Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Entrainement] La plaine aride

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hokori Meigetsu
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
PV:
42/42  (42/42)
PC:
168/168  (168/168)

MessageSujet: Re: [Entrainement] La plaine aride   Mar 20 Mai - 17:10

Hokori regardait son professeur s’alarmer sur le sort de sa cuve. Hisser grâce à une technique fastidieuse, il amplifiait de ses yeux glaces le paysage qui l’entourait. Alors que la terre se consolidait doucement, l’akane prit d’impatience raffina son entraînement d’une aide incomparable. Multipliant ses troupes dokara régénéra la terre boueuse, il la consolida, et fit de ce bassin une véritable arène. L’entraînement laborieux avait duré toute la journée, sans aucunes pauses. La force, l’énergie, et le corps du genin même soigner par le médecin avait atteint ses limites. A contre attente dokara mit fin à cette journée. Un grand ouf de soulagement résonna dans la tête de notre bienfaiteur.

"Tiens te voilà ! Je crois qu'on va s'arrêter là pour aujourd'hui, il ne va pas tarder à faire nuit."

" Pas de problème ... "

Hokori sauta du haut de sa cuve pour retomber à quelques pas de son professeur et ami. Il le regarda légèrement avant de poursuivre son épopée vers le sud des plaines asséchées.

Les deux hommes marchèrent sans mot vers la seul et minuscule verdure que cette terre aride avait négligée de tuer. L’odeur de nicotine retraçait leur pas. Comme toujours, cigarette à la bouche, dokara prenait conscience de la dureté de la journée pour son élève. Hokori exténué, jouissait de la tombée de la nuit. Le soleil orangé dans le ciel, s’effaçait avec le rythme des pas des deux hommes. La nuit atomisait doucement son autorité sur les marais kiréens. Pris de court le petit meigetsu ramassa sur son chemin les quelques brindilles qui réchaufferaient leurs corps durant la nuit. Dokara plus costaud se chargea des bûches.

Les shinobits arrivèrent rapidement au lieu de prédilection. L’herbe encore humidifiée atténuait les bouffées de chaleurs du petit garçon. Ils voguèrent jusqu’à l’endroit le plus sec pour attiser les flammes de leurs cœurs. Ils déposèrent les brindilles et les bouts de bois sur le sol. Hokori se chargea lui du feu pendant que le chunin s’occupait du maigre campement. La vie rustique au jour le jour ne lui faisait guère peur. Le gamin déposa en rond quelques pierres et déposa les brindilles qu’il enflamma d’un jet d’allumettes. Les flammes pourpres s’élevèrent dans le ciel. Attisée par une succession de bois, le feu sertit les cieux de grandes fumées noires.

Il était tant pour eux de fermer les yeux et de livrer leurs corps aux douces joies de la nature. Alors que les hululements des loups piquaient les oreilles du gamin, le chunin lui n’y prêta guère attention et s’endormit sans le moindre mal. Hokori mit plus de temps mais la non présence de l’animal eut raison de lui et ses yeux se fermèrent au claire de lune. La blancheur de cette pleine lune dulcifiait les muscles tendus des shinobits...


Leur douce œuvre n’avait peut être pas pris fin..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idame Ourihana
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : Kiri No Kuni
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
PV:
60/60  (60/60)
PC:
340/340  (340/340)

MessageSujet: Re: [Entrainement] La plaine aride   Jeu 22 Mai - 14:21

Doton Ishi Kouka +2 Nin +2 Int
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dokara Akane
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 26
Localisation : Qu'importe fume sa clop
Date d'inscription : 22/01/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: [Entrainement] La plaine aride   Jeu 29 Mai - 15:40

Le feu crépitait envoyant ses cendres dans la nuit étouffante. Après s'être restaurer, les deux shinobis s'endormirent rapidment accablés par la fatigue. Mais quelques temps après que leurs paupières se soient lourdement fermées, les hurlements des loups retentirent dans la plaine comme le réveil de certaines nuits dans l'appartement. Se levant rapidement Dokara ne prit même pas le temps de s'habiller car un ours fonçaient déjà droit sur eux. L'odeur du repas avait attiré un de ses ursidés qui avait parcouru un longue distance rien que pour se faire un petit barbecue en compagnie d'humain. Encore en caleçon, le Chuunin s'approcha d'Hokori qui était encore en train de s'équiper. Répandant son chakra dans la terre pour ensuite la faire monter autour d'eux et la soldifier, il jeta ses ordres au Genin avant de lancer sa technique.

chevre rat serpent dragon chien Coq cochon

"Tu crois vraiment que tes ennemis te laisseront toujours le temps de t'habiller. S'ils font une embuscade nocturne c'est pour te surprendre pas pour te laisser le temps de préparer."

"Doton Kekkaï"


La terre entoura les deux Kiriens quand tout à coups une violente secousse écrasa une partie de la prison de terre. La force de l'ours était incommensurable, un coup de patte serait surement dévastateur. Sentant le danger qui les assiégeait, Dokara infiltra à nouveau son chakra dans la terre. Activant ses particules d'énergie, le Chuunin rendit immédiatement la terre meuble et friable puis dans un élan d'un doigté infernal et d'une impulsion chakra fracassante il lança sa technique.

chevre rat buffle lievre Cheval Coq cochon

"Doton Dochu Eigyo no Jutsu"

Retombant plus bas sur la fermeté du sol, le médecin continua d'avancer en creusant à l'aide de son chakra et en se dirigeant grâce à ses yeux persant le noir. S'arrêtant au bout de quelques secondes, l'Akane expliqua son plan au Meigetsu.

"Tu vas attaquer les loups, pendant que je gagne du temps avec l'ours. Je ne vais tout de même pas me battre en caleçon. Dès que tu en as fini avec les caniches, tu viens t'attaquer à la grosse peluche et tu traines pas. Bon allez on remonte à la surface, il fait froid."

Joignant de nouveau ses mains dans le signe de concentration de la chèvre, Dokara réalisa un petit escarpement afin de remonter directement à la surface. Son chrakra taillant la roche leur permit d'atteindre rapidement la clarté de la lune. Les deux shinobis se séparèrent une fois à la surface, tandis qu'Hokori se dirigeait vers les hurlements glaçant le sang, Dokara alla retrouver son ours qui s'était rendu compte que le dome de terre contenant son repas avait un petit trou où il tentait de loger sa tête pour flairer ses proies. Le Chuunin n'attendit pas que son prédateur viennent le dévorer et préféra se concentrer pour réaliser une prison de terre plus résistante avec la technique qu'il venait d'apprendre. Infusant à nouveau son chakra dans la terre, Dokara se souciait guére de l'ursidé qui venait pour le dévorer, il préférait prendre cet exercice de survie pour un jeu. Alors que le mammifère se rapprochait dangeureusement, le médecin avait déjà passé pas mal de temps à préparer la terre en y extirpant les minéraux plutôt que l'humus craquelé de la plaine. Ses particules s'activèrent pour prendre position autour de leur maitre lorsqu'il réalisa une suite de taô vivace, mais pourtant si longue.

chevre dragon serpent buffle singe Cheval rat Coq chien serpent cochon

"Doton ! Nameraka Kekkaï !"

La suite de signe un peu longue à son gout se termina juste à temps pour qu'une partie de terre rocailleuse se dressent devant l'animal affamé. Le rete de la prison ne put donc se refermait car l'ours venait de briser l'élan de sa technique. A demi protégé, Dokara continuait de s'efforcer à maintenir le bout de terre en y infusant constamment son chakra et en y retractant convenablement les particules. Mais malheureusement la demi-protection ne suffit pas et Dokara dut s'éloigner rapidement pendant que l'ours restait borné sur son bloc de terre pour rétablir une seconde protection. Après avoir répandu son chakra dans ses muscles et ses articulations pour augmenter sa vitesse, il s'éloigna de son assaillant. Ses quadriceps et ses mollets empli de chakra forcèrent l'allure alors que ses genoux et chevilles presque inarrêtable engendrer les foulées incessantes. Parvenus à une bonne vingtaine de métres de l'animal, le Chuunin se replongea dans une concetration forcée alors que son coeur palpitait d'envie de se mesurer à la puissance du colosse velu. Son chakra inssufla à la terre constance et solidité alors que ses particules gagnait du territoire dans les profondeurs de la terre. Etant encore loin du résultat attendu, Dokara persévéra dans la malaxation du chakra. Infiltrant tout les minéraux les plus résistants pour en prendre le contrôle, ils leur fit atteindre la surface à l'aide d'un puissant flux de chakra. Les préparatifs effectués, il ne restait plus que la longue suite de signe pour faire jaillir de terre ce bloc inaltérable. Entremêlant ses doigts avec finesse sans pour autant s'accrocher sur un signe, il réalisa les taôs mémorisés dans sa tête comme dans son corps.

chevre dragon serpent buffle singe Cheval rat Coq chien serpent cochon

"Doton... Nameraka Kekkaï !"

Les blocs de terre se soulevèrent lentement alors que l'ours chargé comme une furie inarrêtable. La densité de son dome était excessive ou plutôt l'Akane ne réussissait pas extraire autant de minéraux condensés jusqu' à la surface. Ce mur sortant directement de l'humus inflexible arrivait peinement à voir le jour, mais à force de persévrance et de détermination devant le danger, le Chuunin réussit tout de même se protéger d'une cage ouverte solide. Le danger n'était plus présent mais si cela avait été contre un être doué d'une intelligence plus vivace il aurait surement succombé à une attaque venant qu'il l'aurait foudroyé à l'intérieur de son Kekkaï.


__________________________________




Pendant ce temps-là alors qu'Hokori venait de sortir de terre pour se diriger vers les bêtes le menaçant, une meute de loups affamés avait réussi à l'encercler. Comme s'ils prêtaient main forte à l'ours, la bande canines attaqua le Genin qui ne pouvait fuir ou se réorganiser car la plaine n'offrait aucune dissimulation ou objet de substitution de taille souhaiter.

_________________
Dokara Akane

Chuunin de Konoha Kiri

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokori Meigetsu
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
PV:
42/42  (42/42)
PC:
168/168  (168/168)

MessageSujet: Re: [Entrainement] La plaine aride   Lun 2 Juin - 19:16

Hokori venait de se réveiller en sursaut. Pris de court il s’apprêta avec les moyens du bord. Sa bure blanche, attachée d’une simple corde flottait sur son corps rachitique. Dokara encore en caleçon mit les deux hommes à l’abri avant toutes choses. Après une descente aux enfers avec l’akane puis les directives données, le petit meigetsu remonta avec son ami à la surface de la terre. Les deux Kiréens entreprirent des directions opposées. Chacun dans un but bien précis…

La plaine lune de son astre blanchâtre éclaircissait la plaine la plus asséchée du village. Très vite le garçon dont le but était de se débarrasser des bestioles, tomba nez à nez avec la première vague. Pas le temps pour lui de rejoindre sa sacoche de shinobit. Sans armes, sans rien, il devait se sortir de ce traknar. Les loups tournaient autour du garçon, attendant la première faille de leur proie. Leurs crocs claquaient les uns contres les autres. De la bave s’échappait de leurs mâchoires d’acier. Ils hurlaient à peine perdue. Affamé, il voulait se ruer sur la bouffe comme de vraies hyènes. Sauf qu’ils ne se battaient pas entre eux ! Au grand regret du garçon. Hokori regardait la meute. Elle formait un cercle autour du gamin. Un cercle bien fermé. Il ne pouvait s’enfuire. Rien. Aucunes branches, aucunes issues. Le combat était inévitable. Mais contre attente il se réjouissait. Même usé par l’entraînement de la veille, le garçon avait encore beaucoup de ressource. Son sourire illumina son visage d’enfant. La lune reflétait son incroyable blancheur à travers les dents du jeune homme. Ses deux pupilles océan venaient de balayer la plaine avant de se bloquer sur les intrus. Le feu les avait guidés, l’odeur de la viande grillée les avait émoussés. Mais maintenant le sang allait de nouveau couler. Le gamin ravala son sourire et toute sa prétention pour se plonger dans une concentration perçante. Le moindre faux pas pouvait lui coûter la vie. L’akane étant trop loin pour le soigner, le petit meigetsu n’était pas l’abri d’une dure sentence. Il se positionna retraçant de ses bras le mouvement devenu itératif des futurs défins. La dure réalité allait frapper. Le combat allait débuter.

Hokori voulait garder de la distance avec ses ennemis, beaucoup plus nombreux que lui. Il n’avait pas d’armes mais il pouvait très bien en créer. Ses suiton difficilement utilisables ne seraient pas assez rapide face au loup. Trop agile et trop vivace ses petites boules de poil posaient un vrai problème au genin. Enfin un problème en concordance avec son affinité. Mais hokori avait encore de la ressource. Et il comptait bien se sortir de là, sans rien, sans dégâts. Le gamin ne bougea pas. Figée au milieu de la troupe, il attendait le bon moment. Il malaxait tant bien que mal son chakra tout en vérifiant les mouvements de ses adversaires plutôt curieux. Ses flux s’échappèrent de son corps pour recouvrirent les cailloux qui recouvraient cette terre sèche et craquelée. Son chakra fit comme un cercle autour du garçon qui s’empoigna rapidement à poursuivre sa tâche de départ. Il agita rapidement ses doigts sans qu’une de ses peluches ne put régir.


" Nimpo kawara shuriken !! "

La voix du gamin animé d’une fumée blanchâtre sortant du fin fond de sa gorge, se répandit avec le ruissellement de l’eau lointaine. Les caillasses de couleurs ternes, d’apparence presque inoffensive, se transformèrent sous l’impulsion du garçon en de véritables armes meurtrières. Exactement ce qu’il manquait au combat du moment. Hokori remit une vague de chakra et propulsa l’intégralité de son œuvre. Les shurikens s’écartèrent de lui dans un cercle en constante progression. Le sifflement des armes découpant l’atmosphère se répéta dans les oreilles du garçon. Un bourdonnement étrange mais pas dérangeant. Les armes écartèrent la meute de quelques mètres. Deux des projectiles aiguisés de mains de maître découpèrent le pelage grisâtre des animaux. Le sang s’emparant de son poil, coulait de son flanc jusqu’au bout de sa patte. Le loup déséquilibré s’effondra sur le sol. Il attira avec lui la totalité des intrus. Leurs instincts de suivie prirent à leur tour le dessus. Ils encerclèrent le futur défin. Comme s’ils le protégeaient ! Mais auriaient-ils pas mieux fait de fuire ?

Le combat n’était pas terminer et hokori comptait bien en finir et très rapidement cette fois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dokara Akane
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 26
Localisation : Qu'importe fume sa clop
Date d'inscription : 22/01/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: [Entrainement] La plaine aride   Mar 3 Juin - 14:26

Alors que Dokara n'avait aucune idée sur les agissements du Genin ou même son état de santé, il continua d'infuser son chakra dans les mur de terre quasi inaltérable. L'ours tamponnait les parois avec acharnement mais s'il se décourageait pour s'en prendre à Hokori, son jeune élève n'aurait surement aucune chance face à cet animal enragé pesant plus triple de son poids. N'emettant aucune pensée sur la probabilité que l'ours abandonne son steack sur patte, Dokara sauta en dehors de sa cage à l'opposé de l'ours, pour se mettre à courir comme un dératé. Malgré sa taille, l'ursidé arrivait à se mouvoir à grande vitesse grâce à ses puissantes pattes et l'Akane n'osa pas se retourner car il lui faudrait mettre une certaine distance afin de réaliser son jutsu.

Ayant distancer l'omnivore d'une bonne trentaine de métres, le Chuunin se retourna pour faire face à l'animal. Quelque peu essouflé, il ne mit pas longtemps avant de libérer son chakra pour l'infiltrer dans le sol craquelé, son coeur palpitant ne souhaiterait surement pas s'arrêter à cause d'un ours des plaines. Son chakra gagna en intensité lorsque l'Akane put finalement calmer sa respiration et reprendre une concentration acculée par un mammifère affamé. Son esprit trotta dans sa tête afin de découvrir les perceptions de son chakra dans le sol. L'humus dépéri cachait des minéraux résistants ayant faiblement subi l'érosion. Injectant sans discontinuité ses particules dans les profondeurs minérales, Dokara fit fluctuer ses molécules afin de recracher les solides morceaux de terre au plus près de la surface. Le sol revitalisé de chakra se mit à trembler sous ses pieds alors qu'il réalisa une infini série de taôs.


chevre dragon serpent buffle singe Cheval rat Coq chien serpent cochon

"Doton ! Nameraka Kekkaï..."

La terre se mit craqueler bruyamment ouvrant de plus larges crevasses tandis que les particules se retractaient en quelques secondes pour faire jaillir un cercle de terre entourant le shinobi. Le chakra conservait la constance des minéraux alors que le dome se refermé peu à peu au-dessus de la tête du Chuunin. L'ours arrivant à pleine vitesse se heurta de nouveau à la prison de terre qui fit disparaitre son repas sous yeux. La rage de l'ursidé se faisait de plus en plus croissante, son diner semblait être une véritable taupe harcelant son estomac. Le tapage nocturne harcelant rythmiquement les oreilles de l'Akane finit par le rassurer car l'ours ne semblait ouvrir aucune faille dans sa protection. Attitude placide et sereine du médecin reprit le dessus lorsqu'il alluma une cigarette apaisante. Au bout de quelques minutes, la vision nocturne du Kirien s'amoindrit, de lourds nuages passés devant ses yeux tandis que ses poumons cherchaient désespérément de l'oxygène. Puis la délivrance ou plutôt un danger peu un caher un autre. L'ours venait de pulvérisait une partie du Kekkaï mais comme un mal pour un bien, la fumée de l'aquarium s'échappa comme un fumigène dans la tête de l'ours. Les yeux et la gorge irrités, l'animal se laissa distraire quelques secondes le temps de reprendre ses esprits et son steack fumant partait encore à toutes jambes. L'agacement de l'ursidé semblait beacoup moins marrant soudainement, rugissant comme un diable et ne contenant plus ses filets de bave, Dokara devrait lui faire comprendre une fois pour toute que sa chair lui était inaccessible.

S'étant à nouveau éloigné de son prédateur, Dokara ne se retint pas sur les moyens. Faisant vibrer la terre rien qu'en y impulsant son chakra, il n'avait plus l'air de vouloir s'amuser avec le mamifère et si Hokori n'intervenait pas rapidement c'est lui qui s'en occuperait sans tarder. Ses particules prirent le contrôle de chaque minéraux sous ses pieds, le sol en devint soudainement plus instable et se gonfla d'une lueur bleu immuable. Recherchant la couche de terre presque inaltérable, Dokaras'arma de patience pour désoudre les blocs rocheux afin de les reconstruire quelques secondes plus tard à la surface. Remuant incessamment le sol dans des mouvements de terrains déséquilibrés ajoutés à de puissants flux de chakra, Dokara attira ses substances jusqu'à la surface. Puis il s'adonna à cette longue suite de signes qui se fit de plus en plus rapide.


chevre dragon serpent buffle singe Cheval rat Coq chien serpent cochon

"DOTON !!! Nameraka Kekkaï !"

L'humus craquelé disparut autour du médecin alors qu'un dôme de terre s'élevait au-dessus de sa tête comme une montagne carnivore. Son énergie maniant la terre avec habileté rectractait les minéraux inlassablement pour lisser la paroi de sa protection. La prison s'était refermée sur le Chuunin alors que les violemments coups de l'ours ne résonnaient même plus dans la caverne, les parois blindées ne laissaient pas non plus traverser le son. Fier de son oeuvre, Dokara s'adossa contre sa prison avant de se laisser bercer par les doux tintements que les griffes de l'ursidés engendraient. Jusqu'à ce que la musique cesse pendant quelques instants, signe qu'Hokori venait se charger de l'ours, il se perdit dans ses pensées.

_________________
Dokara Akane

Chuunin de Konoha Kiri

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokori Meigetsu
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
PV:
42/42  (42/42)
PC:
168/168  (168/168)

MessageSujet: Re: [Entrainement] La plaine aride   Mar 3 Juin - 17:35

Les loups formaient un cercle autour de leur première victime. Mais pas pour longtemps. L’instinct sauvage de ces animaux prit le dessus, et deux d’entre eux foncèrent tout en grognant, vers le genin. Hokori attendait le bon moment pour bouger. Il préparait sa défense avec des flux de chakra bien disposés. La blancheur de la lune accroîtrait la rage des prédateurs. Leurs mouvements brisaient l’épaisse couche de poussière au sol qui remontait porté par le vent. Leurs pattes frottèrent doucement la terre aride. Leurs griffes acérées s’élançaient à peine perdue vers le gamin, toujours immobile. Sa longue bure décrivait les à coups portés par cette brise de nuit. La lune le rendait luminescent au milieu de cette terre dépourvue d’âme, de cœur, de végétation en tout genre. Des bruits sourds répétés par l’écho de cette ancienne vallée alerta le garçon. Dokara avait-il besoin d’aide ? Hokori fit les choses à sa manière. Pas le temps pour lui de jouer avec ses bestioles. Les deux qui galopèrent vers lui couraient près l’un de l’autre. Une chance. Le petit meigetsu leva les mains et une vingtaine de fils vinrent s’étirer du bout de ses ongles. Les deux aventuriers n’étaient plus qu’à quelques centimètre du garçon. Hokori s’éleva dans les airs par un léger salto. Ses fils de chakra agrippant en même temps les quelques shurikens restant de la première vague.

Le garçon retomba lentement au sol. Ses mouvements gracieux décrivaient de parfaits courbes. Ses mains rassemblées dans son dos élevèrent les quelques shurikens ramassés au passage. Puis d’une impulsion il transcenda les armes flottantes sur les misérables boules de poils. Impossible pour eux d’éviter la charge. Les projectiles maniés par les filons de chakra s’adaptaient à chaque déplacement de l’adversaire. Même si celui-si était un animal. Les deux louveteaux s’effondrèrent au sol comme de simples peluches délaissées. Leur sang vinrent une nouvelle ruisselée jusqu’a ensanglanté les sandalettes usées du garçon. Le petit meigetsu détourna le regard de sa cible. Cette étrange sensation aux bouts de ses orteils éveilla en lui un sentiment qu’il ne pouvait expliquer. Figée entre le dégoût et la rage, il ne savait que faire. Finir ou ne pas finir le travail. Mais les chocs de plus en plus violent provenant de la même direction que celle du chunin l’en dissuada. Aucune pitié, enfin pas le temps d’en avoir. Ses animaux eux n’en auraient aucunes. Hokori ne voulait laisser sa vie lui échappé par une simple suggestion délabrant de son esprit. Il devait rapidement en finir.. Faute d’information concernant son professeur qui n’était sûrement pas rhabillé entre temps…

Hokori fit volt face et transperça du regard le reste du groupe. Huit loups au total tenaient encore debout. Mais méfiant, les animaux restait resserrés les uns contre les autres. Le moment était donc fort bien choisit pour achever leur souffrance. Les hyènes affamées faisaient ressentir leur dévouement pour la chaire humaine. De la salive s’écoulait d’entre leurs crocs pour enfin s’écraser sur le sol. Les grognements étaient de plus en plus fréquent. Les animaux étaient au bout de leur patience respectifs. Il était tant. Plus de temps à perdre. Les étoiles éclairant la sécheresse du terrain illuminèrent les yeux glacés du petit élève. Son sourire redevint celui d’un petit enfant jouissant des biens être de la vie, malgré la situation guère propice. Le temps arrêté depuis peu, il avait bloqué tous les mouvements. Chaque être vivant s’étaient figés, à croire que cette situation ne les dérangeait nullement. Enfin presque tous. Le garçon brisa finalement la glace. Son chakra prenait place dans les quelques habitants de cette terre rocailleuse. Une petite vingtaine de cailloux furent entouré d’une vague bleuâtre. Hokori s’efforçait de diminuer cette teneur en chakra qui lui coûtait si chère à chaque utilisation. Ses doigts se mirent à trembler, à gigoter sans qu'aucuns de leurs mouvements soit perceptibles par l’adversaire. Cette technique tellement répétée, le genin la maîtrisait avec une grande facilitée.


chevre dragon cochon Coq chien Cheval singe

" Nimpo kawara shuriken !! "

Sa voix monotone ne fut guère perçue par les animaux qui étonnement ne prirent pas le soin de bouger. Toujours entassé autour du défin. Hokori leva les armes dans les airs puis il les fit virevolter jusqu’au troupeau. Dirigeant ses projectiles avec ses yogutsus, le petit meigetsu créa un cercle autour des loups. Il empêchait ainsi leur dispersion, leur fuite délibérée. La lame tranchante de ses créations fendit la terre pour se planter à intervalles réguliers dans le sol. Hokori ne voulait pas leur laisser de répit, le médecin avait besoin de lui.. Il expulsa une nouvelle vague de chakra de son modeste corps, assaillant les quelques pierres qui avait jusque là survécues. Il enchaîna cette même série de signe qu’il s’efforçait de perpétuer. Toujours les mêmes paroles. Le mouvement se répétait mais cette fois il annonçait la fin. La fin du combat. Mais le début d’un autre. L’ours grognait de plus belles.

chevre dragon cochon Coq chien Cheval singe

" Nimpo kawara shuriken !! "

Une vague de shuriken s’abattit sur la troupe emprisonnée par une première attaque. Les projectiles comparés à une pluie d’étoiles, luisait sous le courroux de la lune. Sa blancheur éternelle refroidissait les mœurs du gamin. Les armes perforèrent le corps affolé des loups. Le sang giclait sous l'ardeur du métal tranchant. Les bêtes s’étalèrent sur le sol les unes après les autres. Des grognements de douleurs, de souffrance accompagnèrent les émanations du garçon. Sa grosse dépense en chakra venait de l’essouffler. Mais un ennemi encore plus virulent, certes moins rapide mais de puissance incomparable talonnait encore et encore le médecin qui refusait de se battre dans cette tenue. Hokori puisa donc dans sa réserve de chakra pour stimuler ses muscles. Ses jambes furent prise dans un tourbillon de légèreté, de passion, d’euphorie. Le petit meigetsu s’élança à toute vitesse vers l’ours brun au loin. En quelques seconde, grâce à un sunshin fort bien utilisé, le gamin se posa, genoux à terre à dix mètres de la bête. L’ours sauvage se mit sur ses deux pattes avant d’ouvrire sa mâchoire puissante devant le genin qui ne pouvait frémir. Il était trop tard, l’affrontement était inévitable. Avant cette retrouvaille curieuse le garçon s’était employé à chercher un petit kunaî, fort utile pour la suite de cette idylle. Il sortit l’arme de sa bure et la pointa sur son ennemi. Il lui annonça le défit. L’ours grognait encore et encore. Le combat s'avisait long et bien éprouvant… un étrange regard émana des pupilles océan du gamin. Un regard assassin. Cette mascarade avait assez durée. Le genin commençait à perdre patience..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dokara Akane
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 26
Localisation : Qu'importe fume sa clop
Date d'inscription : 22/01/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: [Entrainement] La plaine aride   Ven 6 Juin - 13:37

[+3Int; Ninpo Kawara Shuriken lvl (3)]

La berceuse s'interrompit et réveilla lentement le Chuunin. La prison infaillible avait résisté aux assauts de l'ours qui s'était retourné vers le petit Genin. Ayant du mal à lacher la sécurité et le calme que lui offrait cet isolement, Dokara finit par faire reenvoyer son dôme sous terre poussé par le devoir de Senseï de ne pas abandonner ses élèves. La clarté de la lune éveilla lentement les yeux du médecin qui put apercevoir Hokori se débattant dans tous les sens avec l'ursidé. Analysant rapidement les deux style de combat bien différent, l'Akane finit par se bouger les fesses pour donner un coup de pouce au Meigetsu. S'allumant une nouvelle cigarette, il chercha dans sa tête une technique qui pourrait venir au secours du Genin sans pour autant lui macher le travail. Ses neurones bouillonnant dans son crâne comme une cocotte minute finirent par éclairer son visage; le Doton Yomi No Numa rendrait la zone marécageuse, elle diminuerait la vitesse des deux combattants mais l'ours plus lourd risquerait de s'embourber tandis qu'Hokori plus léger et rapide pour user du Suimen et du Shunshin pour se mouvoir. Ayant terminer sa réfexion Dokara passa à la pratique. Effectuant une rapide et nouvelle série de taôs, il posa ses mains au sol.

chevre singe rat lievre Cheval cochon

"Doton Yomi No Numa"

Libréant son chakra dans la terre, il y injecta de type de chakra. L'un en plus grand quantité, caractérisé par sa densité apparaissait comme le Doton tandis que l'autre plus fluide et en petite quantité semblait être le Suiton. Même si cette technique se classifiait dans le Ninjutsu Doton, le chakra Suiton l'aiderait à rendre la zone marécageuse. Dans un premier temps, il s'empara d'une petite zone sous ses mains où il agrandit les craquelures déjà présentes. Puis il libéra son chakra Suiton pour immerger la terre. Attendant le résultat de son travail, il put s'apercevoir que l'eau s'était infiltrée profondément dans la terre ne l'ayant même pas absorber. Jugeant sa tentative plutôt décevante, il prit quelques minutes de réflexion.

"Pour que la terre devienne marécageuse, il faut que celle-ci soit friable et absorbe l'eau tandis que celle en profondeur doit être impermèable. Il ne me reste plus qu'à agir, mais en attendant Hokori se fait malmener alors faut que je bourre."

Sortant de ses pensées, Dokara se concentra quelques instants pour libérer une grande partie de chakra. Entourant vaguement la zone de combat à l'aide de ses particules, il regroupa son chakra pour ensuite le découper en formant un unique taô.

"Kage Bunshin no Jutsu"

Vingt clônes cerclèrent les combattants à une bonne distance et se mirent rapidement en position. Se concentrant préalablement, ils accumulèrent tout le chakra disponible dans leurs mains. Enfin ils les joignèrent pour entremêler leurs doigts avec finesse décrivant chacun les mêmes signes et finirent par énoncer le nom de la technique qui résonna d'une seule et même voix qui fut précédé du résonnement sourd des paumes heurtant le sol.

chevre singe rat lievre Cheval cochon

"Doton ! Yomi No Numa !"

Tentant de conserver sa concentration, Dokara guida ses concentrations avec synchronisation pour faciliter la tache et obtenir le même résultat pour tous. Le chakra transféré dans la terre agit rapidement en cisaillant les minéraux pour éliminer la densité et l'uncité de la terre. Ensuite il agit en profondeur pour regrouper les particules de chakra emprisonnant les grains de terre ce qui permit de créer une cuve souterraine. Pour finir il agit avec son chakra Suiton plutôt que d'aller chercher l'eau dans le sol et la faire remonter à la surface. Impulsant un chakra fluide dans son bras, il le retransmit dans la terre friable qui s'imbiba rapidement comme une éponge, y mettant ensuite un petit surplus il put faire apparaitre une fine couche aqueuse de la même couleur que la terre. Regardant son oeuvre il se rendit compte que les deux adversaires étaient encadrés de la zone marécageuse mais le centre de l'arène totalement desséchée. Il lui faudrait faire encore quelques efforts...

_________________
Dokara Akane

Chuunin de Konoha Kiri

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokori Meigetsu
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
PV:
42/42  (42/42)
PC:
168/168  (168/168)

MessageSujet: Re: [Entrainement] La plaine aride   Ven 6 Juin - 16:39

Le soleil commençait à se lever. La nuit avait été fortement écourtée. Mais il restait encore un problème, un problème de taille avant de reprendre le court normal de la journée. Le kunaï scintillait dans la main droite du jeune homme. Les reflets orangés se tissaient le long de sa bure blanche. Le genin au visage éreinté s’apprêtait à lancer le premier assaut. Il comptait jouer sur sa vitesse d’exécution pour déstabiliser l’animal. L’ours était lent, gros et imposant. Son pelage brun composé d’une simple et unique touffe de poil, allait subir cette déferlante de coups qui rongeait le garçon de l’intérieur. Hokori se mit immédiatement en position de combat. Son arme flanquée au devant sa tête, serrée d’une main ferme et bien déterminer à en finir rapidement. L’ours grognait, s’en interruption. Sa mâchoire grande ouverte laissait écoulé un filet de bave. Il se cabra sur deux pattes, signal du début de l’affrontement. Sa faim le contraint à attaquer le mini campement. C’est vrai que cette terre peu propice pour la chasse, abrite que très peu d’animaux. Les repas se font de plus en plus rares et de plus en plus retreint. C’est la même chose pour toutes les espèces. Les deux hommes se feraient un plaisir après l’affrontement, de faire rôtir la chaire de l’ursidé.

Hokori fonça vers l’animal. Ses pieds rebondissaient sur la terre asséchée de l’étrange plaine. Une nappe de poussière se soulevait derrière chacun de ses pas. Quelques mètres séparaient les futurs assaillants. Plus que quelques centimètres. Maintenant. Le combat fut lancé. La rage contenue dans le corps du genin se concentra en même point son arme. Toute sa puissance sa vitalité, sa rapidité était concentrée dans ce simple kunaï au tranchant hors normes. Hokori évita de peu le coup de l’ours. Sa patte griffue brassa l’air. Deux de ses lames tranchantes déchirèrent la tunique du petit meigetsu. Enfin sa simple tunique, son corps lui restait intact. Pendant ce temps le garçon en avait profité pour planter son projectiles dans la chaire de l’animal. L’arme bien qu’aiguisée avait du mal à percer les muscles saillants de l’ursidé. Le garçon se servit de ses pieds posés contre le poil de la bête pour se projeter à son point de départ. Il se devait la plus grande prudence. Face à cet animal totalement inconnu au combat, le moindre coup pouvait lui être fatal. Mais néanmoins, plongé dans un état second le gamin ce ré élança sans perdre de temps. Son pied à peine avait-il flirté avec les craquelures de la terre qu’il redonna une impulsion pour ce projeté sur l’animal en furie. Son corps fendit l’atmosphère. Devancé par son kunaï, hokori arpentait un doux sourire. Un sourire peu commode dans une situation pareil. Un sourire narquois qui annonçait le plaisir qu’il prenait à combattre. Tuer cet animal lui serait totalement bénéfique.


Le garçon redonnait espoir à cette bête. Il l’affrontait encore une fois au corps à corps. Le petit meigetsu vacillait de chaque côté. Il tourbillonnait sur lui-même, évitant ainsi les charges de l’ennemi. Sa vitesse de déplacement augmentait avec ses assauts sur l’ours. Son arme se plantait avec une rapidité supérieure à la normale. Le jeune homme était pris dans une osmose dont il ignorait toutes les vertus. Ses attaques se faisaient vives, rapides. Sa lame ne s’enfonçait que très peu dans le corps de l’animal. Mais à peine était-elle ressortie qu’elle se replantait quelques centimètres plus loin. Ses coups prompts ne donnaient pas la moindre chance à la bestiole. Hokori jouait sur des attaques rapides efficaces mais moins violentes. Le garçon se rappelait l’attaque utilisée par son premier sensei, l’homme aux yeux mystérieux. Dans la jungle au fint fond de sa mission idame réalisait des mouvements semblables à ceux là. Le genin s’efforçait alors à se les remémorer pour les reproduire avec une combustion équivalente. Mais quelque chose mit ses propres plans à retardement. Le sol malléable qu’est la terre changeait sous ses pieds. Il recula d’un salto arrière, recréant ainsi cette zone de sécurité qui lui était si chère. Plongé dans son duel face à l’animal hokori n’avait pas remarqué le groupe akanes qui avaient pris position tous autours de lui. En l’espace de quelques seconde le sol rêche, dure, sec, se transforma en un marécage boueux. L’ours d’un poids considérable s’enfonçait progressivement dans le sol. Le combat allait être changé. Encore ralentit, l’animal devenait une proie presque facile pour le petit présomptueux. Le gamin ranima son sunshin, son suimen pour vaciller de plus bel sur cette boue houleuse.

Hokori souffla puis raviva cette haine qui était en lui. S’adonnant à un combat rapproché, il pivota sur lui-même et d’une impulsion inattendue, reprit l’ursidé d’assaut. Ses mouvements encore plus précis, plus véloces, déchirèrent la carapace de poil de l’animal. Il frappait toujours à quatre reprises consécutives, avant de reculer d’un pas. La patte torride de l’ours s’écrasa dans la boue, remontant la terre sur son propre visage. Hokori qui avait sentit l’attaque s’était précipité avec son sunshin dans une vrille qui l’emmena dans le dos de la bête. Le temps de réaction était long pour cette masse de poil, le genin en profita. Il frappa dans le dos du mastodonte avec une vitesse qui cessait de croître. Des coups répétitifs de kunaï percèrent l’échine du colosse. Le gamin prit impulsion sur le dos avec ses pieds pour se propulser une énième fois loin derrière la zone d’affrontement. Il minimisait son temps près de la bête. Il ne voulait pas prendre de coups même si hokori était bien conscient que le médecin le soignerait. Mais il pensait aux conséquences si le chunin n’était pas là, ou pas apte à réaliser l’intervention. Et dans ses cas là, il ne pourrait se remettre qu’à son propre talent. Le jeune soufflait. La fatigue s’accumulait. Il reprenait un peu de force pour frapper une dernière fois. L’animal en sang se déplaçait même pas. La boue ne lui permettait plus de bouger, enfin d’avancer.. Hokori leva les yeux aux ciel priant ses parents de lui redonner l’énergie nécessaire pour la suite des évènements…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Entrainement] La plaine aride   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Entrainement] La plaine aride
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» piste d'entrainement
» Robin des Bois - Entrainement des acteurs au tir à l'arc:
» Plaine
» La bataille de la plaine St Blaise
» Bruit fort lors de l'entrainement amélioré... [Résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Hors trois Villages :: Hors des trois Villages cachés principaux :: Kiri no Kuni :: Marais-
Sauter vers: