Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Salle de cours de Tenkatsukyu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Salle de cours de Tenkatsukyu   Ven 5 Jan - 2:51

Tenkatsukyu venait de trouver sa classe, après quelques minutes de recherche assez simple il pu voir en première l’endroit ou il donnerais cours. Le Jounin était arrivé très tôt le matin, le soleil commençait à peine de se lever. Il inspecta calmement les bancs, le tableau, le bureau et la réserve de craie. Il avait apporter avec lui un objet enrouler dans des bandelette blanche, objet qu’il déposa sur le bureau.

Ensuite il s’approcha des fenêtres de la classe et les ouvris une à une, malgré l’heur matinal la chaleur de Suna se faisait déjà sentir, bien qu’elle était très facilement supportable pour les natifs du pays du sable elle était aisément plus supportable avec de l’air frais.

Après cela Tenkatsukyu s’approcha du tableau prit une craie et commença à dessiner les Tao, six tao sur la partie supérieur du tableau et les six autres sur la partie inférieur. Il dessina un cadre parfait autour de chacun de ses dessins ensuite il dessina un rectangle en dessous de chaque signe, rectangle vide qui devait accueillir le nom du tao.

*Je pense n’avoir rien oublier, et il me reste du temps pour manger.*

Pour finir il s’installa à son bureau, sortit de sa sacoche des boulettes de riz et en mangea quelques unes, une fois qu’il eu terminer de manger il attendit ses élèves tout en trafiquant quelque pièces de marionnette qu’il avait dans sa sacoche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mer 17 Jan - 9:53

Ichiga entra doucement dans la classe, son handicap l'empechait d'aller beaucoup plus vite, et avanca jusqu'à arriver un peu près au milieu de la pièce et fit un tour sur lui même pour essayer de detecter le professeur. Il sentit le vent chargé de sable lui caresser la joue et en conclus que les fenêtres étaient ouvertes. Après un cour temps de recherche, il finit par appercevoir un homme a une table, qui avait l'air très concentré sur ce qu'il faisait.

*c'est sûrement le professeur*

Il s'approcha doucement et dit avec froideur :

"Bonjour sensei, je me présente : je suis Ichiga Togihiwa, éleve de Suna. J'ai été affecté à votre classe et je suis maintenant votre éleve. Entrainé moi comme il vous plaira, je n'ai pas peur de souffrir, pas peur de mourir. La seule chose que je vous demanderais : c'est de ne pas m'épargner à cause de mon handicap."

Après ses mots, Ichiga se sentait comme soulagé, il avait dit ce qu'il avait sur le coeur, et c'était déjà une bonne chose pour lui. Ce qui énervait le plus Ichiga, c'etait les gens qui le sous-estimaient et lui machaient tout le travail... Son but principal était de dépasser son handicap pour etre un peu comme tout le monde, et pouvoir aider son village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Jeu 18 Jan - 15:26

Le Jounin occupé par son passe-temps, remarqua l’entrée de son premier élève, il ne lui adressa pas la parole et l’observa un peu, le peut être futur nouvel élève semblait aveugle. Malgré l’handicap du jeune homme, le prof fut « trouver » par le nouveau, Tenkatsukyu écoutât ce que Ichiga avait à dire sans le couper, ensuite le Jounin ce leva doucement et adressa enfin la parole à Ichiga sous un ton neutre.

" Bien, enfin voila quelqu’un. Je me présente, je suis Tenkatsukyû ton professeur pour le moment. Je t’entraînerait comme il me plaira, je n’aurait pas peur de te faire souffrir et n’hésitera pas t’envoyer au suicide si je pense que ça en vaut la peine pour le village. Et je me fiche éperdument de ton handicap. "

Le Jounin déposa une craie devant Ichiga.

" D’ailleurs si tu en est capable, peut tu allez nommer les Tao que j’ai dessiner au tableau ? "

Tenkatsukyû ne voulait en aucun cas se moquer du nouveau, il voulait simplement voir jusqu’ou Ichiga pouvait percevoir les chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Jeu 18 Jan - 15:52

Ichiga était heureux de la réponse de son professeur. Il avait enfin trouvé quelqu'un qui le considèrerait comme égal aux autres. Ce professeur lui semblait sérieu et interressant.

Ichiga écoutait la question de Tenkatsukyu, et s'executait. La premiere chose à faire était de trouver le tableau. Ichiga fit un tour sur lui même puis s'arrêta net devant le tableau (par hasard), mais rien, il ne le voyait pas, alors il se concentra un peu plus et réfléchit :


*je sens l'air chaud de Suna sur ma gauche, donc les fenêtres doivent être à gauche, et quand je suis rentré tout à l'heure, je sentais l'air me venir de face, donc l'entrée doit être sur ma droite. Il ne me reste donc plus que deux solutions : En face de moi, où derrière moi. Au hasard ! Allez je me lance*


Ichiga avancais, s'approchant du tableau et finit par l'appercevoir

*ouf, quelle chance... Maintenant me suffit de lire la craie en me concentrant sur ma technique héréditaire*


Ichiga ressentait une petite douleur à la tête, provoquée par la grande concentration dans laquelle il se mêtait pour arriver à lire.


*Ca y'est, j'appercois les Taos*

Ichiga commenca à écrire sous chaque Tao l'animal qui lui correspondait



Coq
Le Coq

Cheval
Le Cheval

chien
Le Chien

rat
Le Rat

singe
Le Singe

chevre
La Chevre

dragon
Le dragon

buffle
Le buffle

lievre
Le lievre

tigre
Le tigre

cochon
Le cochon

serpent
Le Serpent

Après l'exercice, Ichiga se retourna et dit :


"Voilà comme vous me l'avez demandé"

Ichiga paraissait beaucoup plus fatigué qu'à son entrée dans la pièce, la concentration qu'il à été obligé d'utiliser l'avait crevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Sam 20 Jan - 21:25

Tenkatsukyu fut assez étonner de voir que son aveugle d’élève pouvait « voir » puisqu’il avait correctement écrit les réponse. Une technique héréditaire devait sûrement venir de la, le gamin avait pu répondre correctement mais il était apparemment épuiser, soit il avait puiser sur un certain « pouvoir » soit il était vraiment très faible physiquement. Lorsque que Ichiga se retourna pour dire qu’il avait finis, un étranger vêtu d’un long manteau blanc et d’une capuche de la même couleur, et donc impossible de voir le visage, se mit à applaudir. Ensuite le professeur se mit debout et s’adressa à Ichiga.


« Bien tu connaît les signes… Mais, tu à l’air vraiment fatigué, pourtant ce que je t’ai demandé n’a rien de compliqué à coter d’un simple combat. Enfin on verra si tu survis plus tard. Mais j’y pense je ne t’ai pas demander quel est ton Nindô »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Dim 21 Jan - 16:27

Le jeune étudiant se sentais mal, mais resistait à la fatigue. Il s'était totalement détendu et ne cherchais pas spécialement à voir, il écoutait simplement la question de son Sensei et répondait.

Je suis sûr que je peux me battre malgré mon handicap pour servir Suna. Je suis sûr aussi que je peux vaincre ce handicap, je peux me renforcer et en m'entrainant, augmenter considérablement mon endurance pour me fatiguer moin vite et pouvoir combattre. Je ferais tout pour atteindre mon but, celui de montrer à tout le monde que malgré le fait que je sois aveugle, je peux être un Ninja, et redonner confiance à mon clan qui vit reclus dans son handicap.
Aussi dur soit mon entrainement, je n'en sortirais que plus fort pour servir mon pays.


Après ses mots, Ichiga sourit, comme si par ses mots, il s'encourageait lui même. Il regarda son sensei, et lui dit, avec un sourire discret

Entrainez moi ! Maçonnez moi ! fabriquez moi ! Faites ce que vous voulez mais renforcez moi que je puisse réaliser mes reves. Je vous ferais confiance dans tous vos actes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Lun 22 Jan - 17:22

Tenkatsukyû écoutât avec attention son interlocuteur, mais montra tout le contraire d’ailleurs. Une fois qu’Ichiga semblait avoir finis de parler la seul réponse que le professeur donna fut un.

"ok"

Le Jônin se leva ensuite de sa chaise, il regarda Ichiga et se mit à réfléchir.

"J’aurait préféré avoir plus d’élève pour commencer l’apprentissage, mais puisque tu est la nous n’allons pas perdre de temps."

Il s'approcha de la fenêtre la plus proche et regarda à l'extérieur, un petit coup de vent vint rafraîchir toute la pièce.

"Bien, est-ce que tu a déjà entendu parler de l'une de ces trois techniques ? Le Kawarimi, Le Bunshin et le Henge ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Lun 22 Jan - 17:42

Ichiga avait reprit en partie ses forces et s'apprétait à répondre au sensei

Je connais théoriquement ces trois techniques, ce sont des techniques de bases du Ninja. Le Bunshin no jutsu et le Henge no jutsu sont des techniques de Genjutsu, et le kawarimi no jutsu et une technique defensive du Ninpo.

Il reprit sa respiration et enchaina avec aisance

Le bunshin no jutsu permet au ninja de créer un clone sans consistance, j'ai déjà réussi, grace a un ouvrage de technique Ninja a le reproduire, mais le clone que j'ai fait na pas tenu longtemps, à peine une quinzaine de seconde.

Le Henge no jutsu permet au ninja de prendre l'apparence d'un objet ou d'une personne. J'ai éssayé plusieurs fois, mais je n'ai réussi qu'une fois et la ressemblance n'étais pas très flagrante, je pense qu'il faut avoir une bonne visualisation de la personne à copier.

la dernière technique que vous avez citée, le Kawarimi no Jutsu, est une technique de substitution, qui est très souvent utilisée en combat. Elle permet au ninja de se substitué à un objet ou animal, ou vegetal, pour éviter une quelconque attaque.


Ichiga connaissait théoriquement beaucoup de techniques, surtout celle de base et celle de son affinitée (Fuuton) sans les maitriser biensûr. Il était convaincu que c'était en connaissant au maximum la théorie qu'il pouvait faciliter son entrainement à la pratique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chihiyo
Invité



MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mar 23 Jan - 16:16

Chihiyo s’inclina, remerciant Aya, et fit demi-tour, attrapant la poignée au passage, afin de fermer la porte. Une fois la porte close, elle avança sur sa gauche, et remarqua que la porte était fermée. Elle poussa un petit soupir, et se demanda s’il y avait quelqu’un. Mais la femme lui avait dit qu’il était déjà en présence de quelqu’un, et elle baissa la tête, soupirant une fois de plus.

*La plaie, j ne suis même pas seule, j’espère que Nami pourra m’entraîner à domicile également…*

Elle ferma le poing, approcha ses phalanges de la porte, et frappa délicatement, revêtant son sourire doux et chaleureux, et ses airs fragiles et bienveillants. L’hypocrisie était bien loin de l’effrayer, ça l’amusait même à vrai dire.

« Y a-t-il quelqu’un ? Je cherche le ninja Tenkatsukyu. On m’envoie de loin pour le voir. »

L’audace, ça ne lui manquait pas non plus. L’audace, le culot, l’hypocrisie, et tout ses dérivés, elle les collectionnait même ! On lui demanda d’ouvrir la porte et d’entrer. Elle prépara un sourire d’ange, tout en attrapant la poignée entre ses doigts. Elle déverrouilla la porte, la poussa, et entra dans la pièce, lentement. Devant la porte, elle s’inclina, politesse oblige, et titillant une mèche de cheveux, commença à se présenter, sur demande du ninja.

« Bien. Je me nomme Chihiyo de la famille Naki. Je réside depuis toujours à Suna, d’ailleurs, ma mère fait partie de l’élite de ce village, la jounin Nami. Mon père, triste fin pour lui, ne souffrira plus, pas là ou il se trouve… »

Une petite lueur sadique apparue discrètement dans son sourire, avant de redonner l’impression de bienveillance. Elle leva une fois de plus la tête, lâcha ses cheveux, posa sa main droite sur sa taille, l’autre bougeait selon ses dires. Là, elle ressemblait à une femme sérieuse, calme, et sereine, qui disait ce qu’on lui demandait, comme si elle était interrogé.

« Je viens suivre ses traces, je sors de la salle d’à coté, et à moins qu’il y est une erreur, vous êtes le responsable de mon apprentissage. Je viens enseigner le Genjutsu, tout comme ma mère. »

Remarquant l’autre protagoniste, qu’elle n’avait jusqu’à lors pas vu, elle se tourna vers lui et s’inclina à nouveau.

« Bonjour »

Elle se tourna à nouveau vers Tenkatsukyu, et croisa les bras.

« Désolée d’interrompre aussi sèchement le cours que vous deviez être en train de faire. Mais l’on m’a dit de venir aussitôt. »

Elle avait l’air d’une personne exemplaire… Responsable, polie, qui obéissait… N’était-ce pas trop parfait ? De plus, sa mère était bien connue dans le village, il était difficile de ne pas remarquer son caractère… Le silence envahit la pièce, tout comme les idées envahirent la tête de Chihiyo, elle voulait tant faire…
Revenir en haut Aller en bas
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mar 23 Jan - 18:10

Le nouveau professeur écoutant sans vraiment montrer d’attention les paroles de son premier élève, à vrai dire Tenkatsukyû voulait faire retarder le cours, d’autre devrait sûrement venir et avec de la chance en groupe. Le Jounin allait retourner s’assoire quand quelqu’un frappa doucement à la porte et entra. Un nouveau, ou plutôt une nouvel élève. Elle cherchait le cours de Tenkatsukyû, et cela tombait bien puisque c’était ici…

Chihiyo se présentât rapidement, ajouta même qu’elle était la fille d’une grande Jounin du village de Suna, ce que Tenkatsukyu savait… Il soupira mais laissa néanmoins la gente demoiselle continuer son discours. Elle voulait apprendre le Genjutsu, chose que le Jounin maîtrisait aussi bien que son Taïjutsu c'est-à-dire… Assez mal. Une chose était sur, Chihiyo était quelqu’un de spécial ces mimiques presque imperceptible amusait fortement son professeur mais il n’en montra rien, il fallait laisser l’illusion… Finalement elle termina par


« Désolée d’interrompre aussi sèchement le cours que vous deviez être en train de faire. Mais l’on m’a dit de venir aussitôt. »

Le Jounin lui répondit enfin.

« Ton nom et ton prénom me suffisait, je m’en fiche du reste. Sauf si je te pose des questions… Ah oui autre chose, si tu trouve que venir ici c’est loin, alors tu peux retourner chez toi et continuer de lire tes romans à l’eau de rose… »

Ensuite il sourit d’un air sadique avec une pointe de chaleur à l’intérieur, à peine perceptible certes mais la quand même.

« Et pour finir enchanté, une victime de plus à mon cours ça me fait plaisir. Je vous invite à prendre une chaise, vous assoire devant mon bureau. »

Il laissa un peu de temps au élève de faire ce qu’il avait demander, pendant que lui-même prenait place sur la chaise de son bureau.

« Vous connaissez sûrement déjà mon prénom, Tenkatsukyû, mon nom ne vous regarde pas, et sachez tout de même que je suis un marionnettiste, j’aime jouer avec le poison et mes marionnettes quel soit en bois ou en chair si vous voyez ce que je veux dire, … Et pour finir avec la présentation, il se peux que ce ne soit pas le vrai Jounin qui vous parle… »


Il laissa un temps de pause avant de reprendre, il prit un air sérieux avant de reprendre, légèrement froid.

« Je vais vous posez quelques question maintenant. Tout d’abord qu’elle est votre Nindo ? Pourquoi vouloir devenir Ninja ? Ensuite quel genre de Ninja aimeriez vous êtres et pourquoi ? Quels sont les arts qui vous intéresse et que vous voulez apprendre dans le domaine des Shinobi ? Qu’est-ce qui fait de vous de bon Shinobi ? Etes vous prêt à tout pour le devenir ? Et pour finir, que représente Suna à vos yeux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mar 23 Jan - 18:45

Le jeune étudiant venait tout juste de terminer de répondre à la question de Tenkatsukyu concernant les trois premieres techniques qu’une jeune autre personne rentrait dans la salle de cours. Il ne la voyait pas, mais pouvait ressentir sa présence, il entendait le léger bruit de ses pas et sentait son doux parfum qui s’opposait totalement à l’odeur amère que portait tout le temps le vent de Suna.

*En analysant le bruit et l’odeur, je suis presque sûr qu’il s’agit d’une jeune femme*


Ichiga s’approchait légèrement du nouvel individu, et finit par percevoir quelques formes floues, puis une silhouette assez distincte et pour finir, l’individu entier, tous ses traits de visages et tous les détails de son équipement. C’était une jeune femme grande, fine et assez jolie. Son visage laisser voir toute sa serenité et son sérieu.

*ce doit être un sérieu rival*

Ichiga se retournait vers le sensei, et se reconcentrait. C’est à ce moment là que la jeune femme lui dit :

« Bonjour »

Ichiga ne bouga presque pas, il tourna légerement la tête vers la jeune étudiante et répondit en lui faisant un léger sourire :

« Salut »

A ce moment la, le sensei dit :

« Et pour finir enchanté, une victime de plus à mon cours ça me fait plaisir. Je vous invite à prendre une chaise, vous assoire devant mon bureau. »

Ichiga se retourna et appercu une chaise, il s’avanca, et s’assis

Le sensei enchaina après un cours temps :


« Je vais vous poser quelques question maintenant. Tout d’abord qu’elle est votre Nindo ? Pourquoi vouloir devenir Ninja ? Ensuite quel genre de Ninja aimeriez vous êtres et pourquoi ? Quels sont les arts qui vous intéresse et que vous voulez apprendre dans le domaine des Shinobi ? Qu’est-ce qui fait de vous de bon Shinobi ? Etes vous prêt à tout pour le devenir ? Et pour finir, que représente Suna à vos yeux ? »

Ichiga réfléchit un peu et répondit :

Je souhaite devenir Ninja, pour tout d’abord servir Suna, puis pour développer au maximum ma TH que j’ai hérité de mon arrière-arrière-arrière grand père, avec la maîtrise de cette TH je pourrais recouvrer la vue et faire pas mal d’autre choses. Je souhaite comme je vous l’ai expliquez tout à l’heure, retablir l’honneur de mon clan, qui a été mit de coté pendant plusieurs dizaines d’année, à cause de son handicap.

"Je souhaite devenir un ninja spécialiste des Ninjutsu du Vent, en ayant une maîtrise totale de Fuuton. Comme beaucoup d’aveugle, j’ai pu développer, en perdant ma vue, mes 4 autres sens et particulierement le touché. Je sens sans cesse le vent de Suna me caresser la joue, et des fois me frapper avec violence. Il me fascine et mon but est de le maîtriser. Mon handicap ne me permet pas d’être un expert en Taïjutsu, je souhaiterais cependant développé une vitesse raisonnable pour pouvoir me défendre contre les spécialiste en Taïjutsu.

Ce qui fait de moi un bon Shinobi, c’est mon envie d’apprendre tout le temps, de m’entrainer et de développer au maximum mes techniques. C’est aussi ma capacitée a analyser les situations avec vitesse et avec ma connaissance théorique assez vaste, pouvoir trouver une solution de défense à toute les attaques.

Pour moi, Suna c’est toute ma vie, je ferais tout pour servir Suna. Ce vaste étendu de sable, caressé sans cesse par le vent, c’est le plus beau et le plus repectable des pays. Je suis née a Suna, et s’il le faut, je mourrais pour Suna."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chihiyo
Invité



MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mar 23 Jan - 20:52


Ce professeur avec l’air sarcastique. Par contre, le jeune homme assit, lui, semblait sympathique. Les paroles du ninja étaient directes, et pas vraiment facile à digérer ! Elle décida d’opter pour une solution plus offensive que faire son élève modèle et n’hésita pas à répondre au remarque qu’on lui faisait. Elle posa son index sur le bord de ses lèvres, réfléchissant, puis se leva de sa chaise pour s’assoire sur le bord de la table et rétorqua aux dires du Jounin.


« Si vous vous fichez du minimum d’informations que l’on vous propose, pouvez-vous prouver que vous êtes Jounin ? Généralement, le moindre mot est bon à retenir dans une conversation ! C’est indigne comme comportement ! »

Elle se fit debout, et s’avança jusqu’à devant le dénommé Tenkatsukyu. Elle lui fit face, bien que ça puisse faire très mauvais effets dans son dossiers. Elle n’avait cependant pas peur, et ses yeux n’étaient pas au rendez-vous pour la trahir.

« Je ne serai victime de personne, je ne suis pas là pour suivre vos mauvais traitements et vos humeurs changeantes ! Ecoutez bien ça, car votre réputation de bon jounin pourrait tomber, si on remarque que quelqu’un se plaint constamment ! Mais évidement, vous vous en fichez ! Mais moi, pas ! Et ça peut menez loin ça ! »

La jeune femme se dressa devant lui, n’ayant peur d’aucune chose qui pourrait lui arriver, bien que certaines ne soient pas joyeuses. Elle était têtue, obstinée, mais voulait se faire un minimum respecter. Si il fallait pour acquérir le respect, aller au-delà de la politesse, lui évitant de se faire marcher sur les pieds, elle le ferait !

« Je ne suis la marionnette de personne, si vous voyez ce que je veux dire ! Surveillez vos propos ! »

Elle croisa les bras, eut un air hautain, et regarda le jounin comme si elle regardait un enfant de 5 ans. N’ayant pas plus de retenu dans le regard.

« Posez vos questions, mais je veux un minimum de politesse ici ! Si je ne suis pas respectée, ça ne fonctionnera donc jamais ! J’ai bien dis, jamais ! »

Elle avait toujours dans sa main droite son dossier, celui qu’elle avait du faire avec toutes ses motivations, son CV si vous voulez pour entrer à l’académie. Tenkatsukyu qui était a coté de son bureau, pu voir la jeune furie poser le dossier avec force sur le bois dur, ce qui créa un bruit sourd très désagréable.

« Hum ! »

Après ça, elle s’assit a nouveau à sa place comme si de rien n’était. Le jounin eut l’air assez mécontent de la réaction de l’étudiante, mais peut-être que ça n’était qu’une impression. Il posa ses questions, regarda avec dédain le dossier de Chihiyo. Ichiga commença à répondre, et Chihiyo écoutait.
Il avait une réelle motivation, ça s’entendait à sa voix. Chihiyo ne dit mot par respect et attendit son tour. Quand vint son tour de s’exprimer, Tenkatsukyu la regarda de haut en bas, avec un droit de regard… Chihiyo avait noté brièvement sur une feuille les questions qui étaient celles-ci :



« Je vais vous posez quelques question maintenant. Tout d’abord qu’elle est votre Nindo ? Pourquoi vouloir devenir Ninja ? Ensuite quel genre de Ninja aimeriez vous êtres et pourquoi ? Quels sont les arts qui vous intéresse et que vous voulez apprendre dans le domaine des Shinobi ? Qu’est-ce qui fait de vous de bon Shinobi ? Etes vous prêt à tout pour le devenir ? Et pour finir, que représente Suna à vos yeux ? »

Puis ensuite, commença a répondre, de façon lente et tranquille.

« Mon nindo ? La réussite de la mission est primordiale ! Si je dois pour ça, faire des sacrifices, ils ne seront pas vains. Les gens morts au combat sont des héros, alors pourquoi tant vouloir veiller à ses partenaires quand on peut accomplir une mission ? Avoir des informations, quelqu’en soit le prix ! Mon nindo, le voici ! Ca ne vous plait pas ? Je m’en moque éperdument, ma vision n’est pas la votre, je sais pourquoi je fais mes choix, vous ne savez pas pourquoi je choisi ça, cela ne changera jamais ! »

Elle commença à titiller une de ses mèches de cheveux, et plongea son regard profond dans celui du jounin, comme si elle ovulait lire en lui. Elle le regardait d’une façon étrange, le silence se faisait lourd, on le sentait sur les épaules. Elle regarda ensuite le plafond et continua.

« Pourquoi mes choix sont-ils ceux la et pas d’autres ? Question idiote… Ma mère est une grande jounin ici, vous le savez n’est-ce pas ? Je veux la dépasser, prendre sa place au mieux… Hum, oubliez cela !
Je veux exploiter mes capacités afin d’être utile au village… Evidement… »


Cette dernière phrase n’était pas vraiment vraie, mais elle faisait si bien l’hypocrite, que ça avait l’air véridique…

« Quel ninja ? Je ne comprend pas votre question… elle a un sens ? Franchement ?! Nous voulons tous être minables et ratés ! Mais quel est le but de cette question ? Je veux devenir assez influente pour prouver à ma mère qu’elle n’est pas la seule femme à pouvoir dominer ! Non non, je suis là, et elle le remarquera !
Vous me demandez si j’ai un truc en plus, un bonus ? Non, je ne suis ni Uchiha, ni rien du tout ! Mais je peux faire preuve de beaucoup de persuasion, j’espère que vous n’oserez pas en douter, ça peut faire mal, et s’avérer monstrueusement utile. «


La dessus, elle était bien plus que sincère…

« Je suis prête à tout pour ça ! Même à assassiner ! Surtout… Je dirais même… Et si vous voulez savoir ce que Suna représente pour moi… Ca n’est que du sable et du gravât.
C’est ma terre natale, mais ça n’est que du sable. Ce qui compte pour moi, c’est la présence qui règne dans ces monticules de sables, et non pas le village lui-même… »


Elle s’assit a sa place sans commentaire, posant ses coudes sur la tables, et son menton dans ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mar 23 Jan - 22:49

Une marionnette toute simple approcha du bureau et déposa un café devant Tenkatsukyû, c’était une petite tasse à café fort simple avec une petite cuillère… à café. Ensuite la jeune dame, la deuxième changea brusquement d’attitude, la vrai Chihiyo ? Peut-être. Elle commença par douter du talent de son Sensei, pendant ce temps il la regardait faire tout en tournant la petite cuillère dans le bon café… Il ouvrit également son point et appuya sa joue contre sa paume, histoire de changer de position. La jeune fille fit face à son professeur, elle enchaîna avec deux trois autres joyeusetés, pendant que le Jônin sirota un peu de café, il avait entendu les mots « réputation », « traitements » et d’autre bla bla mais il ne releva riens. Il trouvait Chihiyo intéressante et amusante à la fois, de mémoire sa mère devait avoir le mère caractère mais il ne la connaissait pas très bien, Elle demanda également à être respectée, ensuite elle fit ce que Tenkatsukyû lui avait gentiment demander, s’assoire et l’un des deux Shinobi pu répondre enfin aux question posée.

Ce fut Ichiga qui répondit en premier, pendant que ce dernier répondait aux questions posées. Le Jounin posa son coude gauche sur la table et appuya sa joue contre son poing gauche. Ichiga semblait motivé malgré son handicap assez monstrueux, handicap qu’il voulait bien sur développer au maximum, la réponse du jeune était à la fois classique et original… Enfin pour Tenkatsukyû c’était une réponse tout ce qu’il y as de plus original, puisque c’était son premier élève.

Ensuite Chihiyo répondit, elle était redevenue calme, son Nindo ressemblait vraiment très fort au Nindo qui était en quelque sorte « obligatoire » il à des années, admirait-elle l’ancienne époque ou bien était-ce tout simplement une coïncidence. Ensuite elle titilla sa mèche de cheveux tout en plongeant son regard dans celui du Sensei tout en laissant un blanc, le Jounin attendit les autres réponses tout en buvant une gorgée de son délicieux Café… Finalement elle repris, et répondit à d’autre question, elle voulait apparemment non pas égaler sa mère mais carrément la dépasser, un bon point pour elle, du point de vue de Tenka bien sur… Cependant elle semblait voué une admiration un peu trop grande envers sa mère, qu’est-ce qu’elle deviendrai si jamais sa propre mère mourrais de la main d’un autre Ninja que Chihiyo, peu importe la n’était pas le sujet, mais le Sensei était parfois un peu trop curieux… la jeune femme affirmait pouvoir utiliser de beaucoup de persuasion, un pouvoir qui est peut être très dangereux, un tel pouvoir est assez rare et lorsqu’il est maîtrisait même une personne très faible peu venir à bout d’un Kage. Chihiyo était motivée, Ichiga aussi. Deux bons élèves en perspective, et en plus très différent.

Tenkatsukyû se mit debout, il regarda ces deux étudiants avec son air neutre.


« Tout d’abord, Chihiyo. Les information que tu m’as donnée en rentrant je les avait déjà, mais passons. Je pense que vous ferez tout deux de bon Ninja. Ichiga, ton handicap ne feras pas forcement de toi un mauvais combat au Taijutsu, que du contraire même, mais puisque tu semble avoir choisi je ne te demanderais pas de changer, de plus je maîtrise quelque Fuuton que je pourrais t’enseigner en temps voulu, n’hésite pas à faire de ta cécité une qualité. Chihiyo, tu me plait, tu fera une excellente Kunoichi tu pourra dépasser ta mère si tu t’accroche, mais ne fait pas d’elle une trop grande icône ça risque de te freiner dans ton ascension ou ta descente à toi de voir, pour ce qui est de la persuasion tu peux j’en suis sur déjà faire tourner plus d’un rien qu’avec ta beauté naturel. Cependant n’oublier pas que vous débuter, il existe un nombre incalculable de Ninja beaucoup plus fort que vous, ils pourraient vous tué si vite que vous n’auriez pas le temps de regretter… Bien si vous avez des questions, si vous voulez un café… ou autre chose vous pouvez demander. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mer 24 Jan - 10:26

Ichiga venait tout juste de finir de répondre aux questions, quand ce fut à Chihiyo de répondre. La jeune femme semblait vouloir à tout prix être respectée par le sensei, alors qu’Ichiga avait une toute autre philosophie. Il était convaincu que le charactère de Tenkatsukyu, à la fois réfléchis, sadique et sarcastique par moment, était une façon pour lui de motiver ses éleves et les pousser à l’impressioner. De plus, bien qu’il ait ce charactère là, le Sensei n’avait pas l’air méchant, sa voix ne laissait aucune agressivité sortir.

La jeune femme dit :

« Mon nindo ? La réussite de la mission est primordiale ! Si je dois pour ça, faire des sacrifices, ils ne seront pas vains. Les gens morts au combat sont des héros, alors pourquoi tant vouloir veiller à ses partenaires quand on peut accomplir une mission ? Avoir des informations, quelqu’en soit le prix ! Mon nindo, le voici ! Ca ne vous plait pas ? Je m’en moque éperdument, ma vision n’est pas la votre, je sais pourquoi je fais mes choix, vous ne savez pas pourquoi je choisis ça, cela ne changera jamais ! »

« Pourquoi mes choix sont-ils ceux la et pas d’autres ? Question idiote… Ma mère est une grande jounin ici, vous le savez n’est-ce pas ? Je veux la dépasser, prendre sa place au mieux… Hum, oubliez cela !
Je veux exploiter mes capacités afin d’être utile au village… Evidement… »

« Quel ninja ? Je ne comprends pas votre question… elle a un sens ? Franchement ?! Nous voulons tous être minables et ratés ! Mais quel est le but de cette question ? Je veux devenir assez influente pour prouver à ma mère qu’elle n’est pas la seule femme à pouvoir dominer ! Non non, je suis là, et elle le remarquera !
Vous me demandez si j’ai un truc en plus, un bonus ? Non, je ne suis ni Uchiha, ni rien du tout ! Mais je peux faire preuve de beaucoup de persuasion, j’espère que vous n’oserez pas en douter, ça peut faire mal, et s’avérer monstrueusement utile. «

« Je suis prête à tout pour ça ! Même à assassiner ! Surtout… Je dirais même… Et si vous voulez savoir ce que Suna représente pour moi… Ca n’est que du sable et du gravât.
C’est ma terre natale, mais ça n’est que du sable. Ce qui compte pour moi, c’est la présence qui règne dans ces monticules de sables, et non pas le village lui-même… »


Ichiga était surpris de la réponse de Chihiyo. La jeune femme semblait à la fois avoir beaucoup de passion pour sa mère, et beaucoup de haine envers elle. Comme si elle voulait vraiment impressionner sa mère ?


*Qu’a-t’elle vécue dans son enfance pour parler ainsi de sa mère ?

Ichiga analysait toutes les intonations de son discours, autant le début du discours était assez agressif que la fin semblait pleine de sincérité. Le Don de Chihiyo devait être terrifiant. Ichiga essayait de trouver de quoi il pourrait s’agir, sans rien trouver.

*Je le verrais bien assez tot, je pense


Tenkatsukyu semblait écouter la jeune femme, tout en réfléchissant. Il changeait souvent de position, comme si le discours l’ennuyait. Près la réponse de Chihiyo, Tenkatsukyu se levait et répondait :

« Tout d’abord, Chihiyo. Les informations que tu m’as donnée en rentrant je les avait déjà, mais passons. Je pense que vous ferez tout deux de bon Ninja. Ichiga, ton handicap ne feras pas forcement de toi un mauvais combat au Taijutsu, que du contraire même, mais puisque tu semble avoir choisis je ne te demanderais pas de changer, de plus je maîtrise quelque Fuuton que je puisse t’enseigner en temps voulu, n’hésite pas à faire de ta cécité une qualité. Chihiyo, tu me plait, tu feras une excellente Kunoichi tu pourras dépasser ta mère si tu t’accroche, mais ne fait pas d’elle une trop grande icône ça risque de te freiner dans ton Ascension ou ta descente à toi de voir, pour ce qui est de la persuasion tu peux j’en suis sur déjà faire tourner plus d’un rien qu’avec ta beauté naturelle. Cependant n’oublier pas que vous débuter, il existe un nombre incalculable de Ninja beaucoup plus fort que vous, ils pourraient vous tuer si vite que vous n’auriez pas le temps de regretter… »

Ichiga était étonné des paroles du Sensei.

*Comment développer bien mon Taïjutsu avec mon handicap ? Bien que je puisse voir à 5 mètres, je ne verrais pas où se trouve mon adversaire. Mais peut-être qu’en utilisant à 100% mes 4 autres sens, je pourrais m’en sortir. C’est qu’il doit vouloir dire.

Ichiga fit un léger sourire, comme s’il était heureux de la réponse de Tenkatsukyu. Le jeune étudiant était pressé de commencer l’entrainement, les paroles du Sensei l’avait totalement rassuré, et il voulait arriver à ses fins.


« n’hésite pas à faire de ta cécité une qualité »

Cette phrase résonnait encore dans la tête de Ichiga…

*Comment faire ?

« Bien si vous avez des questions, si vous voulez un café… ou autre chose vous pouvez demander. »

Euh… Quand allons-nous commencer l’entrainement ? Que savez vous sur la mission spéciale que le Kazekage veut nous donner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chihiyo
Invité



MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mer 24 Jan - 10:55

Chihiyo avait finir ce qu’elle avait à dire. Elle s’assit, et regarda l’air ennuyé qu’avait son Jounin. Elle avait l’air calme d’extérieur, mais au fond d’elle, ça l’énervait terriblement ! Il leur posait des questions, et il semblait se moquer des réponses ! Chihiyo bouillonnait au plus profond d’elle-même, mais rien, strictement rien n’était visible, pour cause, elle réussit même à sourire… Elle avait quelque chose contre le jounin… Un truc qui ne lui plaisait vraiment pas… Son foutisme ! Il lui posait des questions, rien que pour faire comme à la coutume des instructeurs ! C’est ce à quoi elle pensait !
Mais en elle, elle fit le vide et respira un bon coup, afin de se calmer et de faire comme ci de rien n’était. A ce moment là, Tenkatsukyu venait de finir de siroter son café, et daigna répondre.


[Tenkatsukyu]
« Tout d’abord, Chihiyo. Les information que tu m’as donnée en rentrant je les avait déjà, mais passons. Je pense que vous ferez tout deux de bon Ninja. Ichiga, ton handicap ne feras pas forcement de toi un mauvais combat au Taijutsu, que du contraire même, mais puisque tu semble avoir choisi je ne te demanderais pas de changer, de plus je maîtrise quelque Fuuton que je pourrais t’enseigner en temps voulu, n’hésite pas à faire de ta cécité une qualité. Chihiyo, tu me plait, tu fera une excellente Kunoichi tu pourra dépasser ta mère si tu t’accroche, mais ne fait pas d’elle une trop grande icône ça risque de te freiner dans ton ascension ou ta descente à toi de voir, pour ce qui est de la persuasion tu peux j’en suis sur déjà faire tourner plus d’un rien qu’avec ta beauté naturel. Cependant n’oublier pas que vous débuter, il existe un nombre incalculable de Ninja beaucoup plus fort que vous, ils pourraient vous tué si vite que vous n’auriez pas le temps de regretter… »

*Je n’idéalise pas ma mère, mais le faire croire m’arrange beaucoup ma foi… Et puis, s’est en idéalisant et en analysant que l’on remarque tous les défauts…. Mais il n’a pas besoin de la savoir*

[Tenkatsukyu]
« Bien si vous avez des questions, si vous voulez un café… ou autre chose vous pouvez demander.»

Chihiyo passa sa main dans ses cheveux et puis commença à dire, d’un ton qui n’avait pas du tout l’air gêné, bien au contraire. Avec un grand sourire elle lui demanda :

« Hum, un thé pour moi, avec un carré de sucre, ça sera parfait merci ! »

Elle s’assit sur le coin de sa taille et croisa les jambes. Alors, Ichiga se mit à parler. Elle remarqua qu’il n’avait pas ouvert les yeux une seule fois depuis tout à l’heure, et comprit ce qu’il y avait à comprendre. Etait-ce naturel ? Ou lui avait-on délicatement arraché les globes oculaires ?

[Ichiga]
« Euh… Quand allons-nous commencer l’entraînement ? Que savez vous sur la mission spéciale que le Kazekage veut nous donner ? »

Chihiyo entendit le mot mission. Oh oh, ça l’intéressa fortement tout ça… Mission du Kazekage… Elle voulait entendre la réponse. Mais remarquant que le Jounin sirotait à nouveau son café, elle décida de prendre la parole, il aura ainsi deux réponses à formuler, a moins que ça ne lui soit trop dur.

« J’ai entendu dire que sans trois techniques, il me semble, nous ne pouvons postuler pour cette mission ! Ne serait-il pas là, le moment de commencer, car à ce que je connais, que se soit maîtriser son chakra, ou apprendre une technique, ça ne vint pas la nuit après une prière… Quand commençons-nous ! Le baratin vous ennuie, ça je l’ai compris, alors pourquoi ne pas passer à la théorique, voir à la pratique. »

Elle joint à nouveau ses poings, et fit craquer ses phalanges. Puis, attendant une réponse, elle se mit à remettre correctement ses gants pourpres, et recommença à jouer avec ses cheveux. Dans un soupir, elle patienta.

*Quelle équipe de bras cassés, on va avancer à deux à l’heure, ma mère aura le temps de mourir de vieillesse avant que je ne puisse lui voler sa place. Elle peut mourir quand elle veut, mais pas avant d’avoir été détrôné par ma personne. Elle aussi, un jour, je la tromperais ! Elle aussi, je lui ferais goûter ma lame persuasive, à elle aussi je lui ferais voir qu’il y a quelqu’un qui l’égale, qui la dépasse. A elle aussi je lui infligerais le coup de grâce, si il le faut, comme je l’ai vu, si bien faire en plus, dans la forge avant-hier… Un ordre restera un ordre, que ce soit contre elle ou contre un autre, je n’éprouverais aucune hésitation…*

Elle plongea dans ses pensées, tout comme son regard plongea dans le parquet. Le jounin n’était pas décidé à parler, c’est un long et ennuyeux silence qui imposa sa présence. La jeune femme soupira, mais ne dit mot.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Jeu 25 Jan - 19:11

Le Jounin acquiesça à la demande de Chihiyo mais il ne bougea pas d’un pouce pour allez le chercher. Ichiga semblait plus intéresser par les réponse donnée par Chihiyo que l’homme qui avait posé les question, c’est-à-dire Tenkatsukyû. Ensuite Ichiga ne parla que très peu, il devait au, au vue de ses mimiques, réfléchir et penser à ce qui’ avait été dit lors du cours, il ne parla d’ailleurs que très peu juste pour posé une question, le Sensei n’eu d’ailleurs pas le temps d’y répondre tout de suite puisque Chihiyo enchaîna assez rapidement, avec une question complémentaire.

[Ichiga]
« Euh… Quand allons-nous commencer l’entraînement ? Que savez vous sur la mission spéciale que le Kazekage veut nous donner ? »

[Chihiyo]
« J’ai entendu dire que sans trois techniques, il me semble, nous ne pouvons postuler pour cette mission ! Ne serait-il pas là, le moment de commencer, car à ce que je connais, que se soit maîtriser son Chakra, ou apprendre une technique, ça ne vint pas la nuit après une prière… Quand commençons-nous ! Le baratin vous ennuie, ça je l’ai compris, alors pourquoi ne pas passer à la théorique, voir à la pratique. »

C’est alors qu’une autre marionnette arriva avec le thé de Chihiyo alors qu’elle jouait avec ses cheveux, il la déposa sur la table et repartit sans dire un mot ou quoique ce soit, ce qui est normal vu qu’une marionnette ne peux pas parler…

Tenkatsukyû se mit alors debout il regarda ces deux élèves et parla avec son ton neutre habituel.


« L’entraînement va commencer tout de suite, et je ne sais rien de spécial à propos de la mission. Simplement qu’il vous faut apprendre trois technique, et au moins le Kawarimi et le Kinobori, donc il vous reste le choix d’une troisième technique. Cependant je préférais aussi vous apprendre le Henge et le Bunshin… Je vais d’ailleurs vous laisser le choix, le Henge, le Bunshin ou bien les deux, ne répondez pas maintenant. »

Il prit un instant de pause tout en regardant le plafond, ensuite il reposa son regard sur ses deux stars… et repris son discours avec le même ton.

« Bien passons au Kawarimi, cet technique consiste à échanger de place avec un objet dans les environs, elle est très utile pour surprendre un ennemis et esquiver un coup. Mais la ou cet technique est amusante c’est que vous devez être toucher par une attaque. Mais attention vous ne pouvez pas échanger votre place avec n’importe quoi, l’objet ou l’animal que vous visez ne doit pas avoir une taille ridicule à coter de la votre, et bien sur vous ne devez pas avoir une taille ridicule à coter de votre cible. Concrètement n’essayer pas d’échanger de place avec une termite, ou bien avec une maison. »

Tenkatsukyû déposa, deux Kunai et une éponge sur la table tout en continuant de parler.

« Vous devez malaxer le Chakra avec les Tao suivant, Chèvre, Cochon, Buffle, Chien et Serpent… Mais, est-ce que vous savez comment malaxer votre Chakra ? si oui j’attend une explication. »


Dernière édition par le Dim 28 Jan - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Ven 26 Jan - 12:16

Ichiga regardait Tenkatsukyu se lever et écoutait

« L’entraînement va commencer tout de suite, et je ne sais rien de spécial à propos de la mission. Simplement qu’il vous faut apprendre trois technique, et au moins le Kawarimi et le Kinobori, donc il vous reste le choix d’une troisième technique. Cependant je préférais aussi vous apprendre le Henge et le Bunshin… Je vais d’ailleurs vous laisser le choix, le Henge, le Bunshin ou bien les deux, ne répondez pas maintenant. »

*Je pense qu’apprendre les deux sera une bonne solution

« Bien passons au Kawarimi, cet technique consiste à échanger de place avec un objet dans les environs, elle est très utile pour surprendre un ennemis et esquiver un coup. Mais la ou cet technique est amusante c’est que vous devez être toucher par une attaque. Mais attention vous ne pouvez pas échanger votre place avec n’importe quoi, l’objet ou l’animal que vous visez ne doit pas avoir une taille ridicule à coter de la votre, et bien sur vous ne devez pas avoir une taille ridicule à coter de votre cible. Concrètement n’essayer pas d’échanger de place avec une termite, ou bien avec une maison. »

Le sensei déposait deux kunai et une éponge sur la table devant lui.

« Vous devez malaxer le Chakra avec les Tao suivant, Chèvre, Cochon, Buffle, Chien et Serpent… Mais, est-ce que vous savez comment malaxer votre Chakra ? si oui j’attend une explication. »


Ichiga prit la parole en premier

« Je sais malaxer mon chakra. Il y a deux types de chakra : Le premier, le chakra produit par toutes les cellules du corps (énergie corporelle) et le second est le chakra produit par l'esprit : il est acquis par l'entraînement et l'expérience (énergie spirituelle). Pour produire un sort, il faut mélanger ces deux genres d'énergies et expulser ce mélange en faisant, avec ses mains, les signes particuliers qui correspondent à la technique que nous voulons utliser. On appelle processus de mélange : "malaxer son chakra". »

Ichiga prit une grande bouffée d’air et reprit :


« Avec le chakra, on peut exécuter toutes sortes de techniques ninja. En contrôlant parfaitement le flux de chakra que l'on expulse et en l’envoyant dans certaines parties du corp, on peut marcher sur les arbres où sur l’eau. »

Ichiga avait finis sa phrase, tout le monde pensait que c’était termniné, mais il reprit :

« Il existe dans notre corps des vaisseaux (comme les vaisseaux sanguins) qui font circuler le chakra jusque dans les organes. Ce système est emmeler avec les organes internes qui eux, malaxent le chakra (par exemple le foie, les poumons où le coeur). Donc si ces vaisseaux sont endommagés, les organes reliés le seront aussi. »

« Dans les vaisseaux il y à 361 cavités de l'épaisseur d'un cure-dent. On les appellent "Tenkutsu". Si on les percute précisemment, on peut freiner et même arreter la circulation du chakra. Si le chakra ne circule pas, aucune technique n’est possible. (Chaque mouvement demande du chakra, donc si trop de cavités sont touchés, on ne peut plus se relever). »

Le jeune garçon connaissait presque tout sur la théorie et le fonctionnement du chakra. Il avait beaucoup appris en lisant des livres en Brail, spécialement crée pour les aveugles. Il compensait sont manque de pratique par une bonne théorie.

Apres cette explication, le jeune garcon s’executait sans perdre de temps. Il se leva, prit sa chaise dans ses mains et la jeta quelques mètres sur la droite avec beaucoup de violence. Ce genre de réaction était rare de la part de Ichiga, qui était, d’habitude, un garçon calme et reposé.


Ichiga visualisait bien la chaise et attendais qu’on lui envois une attaque pour executer le jutsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chihiyo
Invité



MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Ven 26 Jan - 15:53

Chihiyo venait de recevoir son thé. A l’aide de la petite cuillère, elle mélangea correctement le carré de sucre avec le breuvage. Le thé avait des arômes amers, mais le sucre calmait un peu le tout pour rendre la boisson finale harmonieuse pour les papilles de le jeune kunoichi. Il y avait probablement une feuille de menthe, car il y avait un petit goût frais, qui le laissait à penser. Il était très bon, voire trop…

*Si il me l’a empoisonné en le préparant, je lui décroche la tête -___- *

Elle arrêta de boire suite à cette dernière pensée. Elle le trouvait déjà suffisamment bizarre ce Jounin, alors l’empoisonnement ne l’étonnerait même pas. Elle se leva, ouvrit la fenêtre, et recracha la boisson. Tenkatsukyu la regardait bizarrement du coin de l’œil, mais elle n’en tenu pas compte. Elle se rassit, et scruta sa tasse avec un air sérieux. Le jounin devait sûrement être transcendé de rire intérieur, et Ichiga, pouvait peut-être la distinguer, mais voir ses mimiques, ça l’étonnerait. Malgré tout, Tenkatsukyu répondit aux questions précédentes :

[Tenkatsukyu]
« L’entraînement va commencer tout de suite, et je ne sais rien de spécial à propos de la mission. Simplement qu’il vous faut apprendre trois technique, et au moins le Kawarimi et le Kinobori, donc il vous reste le choix d’une troisième technique. Cependant je préférais aussi vous apprendre le Henge et le Bunshin… Je vais d’ailleurs vous laisser le choix, le Henge, le Bunshin ou bien les deux, ne répondez pas maintenant. »

Chihiyo ne l’écoutait que d’une oreille, la contenance suspecte de son thé ne la laissait pas de marbre. Elle se leva à nouveau, cette fois, la tasse dans une main, et alla vers la fenêtre. Pour la seconde fois, elle l’ouvrit, et cette fois, ne vida pas que le thé, mais lança la tasse avec. Tenkatsukyu fit mine de ne pas remarquer la problématique jeune femme, et l’ignora un peu, à moins que son fort intérieur ne soit mort de rire. Il parlait, mais Chihiyo lui coupa la parole, pour demander, non pas une question intelligente pour tous, mais une réponse personnelle.

« Vous y avez mis quoi dans ce thé ?! Vous l’avez empoisonné ? J’en suis sûre ! Vous avez mis quoi dedans ! »

Tenkatsukyu parut désemparé, et c’était limite si il ne se voila pas les yeux avec ses mains. Sauf que Chihiyo était sérieuse, bras croisés, assise sur sa table. Alla attendait sa réponse, mais le Jounin poursuivit.

[Tenkatsukyu]
« Bien passons au Kawarimi, cet technique consiste à échanger de place avec un objet dans les environs, elle est très utile pour surprendre un ennemis et esquiver un coup. Mais la ou cet technique est amusante c’est que vous devez être toucher par une attaque. Mais attention vous ne pouvez pas échanger votre place avec n’importe quoi, l’objet ou l’animal que vous visez ne doit pas avoir une taille ridicule à coter de la votre, et bien sur vous ne devez pas avoir une taille ridicule à coter de votre cible. Concrètement n’essayer pas d’échanger de place avec une termite, ou bien avec une maison. »

Elle n’avait pas du tout écouté les propos, les réponses et les questions du ninja. Elle n’attendait qu’une chose, SA réponse ! Mais elle ne l’obtient pas, mais attendit. Ichiga commença alors à répondre, et Chihiyo, tant qu’à elle, attendait… Encore…

[Ichiga]
« Je sais malaxer mon chakra. Il y a deux types de chakra : Le premier, le chakra produit par toutes les cellules du corps (énergie corporelle) et le second est le chakra produit par l'esprit : il est acquis par l'entraînement et l'expérience (énergie spirituelle). Pour produire un sort, il faut mélanger ces deux genres d'énergies et expulser ce mélange en faisant, avec ses mains, les signes particuliers qui correspondent à la technique que nous voulons utliser. On appelle processus de mélange : "malaxer son chakra". »

A partir de là, le novice ninja reprit une bouffé d’air, et attendit cinq secondes avant de repartir. Chihiyo, toujours au même point, attendait. Ca en devenait comique à voir la scène. Elle ne savait même pas de quoi ils parlaient. Du moins, elle n’écoutait rien du tout… Mais Ichiga ne s’arrêta pas en chemin pour lui laisser le temps de répéter sa question super méga top ultra utile !

[Ichiga]
« Avec le chakra, on peut exécuter toutes sortes de techniques ninja. En contrôlant parfaitement le flux de chakra que l'on expulse et en l’envoyant dans certaines parties du corp, on peut marcher sur les arbres où sur l’eau. »

Ichiga avait un air savant quand il parlait. Peut-être était-ce une Sakura numéro deux, pour savoir, il faudrait regarder la taille de son front ! Mais sérieusement, Chihiyo attendait toujours. La tête entre les mains, elle n’avait toujours pas été répondu… Elle soupira, et là, comme pour l’achever, Ichiga pousuivit.

[Ichiga]
« Il existe dans notre corps des vaisseaux (comme les vaisseaux sanguins) qui font circuler le chakra jusque dans les organes. »

*Haan mais il a pas fini T__T Je ne vais jamais savoir ce que Tenkatsukyu a mit dans ce thé ! Grr*
[Ichiga]
« Ce système est emmêler avec les organes internes qui eux, malaxent le chakra (par exemple le foie, les poumons où le coeur). Donc si ces vaisseaux sont endommagés, les organes reliés le seront aussi. »

« Dans les vaisseaux il y à 361 cavités de l'épaisseur d'un cure-dent. On les appelle "Tenkutsu". Si on les percute précisément, on peut freiner et même arrêter la circulation du chakra. Si le chakra ne circule pas, aucune technique n’est possible. (Chaque mouvement demande du chakra, donc si trop de cavités sont touchés, on ne peut plus se relever). »



* Miracle ! Il a terminé !*


Elle regarda alors le jounin pour qu’il lui réponde, mais non, il la regarda et attendait qu’à son tour, elle lui dise sa vision de… Qu’elle réponde à la question qu’elle n’avait pas entendu… Elle prit alors un être sage et savant, et commença à dire… Ces quelques mots.


« Tout à fait ! Je suis d’accord avec lui ! »

*D’accord, mais sur quoi ? J’espère qu’il n’a pas raconté n’importe quoi…*

Elle se leva, et s’approcha près du mur, pour s’y adosser, elle avait un peu mal aux jambes. Au même moment, Ichiga lança une chaise soudainement contre ce même mur. Chihiyo sursauta et rétorqua aussitôt :

« Hey mais ça va pas ! En plus tu m’as loupé u_u »

Chihiyo était totalement hors contexte, mais tant pis… Tenkatsyukyu avait du soucie à ce faire à propos de la demoiselle qui avait beau être sadique, elle était aussi lunatique sans pareil… Pauvres d’eux. Elle croisa les bras, contre son mur, soupira et patienta.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Dim 28 Jan - 1:29

Le Jounin ne pu s’empêcher de remarquer le mini cirque que proposait Chihiyo et le Thé de Tenkatsukyû, le pauvre thé… D’après les gestes de la belle dame, elle semblait croire que le thé du Sensei soi empoisonné. Ce qui n’était absolument pas le cas.

[Chihiyo]
« Vous y avez mis quoi dans ce thé ?! Vous l’avez empoisonné ? J’en suis sûre ! Vous avez mis quoi dedans ! »


*Quel paranoïaque cet fille…*

Il soupira légèrement mais n’ajouta rien de plus, il préféra écouter Ichiga qui semblait lui concentré sur le cours. L’aveugle expliqua tout ce qu’il servait sur le Chakra, et tout ce que Tenkatsukyû n’aurait pas à dire…

Ensuite l’élève prit une chaise et la lança avec violence contre un mur et non loin de Chihiyo qui c’était adosser pas très loin, la jeune femme sursauta et rétorqua quelque chose à son collègue.

Bien que Tenkatsukyû n’avait pas très bien compris pourquoi Ichiga avait lancer sa chaise il continua son cours. Mais la Paranoïaque avait posé une question, le Sensei devait répondre, on ne fait pas attendre une dame… D’un même geste il mit ça main dans une sacoche à Kunai qu’il portait sur lui, et en lança un vers Chihiyo, l’arme blanche vins se planter à quelque centimètre de la tête de la jeune fille, c’est alors qu’on pu remarquer qu’il y avait un parchemin attacher au bout de l’arme. Un parchemin qui commença à s’enflammer.


« Mon thé est parfait, il n’était pas empoisonné, par contre ce Kunai oui et en plus il est piégé… »

Le Jounin avait dit ça avec une froideur glaciale comme si il était prêt à tuer la perturbatrice. C’est alors que la combustion du parchemin fut totale et qu’il explosa dans un éclat de pétale de rose…

Il reprit finalement un ton normal et expliqua la suite de l’exercice, du moins comment il se passerait.


« Comme vous l’avez sûrement remarquer j’ai déposer trois arme sur la table, un Kunai empoisonné, un Kunai tout ce qu’il à de plus normal, et une éponge. Lorsque vous exécuterez cet exercice je vous lancerez l’un de ces trois objet. Je vous laisse choisir lequel. »

Pendant son petit monologue, une marionnette s’approcha de Chihiyo et lui tendis une nouvelle tasse de thé avec bien sur le même thé. Le Jônin regarda Ichiga.

« Je crois que tu veux commencer donc prépare toi, et dit moi avec quoi tu veux être frappé »

Il se tourna ensuite vers Chihiyo, prit un air menaçant et la tonalité qui allait avec.

« Si tu pulvérise une autre de mes tasse, je te planterais un à un chaque morceau qui sera éparpiller sur le sol sur ton joli petit corps de princesse empoisonnée, compris ? »

Il n’attendis aucune réponse de la part de la dame, et redonna son attention à Ichiga.


Dernière édition par le Lun 29 Jan - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chihiyo
Invité



MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Dim 28 Jan - 9:54



Chihiyo venait d’éviter une chaise, et Tenkatsukyu en rajoute une couche en lui envoyait un kunai, empoisonné et piégé ! Raah mais où était-elle tombée ?! Elle avait peut-être l’air d’une paranoïaque, mais le Jounin lui, avait des airs de psychopathe, dangereux en plus !


[Tenkatsukyu]
« Mon thé est parfait, il n’était pas empoisonné, par contre ce Kunai oui et en plus il est piégé… »

Elle n’eut ni le temps de bouger, ni même le temps de parler, qu’elle se reçu une tonne de pétales. Elle avait un peu l’air exaspérée… Elle soupira profondément et regarda par la fenêtre. Pendant ce temps, l’instituteur parlait de l’exercice à Ichiga.

[Tenkatsukyu]
« Comme vous l’avez sûrement remarquer j’ai déposer trois arme sur la table, un Kunai empoisonné, un Kunai tout ce qu’il à de plus normal, et une éponge. Lorsque vous exécuterez cet exercice je vous lancerez l’un de ces trois objet. Je vous laisse choisir lequel. Je crois que tu veux commencer donc prépare toi, et dit moi avec quoi tu veux être frappé »

Au même moment, elle faillit tomber en arrière, car une marionnette venait d’ouvrir la porte. Elle commençait vraiment à perdre patience… Elle attrapa le thé, et le bu doucement… Là, tout allez bien, jusqu’à ce que le Jounin se remette à lui adresser la parole, aussi sèchement que si Chihiyo était son chien.

[Tenkatsukyu]
« Si tu pulvérise une autre de mes tasse, je te planterais un à un chaque morceau qui sera éparpiller sur le sol sur ton joli petit corps de princesse empoisonnée, compris ? »

Trop ! S’en était trop ! Elle posa la tasse avec violence sur la table d’Ichiga, mais s’avança vite, au cas où il lui prendrait en tête l’envie de lancer la table quand la jeune femme se trouve devant…. Elle se remit face à son senseï et dit ce qu’elle avait à dire. Pas mal de gens se seraient écrasés, mais ils ne s’appelaient pas Chihiyo… Elle était furieuse.

[Chihiyo]
« J’en ai plus rien à faire de vos menaces ! De plus, vos kunai m’apprendront à me servir de cette technique, non ?! Sachez en tout cas une chose, je ne suis pas un chien, encore moins le votre, il va falloir vous rentrez ça dans le crâne, où je ne sais trop où, là où vous y trouverez de la place ! Car j’en ai vraiment assez d’être traitée comme ça ! Gardez votre tasse, si elle est cassée, je ne serai plus là pour le voir ! Au revoir ! »

Elle fit demi-tour, attrapa la poignée dans sa main, et ouvrit la porte. Commençant à sortir. Alors qu’elle était en train de sortir, elle aperçoit Nami… Elle ne se sentait pas à son aise…
Nami la regarda puis s’arrêta… Chihiyo claqua la porte derrière elle et s’y adossa, croisant les bras, prête à écouter les dires de sa mère.


[Nami]
« A tiens, tu es là, je ne t’ai pas vu ce matin. »

Chihiyo ne pu s’empêcher de soupirer.

[Chihiyo]
« Tu avais une mission à Iwa, comment veux-tu savoir si je suis en vie ou si l’on m’a assassiné ? »

[Nami]
« Pas faux »

[Chihiyo]
*Bon sang c’est ma journée…*
« Evidement que ce n’est pas faux, tu n’es jamais là »

[Nami]
« Ne commence pas à monter le ton de la discussion »

[Chihiyo]
« Je ne dirais rien, par pur respect… »

Chihiyo commença à partir. Sa mère, s’en fichant à moitié, continuait son chemin, Tenkatsukyu devait rager dans la salle, et elle allait s’en prendre gros dans la figure. Mais trop c’est trop ! Elle déambula dans les couloirs, et croisa une marionnette… Elle l’observa… C’est trucs l’avaient toujours laissée interrogative… Qu’est-ce ? Des hommes manipulés ? Des objets sans vie ? C ‘est dur de s’imaginer un objet, sans souffle vital, sans rien, capable de se déplace dans une académie. Mine de rien, ça faisait froid dans le dos. En tout cas, là Chihiyo n’avait plus la tête à réfléchir… Elle s’adossa à un mur, et se laissa glisser sur le sol. Loin de Tenkatsukyu et du dangereux aveugle lanceur de chaises, loin de Nami, qui dans les cinq minutes plus tard serait sans doute déjà partie pour kiri… Elle soupira, posa sa tête entre ses mains, et ne bougea plus.
Revenir en haut Aller en bas
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Dim 28 Jan - 10:36

Ichiga se concentrait pour faire le jutsus qu’on lui avait demandé, pendant que le Sensei et Chihiyo se livrait à une discussion qui allait finir par un meurtre si l’un ou l’autre ne se calmais pas. Ichiga venait de lancé la chaise dans la direction de Chihiyo, cette chaise le génait et il pensait pouvoir s’en servir pour executer le Kawarimi no Jutsu. De plus ce mouvement lui avait permis d’analyser les reflexes de la seconde élève, qui allait bientôt faire équip avec lui.

Ensuite la jeune femme faillit tomber à cause d’une des marionette et le Sensei dit avec froideure :


[Tenkatsukyu]
« Comme vous l’avez sûrement remarqué j’ai déposé trois arme sur la table, un Kunai empoisonné, un Kunai tout ce qu’il à de plus normal, et une éponge. Lorsque vous exécuterez cet exercice je vous lancerai l’un de ces trois objets. Je vous laisse choisir lequel. »

[Tenkatsukyu (en se tournant vers Ichiga)]
« Je crois que tu veux commencer donc prépare-toi, et dit moi avec quoi tu veux être frappé »

[Tenkatsukyu]
« Si tu pulvérise une autre de mes tasse, je te planterais un à un chaque morceau qui sera éparpiller sur le sol sur ton joli petit corps de princesse empoisonnée, compris ? »


Chihiyo posa la tasse avec violence sur la table d’Ichiga, Elle se remit face à son senseï et dit :


[Chihiyo]
« J’en ai plus rien à faire de vos menaces ! De plus, vos kunai m’apprendront à me servir de cette technique, non ?! Sachez en tout cas une chose, je ne suis pas un chien, encore moins le vôtre, il va falloir vous rentrer ça dans le crâne, où je ne sais trop où, là où vous y trouverez de la place ! Car j’en ai vraiment assez d’être traitée comme ça ! Gardez votre tasse, si elle est cassée, je ne serai plus là pour le voir ! Au revoir ! »


La jeune femme sortit

Ichiga était surpris de cette réaction. Pour lui la patience faisait partie des qualités qu’un Ninja devait avoir. La réaction de Chihiyo était naturelle, mais paraissait non-réfléchit. Après la sortie violente de Chihiyo, Ichiga rélféchis quelques secondes et éxécuta les ordre :

« Je vais choisir l'éponge »

La reflexion de Ichiga était clair, on se surpasse toujours beaucoup plus lorsque les risques de mort sont haut, mais dans ce cas là, il fallait être bon en Genjutsu, et ce n'était pas le cas de Ichiga. Le jeune élève se concentra, jusqu’à n’avoir plus que l'éponge, une chaise (pas celle qu'il a balancé, car elle n'est plus de ce monde...) et le Jounin en esprit. La chaise parce que c’était l’objet qu’il allait utiliser pour executer le Kawarimi No Jutsu, l'éponge, car c’était l’arme qui allait l’attaquer, et Tenkatsukyu, car c’était en partie son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Lun 29 Jan - 19:34

Alors que Tenkatsukyû allait s’occuper d’Ichiga, la jeune Naki semblait très en colère. Elle semblait avoir mal prit la mise en garde de son Sensei, mais brisé des objet fait à la main part un artisan légèrement artiste sur les bords énervait quelque peu le Jônin, surtout quand le « casseur » n’était ni le propriétaire, ni l’artisan.

La dame posa avec violence la tasse sur la table et quitta la salle, tout en ajoutant quelque chose.


[Chihiyo]
« J’en ai plus rien à faire de vos menaces ! De plus, vos kunai m’apprendront à me servir de cette technique, non ?! Sachez en tout cas une chose, je ne suis pas un chien, encore moins le votre, il va falloir vous rentrez ça dans le crâne, où je ne sais trop où, là où vous y trouverez de la place ! Car j’en ai vraiment assez d’être traitée comme ça ! Gardez votre tasse, si elle est cassée, je ne serai plus là pour le voir ! Au revoir ! »


Le professeur était légèrement exaspéré par l’attitude de son élevé, de plus certaine de ces phrases n’avait aucun sens. Si elle en avait vraiment rien à faire des menaces du Sensei, pourquoi quitter la classe de cette façon ? Ensuite ou avait-elle été chercher l’idée que le marionnettiste la traitait comme un chien ? Il respectait tout ces élèves, mais ne supportait pas certain comportement.

C’est alors que Ichiga, ne semblant pas perturber par les événements, prit comme décision de choisir l’éponge pour le Kawarimi. Le Sensei prit l’éponge, et la lança avec violence vers Ichiga, bob (lol) volait à une bonne vitesse et allait percuter Ichiga si il ne réagissait pas.

A peu prêt au même moment dans les couloirs de l’académie, une marionnette se faisait observez par Chihiyo, une fois qu’elle eu finis son examinateur elle s’adossa contre le mur et se laissa glisser sur le sol, elle soupira et posa sa tête entre ses mains et ne fit plus aucun geste.

C’est alors que la marionnette s’approcha d’elle sans bruit, elle posa son regard sur Chihiyo et dans un petit nuage de fumée blanche qui se dissipa vite, dévoila Tenkatsukyû. Il soupira doucement en regardant la jeune fille, il parla d’une voix calme et posée.


« Chihiyo, je te respecte et je ne te prend pas pour un chien. Cependant je n’aime pas qu’on détruise les objet fait par des passionner pour les autres. Mis à part ça tu es la bienvenue en classe. Et puisque je suis ton professeur, je vais te donner un conseil. Puisque tu veux être espionner, il va falloir être bien plus calme et patiente que tu ne l’es. Je comprends que la situation soi dur chez toi, mais en mission ça sera bien pire. »

Le Jounin resta la et attendis que Chihiyo disent quelque chose pendant que son clone dans la classe entraînait Ichiga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiga Togihiwa
Mort
avatar

Nombre de messages : 376
Localisation : Suna No Kuni
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
PV:
0/75  (0/75)
PC:
0/226  (0/226)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mar 30 Jan - 11:32

Le Sensei balancais l'éponge assez violemment et Ichiga se concentrait sur la chaise à coté de lui. Il connaissait assez bien cette technique au niveau théorique, mais allait-il réussir à la mettre en pratique. Après avoir prit une dernière respiration il executa sa technique :

"Kawarimi No Jutsu"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chihiyo
Invité



MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Mar 30 Jan - 22:17


Chihiyo, lasse de sa journée, admirait avec patience, le mur face à elle. Qu’il était beau… Jaune, comme le sable, délavé, comme le crépis d’une vieille maison des années lointaines. L’obscurité qui régnait dans ces couloirs, et oui, Chihiyo n’avait pas allumé la lumière, donnait un côté lugubre au décor. Une marionnette passa, elle la regarda, et se concentra sur l’observation d’un mur en péril… Une grande question se posait… Combien de temps la peinture tiendrait-elle ?! Elle posa son index sur le bord de ses lèvres pourpres, dubitative, et reste coi, en réflexion profonde et recherchée. Vu la teinte pâle qu’il avait, elle ne tiendrait pas longtemps et s’écaillerait d’avantage sous peu ! Cette pensée purement réfléchie, dure et longue et bien, elle l’avait faite toute seule ! Un petit cliquetis se fit entendre, et elle tourna la tête. La même marionnette du jounin qui était passée auparavant, sauf que celle-ci s’arrêta devant Chihiyo, et la regarda, d’une façon qui la jeune femme pouvait qualifier de bizarre. Un petit nuage de fumer, qui lui fit fermer les yeux, et quand elle les ouvrit, Tenkatsukyu était accroupit à côté d’elle. Un petit moment de silence, elle n’était pas sûre de comprendre. Il commença à prendre la parole, mais Chihiyo restait, un peu bouche bée, et qu’elle répond au tac au tac était impossible dans cette situation.


[Tenkatsukyu]
« Chihiyo, je te respecte et je ne te prend pas pour un chien. Cependant je n’aime pas qu’on détruise les objet fait par des passionner pour les autres. Mis à part ça tu es la bienvenue en classe. Et puisque je suis ton professeur, je vais te donner un conseil. Puisque tu veux être espionne, il va falloir être bien plus calme et patiente que tu ne l’es. Je comprends que la situation soi dur chez toi, mais en mission ça sera bien pire. »

Elle baissa la tête et posa ses mains, jointes sur son front, réfléchissant à une éventuelle réponse possible, mais rien ne lui venait. Puis, l’esquisse d’une phrase sembla paraître dans sa tête.

[Chihiyo]
«Je suis patiente, il ne faut pas croire, seulement, il y a des choses, qui par réputation, nous oblige à être des copies conformes, et à vivre dans l’ombre de ceux qui marchent devant nous. Savoir ce que je vis au quotidien, vous ne pouvez pas savoir comment je vis. D’ailleurs, une mission ne pourrait pas être aussi ratée que ce calvaire… Hum hum »


Elle se releva, baissa un peu la tête… Pourquoi avait-elle dit ça, ça ne lui ressemblait tellement pas… Elle se racla la gorge, renoua ses cheveux et croisa les bras. Elle poussa un court soupir, puis leva les yeux au ciel, regardant un plafond sombre, peu propre et peu soigné. Ses yeux clairs, semblaient perdus dans le lointain, voir l’invisible, ou alors, fuyaient-ils la vérité ? Le silence s’instaura, pesant et long, la tension se faisait palpable et l’air se faisait lourd. Tenkatsukyu ne bougeait pas, Chihiyo elle, regardait ailleurs. Etait-elle encore parmi nous ? Son regard était vitreux, c’était inquiétant, comme dans un état second, elle ne semblait plus présente psychiquement dans l’académie. Elle posa son index sur sa lèvre inférieure, comme réfléchissant, puis titilla une de ses mèches de cheveux et rebaissa ses yeux sur le jounin. Elle reprit soudain vie, et commença à briser le silence qui demeurait.


[Chihiyo]
« Je puis me permettre, mais que faisiez-vous ici, plutôt qu’en salle de cours ? Et pour ce qui est des artisans, je les respecte, vous ne me connaissez pas donc ne pouvez pas penser le contraire… Mais ça revient toujours à la même chose… J’en ai assez d’être une actrice. Bref, oubliez tout ça, ça ne veut rien dire pour vous, et ça m’arrange… Et si vous voyez ma mère, le moindre mot que vous lui répèterez vous sera fatal, et prenez ça bien au sérieux ! Je ne vous pardonnerais rien, même connaissant le charme dont elle peut user ! »

Elle arrêta de jouer avec ses cheveux, puis sortit d’un étui dissimulé, un petit éventail, et le fit lentement battre devant son visage, faisant virevolter ses mèches. Elle s’adossa à nouveau au mur, puis fixa longuement Tenkatsukyu. Elle se posait pas mal de questions, sur Tenkatsukyu, mais aussi sur bons nombres de choses…

[Chihiyo]
* Que faisait-il là, en mentant sur sa soi-disant présence en cours ? Pourquoi voiler ce mensonge ? Pourquoi ces allures sèches et froides… Pourquoi tant de faits mystérieux ? N’y a-t-il nulle part au monde, un endroit où mentir n’est pas une habitude… Car peut-être que si je pouvais apprendre à ne pas mentir, j’apprendrais certaines choses… Agir comme une personne que l’on n’est pas n’est pas facile… Surtout que ça nous fait forger un caractère qu’il faut adopter pour tout… Mais ça a un avantage en combat, on ne peut pas lire en toi comme dans un livre… Dois-je faire ça pour surpasser ma mère ? J’en ai marre d’être dans son ombre elle m’étouffe… Je veux vivre dans ma propre lueur sans me soucier des autres. Mais c’est peut-être avec ma couverture que j’ai la meilleure façon d’y arriver… Après tout, savoir mentir est une chose facile pour un espion…*

Elle hocha dubitativement la tête, le jounin semblait s’interroger… La jeune femme se demandait que choisir, sa vie personnelle ou son travail… Si elle voulait être connue comme quelqu’un qu’elle n’était pas, pour mieux réussir sa vocation d’espionne, ou bien se faire connaître comme celle qu’elle est vraiment, et gâcher toutes ces années de mensonges organiser. Elle ne savait pas quoi choisir, être espionne était son but, il fallait trancher, mais ensuite en subir l’entière part de désavantage et les assumer la tête haute. De loin, tournant légèrement la tête vers sa gauche, elle crut apercevoir la silhouette de Nami. Mais celle-ci s’estompa dans la profondeur et l’obscurité du couloir, sortant de l’académie. C’est un soupir de soulagement que lâcha Chihiyo. Elle rangea son éventail, puis se remit face au jounin.

[Chihiyo]
« J’espère que vous avez oublié tout ce que je vous ai dit, ça vous empêchera de le répéter comme ça. Et à présent, que voulez-vous que je fasse ? »

* Il va me falloir être désagréable jusqu’à ce que mon but soit accomplis… *

Elle avait donc choisi, et en subirait les conséquences… Heureusement qu’elle avait son chez elle, son coin de solitude pour pouvoir se soulager.

[Chihiyo]
« Si je rentre en cours, ça n’est pas pour me refaire menacer par un clone ! »

Elle subirait l’entière responsabilité qu’elle endossait, tête levée. Au même instant, une personne se pointa dans le couloir, venant vers Chihiyo, s’inclinant et lui tendit une enveloppe.

[Etudiant]
« Nami-sama m’a demandé de vous faire porter ça. »

Il lui remit l’enveloppe, tendit que Chihiyo était perplexe. Elle le remercia… De haut et lui fit un signe de s’en aller, comme si il était à ses ordres et décacheta l’enveloppe.

[Chihiyo]
* [...] Je pars à Taki, bonne solitude à la maison ! [...]*

Lisant cela, Chihiyo bouillonna… Ces quelques mots dans toute une lettre, ce sont les premiers qu’elle vu, et elle décida de ne pas lire la lettre, et la déchira en infime confettis, et les éparpilla dans le couloir.

[Chihiyo]
« Encore des futilités ! J’ai horreur des futilités ! »
Revenir en haut Aller en bas
Tenkatsukyu
Mort
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 32
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
PV:
150/150  (150/150)
PC:
565/565  (565/565)

MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   Jeu 1 Fév - 18:17

Jaune, rectangulaire, poreuse et complètement sec l’éponge volait à une vitesse assez élevée vers Ichiga. Le jeune homme aveugle, connaissait très bien la théorie du Kawarimi, mais allait-il réussir à esquiver une telle attaque ? Allait-il pouvoir esquiver ce qui sert à nettoyer avec une technique Ninja ? Est-ce que la chaise et Ichiga allaient inter changer de place ? Bonne question…

Au même moment dans le couloir, Tenkatsukyû et Chihiyo discutaient. Apres le petit monologue du professeur, Chihiyo ne semblait pas savoir quoi répondre, étonnant pour une fille qui d’habitude réagissait plus vite que son ombre, finalement elle trouvait une bribe de réponse.



[Chihiyo]
«Je suis patiente, il ne faut pas croire, seulement, il y a des choses, qui par réputation, nous oblige à être des copies conformes, et à vivre dans l’ombre de ceux qui marchent devant nous. Savoir ce que je vis au quotidien, vous ne pouvez pas savoir comment je vis. D’ailleurs, une mission ne pourrait pas être aussi ratée que ce calvaire… Hum hum »


Le Sensei ne répondit pas et la laissa Chihiyo continué, ça lui semblait difficile de répondre comme elle venait de le faire. Tenkatsukyû, ne voulait absolument pas faire fuir ces élèves, même si ses méthode pouvait montré le contraire, mais le mode de vie de n’importe quel Ninja n’as rien de facile, encore moins celui que Chihiyo voulait emprunter. Elle semblait perdue dans ces pensée, et jouer comme à son habitude avec sa mèche, après ce petit voyage dans le monde de la non pensée, Chihiyo pu agrandir sa précédente phrase.

[Chihiyo]
« Je puis me permettre, mais que faisiez-vous ici, plutôt qu’en salle de cours ? Et pour ce qui est des artisans, je les respecte, vous ne me connaissez pas donc ne pouvez pas penser le contraire… Mais ça revient toujours à la même chose… J’en ai assez d’être une actrice. Bref, oubliez tout ça, ça ne veut rien dire pour vous, et ça m’arrange… Et si vous voyez ma mère, le moindre mot que vous lui répèterez vous sera fatal, et prenez ça bien au sérieux ! Je ne vous pardonnerais rien, même connaissant le charme dont elle peut user ! »


Le Sensei répliqua aussitôt

« Ce que je fait ici ? Et bien je parle avec une dame qui à l’air d’aller mal, j’essaye de t’aider. Je suis ton professeur après tout. Quand au Artisan, je laisse passer pour cet fois, et pour t’as mère… Je n’en ai strictement rien à faire, et puis je crois que tu approche de ta majorité, ne t’en fais pas je ne ferais pas de mot à ta maman chérie… »

Chihiyo sortit un éventail et commença à… s’éventer, elle regarda également le professeur et semblait se posé des question. La jeune Naki hocha la tête dubitativement, ensuite elle se mit à réfléchir, encore. Elle regarda ensuite vers la droite, pour finir elle soupira de soulagement.

[Chihiyo]
« J’espère que vous avez oublié tout ce que je vous ai dit, ça vous empêchera de le répéter comme ça. Et à présent, que voulez-vous que je fasse ? »


Tenkatsukyû répondit.

« Je veux que tu devienne ce que tu veux devenir… »

[Chihiyo]
« Si je rentre en cours, ça n’est pas pour me refaire menacer par un clone ! »

Il répliqua ensuite.

« …Ok. Bien je rentre en classe tu connaît le chemin… »

Il repartit donc en direction de la classe, en chemin il croisa quelqu’un qui portait une lettre. Pendant se temps en classe… SBAM… Ichiga venait de se prendre l’éponge en pleine face.

« Le problème doit venir de la concentration, donc applique toi mieux la prochaine fois. C’est bien de connaître la théorie, mais si tu n’y donne pas du tient tu ratera à chaque fois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle de cours de Tenkatsukyu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle de cours de Tenkatsukyu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» salle de cours
» (Suggestion - mapping) Salle de cours | Salle de mise en situation.
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de tango salle des Fêtes Villegouge
» [KGS] Forum salle Entre nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Les trois villages principaux :: Suna no Kuni :: Académie :: Archives de Suna-
Sauter vers: