Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [lieux] les toits de Suna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fitz Kosama
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 1280
Localisation : regarde les étoiles allongé sur un toit de Suna...
Date d'inscription : 04/06/2007

Feuille de personnage
PV:
30/33  (30/33)
PC:
105/129  (105/129)

MessageSujet: [lieux] les toits de Suna.   Sam 22 Mar - 23:06

La nuit était déjà bien avancé, mais Fitz n'arrivait pas à trouver le sommeil. Malgrés des temps plutôt calmes, le sommeil du génin ammenait avec lui des cauchemars que Fitz péférait ne pas revivres, et il été donc sortis sous une douce brise nocturne, se baladant de toit en toit jusqu'à en trouver un assez haut. Là, il s'installa, assis, dos contre un petit garde-corps. Seul une touffe de cheveux blanc comme neige dépassait. Le génin leva ses yeux en direction du ciel, où se dessinait un balais étoilé sans aucun nuage pour cacher le spectacle. Les jambes détendus, le jeune médecin resta ainsi longtemps, repenssant à tout ce qui été arrivé depuis le jour de sa naissance. L'enfance restait flou dans son souvenir, seules quelques brides perçaient à différents moments, des moments où, curieusement, il était seul, comme la fois où il avait tenté de mettre fin à sa vie. Puis vînt son entré à l'académie, le renouveau du gamin qu'il était. La, les souvenirs se trouvaient à la pelle. Sa rencontre avec celle qui deviendrait plus tard la reine de son coeur, les premiers cours de Karynn, et les désillusions sur la facilité de l'art des shinobis...

*Le Kinobori... mon pauvre arriére train...*

Une esquisse de sourire se dessina sur ses lévres alors qu'il continuait de se remémorer se bon temps. La fois où, avec Atria, ils avaient tout deux déçu Karynn, se qui avait eut pour effet de booster leur entrainement. La rencontre avec Kuri aussi, un autre shinobis, amis d'Atria et Fitz, pour qui Atria été comme une soeur. A ce moment, un petit bruit vînt distraire le génin, qui écouta plus attentivement le bruit.

"Miaou..."

Un miaulement... puis dans la seconde qui suivit, un petit chat noir se faufila devant le génin avant de s'asseoir. L'animal et l'homme se jugérent un instants, puis, Fitz fouilla dans ses habits, et il attrapa un morceau de nourriture qu'il envoya au chat. Celui-ci, d'une gracieuse pirouette, attrapa le morceau en plein vol et approcha du génin avant de se poser sur sa cuisse droite.

"Et ben, toit non plus tu dort pas ? on est deux alors dans se cas la..."

Puis, le génin caressa le chat, et repris sa comtemplaition des étoiles, avant de repartir dans ses revéries nostalgiques. Aprés le souvenir de Kuri vînt celui Kunsen, qui avait un temps fait équipe avec Atria et le médecin. A la trsitesse générale, il avait été emporté par une tempéte de sable extrémement violente dans le désert. Puis, lié à se souvenir ci vînt celui d'Hidakazu, du clan Togihiwa, un grand pére aveugle qui, d'aileur, est toujours le sensei des deux jeunes amoureux. A les amoureux justements... se sovuenir la était surement le plus heureux de tout ceux de Fitz, même s'il avait longtemps eut peur d'être rejeté par Atria, sur le palier de sa maison... Il avait ensuite croisé la route de Rin et Kotaro qui l'avaeint tout deux prix sous leurs ailes dans une formation de médecin. Les deux hommes avaient été des plus sadiques, mais Fitz avait été bien formé, malgrés le souvenir amére du passage au rang de génin, pendant lequel les deux hommes s'étaient servis d'Atria comme cobaye, et au terme de quoi les deux jeunes gens étaient passé génins. Peu de chose s'étaient passé entre le passage de génin et l'examen chuunin, un examen mémorable par la défaite qu'avaie subis Fitz et Atria. Le génin avait finis la poitrine trouée au mileux du désert, la téte sur les genoux de sa compagne, ayant perdu connaissance. Puis, réçamment, le décés de Rin et Kotaro,le kazekage et son assistans, tout deux mort dans des circonstance étrangement sombre. Il fait parfois écho d'homme en sombre manteau sur lesquelles troneraient des nuages rouge, mais rien de bien précis. En plus d'eux, un autre jounin du village était mort au même moment, de la famille Togihiwa. Les trois décés avaient laissé une profonde marque dans le village lui même. Et enfin aujoud'hui. Fitz soigne de temps en temps des patient à l'hopital de Suna, tout en continuant de s'entrainer avec Hidekazu, et avec un autre jounin du village, Hattori, qui lui a apprit le maniement du Hâmbo.

"Qunizes primtemps et déjà temps de souvenirs.... Et pourtant la vie est tellement éphémère... on peut trés bien mourir demain... pas vrai le chat ?"

Le génin resta ainsi, à caresser son compagnon félin, préférant attendre que de cauchmarder, et qui sait, peut être un autre nostalgique passerrait par ici...

[HRP : Venez tous Rp, plus y'a de monde mieux c'est.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame
Kazekage
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
PV:
165/165  (165/165)
PC:
1145/1145  (1145/1145)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Dim 23 Mar - 17:04

La Kazekage, qui traînait dans les rues à une heure pas possible, -mais chut, il ne faut pas le dire, ça la discréditerait aux yeux des sunaniens- donc la Kazekage, qui effectuait elle-même une ronde pour s'assurer du bien être de son cher village - c'est plus glorifiant tout de suite, hein?- entendu la voix d'un jeune homme, qui n'avait visiblement pas fini de muer, mais jeune homme tout de même, elle n'allait pas commencer à chipoter pour si peu, donc d'un jeune homme, qui s'adressait à un petit minou.

"Et ben, toit non plus tu dort pas ? on est deux alors dans se cas la..."


*...Hmm...*

"Qunizes primtemps et déjà temps de souvenirs.... Et pourtant la vie est tellement éphémère... on peut trés bien mourir demain... pas vrai le chat ?"

Incroyable n'est pas? Depuis quand les jeunes garçons philosophaient en pleine nuit lorqu'ils n'avaient que quinze ans? Elle sauta sur le toît silencieusement, et comme une ombre, se retrouva derrière le jeune shinobi, qu'elle reconnu: un des prochains chuunin du village, un ninja médecin, élève de l'ancien Kazekage, Fitz. Elle ne fit aucun bruit, et passa sa main dans les cheveux du petit Kosama:

"Fitz, si tu penses comme tu le fais, tu mourras demain avec bien des regrets. Dis-toi qu'on peut mourir demain, et que c'est parce qu'on peut mourir demain que tu feras tout ce que tu souhaites faire aujourd'hui."

Sans lui laisser le temps de répondre, elle s'assit sur les tuiles du toit, l'entraînant avec elle. Un regard triste, chargé de souvenir, probablemeent douloureux, et des cernes, ces mêmes cernes qu'elle avait elle aussi tant de mal à combattre. Elle reprit la parole:

"Qu'est ce que tu fais ici? Ou plutôt, à quoi tu penses quand tu es là, assis sur ses toîts?"

Elle inclina légèrement la tête, et le regardan puis porta son regard vers les étoiles. Si il parlait, ce qu'elle espérait, elle lui proposerait quelque chose qu'il ne regretterait pas, elle en était sûre. Elle l'encouragea en murmurant, les paroles bercées par le vent:

"Parle, crois moi, tu as tout à gagner en te confiant à moi..."

Des paroles bien mystérieuses de la part d'une Kazekage qui pouvait apparaître ainsi bien orgueuilleuse, mais s'il décidait de lui faire confiance, il n'allait pas perdre au change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fitz Kosama
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 1280
Localisation : regarde les étoiles allongé sur un toit de Suna...
Date d'inscription : 04/06/2007

Feuille de personnage
PV:
30/33  (30/33)
PC:
105/129  (105/129)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Dim 23 Mar - 17:48

Fitz continuait de rever de choses et d'autres, se remémorant certains choses passés lorsque il sentit qu'on lui passait une main dans les cheveux, et il ne put empécher un sursaut, mais le contact doux que lui procura cette caresse laissa comme un vide au génin. Pour la premiére fois depuis longtemps, le manque de famille se fit sentir, alors qu'il croyait avoir enfouies se sentiment plusieurs années auparavant, il réalisait que cela lui manquait plus qu'il n'avait pu se l'avouer, et il profita de ce moment, puis il laissa les étoiles en suspens dans le ciel pour voir qui avait pu arriver sans même que le génin ne s'en aperçoive. C'était une jeune femme, tout du moins physiquement. La premiére chose qui le frappa fut que, comme lui, elle avait les cheveux blanc, mais plus long, et une image s'imposa à son esprit. Dans un murmure, il crut un instant défaillir devant elle.

"Ma... maman... ?"

*C'est pas possible... comment... non, ça peut pas être elle, elle lui ressemble juste.*

Aprés cette petite caresse, l'inconnue, qui d'après ses paroles, avait entendu le génin parler, prononça des choses tout aussi troublantes, mais qui apparurent rapidement à Fitz comme tout à fait vrai, pusi sans, qu'il ait le temps de répondre, elle l'attrapa et l'ammena avec elle sur les tuiles du toit, et chose qui étonna encore plus Fitz, elle donnait l'impression de lire en lui comme dans un livre ouvert. Un autre souvenirs, comme ceux qui lui revenait avant que cette femme n'arrive, refit surface, un autre souvenir que Fitz avait tenté d'effacer, avant de se rendre compte qu'il n'y était absolument pas parvenu. Il revoyait sa mére lorsque celle ci cherchait à savoir ce qui dérangeait son petit chéris, quand celui ci vivait encore cher elle, heureux. Il dut se passer une mains au travers des cheveux pour reprendre ses esprits. Le vent continuait de caresser les deux silouettes alors que la question de la femme restait sans réponse de la part de Fitz, alors que celle ci l'encourageait à avoir confiance en elle, et le génin en avait envie. Les récents cauchemars liées au souvenirs qui venaient de ressurgir du néant pesaient comme un poid au creux de son estomac. Malgrés une prudence excessive d'habitude, il ne put cette fois qu'ouvrir la bouche et il commença à parler.

"A quoi je pense ? a tellement de choses, de gens de moements... Il faudrait des nuits entiére pour que je puisse penser jusqu'à ne plus en avoir besoin, mais il arrive toujours des choses qui font qu'on a besoin de penser, de réfléchir. C'est un lieu qui me permet de penser plus librement, c'est pourquoi je vient ici."

Le génin fit une pause, et il regarda la femme assis là droit dans dans les yeux, et il reprit.

"cette fois ci je pensais à tout ce qui m'était arrivé depuis tout ce temps. je me remémorais le peu de souvenir que j'ai de mon enfance, et je doit dire que votre arrivé m'a plutôt... boulversé. Vous ressemblez tellement à ma mére que c'en est troublant et votre main qui m'ait passée dans les cheveux je... c'est... ça fait pas mal de temps que j'ai préféré oublier ma famille, mais je me rend compte maintenant, grâce à vous que ça me manque... dans ces moments la j'aimerais pouvoir faire abstraction de mes sentiments... mes sentiment sont en contradictions avec mes pensées..."

Sa voit baissa de volume, au point de se briser, mais il continua à parler.

"Heuresement que j'ai d'autre personnes miantenants, comme Atria, Kuri, Karynn. J'ai aussi eu Rin et Kotaro... tous... maintenant, ma famille, c'est eux. C'est aussi à eux que je pensais... en un sens, je pensais à la vie, et à la mort."

Puis le génin se tût. Il s'allongea sur les tuile et reprit sa cotemplation des cieux, et caressa le chat, qui l'avait suivis jusqu'ici. Il se sentait beaucoup plus léger d'avoir parlé, et il réagit aprés coups, posant à son tour une question

"Mais... maintenant que je me suis vidé... Qui être vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atria Washiga
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 29
Localisation : Suna no Kuni
Date d'inscription : 20/06/2007

Feuille de personnage
PV:
34/42  (34/42)
PC:
81/83  (81/83)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Dim 23 Mar - 22:20

Atria était en promenade nocturne. Certes ce n’était pas une heure pour sortir ce promener, mais à la base elle voulait courir un peut. Un sport qu’elle n’avait jamais fait, par manque de temps pensa t elle, mais s’était surtout qu’elle n’y avait jamais songé. Maintenant à savoir pourquoi la nuit et aussi tard : parce qu’elle avait déjà dormi assez et n’avait pas besoin de plus de sommeil. Ca faisait un petit moment que la jeune fille ne dormait que quelques heures par nuit, mais elle ne ressentait aucune fatigue. Alors plutôt que de rester toute seule chez elle à compter les ses livres ou autres, elle se mit au sport. Cette forme d’insomnie provenait de quelques souvenirs qui remontaient, des souvenirs de Kitie, qui avaient été oublié. De plus elle n’avait pas de ses nouvelles depuis un long moment. Tout ce qu’elle savait c’est que depuis la mort de son cousin elle était cloîtrée chez elle. Bref tant de chose qui pouvait causer tous ses troubles.

Toujours en train de courir, mais épuisé au bout de quelque mètres, la jeune fille s’arrêta un peu et marcha.

*Et ba ... ça se voit que je n’ai pas l’habitude !*

Elle n’était pas trop essoufflée, mais elle commençait à avoir un léger point de côté.

* Pfff allé ce n’est pas ça qui va m’arrêter. J’ai pourtant déjà couru ... Une fois ... *

Ensuite elle repris, de plus belle, douleur ou pas, l’aube n’était pas encore prêt a pointer le bout de son nez et donc c’était soit ça, soit elle s’ennuyait chez elle.
Elle continua alors encore à tourner autour du village, jusqu’à ce qu’elle entende des voies, sans comprendre un mot. En se rapprochant elle arriva à reconnaître celle de Fitz. Elle passa alors dans la petite ruelle, puis en regardant autour d’elle ne vit rien. Elle leva un peu la tête et aperçu enfin deux silhouettes. Elle remarqua tout de suite son compagnon, qu’elle pourrait distinguer même à son ombre, et une autre personne à ses côtés.
Sans rien demander, elle grimpa jusqu’à arriver sur les toits des habitations, et alla s’installé à côté de son cher et tendre, tout en le regardant tendrement.


« Que fait tu là à cette heure ? Ca va ? »

Atria sortit un gourde d’eau bien fraîche et bu jusqu’à étancher sa soif.

_________________
Flood-bannière !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame
Kazekage
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
PV:
165/165  (165/165)
PC:
1145/1145  (1145/1145)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Lun 24 Mar - 9:45

[HRP: désolée du retard, pas pu poster hier. De plus, devancée par Karynn pour votre passage chuunin, je vais qaund même vous proposer un petit truc sympa ^.^ Fin HRP]


Elle regarda le genin, puis le village endormi, et leurs gardes, les étoiles qui les dominaient, au-dessus de leur tête, tout semblait calme et serein, certains auraient dit trop calme, elle ne se souciait pas de tout ça, elle savait que tout était joué, et que la vie était un plateau d'échec, à chacun de savoir comment déplacer les pièces qui en feront un dominant -ou un dominé- sur le terrain.

Une lueur de surprise s'alluma dans les yeux de la jeune femme, elle ressemblait à sa mère, c'est un voile de tristesse qui dansa devant ses yeux, alors ce petit partageait avec elle autre chose que les insomnies et les monologues nocturnes. Une mère, c'était à la fois tendre et méprisable, elle n'hésiterait pas à se vendre pour celui qu'elle a mis au monde, au point que celui-ci -parfois- finisse par la renier. Mais c'était ça, une mère, proie à la faiblesse de son coeur, et à la force de son amour, tourmentée, affligée.

Les noms de Rin et Kotaro, une lame, un couteau dans la plaie, une blessure encore ouverte qui doucement saignait, mais lui, il le reconnaissait, elle, tentait juste d'oublier, ce qui la faisait encore plus souffrir: on ne dépasse pas ce qu'on ressent, et on est toujours rattraper par ses sentiments, c'est ce qui l'avait fait venir ici, elle, néophyte kage des temps de l'enfance, aujourd'hui chargée de la sécurité, de la paix et de la prospérité des murs qui l'avaient vu grandir. Un grand tournant dans sa vie, elle, j'm'en foutiste au plus haut point, qui se retrouvait à la tête d'une cité et d'une armée, à gérer et à administrer. Une idée de fous dans un monde de fous.


"Jamais ce que tu penses n'est en contradiction avec ce que tu ressens, ce que tu penses reflète ce que tu souhaiterais ressentir, et c'est par tes pensées que tu parviendras à te libérer, même si c'est dur et douloureux: en tant que shinobis, ou même en tant qu'êtres humains, on ne veut pas reconnaître ce que l'on ressent, par peur de se voir affaibli par nos sentiments.

Elle marqua une pause, un bruit se fit entendre, un allié, un sunanien qui plus est, elle avait pris soin d'apprendre le nom de chaque shinobi de son village lorsqu'elle faisait partie de la garde rapprochée de Rin-sama, mais n'avait jamais dévoilé son identité jusqu'à présent, aucun sunanien ne savait ni comment elle était, ni quel rôle elle occupait avant la mort du précédent Kazekage. En réalité, elle ne savait même pas si ils connaissait son nom, mais si, qu'elle était bête, on leur avait dit simplement qu'une certaine Ayame avait succéder à Rien, sans plus de détails. Ce qu'elle souhaitait faire, c'était introduire non pas la Kazekage, mais Ayame auprès des sunaniens, les uns après les autres. Elle avait commencé par là, cette nuit, en se baladant. Elle reprit alors:

"Mais sache que c'est eux qui font notre force avant de faire notre faiblesse: si quelqu'un venait à lever la main sur Atria-chan, que ferais-tu? Tu le tuerais, probablement, mais d'où te viendrais cette force? De l'amour que tu as pour elle, et l'amour est un sentiment Fitz, un sentiment fort, crois-moi."

Nouvelle pause, une nouvelle fois perdue dans les étoiles, elle fut tirée de ses rêveries par la question du genin, et l'arrivée de son amie.

"Qui je suis?" Elle reporta son regard sur lui, laissant apparaître un sourire"Pour les gens je suis Kazekage-sama, dirigeant du village caché de Suna. Mais pour moi, je ne reste que la petite Aya-chan, une orpheline qui tente de sécher les larmes de son village. Rin-sama avait beaucoup d'estime pour vous deux, j'aimerais bien savoir ce que ça donne, un petit combat contre deux futurs chuunins..."

Elle leva les yeux vers eux, un peu de surprise ne faisait de mal à personne. Elle expliqua simplement:

"Vous êtes les plus aptes d'après Karynn-san à passer chuunin. Elle en a la preuve, moi pas -du moins- pas encore. Je vous laisse le choix des armes, le principe est simple: si l'un de vous parvient à me toucher, je vous laisserai partir en mission. Ah mais peut être n'en avez pas encore pris connaissance, elle vous permettera de passer chuunin. Mais ce n'est pas une chasse au chat, croyez-moi. Le cas échéant, je vous condamne à ranger mon bureau... Qu'en pensez-vous?"

Il faut dire que le bureau de la Kazekage était un véritable champ de bataille: évidement, elle n'était jamais, mais au grand jamais, dans son bureau, ça la tuait, ça lui rappellait les horribles jours de cours, avec toutes les choses qui s'en suivent, à savoir les fonctions, les maths, les proba. Elle secoua la tête et afficha un sourire malicieux. La balle était dans leur camp...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fitz Kosama
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 1280
Localisation : regarde les étoiles allongé sur un toit de Suna...
Date d'inscription : 04/06/2007

Feuille de personnage
PV:
30/33  (30/33)
PC:
105/129  (105/129)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Lun 24 Mar - 14:19

Fitz écouta attentivement les paroles de la Kazekage, toujours en regardant les étoles, parfois avec un petit geste de la téte lui permettant de mieux voir la jeune femme qui parlait. C'est aprés le discours sur les sentiments, un discours trés positif envers ceux-ci, un discours concis mais qui vous touchait droit au coeur, qu'un bruit se fit entendre, suivis par l'arrivé d'une personne bien connue de Fitz. Atria vînt les rejoindre sur le toit et s'installa à côté du jeune médecin, qui sentit son coeur s'alleger. Sans un mot, il se redressa de son bras droit, il l'enlaça par la taille avant de la ramener contre lui et de la serre contre son coeur, tout en continuant d'écouter parler l'autre femme, d'ailleurs extrémement bien informé au sujet du jeune couple. Elle avait facilement compris que si quelqu'un devait s'en prendre à Atria, Fitz le poursuivrait, et de la plus sadique des façon qui soit, le génin ferait souffrir cette personne avant de la tuer lentement, dans d'horrible souffrance. Mais pour le moment, elle était avec lui, il n'avait donc aucun besoin de s'inquiéter, et toujours serré contre sa bien-aimée, il approcha de son oreille pour lui poser une question.

"Je te retourne ta question... une si jolie demoiselle qui traine si tard dans les rues, c'est dangereux..."

Il n'en dit pas plus et se retourna vers la Kazekage.

"Mais les sentiments peuvent facilement passer de force à faiblesse... Si jamais Atria était en quelquonque danger, je ne pourrait absolument rien faire sous peine d'être la cause de sa mort... et ke préférrerais moi même mourir que de voir une telle chose."

Heuresement, pour le moments, de telle choses n'était présente que dans son imagination, mais qui sait se que réserve l'avenir ? A cette pensé, Fitz serra plus fort encore Atria contre lui, la téte sur son épaule gauche, alors qu'il lui caressait les cheveux. pendant se labs de temps, Ayame perdit son regard dans les étoiles, et Fitz lui dans ses pensées, maintenant obsédé par le fait que s'il devait arriver quelque chose à Atria, il ne pourrait s'en remettre. De telle pensées changeait son humeurs du tout au tout, et il profita d'une méche de cheveux en travers de ses yeux pour essuyer une larme, alors que la femme dont il ne connaissait toujours rien commençait à répondre à sa question, se présentant comme la novelle Kazekage, et Fitz eut un petit hoquet de surprise.

"Alors vous êtes la nouvelle Kazekage..."

Puis Fitz repensa à la comparaion qu'il en avait fait de sa mére, et du premier mot qu'il avait prononcé en la voyant. Il remercia le ciel que ce moment soit noyé par la nuit, car le rouge lui monta trés rapidement aux joues, et il essaya de bafouiller une excuse sans toutefois réussir à sortir autre chose que d'étranges bruits, puis alors que l'effet de surprise se dissipait, Ayame en rajouta une bonne couche, en leur proposant un combat, leur expliquant qu'ils étaient tout deux aptes à passer chuunin, d'aprés karynn, leur ancienne sensei. Fitz laissa ses bras pendre, la bouche grande ouverte, absente de mot pour exprimer sa surprise, mais toujours collé à Atria. Il se reprit enfin au bout d'un certain temps alors que la Kazekage souriait.

"Euuuuh... un combat la tout de suite ? contre la nouvelle Kazekage ? on a aucune chance, et en plus j'ai rien d'autre sur moi que cet Hâmbo, que je proméne un peu partout depuis qu'Hattori me l'a offert... je... j'en sais absolument rien. Atria t'ne pense quoi ?"

Une fois la surprise passée, il chercha déjà à trouver se qui pourrait leurs être utile de nuit dans un telle combat, puis, une petite idée vînt à l'esprit de Fitz, histoire de pimenter encore le combat, car malgrés la fatigue, l'adrenaline affluait déjà à travers ses veines.

"Je suis pas contre, mais avec une petit condition supplémentaire. Le combat n'a lieux que sur les toit. Interdiction de toucher le sol, sous peine de disqualification, ça évitera d'impliquer d'autre promeneurs noctures, et si le combat dure, les lves-tôt. Et donc si on perd on range votre bureau. Mais... vous êtes déjà aller y faire un tour aprés la mort de Rin ? ou il est toujours aussi mal rangé que quand notre Ex Kazekage passait son temps à dormir plutôt que de travailler ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atria Washiga
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 29
Localisation : Suna no Kuni
Date d'inscription : 20/06/2007

Feuille de personnage
PV:
34/42  (34/42)
PC:
81/83  (81/83)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Jeu 3 Avr - 5:58

La jeune fille avait très peu regardé la jeune femme qui se trouvait avec Fitz. Elle était avec, du coup tout ce qui était autour avait beaucoup moins d’importance ; même un ouragan aurait pu passé à côté elle ne l’aurait pas vu. Ce dernier l’enlaça et elle se laissa faire ; elle aimait être près de lui, se sentant en sécurité.


"Je te retourne ta question... une si jolie demoiselle qui traîne si tard dans les rues, c'est dangereux... "

Elle esquissa un petit sourire, sans rien répondre. Puis elle écouta ce qu’il disait à cette femme.

"Mais les sentiments peuvent facilement passer de force à faiblesse... Si jamais Atria était en quelconque danger, je ne pourrait absolument rien faire sous peine d'être la cause de sa mort... et que préférerais moi même mourir que de voir une telle chose."

Atria regardait son compagnon : ce dernier était si sérieux. Elle pensait aussi la même chose que lui, mais elle n’imaginait pas le voir ou le savoir mort. Elle avait encore du mal avec son père, alors elle ne voulait pas penser au pire pour le moment, mais une chose était sur : elle ne pourrait pas continuer sa vie si il n’était plus à ses côtés. Elle avait peur de le perdre et lui aussi. La jeune fille savait que s’était une faiblesse. Mais il fallait passé outre ça et avancer sans se poser toutes ses questions.

Atria leva d’un coup la tête en direction de la femme qui était devant eux lorsqu’elle leur dévoila son identité.


La jeune fille voyait pour la première fois à quoi ressemblait la Kazekage. Mais a peine les présentations faites qu’elle voulait déjà tester le couple. Fitz fut très surpris, mais ça passa assez vite et il était prêt.
Atria sourie en direction de la femme.


« Toujours partante !! »Puis tournant la tête vers Fitz « Tu es prêt ? »

Elle se leva et la regarda dans les yeux.

« Bon ... on commence ?! »

_________________
Flood-bannière !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame
Kazekage
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
PV:
165/165  (165/165)
PC:
1145/1145  (1145/1145)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Lun 7 Avr - 12:14

Elle haussa un sourcil, gonflé le petit, mais Ayame aimait par dessus tout les jeunes motivé qui ne rtenait pas leur langue. Elle afficha alors un sourire mystérieux, et expliqua très simplement, adossée à la prolongation d'un des murs:

"Fitz, je n'ai jamais mit les pieds dans mon bureau, vois-tu, ça me rappelle trop les cours. Ma secrétaire y dépose les papiers, et quand j'ai besoin de quelque chose, généralement, c'est Karynn-san qui l'a, donc, pas besoin d'entrer dans cette prison. Et parce que je te trouve de plus en plus interessant comme gamin..."

Nouveau sourire, et une étincelle d'attente dans les yeux, elle poursuivit:


"Je te propose le challenge suivant: tous les coups sont permis de votre côté, du mien je n'ai le droit qu'à l'esquive, et vous devrez par un travail d'équipe et un plan bien foutu, essayer de me toucher. Je ne poserai pas pied au sol, seuls les toîts me sont autorisés. En plus, pour vous aider, je ne m'attacherai pas les cheveux, et je garde mon kimono, ce qui signifie que vous avez de la surface de travail. Voilà, toutes les chances sont de votre côté maintenant. A vous!"

Et dans une fraction de seconde, elle disparu, pour se retrouver derrière eux. Elle leur ôta à tous deux leur sacoche de ninja et dans un tourbillon, se retrouva de nouveau face à eux, les leur tendant:

"Eh bien alors, vous dormez? C'est parti...Vous avez jusqu'à l'aube!"

L'aube, encore cinq heures, elle leur balança à chacun sa sacoche respective, se recula de trois bon mètres en un bond, leur faisant toujours face. Maintenant, il connaissait sa vitesse, son vrai but, n'était pas de savoir si oui ou non ces deux là pourraient lui mettre la main dessus, mais de savoir jusqu'où ils peuvent aller lorsqu'ils travaillent ensemble. C'était ça, la force d'un shinobi: toujours voir plus loin, plus haut, vers d'autres lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fitz Kosama
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 1280
Localisation : regarde les étoiles allongé sur un toit de Suna...
Date d'inscription : 04/06/2007

Feuille de personnage
PV:
30/33  (30/33)
PC:
105/129  (105/129)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Dim 13 Avr - 21:27

Fitz laissa s'épanouir un grand sourire devant la réponse de la Kazekage à sa question. Il s'imaginait déjà patauger dans un immense bordel informe à la recherche de mille et un papiers paumé depuis des temps reculés... ou tout du moins depuis que Rin était Kazekage. Le génin savait qu'il y avait de grande chance que cela finisse ainsi, mais aprés tout, le rangement du bureau serait une tache qu'il effectuerait encompagnie d'Atria, et même juste à cause de ça, il se fichait complétement de perdre ou de gagnait se petit jeu. Et qui sait, peut être que s'il se noyait sous cette mer, Atria viendrait lui faire du bouche à bouche le temps d'un petit moment de solitude à deux dans le bureau de la Kazekage. Il songea même pendant unmoment à faire en sorte de perdre, mais il écarta rapidement ses pensées quelque peu... divertissante. C'était un test de la Kazekage, il ne devait pas perdre. Une fois toute ça motivation retrouvée, le génin était prét, et il se laissa même aller à un trait d'humour.

"Je suis peut être interessant, mais je suis déjà pris, et je ne chercherait à m'échapper pour rien au monde."

Ayame, elle souriait toujours plus, un sourir aux airs plus que malins lorsqu'elle ajouta encore des contraintres à sa propres situation, même si, pour quelqu'un comme elle, les deux bras dans le platre et les yeux bandés, deux génins ne représenterais surement pas une menace, ce qu'elle leur prouva quand, moins d'une demi-seconde plus tard, elle leur arracha leur sacoches de ninja par derriére sans même q'un des deux ait bougé.

*Quel vitesse ! comment on peut l'attraper... en travail d'équipe, logique.*

Il attrapa sa sacoche au vol et regarda en direction d'Atria, avec qui il n'avait plus vraiment besoin de parler pour comprendre, ou se faire comprendre. Les deux étaient sur la même longueur d'onde depuis maintenant pas mal de temps. Le génin se mit en garde, et il attrapa un Kunai, Qu'il lança dans le même mouvement avant d'enchainer les Taos.

"Fuuton Daïtoppa".

Il visait la Kazekage, mais n'espérait par focément la toucher. Il avait une autre idée qu'Atria comprendrait surement en voyant le Kunai partir vers les jambes de la Kazekage, l'objet accelerant grâce à la vitesse du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atria Washiga
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 29
Localisation : Suna no Kuni
Date d'inscription : 20/06/2007

Feuille de personnage
PV:
34/42  (34/42)
PC:
81/83  (81/83)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Jeu 17 Avr - 15:47

Atria rattrapa sa sacoche et la remis a sa taille. Face à la Kazekage, le jeune couple se retrouvait encore tous les deux pour effectuer ce genre d’exercice. La jeune fille se remémora la fois où ils devaient combattre contre Karynn. Elle avait l’impression de revivre la même chose et ce n’était pas déplaisant, au contraire. La tâche serait d’autant plus dur, mais à deux ils étaient encore plus fort.

*Elle va trop vite !*

"Fuuton Daïtoppa"

Atria regarda en direction de Fitz et vit le kunai se diriger sur la jeune femme. La Washiga eu une idée et un petit sourire se fit voir en coin. Certainement la même idée que son compagnon, venait de lui traverser l’esprit et dès lors elle se mit à rejoindre ses mains afin d’effectuer les taos du Kawarimi no jutsu. Le but était simple : se substituer avec le kunai qui avait été lancé. Elle serait alors poussé par le vent qu’avait provoqué la technique de Fitz. Mais ça ne serait peut être pas assez pour toucher ne serait-ce les jambes, de la femme qui se trouvait devant eux. Quoi qu’il en soit il fallait essayer et elle changea de place avec l’arme, tout en essayant de la toucher.

_________________
Flood-bannière !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame
Kazekage
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
PV:
165/165  (165/165)
PC:
1145/1145  (1145/1145)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Mer 23 Avr - 17:35

"Fuuton Daïtoppa".

Un sourire s’afficha sur le visage d’Ayame, elle regardait les deux genin se battrent comme de beaux diables pour éviter d’être coincé dans son bureau jusqu’à leur majorité, si ce n’ets jusqu’à la fin de leurs jours, mais de là à le dire, il y a un pas que la narratrice ne franchira pas. Il n’empêche que Fitz et Atria lui montrait leur capacité à ne faire qu’un lors d’un combat, une aptitude qu’elle respectait avant tout, et qu’elle trouvait particulièrement attendrissante étant donné les liens qui unissaient ces deux là.

Mais Ayame n’était pas du genre à s’attendrir, elle avait prévu la réaction d’Atria, mais ce que celle-ci n’avait pas prévu, c’est qu’Ayame avait plus d’un tour dans son sac, et que du coup, elle n’allait pas se laisser faire. Elle enchaîna les signes à une vitesse telle qu’aucun observateur extérieur n’aurait pu reformer le sceau qu’elle venait de créer, elle lança sur un ton impétueux :


« Doton Doryuuheki »

Atria pouvait voir s’élever face à elle à une vitesse hallucinante un mur de roche sur lequel elle fonçait à vitesse grand V, propulsée par la technique de Fitz. Entre temps, le mur s’élevait, s’élevait, et s’élevait encore, Ayame sauta, s’y attachant par un kinobori, et le gravit, elle arriva au sommet -si je puis m’exprimer ainsi- et s’arrêta, attendant de voir comment la jeune fille allait réagir, peut être Fitz allait-il trouver un moyen d’empêcher l’impact de la jeune fille avec le mur, elle observait de haut de son perchoir, les mains toujours dans le dos, comment ils allaient se débrouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fitz Kosama
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 1280
Localisation : regarde les étoiles allongé sur un toit de Suna...
Date d'inscription : 04/06/2007

Feuille de personnage
PV:
30/33  (30/33)
PC:
105/129  (105/129)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Jeu 1 Mai - 13:14

La techniques des deux génin avait bien fonctionnée... au début tout du moins, jusqu'à ce que la Kazekage sorte à une vitesse innimaginalbe une mur de taille tout aussi innimaginable vers lequel Atria foncait maintenant à grande vitesse sans moyen de s'arreter. Il fallait que le génin trouve un moyen d'aider sa compagne, et vite. Il ne pourrait pas courir assez vite pour la rattraper, et n'avait rien sous la mains pour amortir le choc. Il devait trouver quelquchose pour qu'Atria se re substitue. Qu'à cela ne tienne, le jeune génin sauta sur le Kunai déjà utilisé pour la subtitution, et il l'envoya en direction d'Ayame, déjà arrivée en haut du mur.

"Atria, on re-essaye, Re subsitue toi au Kunai ! et occupe la temps que je puisse sortir mes griffes..."

*En espérant qu'elle comprenne... oui elle devrait, c'est la plus intelligente des blonde qui puisse exister...*

Et le génin Créa rapidement quatres clones, avant de se servir du nuage de fumé pour enchainer un Henge. Une fois le nuage dissipé, 4 Fitz faisaient faces à La kazekage, et Un chat noir se glissa rapidement sur le bord du toit pour faire le tour du mur, et commença à grimper de l'autre côté afin de suprendre la Kazekage alors qu'Atria devrait arriver vers elle si elle s'était bien subsituée comme Fitz lui avait crié.

*Si on arrive chacun d'un côté, elle pourra s'échapper soit en sautant, soit en descandant, se qui est exclue.*

Afin de parer à toute tentavie d'évasion, Fitz envoya ses quatres clones en avant, l'un accompagnant Atria afin de le faire passer pour le vrai, celui qui se souciait de celle qu'il aimait, un autre grimpa à leur côté, mais deait sauter au plus haut et intercepter Ayame si jamais celle-ci tantait de s'évader par les aires. Quand aux deux utre, chacun escaladait un des côtés vide du mur. Pendant se temps, le vrai Fitz continuait à grimper, prét a sauter toutes griffes ouvertes sur la Kazekage, en espérant qu'Atria s'était déjà substituait, et fonçait en se moment même sur la Kazekage elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atria Washiga
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 29
Localisation : Suna no Kuni
Date d'inscription : 20/06/2007

Feuille de personnage
PV:
34/42  (34/42)
PC:
81/83  (81/83)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Ven 9 Mai - 21:43

Atria fut assez surprise de voir, en une fraction de seconde, un mur de roche s’agrandir juste devant elle. Sur le moment elle chercha avec quoi elle pourrait se substituer, mais son compagnon intervint à temps et lança un kunaï afin qu’elle puisse refaire la même technique que précédemment, ce qui l’éviterai de s’aplatir comme une crêpe contre cette muraille.

« Atria, on re-essaye, Re subsitue toi au Kunai ! et occupe la temps que je puisse sortir mes griffes... »

*sortir ses griffes ?? ué bon, pourquoi pas.*

La jeune Washiga fit son enchaînement de taos pour effectuer encore une fois Kawarimi no jutsu. Atria regarda autour d’elle lorsqu’elle vit Fitz qui se tenait à ses côté. Elle s’avait très bien que c’était un clone, et continua avec.

_________________
Flood-bannière !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séji Saama
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Ven 30 Mai - 17:09

[Dites-moi si vous voulez pas que je poste à la suite]

Aux alentours de deux heures du matin la nuit recouvrait le village de Suna, dont la plupart des habitants étaient déjà endormis.
Comme chaque nuits, Séji se réveilla. Pour changer du toit de sa grand-mère, cette fois elle avait envie d'explorer les autres toits de son village.
La Sunaniene passait de toits en toits, contemplant les étoiles, en repensant au monde qu’elle avait vu lors de son inscription à l’Académie.


* Voir autant de monde d'un coup, ça m'a pas fait du bien on dirait... Pourtant, il vaut mieux que je m'y habitue. *

Manquant de tomber pour la quatrième fois, la jeune fille décida de se poser sur un toit assez haut.
Séji ne parvenait pas à se laisser glisser vers le pays des rêves, et de toute façon, elle préférait regarder les étoiles briller dans le ciel.




« Magnifique… Tout simplement merveilleux… »



En repensant à sa vie avec ses parents, qaund ils regardaient les étoiles allongés ensemble, la jeune fille senti les larmes lui venir aux yeux. Elle ne pleura pas. Séji préféra ne plus repenser à son passé pour l’instant.La Sunaniene resta allongée sur le toit, somnolente, à regarder les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibiki Kyosuke
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
22/22  (22/22)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Lun 9 Juin - 16:51

Une ombre se profila alors sous l'immense ciel étoilé et ornée de la reine de la nuit, la lune. C'était une silhouette encapuchonnée qui sautait d'une toit de tuiles à un autre un peu plus loin, professant avec agilité, rapidité et silence.
Elle sauta une nouvelle fois pour atterri dans l'une des rues pavés du village caché du sable pour courir à travers cette dernière. comme poursuivit, l'ombre sauta par dessus l'imposante fontaine qui ornait la place sur laquelle elle avait débouché et pour enfin arriver dans une petite rue étroite ... puis une impasse. Cela ne la déstabilisa pas et elle sauta pour s'agripper avec agilité au rebord d'une fenêtre sur laquelle elle se hissa à la seule force de ses bras pour ensuite se retourner. Elle observa les alentours. Rien ... pas âme qui vive. Le village était silencieux et désert.
Le jeune homme sauta par une salto agile en retourné sur le toit de la maison et observa une nouvelle fois le village endormie dont-il pouvait à présent aisément distinguer les toîts.
Les seul bruits qui venaient perturbé se calme ambiant était ceux d'animaux et du vent qui d'une bourrasque souffla sur lui et écarta la capuche qui ornait sa cape et dissimulait son visage et son regard d'ébène.
Il frémit mais laissa le vent faire. Lui caressant doucement le visage, faisant danser ses cheveux couleurs des blés.
Il observa longuement son village natal, si paisible à cet heure avancée de la nuit, avant de sourire de lassitude et de bonheur. Il s'installa alors sur le toit et regarda longuement la lune tout en méditant et en se concentrant sur son chakra. Ce n'était pas une chose facile. Il ferma les yeux puis soudainement, les réouvrit. Quelques choses avait attiré son attention. Un passage furtif, une silhouette. Il la suivit des yeux quelques secondes avant de se redresser et de la poursuivre dans un silence quasi total.
C'était une silhouette féminine. Assez agile et gracieuse. Il la suivit quelques instant avant que finalement elle s'arrête. Se rapprochant en silence tel un chat, il ne tarda pas à reconnaitre la jeune fille du marché. Souriant mystérieusement, il sauta pour atterrir non loin d'elle.
Remettant ses cheveux en place il la regarda quelques instants et se mit à sourire tendrement :


"La lune est très belle ce soir"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séji Saama
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Lun 9 Juin - 17:40

La jeune Sunaniene était perdue dans ses pensées quand elle aperçu une ombre tout près d'elle.

"La lune est très belle ce soir"

Séji se retourna vers l'inconnu. Elle n'y croyait pas, c'était LUI, le garçon du marché. Surprise mais néanmoins contente de le retrouver, elle afficha, elle aussi un beau sourire avant de répondre.

" Oui, très belle... "

Kyo abordait toujours un sourire ravageur, et c'est ce qui plaisait tant à la jeune fille. Celle-ci se sentait rassurée en sa présence. Elle se pensait en sécurité à ses côtés. Séji détourna le regard et le reporta vers le ciel. Elle se sentait bien.

Assise à côté du jeune homme qui se tenait debout, la Sunaniene se sentait encore plus petite que d'habitude. Elle se releva lentement, se rapprochant du garçon par le même occasion.
La jeune fille planta alors son regard dans celui de Kyosuke. Elle le regardait intensément, comme si un brasier était en activité à l'intérieur de ses pupilles.
Ne sachant pas quoi dire, Séji attendit quelques secondes, face à Kyosuke.

" Tu viens t'asseoir? Ou tu compte repartir aussi vite que tu es venu? "

Espérant que Kyo était décidé à rester avec la jeune fille, Séji le fixa, plus intensément encore, son cœur battant la chamade, ses lèvres dessinant un sourire passionné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibiki Kyosuke
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
22/22  (22/22)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Lun 9 Juin - 17:53

Légèrement pensif, le jeune Ibiki se laissa quelques secondes de réflexions. Il posa sa main sous son menton volontaire et réfléchit. Enfin il fit mine de réfléchir car son regard de nuit détaillait intensément certaines partie du corps de la jeune femme. Il souriait ... De toute façon son sourire ne le quittait que très rarement. Et lorsqu'elle se redressa pour le regarder d'une façon presque aussi carnassière que la sienne, il ne put s'empêcher de rigoler faiblement.
Séji était peut être la fille qu'il attendait, celle a la hauteur de ses espérance qui savait .. .Elle était prise dans ses filets depuis le marché et il ne comptais pas la lâcher pour le moment. Se raidissant il réfléchit un peu et répondit dans un murmure :


"J'ai pas mal de boulot ... Mais ..."

Il laissa sa phrase en suspend observant le regard de la jeune filel, son regard si intense et si désireux. Puis il lui saisit la main naturellement. Ce qui le choqua instantanément s'était son pouls qui battait très vite et était saillant, malgré tout, il sourit et referma ses doigts sur sa petite main blanche :


"Je pense que je peux t'accorder un peu de mon temps."

Sans lui laisser l'occasion de dire un mot de plus, il s'assit et l'entraina avec elle sur les tuiles. Sa main relâcha la sienne et il s'allongea sur le toit pour pouvoir mieux observer les cieux tout en s'étirant tel un chat.

"Hummmm ... Ça fait du bien un peu de repos ..."

Puis se tournant un peu vers la demoiselle, il la regarda du coin des yeux :

"Et toi ? Ta journée fut-elle agréable ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séji Saama
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Mar 10 Juin - 8:49

La jeune fille attendait la réponse de Kyosuke. Elle ne remarqua pas que le jeune garçon ne réfléchissait pas vraiment à sa réponse.
Quand Séji se leva, elle entendit Kyo rigoler faiblement. C'est dans un murmure qu'il répondit à la jeune fille.

"J'ai pas mal de boulot ... Mais ..."

Kyo saisit alors la main de la Sunaniene. Celle-ci baissa immédiatement les yeux, affichant néanmoins un sourire amusé.

"Je pense que je peux t'accorder un peu de mon temps."

Séji releva le regard, qu'elle planta dans celui du garçon. Celui-ci s'assit, entraînant la Sunaniene avec lui. Kyo lâcha la main de la jeune fille, et s'allongea sur le toit.

"Hummmm ... Ça fait du bien un peu de repos ..."

" Oui... Ça fait du bien! "

Séji ne s'était pas couchée, elle préférait regarder son ami par-dessus son épaule, en souriant.

"Et toi ? Ta journée fut-elle agréable ?"

Avant de répondre, la jeune fille sourit au beau blond. Elle se rapprocha de lui, et posa sa tête contre l'épaule du garçon.

* J'espère qu'il ne va pas me rejeter... *

" Oui, comme d'habitude! Et toi, t'as passé une bonne journée? "

La jeune fille regarda Kyo dans les yeux, attendant la réponse du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibiki Kyosuke
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
22/22  (22/22)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Mar 10 Juin - 15:57

Le regard du Suniens se portait aisément sur toutes les courbes du corps de la jeune fille, l'examinant presque comme un docteur ... Malgré le fait que ses mains, bien que frissonnantes à l'idée de la toucher ... De la déshabiller se faisait pressente pour l'instant il se contentait de l'observer.
Son père avait dit : " En chaque femme, une œuvre d'art sommeille ! Observe fils et tu comprendras !" Aussi appliquait-il les conseil de papa à la lettre. Observant chaque détails, chaque parcelle de peau nu, il dénota l'emplacement de quelques grain de beauté, une cicatrice sur le coude probablement du au fait qu'elle soit tomber. Les plis qui se formait au creux de ses hanches, la cambrure de son dos, la jonction entre son dos et son cou, la forme de sa colonne vertébrale.
Il était plongé dans une léthargie d'observation profonde dont-il ne fut retirer que par le fait que Séji pose sa tête sur son épaule. Un sourire niais et béas envahit son visage et presque par instant, il posa une de ses mains sur l'épaule de la jeune fille, la caressant tendrement, faisant des allers retours entre son épaule et son omoplate, il souriait bêtement en gardant son regard portait sur cette partie du corps de la jeune fille sans la quittait des yeux. Il était pensif ... admiratif et en extase...
Il porta enfin ses yeux lumineux au clair de lune sur le visage de la jeune fille s'attardant ainsi sur chacun des traits qui lui était particulier et propre. Sa petite bouche pulpeuse, son teint de poupée, ses yeux de d'émeraude. Il sourit car il la trouvait en tout point désirable.
Sa main remonta le long de son dos toujours en la caressant tendrement et vain se poser dans ses cheveux avec lequel il joua quelques instants tout en lui répondant calmement :


"Pas aussi bien que maintenant ... Mais elle fut agréable ..."

Il la regardait intensément et sa main était retourné sur son épaule. Doucement et avec tendresse elle descendit le long de son corps et se posa avec tendresse sur la hanche de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séji Saama
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Mer 11 Juin - 12:00

La jeune fille, la tête posée l'épaule Kyosuke se sentait plus que bien. Celui-ci lui caressait de l'omoplate à l'épaule, faisant de délicats allers retour.
Séji regardait tendrement le garçon, elle souriait. Admirant le corps de celui-ci. Il était viril, musclé, beau.

C’est alors que la jeune fille aperçue le tatouage tribal du garçon. Elle y reporta toute son attention, un sourire captivé sur les lèvres. Elle en profita pour se mettre assise, et pour se pencher par-dessus le garçon. Posant ses mains de chaque côtés de la tête du Sunanien, elle se pencha fortement en avant pour mieux regarder les motifs ornant le bras de Kyo, étendu par terre.
Après avoir observé le tatouage, Séji posa de nouveau sa tête fine contre l’épaule du beau blond.

Sa main vint se poser contre mâchoire carrée du jeune homme. La jeune fille caressa le coup du garçon, ses ongles manucuré passant sensuellement contre la peau douce du Sunanien. L'index passa sur le torse du beau blond, et descendit jusqu'au col de son tee-shirt. De sa main, elle souleva délicatement le tissu noir, puis le relâcha, doucement.

Quand Kyosuke posa sa main sur la hanche de Séji, un frisson parcouru le corps de la jeune fille. Celle-ci respira plus intensément encore.Elle posa sa main sa main au niveau du bassin de son beau Sunanien, et la descendit lentement sur ses cuisses. Faisant des allés retours délicats et passionnés sur la jambe du garçon, elle souriait, sa main de rapprochant lentement son entre-jambe, sans pour autant toucher à cet objet de désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibiki Kyosuke
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
22/22  (22/22)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Mer 11 Juin - 13:53

Kyosuke se crispa un peu lorsqu'il se pencha au dessus de son corps pour admirer son tatouage, lui offrant par la même occasion, s'en s'en rendre vraiment compte s'était certain, une vue imprenable sur ce qui se trouvait dans son décolleté. Un sourire béat s'afficha sur son visage alors qu'il gardait les yeux fixe, la bouche légèrement entrouverte, il admira la dentelle qui recouvrait sa poitrine ... une jolie poitrine. Ses seins pendant un peu, très légèrement et la peau avait l'air ferme et tendre à la fois. Sa main glissa plus fermement autour des hanches de la jolie sunienne alors qu'elle revenait en position initiale contre son épaule. Il frémit lorsqu'elle traça de ses jolie doigts aux ongles vernies le contour de son visage carré et qu'elle descendit le long de son coup lui procurant par la même occasion de léger frisson de plaisir mêler à un intense désir profond enfouit au fond de lui, il la regarda intensément, alors qu'elle avait le regard porté sur son corps virils. Observant chacun de ses mouvements, il l'admirait, la contemplait comme une statue grecque.
Mi femme, mi enfant, elle resplendissait dans ses deux mirettes de charbon et chaque mouvement qu'elle faisait était alors ancra au plus profond de sa mémoire.
Par contre il arrondit les yeux de surprise lorsque la main de Séji glissa le long de son corps pour se poser sur ses cuisses. S'était assez inhabituel ... pas désagréable, mais il ne se serait pas attendu à ce qu'elle ose faire une chose pareille ... aussi rapidement. Sa main glissait doucement et tendrement sur sa jambe et un souriait naïf s'afficha parmi les traits expressifs du jeune garçon.
Dans une attitude presque folle, sa main glissa dans l'ouverture du kimono de séji juste en dessous de son obis et d'une attitude possessive il posa sa main sur son ventre dans un geste tendre et apaisant avant de l'attirer un peu plus contre lui avec un sourire de tombeur.
Son visage tout prêt du siens, il la regarda un long moment analysant son visage avec minutie, s'attardant une nouvelle fois comme pour son corps a en décrypté chaque élément, chaque symbole, chaque petit signe qui en faisait une partie unique.
Sa main libre remonta doucement le long de son corps et se posa sur la joue de Séji, traçant les contours des fines courbes de son visage. Il en explora le contours des yeux, celui de sa bouche et de son menton, s'attardant quelques instants sur son nez, il approcha doucement son visage du sien et posa ses lèvres à la commissure de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séji Saama
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Ven 13 Juin - 18:07

Séji senti la main du garçon glisser le long de ses hanches, alors qu'elle reposait sa tête contre l'épaule du jeune Sunanien.
Elle ouvrit de grands yeux ronds, lorsque celui-ci passa sa main à l'intérieur de son Kimono, juste en dessous de son obis. La jeune fille frémit quand la main du beau Sunanien vint se poser contre sa peau. Séji sourit, heureuse, profitant à fond du moment présent.
Elle observait à présent son beau Sunanien, ses traits virils, son visage, son corps de rêve... La jeune fille perdue dans sa rêverie ne revint à la réalité que lorsque Kyo la rapprocha encore plus de lui, avec son sourire.
Séji n'arrêtait pas de l'admirer. Ce jeune Sunanien a la musculature si prononcée, aux beaux cheveux blonds, à la peau douce et au sourire ravageur.
La jeune fille ne pouvait que succomber au charme du garçon. Celui-ci remonta doucement sa main libre le long du corps de Séji, et se posa avec délicatesse contre la joue de la Sunaniene. Celle-ci fit remonter ses mains contre le corps viril du Sunanien, et alla les poser contre les vigoureux pectoraux du jeune homme.
Séji laissa Kyosuke approcher son visage du sien. Elle pouvait a présent sentier plus nettement le souffle du jeune homme, son haleine fraîche et l'odeur délicate de sa peau.
Kyo posa alors ses lèvres a la commissure de celles de Séji. La Sunaniene ne s'y attendait pas. Celle-ci resta un instant immobile, la bouche légèrement entre-ouverte. La jeune fille regarda le garçon dans les yeux. Elle saisit une des mains de Kyo, regardant toujours intensemment le garçon. Elle approcha sa tête de celle du Sunanien, son regard et sa respiration se faisant plus intense encore.
Prenant une bouffée d'air, le jeune fille ferma les yeux et posa doucement ses lèvres sur celles du garçon. Après avoir déposer son baiser sur les lèvres du garçon, la jeune fille restait envoûtait. Elle avait aimé les lèvres de Kyo. Sa bouche pulpeuse et douce, ses lèvres finement dessinées. Tout en lui plaisait a le jeune Sunaniene.
Elle sourit au jeune homme, lui carressant le contour du visage de ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibiki Kyosuke
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
22/22  (22/22)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Sam 14 Juin - 11:22

Un sourire s'étira le long des lèvres du jeune homme lorsqu'elle posa ses lèvres sur les siennes. Il la serra contre lui en laissant ses mains se balader librement dans le dos de la jeune fille au gré des courbes qui parcouraient son corps. Il se sentait bien la en cet instant de bonheur. Etre dans les bras d'une fille était un vrai bonheur. C'était comme avoir un but dans la vie ... Oui c'est ça, il ne vivait plus seulement pour lui même mais pour elle, pour la satisfaire et lui faire plaisir. C'est dans ses moment la qu'il se sentait comblé, qu'il sentait que sa vie avait vraiment un sens et aussi qu'il se sentait moins seul. Sans s'en rendre compte ses bras se resserrèrent un peu plus fort autour de la taille de la jeune sunienne et il éloigna ses lèvres des siennes pour poser sa tête dans le cou de cette dernière ou il déposa quelques baisers papillons très tendrement avant de rester quelques instants ainsi, sa tête nichée contre la jeune fille et sa respiration se faisant calme et détendu.
Une de ses mains se détacha alors de la taille de Séji et remonta doucement le long du corps de cette dernière pour se poser sur l'une de ses joues. D'un œil distrait il la regarda du coin de ce dernier et caressa doucement sa joue dans un geste très lent et très tendre. Elle lui semblait si fragile, si vulnérable. Comme une porcelaine précieuse, un objet dont-on prend soin et qu'on conserve en lieux sûr.
Il souriait de béatitude en pensant cela et se redressa un peu pour poser une fois de plus ses lèvres sur celle de la jeune fille. Il prenait par ce simple geste possession d'elle, de son corps et de son âme. C'était agréable de se sentir ainsi liés. Ça lui faisait revenir de bon moment en mémoire.
D'un geste sensuel sa langue effleura doucement les lèvres de la jeune fille avant de prendre part dans la bouche de cette dernière scellant cette sorte d'union. Il souriait en l'embrassant, les yeux fermés, il n'avait qu'une envie a présent, profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séji Saama
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Sam 14 Juin - 15:51

Séji sentait la langue du Sunanien contre la sienne. Ce baiser, sensuel ne dura que trop peu pour la jeune Saama, qui fixa intensément le beau blond dans les yeux quand celui éloigna un peu sa tête de la sienne.
Elle aimait se sentir entourée par ses bras musclés, ressentir des frissons quand le garçon lui embrassait tendrement le cou, entendre les battements de son cœur, sentir son odeur et sa peau douce. Elle aimait tout simplement être avec lui. La seule présence de l'étudiant aurait suffit à faire revivre la jeune fille.

Séji se rapprocha encore du garçon. Elle pouvait sentir son torse se bomber, puis se resserrer quand le garçon respirait.
Elle l'entoura tendrement de ses bras, et posa de nouveau sa tête contre l'épaule carrée du jeune homme.
Elle ne pouvait que l'admirer. Ce jeune homme aux traits virils et au sourire ravageur faisait litteralement fondre la jeune Sunaniene.

La jeune Séji ne savait pas comment profiter plus encore de son beau Kyosuke. Elle ferma les yeux, entourée par les bras du bel étudient, ressentant la chaleur de sa peau.
La Sunaniene releva la tête et regarda encore une fois le garçon dans les yeux. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien, pas même avant la disparition de ses parents.
Elle ne pouvait s'empêcher de le désirer pour elle seule. Séji n'aimait pas vraiment partager. Surtout lui. Ce jeune homme beau, viril, gentil, romantique était son seul plaisir, la seule personne avec qui la jeune fille aimait être.

Elle souriait de bonheur. Rien au monde ne pouvait la séparer de son Sunanien, car à présent il était gravé dans son cœur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibiki Kyosuke
étudiant(e) de Suna
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
PV:
33/33  (33/33)
PC:
22/22  (22/22)

MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   Dim 15 Juin - 13:09

Portait par son désir naissant pour l'être qui se trouvait entre ses bras, le jeune homme se contentait de rester là, sans bouger; préférant simplement profiter de ce temps qui lui était accordé pour profiter de celle qui venait, par des gestes simples, de se proclamer comme sa nouvelle petite amie.
Il ne serait, décidément, pas rester célibataire bien longtemps, moins d'une semaine en tout cas. Comme quoi, on pouvait retirer certains avantages du fait d'être beau gosse parfois.
Il caressait machinalement les cheveux de la jeune fille en laissant son regard vagabondait sur le ciel étoilé. Le ciel était bien dégagé ce qui laissait voir aisément l'immense lune qui éclairait ce dernier en ce soir de printemps. Une légère brise vint alors souffler sur le village caché du sable. Toujours allongé sur les tuiles, Kyosuke réfléchissait. La brise continuait à faire voleter quelques unes des mèches de ses cheveux au dessus de son visage.
Ses sens se mirent alors en alerte et gardant Séji contre lui, il se redressa pour se mettre en position assise. Il huma alors l'air environnant et son regard se portait tout autour de lui, cherchant un signe, quelque chose d'indicatif. Il regardait de toute par et Séji pouvait percevoir un léger affolement alors qu'il continuait d'observer les alentours. Soudain il regarda le sommet de l'immense barrière rocheuse qui entourait le village et resta la quelques secondes à le fixer au clair de lune avant de prononcer dans un murmure :


"Tempête de sable ..."

Il ne dit plus rien durant quelques secondes, puis il se tourna vers Séji :

"Un tempête approche ... Nous devrions rentrer ... Je vais te raccompagner chez toi !"

Il n'attendit pas sa réponse et se redressa avant de lui tendre la main pour l'aider à en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [lieux] les toits de Suna.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[lieux] les toits de Suna.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Les trois villages principaux :: Suna no Kuni :: Village :: Les Rues de Suna-
Sauter vers: