la boue, torse nu dans l’avalanche d’eau. Il retira ses pieds de la boue avec un bruit de succion et les reposa à la surface utilisant son suimen pour ne pas s’embourber. Il se mit en marche. D’un long paquet qu’il avait posé près de lui avant de se dévêtir, il sortit quatre vielles pagaies de bois données par une famille de pêcheur du village de la côte en échange de nouvelles de leur fille qui venait d’entrer à l’académie. Ils disaient qu’il n’en avait plus besoin, de toute façon, avant de lui en montrer quatre nouvelles. Zarch enfonça les pagaie dans la fange jusqu’à la partie large. L’ensemble représentait les quatre coins d’un losange. Il se mit en équilibre sur la lame de la pagaie. Sautant de tête en tête, il vérifiait la stabilité de celles-ci.

Le kata, forme de combat imaginaire où le combattant créer ses adversaires par visionnement. On l’associe à une danse à cause de ses mouvements prédéfinis et de son rythme. Il en existe plusieurs reflétant chacun un style de combat ou un mélange de ceux-ci. Les katas de base se déroulent (toujours en visualisation) dans un endroit ouvert, mais il arrive qu’il soit contraignant et que le combat se dispute sur une ligne par exemple (Tekki). Certain sont avec arme comme les bokata qui s’effectuent avec un bâton et d’autre sans arme.

Zarch prit place avec la position de la grue, son genou gauche pointant ver l’est. Il plia la jambe droite et sauta. Retombant sur le pied gauche cette fois la jambe droite vers l’horizon, son corps en arabesque. Il pivota un tour, toujours le corps parallèle au sol. Il accéléra à la fin du mouvement et désaxa sa jambe donnant pour effet un déséquilibre voulu. Poussant la gravité à le déplacer, il sauta sur une troisième pagaie se maintenant en appuis de ses deux mains. Ses muscles commençaient à vibrer sous l’effort. Pour rejoindre le dernier point, il fit plier la tête de la pagaie et s’en servit comme d’une catapulte. Dans son envole, il se remit pied vers le sol. L’atterrissage, avec les deux pieds, se fit légèrement difficile. Son équilibre rétabli, il reprit la position de la grue.

Zarch descendit de sur les lames de pagaie les jambes lourdes. Il se traîna d’une démarche lente et d’un souffle rauque jusqu’à son sac de provision où il mangea quelque bouchés de pain les fesses posées sur la plaque de roche. Zarch n’aimait pas le pain mouillé, il se dépêcha donc de finir son quignon avant que la pluie ne le mouille. Il se remit debout dans l’averse. Empruntant le même chemin boueux il retourna aux pagaies où il s’assit dans le centre du losange. Le dos tourné à l’endroit où, sous les nuages, le soleil devait se trouver. Il médita en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idame Ourihana
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : Kiri No Kuni
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
PV:
60/60  (60/60)
PC:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Mar 4 Mar - 18:55

+2 Taï +1 Vit +1 For
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarch Zed
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
53/53  (53/53)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Dim 9 Mar - 0:56

Zarch était assit par terre et avait les yeux fermés. Prolongeant son temps de repos pour mordre dans cette air hautement humide et sentir la pluie plaquer ses cheveux sur son front, ils se remémoraient quelque souvenir… Cette fois où lui et la mère de sa mère était parti au bois alors qu’il était jeune. Enfin, plus jeune. Ils s’étaient promené toute la journée et avait respiré la bonne odeur d’humus des forêts kirienne. La vielle kunoichi avait amené Zarch dans un coin très reculé, tant que la forêt n’était plus et avait cédé la place aux marais. La bonne odeur de la nature s’était substitué à une odeur de souffre écœurante et dans l’eau vaseuse Zarch imaginait des poissons et reptiles au écailles pointu, aux dents acérés et qui aimerait bien croquer un petit Kirien nourri aux patisseries.

«Dit Obaa-San où on va ?»

La voix naïve qu’il avait quand il parlait à sa grand-mère, flottait sur l’onde de chacun de leurs pas. Elle tarda à répondre et cette réponse fut très insatisfaisante pour l’esprit calculateur et réaliste de Zarch.


«Ah! Tu vas voir c’est une surprise !»


Poursuivant leur route dans la boue et l’eau en phase, ils arrivèrent à une grotte. L’endroit était vide et froid. Au fond, une torche éteinte. Par terre, une rosasse avait été dessiné avec des shurikens comme carreaux.


«C’est la première cache que ton grand-père et moi avons eu à partager lors d’une de nos missions.»

Zarch était déjà en train de fouiller partout. Il n’y avait pratiquement rien. Enfin, rien d’intéressant pour un garçon de sont âge. Sur un mur, il vit une photo du vieux couple.Il la prit dans ses main et l'observa.



Zarch avait raccroché la photo et était sortit. La pluie tombait et il virevoltait sur lui-même, la tête vers le ciel. Zarch courait partout. Cela prit quelque minute avant que sa grand-mère ne le rejoigne. Dans la pluie, on ne pouvait discernée les larmes. Le sourire aux lèvres, la fierté flottant dans son cœur, elle prit Zarch dans ses bras. Un peu confus, il se laissa faire.

«Et si on allait manger un morceau !?»

Zarch partit en courant vers le village, éclaboussant tout ses vêtements de boue.

*C’est fou comme il lui ressemble.*

Bien sûr Zarch ne connaissait les pensée ni ne savait que la vielle dame de son cœur avait pleuré, mais maintenant qu’il était genin, il savait que la grotte était le tombeau de son grand-père.

Son songe était fini et au dessus des nuages le soleil frappait la terre perpendiculairement. Ici bas sur terre l’averse tambourinait toujours. Un long soupir traversa l’ondée. Zarch replongea à l’intérieur de lui-même mais cette fois, c’était pour s’entrainer.

Zarch malaxait son chakra depuis quelque minute, tranquillement, sans empressement. Comme un boulanger un peu distrait. Le vent s’était levé et fouettait maintenant la figure de Zarch. Aidé des gouttes transformées en projectile, sa concentration était perturbée. Lé-gé-re-ment exaspéré par l’élément vent, Zarch en eu assez et poussa du chakra hors de son corps, créant un obstacle intermédiaire entre le vent et lui. Pour ne pas s’épuisé trop vite, il arrêta de bloqué le vent pour plutôt le rediriger. Diffusant son chakra dans l’air, il utilisait la friction des atomes pour faire repousser ceux-ci en modifiant leurs charges. Vraiment, cette affinité Raiton lui servait. Créant un vide dépressurisé devant lui, il avançait jusqu’au pic de pierre. Il s’assit contre la paroi, protégé du vent. Tellement le vent était fort, plus aucune goutte ne le frappait. Rien à faire, il devra attendre. Au sol, il avait reprit sa méditation. Le vent sifflait, la pluie battait. Zarch malaxait son chakra. Il le faisait onduler, s’étirer, traverser son corps. Les dirigeants vers ses membres et le redéployant vers d’autres. Chacun d’eux était irrigué et Zarch commençait à les stimuler. Il n’y avait aucune contraction mais Zarch avait commencé à vibrer contre le sol. La tempête donnait toujours des signes de présence, deux rigole contournait le pic et venait mouiller les sandales de Zarch. Puis Zarch expulsa la masse accumulé. L’énergie déployée eut deux effets. La première, toutes les tensions internes de Zarch disparurent. Et la seconde, la décharge provoqua une explosion qui grugea une grande partie du pic et de la boue au pied du pic. Le tout créait une petite enclave qui se rempli rapidement d’eau. Zarch s’allongea tête au fond attendant que la tempête finisse et que la bruine la secondant arrive indubitablement. Il relaxait dans ce petit bain sphérique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idame Ourihana
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : Kiri No Kuni
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
PV:
60/60  (60/60)
PC:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Dim 9 Mar - 8:48

Encore super bien écrit. +2 Nin +1 Int
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarch Zed
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
53/53  (53/53)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Mar 29 Avr - 16:45

La tempête dura toute la nuit. Au fond de la cavité, Zarch avait froid et ses dégagement de chakra ne réussissait plus à le réchauffer. Le matin serait le bienvenue. La tempête se calma au environ de 7h30 du matin. Aucune idée de précision, les nuages ne bougeaient pas et l'astre restait caché derrière eux. Zarch décida que manger serait la meilleur des idées. Pour ça, il dut laisser tomber l'idée des provisions qu'il s'était apporté, eux mêmes étant parti avec le vent. La meilleur solution restait de rentrer à la maison, mais Zarch se le refusait. Puisque l'îlot était vierge de vie, il partit loin de la berge. Une chaîne de récif, ce qui semblait être le prolongement de l'île s'allongeait sous la surface tambourinée par la pluie toujours battante. Les rochers acérés écorchait les sandales de Zarch. Zarch marcha longtemps sur la lande de terre. Tant qu'il ne pleuvait plus et que derrière lui la masse orageuse ressemblait à un poing de géant qui aurait percé la voute céleste. Ici le récif se poursuivait mais était plus vivant. Les coraux et les algues valsaient avec une multitude de petit poisson multicolor. Les pics acérés du récif était devenus rond et spongieux.

Tout autour de lui de petit poisson volait à travers ses chevilles se demandant ce qu'était cet animal. Zarch n'avait aucun intérêt à capturer ces amuses-gueules sinon en faire des appâts. Mais sans lignes les appâts y serve seulement à attirer les plus gros et Zarch n'avait pas tellement envie d'en avoir une dizaine dans les pattes de ces plus gros. Il sortit ses chevilles de l'eau et les posa à la surface en utilisant son suimen. Là il marcha vers le large. Une nappe de phytoplancton flottait dans le soleil du midi. Sous la surface un courant suspect s'agitait.

Un énorme poisson la gueule grande ouverte s'occupait de tout avaler. Zarch pensait que les remous était du à de petit poisson se promenant en banc et qu'avec le Chissoku, il pourrait en griller quelque un pour la peine, au moins une vingtaine. Mais l'animal était seul et énorme. Rien de ce que Zarch connaissait s'y approchait. Il ne se rendit compte de sa mauvaise perception que lorsque le simili monstre sortit sa bouche béante dénué de dent mais tout de même large comme un homme.




Zarch se mit à courir comme un dément surmenant ses muscles déjà faible de fatigue. Mais le monstre n'en avait visiblement pas après lui. Trop occupé à manger des microorganisme. Zarch mit au plan une tactique. Prèt de lui glissait des méduses éméttant des courants électriques. Tout un banc l'avait prit comme proie. Mais, elles ne pouvaient savoir que Zarch était de l'élément Rai et que jamais elle ne pourrait l'avoir. La méduse non comestible deviendrait l'outils de Zarch. Il plongea. La masse ne fit pas un tour et se colla à la peau de Zarch avec des ventouses qui ne lui procurait aucun bien. Un mal pour un bien dirait sa grand-mère. Zarch se chargea rapidement d'énergie. Pendant ce court laps de temps, il lança le chissoku no jutsu sur le gros poisson. Le poisson cherchait désespérément un nappe d'eau oxygéner. Zarch le guidait vers lui en relachant légèrement l'étreinte du chissoku à mesure qu'il se dirigeait dans la bonne direction. Une fois que l'animal s'était lancé à sa vitesse maximal, Zarch focussa toute l'énergie électrique dans ses mains. Sachant que le Raiton Kokyuu se perdrait dans l'eau. Le poisson passa au dessus de lui. C'est à ce moment que Zarch posa ses mains sur l'énorme abdomen du monstre relachant toute l'énergie des méduses, les syphonant au maximum. Celles-ci tombèrent au font de l'océan ,comme une centaine de sac de plastique, vider de toute énergie. Le poisson avait brillé dans l'eau clair. Le choc avait brûler les terminaison nerveuse jusqu'au coeur. L'organe s'était stoppé dans une demi tentative de vie. Le cerveau du poisson avait grillé quelque centième de seconde plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yend' Kaguya
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
PV:
270/270  (270/270)
PC:
750/750  (750/750)

MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   Mar 13 Mai - 18:37

[#Chissoku (2)
+1 Nin]

_________________
Jounin de Kiri, Anbu de la Mort

Successeur du clan Kaguya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Entraînement] L'averse éternelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Entraînement] L'averse éternelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Hors trois Villages :: Hors des trois Villages cachés principaux :: Kiri no Kuni :: Marais-
Sauter vers: