Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Entraînement] Les roseaux de l'enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Dim 10 Juin - 19:22

Ayant quitté leur maison, puis Kiri no kuni, Mio et Akuma s'étaient paisiblement mis en marche après avoir fait la course jusqu'à la sortie du village. Chose courante que ne supportaient que de rares passants. Les autres étaient souvent exaspérés et le montraient sans vergogne...
Mais Mio s'en fichait. Il était bien clair depuis le début que la plupart des habitants redoutaient son loup comme la peste. Quelque part ça pouvait se comprendre vu l'accueil peut amical qu'il faisait quand on ne faisait qu'approcher la jeune femme sans même le faire exprès.
Mais ça arrangeait plutôt Mio. Akuma en dissuadait beaucoup de ne serait-ce que lui adresser la parole. Pas plus à l'aise avec les humains qu'avant, ça ne pouvait que la soulager. Akuma le savait bien, cela faisait surement parti des raisons qui le poussaient à être aussi ronchon.

Après une petite heure de marche, ils arrivèrent dans les profondeurs de l'épais marais qui se trouvait près de la sortie du village. Les deux amis n'affectionaient pas particulièrement l'endroit. Akuma risquait de s'enliser suivant les endroits que ses pattes foulaient.
Mais ils étaient tous deux conscients que ce genre de milieux était propice à leur entraînement. Mio avait décidé de s'axer sur le genjutsu et l'affinitée Suiton. Le lieu était donc parfait pour cela.
Dans un mouvement ample, le loup se retrouva perché sur la première branche de l'arbre le plus proche. Mio, quant à elle, s'adossa contre ce même arbre en croisant les bras sur sa poitrine.
Ils devaient retrouver quelqu'un qui les aiguillerait dans leur apprentissage. Le problème était qu'on ne lui avait pas mentionné qui...

*Tu vois quelque chose ?*

*Non rien... Je ne sens rien non plus... Attendons encore...* Transmit le loup en fixant l'horizon de ses pupilles acérées.


Dernière édition par le Lun 11 Juin - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 16:07

Chinizu arrivait paisiblement dans les marais, rejoignant l’élève qu’elle devait entrainer ce jour-ci. Il s’agissait d’une genin dont elle n’avait jamais entendu parler0. Son ancien sensei ayant été envoyé dans un post avancé, elle avait été donnée en entrainement à Chinizu. La jounin s’approchait alors, constatant la présence d’un loup aux cotés de l’élève.

*Tiens, après les tigres des Toras, voici un loups… On devrait monter une animalerie de bêtes féroces à Kiri !*

« Bonjour, je suis ton nouveau Sensei. Je vais d’abord me présenter et tu présenteras à moi après. Je m’appelle Chinizu, j’ai 26 ans et je suis Jounin du village de Kiri. De plus, je suis le meilleur ninja medecin de tout le pays, ainsi que la principale professeur de l’académie du village. J’enseigne depuis près de 6 ans à différents élèves. Mes spécialités sont le ninjutsu et le taijutsu. Présente toi maintenant ! Dit moi un peu ce que tu pense etre tes qualités et tes défauts, donne moi ton principal but dans la carrière de ninja, pour que je puisse orienter mes entrainements. »

C’était le bla bla obligatoire à tout début d’entrainement avec un nouvel élève !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 17:50

*Quelqu'un arrive*

Mio plissa les paupières et, effectivement, aperçut une ombre qui se détachait peu à peu de la brume environnante. Akuma bondit de la branche sur laquelle il était perché et, par réflexe, se plaça tel un rempart devant la jeune fille. Une femme assez jeune marchait d'un pas modéré, ne semblant guère pressée et s'arrêta à quelques mètres de la genin.
Elle prit la parole de rechef d'un ton autoritaire. Mio enfonça sa tête dans ses épaules en baissant le visage, son épaisse frange tombant lourdement devant ses yeux.
Elle n'était pas particulièrement rebelle à l'autorité mais cette femme, son charisme et surtout la façon dont elle se décrivait eut le don de mettre Mio mal à l'aise.

Elle ne pu cependant réprimer un soupir de soulagement quand elle constata que la jounin était de Kiri. Par conséquent elle n'était pas une ennemie. Et c'était une bonne chose. Nul n'était besoin d'être experte pour se rendre compte de la puissance et de l'habileté que possédait Chinizu. Mio était bien contente de ne pas avoir à se battre contre elle, elle se serait faite ruiner sans le moindre doute possible. Malgré cela la jeune fille restait retrancher derrière sa frange, sans oser relever les yeux et fixer franchement son interlocutrice.

*Ne te mets pas à paniquer Mio-chan... Tout va bien. Cette femme va t'apprendre nombre de choses. Il n'y a aucune raison que tu t'angoisses pour rien.* Emit doucement Akuma pour l'apaiser.

*Je le sais bien... Je ne panique pas mais...*

*Mais tu te demandes si tu dois lui parler de "ton" problème... Je pense qu'il vaut mieux éviter pour le moment. Il sera toujours temps de le lui confier quand tu seras plus à l'aise.*
Lui conseilla t-il.

*Tu as certainement raison...*

La jeune fille prit une profonde inspiration qu'elle recracha lentement puis releva enfin les yeux pour les poser sur la femme aux cheveux sombres.

"Je m'appelle Mio. Kamui Mio. J'ai 16 ans et je suis à Kiri depuis peu de temps. Mon clan m'y a envoyé par ce que je dois apprendre à maîtriser mon chakra."


Entâma t-elle en évitant soigneusement de parler du principal problème à résoudre.

"J'ai obtenu mon certificat de genin il y a très peu de temps. La semaine dernière pour être tout à fait précise.
Et voici Akuma, il a le même âge que moi et ne me quitte jamais quelque soit les circonstances."
Dit-elle en posant une paume affectueuse sur le crâne poilu de son compagnon.

Mio réfléchit quelques minutes avant d'énumérer ce qu'elle pensait être ses qualités et ses défauts. Elle n'avait jamais été très douée pour parler et encore moins lorsque le sujet était elle même...

"Eh bien... Je dirai que je suis quelqu'un de foncièrement honnête et gentil. Je ne perds pas facilement courage et je m'accroche tant que je n'ai pas atteint l'objectif que je me suis fixée quelques soient les efforts à fournir. Je passe beaucoup de temps en extérieur, surtout avant d'arriver à Kiri. J'ai une prédilection pour la montagne et la forêt dans lesquelles j'ai toujours vécue. Ce sont des terrains que je connais bien quelque soit le lieu où ils se trouvent. Je n'ai aucun mal à tirer parti de ce genre d'environnement, étant très proche de la nature.
J'ai un très bon contact avec les animaux, certainement bien plus qu'avec les humains... Je communique sans le moindre problème avec les loups tout particulièrement. Pour les autres il arrive que nous ne nous comprenions pas. Tout comme certains hommes, il arrive que les bêtes s'enterrent dans un mutisme dont elles refusent de sortir... Mais généralement et avec quelques efforts j'arrive pratiquement toujours à connaître les intentions des bêtes quelles qu'elles soient."


Mio n'avait pas l'habitude de parler autant et surtout pas d'une traîte comme ça. Cela surpris aussi Akuma qui tourna ses yeux d'or vers elle, une lueur d'amusement dans le regard.

"Concernant mes défauts... Je ne suis pas à l'aise avec les êtres humains et j'évite autant que possible de les cotoyer. Pour cette raison je ne connais personne à Kiri si ce n'est mon ancien senseï et quelques vagues visages des académiciens avec lesquels j'ai fait mes études.
Je suis solitaire. Je déteste les endroits bondés de monde et je préfère m'en tenir éloignée le plus possible...
Concernant Akuma..."


Il fallait bien que Mio prenne le parti de décrire également son compagnon car il était un facteur important qu'il s'agissait de prendre en compte.

"C'est un formidable combattant qui n'a peur de rien. Il est bien plus fort et rapide que moi. Nous avons développé une amitier sans faille qui nous unit jusqu'à la mort."

Lorsqu'elle acheva sa phrase, Akuma tourna ses yeux en amande vers Chinizu en acquiessant. Preuve qu'il comprennait ce que disait son amie et qu'il était en d'accord avec ses paroles.

"Je pense que son plus gros défaut est la surprotection qu'il me voue... Personne ne peut s'approcher de moi s'il n'est pas consentant et il ne l'est guère souvent... Les grades, l'âge, la puissance n'ont aucune importance pour lui. Même vous. Si vous vous approchez d'avantage il risque de se montrer peu enclin à vous laisser avancer plus près... Heureusement notre complicité et notre amitier est assez forte pour qu'il écoute ce que je lui dis. Si je lui demande de se calmer il le fera et laissera la dite personne tranquille. Mais il le fera de mauvaise grâce..."

Mio s'arrêta quelques secondes en jettant un regard tendre vers Akuma qui ronchonnait à ses propos.

"Concernant l'entraînement, je me suis plutôt focalisée sur le genjutsu pour le moment. Bien que je ne possède que les techniques de base de l'académie, j'ai beaucoup étudié ce genre de jutsus. Mais ce fut une erreur de ma part... Le clan dont je suis issue est la première famille d'un rassemblement de 7 autres que l'on nomme les Aïnus. Peut être en avez vous déjà entendu parlé... En tant que descendante de cette famille dominante, je possède un étrange pouvoir que je ne maîtrise absolument pas... Ce pouvoir requiert un haut niveau en ninjutsu.
Mon but est de pouvoir protéger tout ce qui vit sur cette terre. Peut être allez vous considérer mon nindô comme une lubie, mais c'est pourtant le cas. Je ne supporte pas qu'on puisse porter atteinte à la nature et au peuple qui l'habite. Pour cette raison je dois sans cesse travailler, me perfectionner, évoluer jusqu'à maîtriser ma technique héréditaire à la perfection, et bien d'autres même. Je n'abandonnerai pas le genjustu car je suis passionée par ces techniques. Mais je m'adonnerai au ninjutsu autant qu'il le faudra."


Dans un même élan, le loup et la jeune fille inclinèrent respectueusement la tête devant la jounin. La fusion de sentiment, de coeur, d'âme était telle que les deux amis n'avaient pas besoin de se parler pour savoir ce que ressentait l'autre. Ayant comprit à quel point Mio souhaitait apprendre et combler ses lacunes et, surtout, à quel point cette femme pourrait leur être d'une grande aide, Akuma la priait au même titre que Mio.

"Acceptez moi comme disciple officiel Chinizu-senseï. Je vous assure que vous ne le regretterez pas." Dit-elle le dos courbé, ses longs cheveux tombant de part et d'autre sur ses épaules.


[j'imagine que tu as vu mais en cas ^_^ Les détails des niveaux de ma TH se trouvent dans la catégorie des fiches techniques dans un topic spécial ;) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 18:25

Chinizu l’écoutait sans rien dire. On aurait presque pût sous-entendre que la jounin buvait les mots de sa nouvelle élève. Celle-ci parlait si bien, sa présentation semblait si parfaite. Elle semblait être du même style qu’Awako et Hikari. A chaques phrases que la jeune fille pouvait dire, Chinizu faisait un petit sourire, ayant une pensée secrête pour presque chaques expressions.

[Mio] "Je m'appelle Mio. Kamui Mio. J'ai 16 ans et je suis à Kiri depuis peu de temps. Mon clan m'y a envoyé par ce que je dois apprendre à maîtriser mon chakra."

*Elle n’est pas originaire du village. Ce genre de Ninja est assez rare tout de même ! Pourtant elle possède le bandeau des Kunoichis de Kiri. Son Clan doit être en bon terme avec le village pour qu’il accepte de l’envoyer ici en apprentissage. Il faudra que je me renseigne à ce propos. *

[Mio] "J'ai obtenu mon certificat de genin il y a très peu de temps. La semaine dernière pour être tout à fait précise.
Et voici Akuma, il a le même âge que moi et ne me quitte jamais quelque soit les circonstances."


*C’est donc pour ca ! Elle vient de monter d’un grade et de passer Genin. Akuma… Il faut que je garde ce nom en tête, et que j’évite de me planter avec le tigre d’Awako et celui de Airo. *

[Mio] "Eh bien... Je dirai que je suis quelqu'un de foncièrement honnête et gentil. Je ne perds pas facilement courage et je m'accroche tant que je n'ai pas atteint l'objectif que je me suis fixée quelques soient les efforts à fournir. Je passe beaucoup de temps en extérieur, surtout avant d'arriver à Kiri. J'ai une prédilection pour la montagne et la forêt dans lesquelles j'ai toujours vécue. Ce sont des terrains que je connais bien quelque soit le lieu où ils se trouvent. Je n'ai aucun mal à tirer parti de ce genre d'environnement, étant très proche de la nature.
J'ai un très bon contact avec les animaux, certainement bien plus qu'avec les humains... Je communique sans le moindre problème avec les loups tout particulièrement. Pour les autres il arrive que nous ne nous comprenions pas. Tout comme certains hommes, il arrive que les bêtes s'enterrent dans un mutisme dont elles refusent de sortir... Mais généralement et avec quelques efforts j'arrive pratiquement toujours à connaître les intentions des bêtes quelles qu'elles soient."


*Honnête…Gentille…Perceverante…Ambitieuse…Attirée par la nature… Tant de points qui sont très interressants ! Rien à dire, elle est de la trampe de mes deux protégée ! De la graine de Jounin, voir plus… *

[Mio] "Concernant mes défauts... Je ne suis pas à l'aise avec les êtres humains et j'évite autant que possible de les cotoyer. Pour cette raison je ne connais personne à Kiri si ce n'est mon ancien senseï et quelques vagues visages des académiciens avec lesquels j'ai fait mes études.
Je suis solitaire. Je déteste les endroits bondés de monde et je préfère m'en tenir éloignée le plus possible...
Concernant Akuma..."


*Ca, il va falloir faire ne sorte qu’elle se familiarise un peu. En même temps, Hikari n’est pas très attiré par le sociale non plus. Peut-être que ces deux-là s’entendrait bien. Pourquoi pas essayer un entrainement collectif un de ses jours.*

[Mio] "Je pense que son plus gros défaut est la surprotection qu'il me voue... Personne ne peut s'approcher de moi s'il n'est pas consentant et il ne l'est guère souvent... Les grades, l'âge, la puissance n'ont aucune importance pour lui. Même vous. Si vous vous approchez d'avantage il risque de se montrer peu enclin à vous laisser avancer plus près... Heureusement notre complicité et notre amitier est assez forte pour qu'il écoute ce que je lui dis. Si je lui demande de se calmer il le fera et laissera la dite personne tranquille. Mais il le fera de mauvaise grâce..."

*Ben il a interet à ne pas me blesser s’il veut pas finir en méchoui de Loup !* (elle faisait un petit sourire)

[Mio] "Concernant l'entraînement, je me suis plutôt focalisée sur le genjutsu pour le moment. Bien que je ne possède que les techniques de base de l'académie, j'ai beaucoup étudié ce genre de jutsus. Mais ce fut une erreur de ma part... Le clan dont je suis issue est la première famille d'un rassemblement de 7 autres que l'on nomme les Aïnus. Peut être en avez vous déjà entendu parlé... En tant que descendante de cette famille dominante, je possède un étrange pouvoir que je ne maîtrise absolument pas... Ce pouvoir requiert un haut niveau en ninjutsu.
Mon but est de pouvoir protéger tout ce qui vit sur cette terre. Peut être allez vous considérer mon nindô comme une lubie, mais c'est pourtant le cas. Je ne supporte pas qu'on puisse porter atteinte à la nature et au peuple qui l'habite. Pour cette raison je dois sans cesse travailler, me perfectionner, évoluer jusqu'à maîtriser ma technique héréditaire à la perfection, et bien d'autres même. Je n'abandonnerai pas le genjustu car je suis passionée par ces techniques. Mais je m'adonnerai au ninjutsu autant qu'il le faudra."


*Le Genjutsu… Ca me rappel quelqu’un ! Ah tiens… Hikari ! Eh Eh, ca va être interressant ca, on va d’ailleur commencer tout de suite… *

[Mio]"Acceptez moi comme disciple officiel Chinizu-senseï. Je vous assure que vous ne le regretterez pas."


« Très bien, je t’accepte ! Tu as été très convaincante, je t’avouerais même que tu m’as bluffée ! Pour commencer l’entrainement, tu vois ce petit lac la bas (elle montrait un lac peu profond). Eh ben tu vas aller courir à l’interieur ! L’eau risque de te ralentir, mais c’est necessaire pour t’apprendre ce que je veux t’apprendre aujourd’hui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 18:50

Mio regarda son senseï avec de grands yeux d'un air éberlué. Courir dans l'eau... Nager ça Mio le faisait souvent avec Akuma car les deux compères adoraient l'eau mais courir... La jeune femme n'avait jamais osé se baigner dans les eaux troubles du marais et pour cause. On ne savait pas quel type de bestioles mal famées pouvaient y avoir élu domicile... D'ordinaire toujours prête à cotoyer de nouvelles espèces animales, Mio n'était guère convaincue sur ce coup là. Elle jetta un regard torve vers l'eau boueuse.
La genin ne craignait pas de se salir. Elle et Akuma étaient coutumiers du fait. Leurs nombreux jeux ne leur laissaient pas le loisir d'en sortir propres comme des sous neufs.

Première épreuve ! Faisant fit de toutes les appréhensions qui pouvaient l'assaillir, Mio se dévêtit totalement devant Chinizu sans la moindre pudeur, conservant uniquement ses sous vêtements. Akuma lui jetta un regard amusé. Mio n'était pas ce qu'on pourrait nommer de protocolaire. Elle était polie et respectueuse mais ce genre de comportement était normal pour elle.
Etant tous fait dans le même moule, si ce n'est quelques différences de corpulence, Mio estimait la nudité comme quelque chose de normal et de naturel. Elle replia soigneusement son kimono, ultime et unique câdeau de Rera prouvant sa totale apartenance au clan Kamui et le déposa avec précaution sur une branche basse. Retirant les fines tongues noires qu'elle portait, elle entra dans l'eau en frissonant suivi d'Akuma qui estimait que l'entraînement était aussi valable pour lui.

Marchant tout d'abord lentement, Mio sonda la profondeur de l'étang dans lequel elle baignait. Il ne s'agissait pas de se mettre à courir n'importe comment et de se retrouver dans un endroit où elle n'aurait pas pied.
Elle s'enfonça jusqu'à avoir de l'eau jusqu'à la taille et entâma un premier tour du bassin d'eau trouble en restant à égale distance de son rivage.
Constatant que le fond était à peu près égal sur tout son pourtour, Mio entreprit de courir. C'était aussi difficile qu'elle le pensait.
D'un tempérament très analyste, la jeune femme ne prenait jamais rien à la légère quelque fut la gravité de la chose en question. Que ce soit mission ou entrainement, tout devait être pensé, réfléchi, ce sans précipitation.

Akuma, qui prenait également cet apprentissage très au sérieux, s'était quelque peu éloigné de Mio, se rapprochant du rivage. A cet endroit le loup blanc avait les pattes en contact avec le fond vaseux, ce qui lui permettait de s'entraîner à égalité avec son amie.
Mio, quant à elle, respirait bruyamment sous les efforts qu'elle développait. Elle se retrouva bien vite trempée de la tête aux pieds car, au départ, ses pieds nus glissèrent souvent au fond de l'étang, lui faisant par la même boire la tasse à de nombreuses reprises. Mais la jeune femme se relevait toujours, crachotant d'un air quelque peu dégouté tout de même...
Elle fini par comprendre comment il fallait procéder pour éviter de se retrouver sous l'eau constamment, ce qui ralentissait inévitablement sa course. A chacun de ses pas, la genin enfonçait ses orteils dans le sol meuble en les écartant au maximum. Par cette action, elle pénétrait au maximum le fond ce qui lui donnait un peu plus d'appui et de maintien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 19:15

Chinizu regardait sa jeune élève se devetir devant ses yeux. La jeune fille était d’une incroyable beauté. Son corps réfléchissait une lumière d’une pureté très attendrissante. C’était encore une adolescente, qui se transformait en femme. Vision qui avait tendance à émouvoir la jounin. Ninja de son état, Chinizu avait un cœur et ce genre d’image pouvait des fois la troubler et la profondément la toucher. La genin entrait dans l’eau, suivit de son fidel compagnon. Ils avancaient tout deux dans l’eau, ayant tout de même des difficultés à avancer. Après quelques minutes de dures labeurs, Chinizu s’approchait de son élève. Sortant de son sac une serviette toute propre.

« Tu peux sortir maintenant… Attrape cette serviette et seche toi ! Le but de cet entrainement était de te faire ressentir les effets d’un mouvement rapide dans l’eau. Le courant bouge toujours et t’empeche d’avancer rapidement. La technique que je vais t’apprendre se nomme le Mizu No Jutsu. C’est une technique de Genjutsu Illusoir qui te permettra de crée une illusion dans la tête de ton adversaire. Cette illusion très poussée fera croire à ton adversaire qu’il se trouve dans un mètre d’eau, l’obligeant ainsi à avancer en fonction des courants illusoirs qu’il voit. »

Chinizu se concentrait sur la sensation. Elle ressentait dans son cœur tous ses effets et se souvenait d’ailleur avoir appris cette technique en courant dans un lac elle aussi. Elle maitrise alors la difficultée qu’elle imposera à son adversaire. Chinizu enchainait une série de signe a une vitesse presque sur-humaine. Sa concentration se portait maintenant sur son adversaire. Son chakra allait bientôt bloquer le chakra de son adversaire, créant alors une illusion qui sera imposée à son cerveau.

« Mizu no Jutsu »

Mio devait maintenant se croire dans de l’eau et ressentir toutes les difficultés propre à cet état. La seule solution pour sortir de cet état serait d’utiliser le Kai, mais Chinizu savait que cette technique n’était pas maitrisée par son adversaire. La jounin décidait alors de dissiper son Genjutsu. Il ne servait que d’exemple.

« Tu peux maintenant te baser sur deux experiences vécues pour réussir cette technique. La première c’est ta course dans le lac, là tu as vécu les véritables difficultés qu’impose l’eau à tes membres inférieurs. La seconde c’est la technique que je viens d’utiliser sur toi. Concentre ton chakra, dégage le et essay de créer cette illusion… »

[+1 Force pour la course]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 19:47

S'accroupissant près du rebord boueux, Chinizu-senseï tendit une serviette sortie de nul part vers Mio qui pataugeait toujours. La génin esquissa un sourire de remerciement et sorti de l'eau en récupérant le tissu de coton moelleux.
Pendant que Chinizu-senseï lui expliquait la définition de la technique qu'elle allait lui apprendre, Mio achevait de se sécher et remettait ses vêtements. Elle se pencha vers Akuma et le bouchonna sans ménagement jusqu'à ce qu'il soit plus propre et plus sec. Le loup semblait apprécier cette papouille rustre, la langue pendante et les paupières closes.
Les deux femmes se coordonèrent parfaitement car lorsque Mio eut terminé, son professeur achevait également son explication.

"C'est une technique géniale !" S'exclama t-elle avec spontanéité.

Mio était très excitée et ça se voyait... Elle allait enfin apprendre son premier jutsu ! Un genjutsu qui plus est ! Chinizu-senseï était claire et concise dans ses propos. Mio comprenait parfaitement la moindre de ses explications et la raison de ce premier entrainement dans l'eau prenait tout son sens.

*On a de la chance d'être tombés sur elle*

*A qui le dis tu !*

*Oui enfin je ne la porte quand même pas dans mon coeur ! J'attends de voir !*

Mio ne put réprimer le sourire qui montait à ses lèvres. Elle gratta le derrière de l'oreille de son compagnon avec amusement.

*Et dire qu'on croit que c'est moi la plus méfiante de nous deux*

Cessant là les bavardages inutiles, Mio reporta sa plus vive attention sur son professeur. Dans un mouvement rapide elle se mit à composer une série de signes que Mio n'eut pas le temps de mémoriser tant ses mains les excécutaient avec vivacité. Une telle maîtrise époustoufla complètement la genin qui la fixait d'un air médusé.
D'un seul coup Mio se sentit bizarre. Les mêmes sensations que précédément, alors qu'elle courait dans l'eau, se reproduisaient avec une fidélité étonnante alors qu'elle était bel et bien sur la terre ferme. Une différence cependant. La jeune fille avait la très nette impression que l'eau lui arrivait jusqu'au menton. Elle peinait complètement à chaque fois qu'elle essayait de bouger comme si le genjutsu produisait une eau bien plus dense que celle de l'étang. On aurait presque dit qu'elle essayait vainement de se mouvoir dans une purée aussi épaisse que consistante.

Chinizu-senseï dissipa rapidement le genjutsu et Mio fut à nouveau libre de ses mouvements. Elle regardait ses bras et ses jambes bouger normalement tandis qu'Akuma lui jettait un regard étonné.

*Alors ça donne quoi ?*

*C'est terrifiant... Imagines toi dans un lit, recouvert d'un drap si serré que tu ne peux pas faire le moindre mouvement et tu comprendras à peu près ce que ça donne... Quand je le maîtriserai je l'excécuterai sur toi, tu comprendras mieux ce que je veux dire.*

Le loup hôcha la tête. Aussi avide de connaissances que sa jeune maîtresse. Il serait bon qu'il subisse toutes les techniques d'illusion que celle-ci apprendrait. Il pourrait ainsi en connaître les effets exacts pour les avoir ressenti et ainsi agir plus à même lors d'affrontement, quand l'adversaire de Mio serait aux prises avec ses techniques.

Mio baissa les yeux, rougissant jusqu'aux oreilles. Elle avait honte, cependant elle devait bien reconnaître qu'elle ne se souvenait d'aucun signe éxécutés par son professeur...

"Ano... Senseï... Pourriez vous les reproduire une fois plus lentement... S'il vous plaît...."

Mio était morte de honte et enfonçait sa tête dans ses épaules. Pour elle s'était une erreur terrible que de ne pas réussir à se remémorer ses gestes du premier coup. Chinizu-senseï les avait esquissé avec une maîtrise et une rapidité etonnante, certes, mais la genin ne l'entendait pas de cette oreille. Elle devait réussir coute que coute et du premier coup !


(je ne suis pas sûre, c'est dans ce cas là aussi - le +1 en force - que je dois mettre un (+1) pour les points de Chakra ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 20:04

Chinizu avait enchainé les taos avec trop de vitesse, empechant l’élève de voir. C’est elle qui avait honte, comment aurait-elle put réussir la technique sans connaître les taos. Chinizu refaisait donc les taos plus lentement, gardant toujours ce petit air élegant…

« Tu peux y’aller maintenant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 20:59

Cette fois Mio ne quitta pas les mouvements agiles de son professeur des yeux. Observant attentivement la façon dont elle s'y prenait. Chinizu-senseï, même en exécutant son jutsu au ralenti, était impressionante. Son visage dégageait une telle expression... La jeune genin se dit qu'elle n'aimerait décidemment pas se trouver à la place de ses adversaires lors de combats...
Maintenant il était tant de prouver à sa professeur qu'elle n'était pas une incapable. Akuma la fixait en clignant des paupières.

*Courage ! Je suis avec toi !*

Mio esquissa un sourire puis ferma les yeux, se remémorant très exactement les mouvements qu'elle devait accomplir ainsi que leur ordre exact. Si elle se trompait il ne lui resterait plus qu'à disparaitre sous terre comme un misérable ver ! Elle resta dans cette posture quelques minutes, puis ouvrit les yeux en joignant ses mains.

*Concentrer, malaxer, canalyser, expulser*

Ses doigts s'entrelacèrent avec rapidité, suivant l'exemple que Chinizu-senseï lui avait montré quelques minutes auparavant. Tout en exécutant la technique, elle plongeait son regard dans celui de son professeur.

"Mizu no Jutsu !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 21:21

La technique échouait totalement et Chinizu ne ressentait rien de spéciale. C’était surement normale, la jeune élève semblait avoir des difficultés à malaxer efficacement son chakra. La jounin allait donc lui donner un petit conseil.

« Très bien, ta difficulté réside dans le malaxage et le dégagement du chakra vers l’exterieur… Pour réussir, tu dois essayer de ressentir ton chakra en toi, ensuite tu le dégage et tu le malaxe. C’est comme une émulation du chakra dans ton corps, qui sort et qui se dirige vers moi, formant ensuite l’illusion ! Ressaye… »

Les conseils de Chinizu servait en général. Mais la jounin ne connaissait pas cette nouvelle élève, il lui fallait donc prendre ses marques d’abord et analyser sa facon de percevoir le Genjutsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 21:37

Mio acquiessa. N'ayant rien ressenti de particulier non plus elle se doutait bien qu'elle avait lamentablement échoué. Mais ce n'était pas ça qui allait entâcher son mental ni son envie de réussir. Les seuls techniques de genjutsu qu'elle connaissait étaient le bunshin et le henge. Les deux concernait directement la personne qui les employait alors que cette technique était différente. Il s'agissait de déployer son chakra non pas sur soi même mais sur son adversaire. La façon de procéder était donc totalement opposée.
Ne pouvant rien faire d'autre que d'assister à l'entraînement passivement, Akuma s'était couché sur le flanc et observait avec attention les efforts de Mio.

Une idée vint à la jeune femme. Sa plus grosse lacune, et elle en avait pleinement conscience, résidait justement dans le contrôle de son chakra. Se concentrer, le malaxer voir le canalyser ne posait pas de problème majeur. Toute la difficulté pour elle résidait dans l'expulsion correcte de son énergie. D'où l'épreuve intéressante que représentait la technique que lui apprenait Chinizu-senseï.
Elle imagina donc un moyen pratique et tactile d'aider son mental à propulser son chakra de la bonne manière. Il lui faudrait certainement un peu d'entraînement mais Mio ne doutait pas que le mouvement auquel elle pensait lui apporte un soutien non négligeable.

De nouveau elle ferma les paupières. Son manque de contrôle et son peu d'expérience la contraignaient à agir de la sorte pour le moment. A chaque nouvel apprentissage, elle devait engendrer force de concentration en visualisant tout d'abord ses actes futurs en fermant les yeux. Heureusement pour elle, une fois le jutsu définitivement acquis, cette application n'était plus nécessaire. Il serait plutôt risqué de demander gentillement à son adversaire, alors que le combat faisait rage, d'attendre deux minutes le temps qu'elle puisse se concentrer sans qu'il l'attaque fourbement...

Mio visualisa le flux de son chakra parsemant son corps, s'enroulant étroitement autour de ses canaux vasculaires. Elle joignit les mains en réouvrant les yeux et concentra son énergie précisément dans chaque forme qu'elle concevait avec ses doigts.

"Mizu no jutsu !"

Mais au lieu de se contenter de plonger son regard dans celui de son professeur comme elle l'avait fait auparavant, elle propulsa ses mains en direction de Chinizu-senseï. Joignant ses pouces et ses index les uns contre les autres, ses mains prirent la forme d'un cercle où une aura bleuâtre fumante se propageait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 22:04

La technique réussissait et Chinizu se voyait alors dans un mètre d’eau. Etonnée par cette réussite, elle restait sans un mot devant sa nouvelle élève. Il lui fallut d’ailleur quelques secondes pour s’en remettre et finalement utiliser la technique de destruction du genjutsu.

« Kai »

La technique se dissipait et l’eau disparaissait. Chinizu se mettait donc à parler à l’élève.

« Alors, tu as bien réussie… Maintenant je voudrais voir tes capacités physiques ! Tu vas te mettre à terre et enchainer une série de pompe jusqu’à ne plus pouvoir ! »

Ce genre d’entrainement était rare pour un ninja, et Chinizu avait vraiment besoin de connaître toutes les caractèristiques de la nouvelle arrivée dans son court…

[Tu maitrise le Mizu no Jutsu / +1 Gen ; +1 Int]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 22:29

Mio n'en revenait pas. Son mouvement lui avait vraiment été d'une grande aide. Lui permettant de visualiser l'expulsion de son chakra, la technique avait réussit ! Akuma se redressa d'un bon et sauta sans ménagement sur Mio qui roula sur le sol. Au dessus d'elle il entreprit de lui lécher le moindre centimètre carré de son visage.

*Bravo, bravo ! Je suis fier de toi !*

Mio riait aux éclats. Autant pour exprimer la joie d'avoir réussi que pour les châtouilles qu'engendrait la langue râpeuse de son compagnon.
Tous deux reprirent quand même bien rapidement leur sérieux. L'entraînement commençait à peine et l'épreuve que lui imposait à présent Chinizu-senseï était pire que les deux précédentes. Mio esquissa une grimace. Des pompes...

*Tu vas tenir deux minutes, pas plus* Se moqua gentillement le loup.

*Tu vas voir si je vais tenir que deux minutes !* Lui lança Mio en s'allongeant sur le sol, prenant un air convaincu voir, de défi.

Malheureusement pour elle le loup la connaissait fort bien. Ses possibilités physiques autant que psychiques n'avaient pas le moindre secret pour lui. Même si Mio refusait de l'admettre directement, elle savait bien que les pompes n'étaient vraiment pas sa tasse de thé. En fait la grande force physique de Mio résidait surtout dans ses jambes. Ses bras, quant à eux, étaient souvent laissé pour compte. Les seules fois où elle s'en servait étaient pour grimper aux arbres et le peu de muscles qu'elle possédait lui étaient largement suffisant pour cet exercice. Mais faire des pompes en portant tout le poids de son corps sur ses bras, même si elle n'était pas bien épaisse, était une véritable torture pour la genin.
Soufflant et suant comme un veau, Mio finit par s'aplatir comme une crêpe, s'étalant de tout son long sur le ventre, visage contre terre.

"Rhaaaaaaaaaaaaaaaa" S'écria t-elle comme si elle était seule au monde.

Fronçant les sourcils, elle se remit en position avec un air déterminé. Son visage prenait une expression si sérieuse qu'Akuma, que la situation amusait beaucoup auparavant, la regarda d'un air inquiet. Il n'était jamais bon pour Mio qu'elle laisse ses sentiments prendre le dessus.
La jeune femme se remit à faire des pompes, de grosses gouttes de sueurs dégoulinant le long de ses joues.
Akuma se redressa et s'approcha de Mio, oreilles couchées en arrière.

*Mio-chan... Arrêtes... Si tu t'épuises tu sais ce qu'il va...*

CHOUPF !

L'accumulation de pression qu'elle s'infligeait à elle même additioné à l'effort physique qu'elle déployait avec une rage certaine, ne pouvaient qu'engendrer une catastrophe. Akuma soupira bruyamment alors que le léger voile de fumée blanchâtre qui avait entouré Mio se dissipait.
Au centre des vêtements éparses jonchant le sol, un louveteau à peine plus gros qu'un chaton. Un joli pelage noir luisant et de grands yeux aux reflets prune. Mio se coucha, honteuse, repliant ses pattes sur ses yeux pour ne pas voir l'expression que prendrait le visage de son senseï.

*Je t'avais prévenu...*

Akuma, qui savait à quel point ces transformations subites déstabilisaient la pauvre Mio qui n'essayait, au final, que de faire de son mieux, se posa à côté d'elle en léchant tendrement sa nuque.

*Allez ce n'est pas si grave... Au moins maintenant elle aura certainement compris...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 22:41

Pendant l’exercice, il s’était produit quelque chose d’assez troublant. La jeune élève semblait s’être totalement transformée en loup. Chinizu restait encore une fois sans voix devant cette transformation. Elle s’approchait de la jeune fille, préparant son chakra dans sa main droite. Akuma semblait inquiet en voyant la Jounin s’approcher avec un air si décidé. Il se mettait travers de son chemin, et Chinizu devait se depecher d’intervenir. Le loup lui sautait dessus, Chinizu se préparait à le frapper de sa main gauche pour qu’il tombe sur le coté. Elle réussissait à le repousser et le regardait ensuite en lui parlant.

« C’est pour l’aider, pas pour autre chose… Je suis désolé... »

Elle s’approchait, sa main gorgée du chakra des medecins Ninja. Elle rentrait ce chakra dans la tete de Moi, cherchant alors l’endroit précis où se trouve le mécanisme de transformation. Une fois trouvé, elle défesait se mecanisme, aidant alors la jeune fille à reprendre sa forme humaine. Elle reprenait alors ses esprits…

« Relève toi, et rentre chez toi ! Nous reprendrons l’entrainement demain matin ! En attendant repose toi, ce que j’ai fait avec mon chakra a du te fatiguer et j’exige que tu dorme au moin 12 heures pour te remettre d’aplomb. »

*Curieu tout de même… Je ferais des recherches sur son clan…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 11 Juin - 23:05

Mio releva sa petite tête noire et poilue en entendant Akuma gronder sombrement. Elle ne pouvait pas parler, par conséquent il lui était difficile de prévenir Chinizu que ce qu'elle faisait était dangereux. Mais d'un autre côté la jeune fille ne se faisait pas trop de mauvais sang. Elle savait que même si Akuma était fort et robuste, Chinizu-senseï en viendrait à bout sans problème. La seule qu'elle espérait fut que son professeur ne soit pas trop dur avec lui. Il essayait simplement de la protéger...

*Aku non !*

Se bornant à n'en faire qu'à sa tête, le loup blanc sauta sur la jeune femme qui s'était trop approchée de Mio à son goût. D'un geste vif et sec le professeur envoya balayer le loup qui roula sur le flanc, lui jettant des regards moribons en se remettant bien vite sur ses pattes. Mio était reconnaissante envers son senseï, bien plus que celle-ci ne pourrait le penser. Elle avait fait en sorte de repousser le loup sans pour autant lui faire mal. Mais alors qu'Akuma avançait de nouveau, les crocs nettement sortis cette fois, Mio intervint d'une voix qui initmait qu'on lui obéisse.

*Aku ça suffit !*

Le coeur de la genin se brisait à chaque fois que la situation éxigeait qu'elle soit dure avec lui. Mais pourtant c'était inévitable et nécessaire. Même s'il ronchonnait constament, il le savait au fond de lui...
Les paroles et les gestes de Chinizu le rassurèrent quelque peu. Mais il demeurait méfiant, se postant près de la femme aux cheveux sombres, examinant et scrutant avec attention le moindre de ses gestes.
Déposant doucement sa paume sur le front du louveteau, la jounin semblait chercher quelque chose, une expression de concentration se lisant sur son visage.
Ses yeux s'ouvrirent d'avantage lorsqu'elle découvrit ce qu'elle cherchait, la zone exacte d'où s'opérait la transformation subite.

CHOUPF !

Un nouveau nuage de fumée entoura le corps du louveteau et lorsque celui-ci se dissipa, Mio avait retrouvé sa forme originelle. Evidemment elle était aussi nue qu'un enfant qui venait de naître...
Elle enfila lentement son kimono qu'elle attacha négligeament. Son teint était pâle et elle se sentait totalement vidée, sans parler de l'iminente migraine qui s'insinuait fourbement au creu de ses tempes.
Devant l'intonation dure de son senseï, la jeune fille tenta tant bien que mal de se relever en manquant de s'affaler. Ses jambes ne semblaient guère disposées à la porter. Mais d'un bond rapide, Akuma vint se placer près d'elle. Ce n'était pas la première fois qu'elle se sentait faible après une transformation incontrôlée. Cependant la faiblesse qui l'envahissait aujourd'hui n'avait rien de commun avec les précédentes. Certainement due au fait que le retour de sa forme originelle avait été forcée par Chinizu alors que normalement Mio n'avait d'autre choix que d'attendre de redevenir normale.
Elle ne dit pas un mot, tête basse et grimpa sur le dos d'Akuma en posant son visage sur l'épaisse fourrure soyeuse qui ornait son cou telle une colerette de douceur.

Akuma tourna les yeux vers Chinizu et la fixa assez longuement sans sourciller. Reconnaissance, remerciement, excuses, un mélange de toutes ses expressions se mêlaient au fond de son regard. Mio,quant à elle, était mortifiée de honte. Elle avait clos ses paupières, enfouissant profondément ses doigts au creux du pelage blanc.
D'un bond rapide, Akuma fila à travers le marais, s'enfonçant dans la brume en direction du village.

Suite => Maison de Mio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Jeu 14 Juin - 7:20

Mio et son loup se dirigèrent vers le même endroit que la veille. Toutes les différents endroits du marais se ressemblant, autant retourner à l'endroit où elle rencontrerait peut être de nouveau son professeur.
Mais lorsqu'ils arrivèrent, personne... Au grand damne de Mio qui se disait que, cette fois, elle avait perdu le seul senseï qui avait bien voulu s'occuper d'elle. D'un air désemparé elle soupira.
Akuma, qui ne savait pas vraiment qu'elles étaient les dispositions de Chinizu à leur égard, décida d'éviter de trop la réconforter. Dans le cas où la senseï déciderait de ne plus s'occuper d'eux, ça éviterait à Mio de se faire des illusions sous les impulsions consolatrices de son compagnons.
Pour ne pas laisser un silence trop pesant s'installer et voyant que Mio devenait sombre, il relança l'idée de la technique.

*Alors, tu me montres ?*

*Oui, oui !* Lui dit elle avec un nouvel élan de motivation.

Mio posa un genoux en terre, se mettant au même niveau que les yeux de son loup blanc. Avec vivacité elle exécuta les signes appris tout en concentrant son chakra au creux de ses doigts. Ses yeux ne quittaient ceux d'Akuma qui la regardait faire avec attention. Positionnant ses doigts en cercle, elle propulsa ses mains vers lui en même temps que son chakra.

"Mizu no jutsu"

Sentant une légère onde quitter son corps pour se fondre dans celui du loup, Mio compri que la technique avait réussis.

*Alors ?*

Akuma se mit en devoir de marcher jusqu'à Mio. Mais il peinait et avait bien du mal à se mouvoir normalement. Sa patte avant se leva avec une infinie lenteur et fini enfin par se poser sur le sol. Il effectua le même geste avec sa seconde patte, essayant petit à petit de parcourir la faible distance qui les séparait.

*C'est une sensation assez désagréable. J'ai l'impression d'avoir les pattes enlisées dans une eau encore plus boueuse que celle du marais.*

Mio calcula rapidement jusqu'à quel point un être humain pourrait être handicapé. Si Akuma ressentait une gêne au niveau des pattes, on pourrait considérer que le jutsu agirait jusqu'à mi cuisses, certainement pas plus haut. Repensant à ce qu'elle avait ressenti quand Chinizu lui avait infligé la même technique et se souvenant qu'elle avait eu le sentiment d'être dans l'eau jusqu'au cou, Mio se dit qu'elle avait encore de gros efforts à fournir avant que sa technique ne soit d'un niveau équivalent à celui de son professeur.

*Bon ça commence à être fatiguant ton truc là. Annules le Mio s'il te plaît.*

Les yeux de la jeune genin s'ouvrirent en grand tandis qu'elle fixait Akuma d'un air pantois, les épaules basses.

*Ne me dis pas que tu ne peux pas l'annuler...*

*Bah euh... non* -_-'

*Rha Mio !*


*Oh c'est bon, t'enflammes pas. Tu étais là, tu as bien vu qu'elle ne m'a rien appris pour se libérer d'un genjutsu... Je n'ai pas un niveau très élevé alors ça devrait passer assez vite...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Jeu 14 Juin - 9:48

Chinizu en marchant au marais. Elle rejoignait alors Kamui pour son second entrainement avec elle. Chinizu s’approchait de l’élève, constatant une drole de réaction chez le loup. Celui-ci semblait avoir des difficultés à marcher. L’idée ne fait qu’un bon dans la tete de la sensei qui compris de suite ce qui arrivait au petit loup. Elle regardait Kamui…

« Eh Eh, tu l’as mit dans un Genjutsu et tu sais pas comment l’en enlever ? Arrete de malaxer ton chakra et détruit ton illusion ! C’est la seule facon que tu as toi… Après ca m’étonnerais que je puisse apprendre le Kai à Akuma… Aujourd’hui, je vais t’apprendre le Kai à toi ! La technique qui permet de sortir d’un Genjutsu adverse. Pour réussir, il faut fermer l’influx de chakra qui va vers ton cerveau et dégager ton chakra vers l’exterieur pour évacuer l’illusion de ta tête. Quand l’illusion est trop forte, tu peux t’infliger une blessure qui t’aideras à revenir à la réalité. »

Chinizu enchainait alors les signes de la technique qu’elle lui avait apprise la dernière fois. Cette technique serait pas trop difficile à détruire.

« Mizu No Jutsu »

Kamui se trouvait maintenant dans un mètre d’eau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Jeu 14 Juin - 10:32

Mio manqua de tomber à la renverse en entendant la voix de son senseï qu'elle n'avait même pas entendu approcher. Transformation inopinée suivi d'un flagrant délit de ne savoir comment sortir Akuma de sa technique... Décidément elle les accumulait...
Mio s'inclina bien vite devant sa professeur.

"Bonjour Chinizu-senseï" Articula t'elle presque dans un murmure.

La genin écouta attentivement ce que lui expliqua la jounin mais n'eut que le temps de constater qu'elle était de nouveau aux prises avec le genjutsu.

*Désolé Akuma... Je m'occupe de toi après promis...*

De son côté le loup avait enfin fini par réussir à s'assoir.

*Prends ton temps, le genjutsu ne m'incapacite plus maintenant que je suis couché.*

Bougeant de nouveau avec difficulté, ses mouvements entravés par l'eau imaginaire qui lui arrivait jusqu'à mi cuisses, Mio se concentra.
Elle visualisa son flux énergétique et essaya de se focaliser sur la masse de chakra qui affluait dans son esprit. Il était bien plus difficile, à son goût, de stopper ce flux que de le lancer. Mais pas d'autre choix, tant qu'elle n'annihilerait pas sa circulation, elle ne se déferait pas de l'emprise du genjutsu.

*Fermer le flux et le dégager vers l'extérieur*

Mio ferma les yeux, joignant ses paumes en les faisant claquer l'une contre l'autre. Elle avait remarqué, ce à de nombreuses reprises, pendant l'apprentissage du Mizu entre autre; que joindre l'action à l'application l'aidait grandement.
Elle expulsa avec force le chakra de son corps, tentant d'annihiler son cours normal.

"Kai"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Jeu 14 Juin - 10:42

La technique réussissait tout de suite, Moi avait particulierement bien compris le systeme et son niveau en Genjutsu semblait très bon. Tout ca rappellais des souvenirs à Chinizu… La jounin s’approchait de l’élève, la suite de l’entrainement serait plus physique…

« Très bien, maintenant je veux que tu cours autour du lac là, encore une fois jusqu’à épuisement ! Mais cette fois-ci arrete toi avant de devenir un loups éh éh ! »

Chinizu avait remarqué ca au dernier entrainement. Cet élève avait elle aussi des capacités de transformation à surveiller.

[Désolé pour ce post court, mais je pars là donc j’ai abregé pour que tu puisse repondre ! Tu maitrise le Kai / +1 Gen ; +1 Int]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Jeu 14 Juin - 17:48

Un goutte de sueur dégoulina le long de la tempe de la jeune fille lorsque son senseï mentionna sa transformation.
Enfonçant sa tête dans ses épaules, elle obtempéra.

"Oui d'accord..."

Elle se tourna vers Akuma qui était toujours en proie au genjutsu et s'accroupit près de lui.
De l'index elle tapota son front en prononçant le nom de la technique de dissipation. Constatant que le loup retrouvait ses pleines facultés de mouvement, Mio se remit debout.

*Allez, en avant*

Le pourtour de l'étang était relativement boueux. Le sol devait être en partie constitué d'argile car Mio manqua de se ramasser plusieurs fois pendant sa course. Alliant entrainement physique et énergétique, la jeune femme se mit en devoir de concentrer son chakra sous la plante de ses pieds afin de mieux adhérer au sol glissant.
Les premiers essais s'avérèrent chaotiques. Non seulement elle courait moins vite mais elle était si concentrée sur ses pieds qu'elle manqua de s'empêtrer dans les diverses racines proéminentes qui sortaient de terre ici et là.
Au bout d'une quinzaine de minutes elle réussit à maîtriser assez son flux, lui allouant une sorte de vitesse de croisière, qu'elle n'eut même plus besoin de se concentrer. Le processus se faisait automatiquement sans qu'elle ai à s'en préoccuper. Mio ne ressentait pas la fatigue facilement, surtout lorsqu'il s'agissait d'un entraînement mettant à partie l'endurance.
Depuis sa plus tendre enfance, elle parcourait souvent montagne et bois en courant avec Akuma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 18 Juin - 12:00

Chinizu regardait son élève courir tout autour de l’étang, comme elle lui avait demandé juste avant. La jounin pouvait alors constater qu’elle réussissait assez bien et que sa course était de qualité, une bonne chose pour l’instant. Chinizu s’approchait alors de l’étang et commencait à corser les choses. Elle sortait de sa sacoches deux Shurikens qu’elle balancait dans l’axe de course de son élève, attendant d’elle une réaction.

« Voyons comment tu vas réagir ! »

C’était un test pour Chinizu, elle voulait savoir qu’elles étaient les capacités de reflexes de son adversaire. Chinizu restait en position de retrait pour éviter une contre-attaque de la part de l’élève.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Mio
Genin de Kiri
Genin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 36
Localisation : Village de Kiri no kuni
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Mer 20 Juin - 11:38

Mio courait toujours autour de l’étang, Akuma près d’elle. La jeune femme avait constaté, depuis quelques années, que la compagnie permanente de son loup dévelloppait chez elle certaines capacités accrues. L’ouie, l’odorat, la vue étaient plus percents, plus sensitifs. Les loups sont des animaux qui sont perpétuellement sur leurs gardes. Se déplaçant souvent en clan, parfois seul, la nature et ses habitants les contraints à ne jamais baisser leur vigilance. Ayant grandi avec Akuma, Mio fonctionnait de la même manière. Le peu de contact qu’elle entretenait avec les êtres humains venait très certainement de cette méfiance permanente.

C’est en prenant en compte tous ces facteurs que Mio vivait depuis toujours. Elle pouvait rire, chanter, courir, dormir, pas une seconde elle ne relâchait sa garde. Et lorsqu’il arrivait qu’elle fut obligée de le faire, Akuma prenait la relève.
Mais lorsque sa professeur lança les deux shurikens dans sa direction, la jeune genin n’eut pas besoin de son loup cette fois.
Le métal pénétrant l’air émettait un bruit, aussi infime soit il, bien particulier. Mio tourna vivement les yeux vers le shuriken qui filait vivement vers elle. Rapidement elle prit appui sur ses pieds et, dans un mouvement détendu, saisit la branche d’arbre qui se trouvait au dessus d’elle. Elle fit pivoter son corps avec l’aide de l’élan qu’elle venait de prendre et se retrouva accroupit sur l’épaisse branche noueuse.

Le premier shuriken vint se planter dans le tronc alors qu’elle découvrit qu’un autre se trouvait dans son ombre, filant droit sur elle. Il était à deux mètres à peine et Mio été si surprise qu’elle manqua de réflexe.
Un éclair blanc passa devant ses yeux. Akuma se tenait sur la branche, près d’elle, le second shuriken dans sa gueule. Il ouvrit sa machoire et laissa l’arme tomber lourdement dans l’herbe.

*Fiou... C'était juste... Merci Akuma.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume.forumactif.info/index.htm
Chinizu Hake
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 28
Date d'inscription : 10/11/2006

Feuille de personnage
PV:
300/300  (300/300)
PC:
854/905  (854/905)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Lun 25 Juin - 12:40

Akuma avait véritablement sauvé la vie à Moi. Sans lui, la jeune fille aurait été touché par le shuriken que Chinizu avait balancé. La jounin restait à distance de la course de son élève. Elle surveillait simplement, réfléchissant en même temps au second tour qu’elle allait lui jouer. Chinizu attrapait maintenant trois Shurikens, et elle les balancait de la même manière que la premiere fois. L’élève avait esquivé deux armes, que ferait-il face à une arme de plus.

*Voyons si tu peux t’en sortir avec ca en plus…*

Chinizu enchainait un serie de signe.

« Doton Yumi no Numa »

C’est une petite flaque de boue qui se formait devant Moi. Qu’allait-elle donc faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Jeu 24 Jan - 21:38

[Je suis désolé je squatte ce terrain d'entraînement car les miens sont déjà pris et qu'il serait idiot de recréer un sujet alors qu'ils en éxiste un inutilisé]

Arrow Réveille dans la maison et préparatifs

Le trajet de quelques kilomètres avait été rapidement parcouru par les deux amis qui s’étaient opposé tous du long. Mesurant leur force, leur vitesse ou leur capacité d’accélération, ils avaient finalement traversé les premières plantes du marais de l’enfer sans s’en apercevoir.
Ce marais ainsi nommé pour les roseaux du même nom qui y proliférait grâce à la fertilité de cette ancienne terre agraire abandonnée il y a fort longtemps par des agriculteurs en perdition de ce pays austère à toute forme d’agriculture autre que l’aquaculture.
L’île de Kiri n’était pas réputée pour ses grandes plaines, à juste cause, le pays étant envahit par les marais les forêts et autres mangroves, ne laissant que peu de marge aux courageux souhaitant tenter leur chance dans l’agriculture. Mais cette vaste plaine de plusieurs hectares faisait exception. Les roseaux de l’enfer dont la couleur rougeâtre rappelait vivement même aux yeux les plus insensibles le sang des guerres avaient colonisés cette plaine après son abandon ne laissant que quelques bosquet aux anciennes places des maisonnées et autres bâtisses agricoles qui parsemaient autrefois le lieu ainsi qu’une unique route la traversant dans toute sa longueur. Soutenue par des rondins de bois elle avait été construites par des marchands au caractère bien trempé malgré les rumeurs circulant sur ce lieu, ces derniers ne souhaitant pas contourné cette large plaine pour atteindre le port marchand qui communiquait ave les autres îles toutes proches.

Les deux amis avaient donc opté pour ce lieu peu fréquenté, offrant un calme et une quiétude nécessaire à leur entrainement. Ils y arrivèrent aux alentours de dix heures, la brume régnait encore au milieu des plantes rouges qui frétillaient à leur approches sous l’effet du vent. Malgré cette apparente hostilité, les deux jeunes ninjas trouvèrent rapidement leurs marques dans cette atmosphère.

Marchant quelques minutes, ils trouvèrent une longues bâtisse au toit encore en bon état et aux murs soutenant encore le poids de leurs années. Elle était surement l’ancienne étable des paysans. Des mangeoires en bois surmontées de petites fenêtres sans vitres aux allures de meurtrières formaient le seul mobilier. Les poutres entrecroisées et soutenues par de longues panes formées à partir de vieux chênes de la région soutenaient le toit dont les tuiles s’étaient envolées sur tout un pan du toit, laissant les planches formant la plancher sous la couverture à la merci des intempéries.

Installant rapidement leurs quelques affaires, les deux amis partirent cherché du bois dans la forêt se trouvant à quelques kilomètres du bosquet dont les seul arbres courbés sous le poids des ans n’offrait aucun bois de chauffage assez sec pour être consommé.

« Et bien voici la première partie de notre entraînement. Une petite course à pied à travers les roseaux et le sol boueux qui va avec me semble une excellente d’améliorer notre endurance, notre agilité et notre vélocité dans un milieu austère. Qu’en penses-tu ? »

Le jeune homme s’était retourné vers le tigre qui releva la tête quelques secondes pour l’observer et s’élança de toute la puissance de ses muscles saillant en guise de réponse. Le jeune chuunin le suivit et tous les deux traversèrent la route pour sauter dans une vingtaine de centimètres de boue et d’eau croupissante au travers de roseaux rouges dont ils s’escrimaient à éviter les feuilles tranchantes. Chaque pas leur demandait un effort considérable, les essoufflant au bout de quelques mètres. Leurs pieds s’enfonçaient profondément dans la mélasse formée par la boue et les racines des roseaux leurs coupant l’étirement des muscles en pleine action et rendant leurs mouvements encore plus saccadés et difficiles. Retirés leur pattes de cette horreur leur était encore plus difficile, l’eau imprégnant la terre et les racines emmêlées leur entravant chaque enjambé leurs demandant de plus en plus d’énergie pour se dépêtré de ces liens naturels. Bien sûr Airô aurait put utiliser le suimen, voguant à la surface des marais, Kawabata sur le dos mais quel en aurait été l’intérêt pour les deux ninjas qui n’aspiraient désormais, contrairement aux réflexions matinales du jeune Tora, qu’a devenir plus fort.

Le cœur plein d’entrain et de fierté, ils bravaient avec honneur les quelques kilomètres de roseaux qui les séparaient de la forêt. Leurs traversée aussi rude que fatigante, ponctuée par quelques rasades d’eau de la gourde qu’Airô avait pris soin d’emmené se termina, après de nombreuses chutes et entailles aux milieux des roseaux rouges vifs au bout de trente minutes de course effrénée.

La forêt se profilait maintenant devant eux et la quête de bois sec dans un pays où les pluies sont aussi fréquentes qu’importantes n’étaient pas la partie la plus facile de leur petite promenade matinale.
Chacun parti de son côté, Kawabata plus intéressé par les traces de daims des environs que par la recherche de provisions de bois se mit en quête de trouver leur repas de midi. Pendant ce temps, Airô, utilisant toute son ingéniosité pour remplir sa tâche le plus rapidement possible était partie dans une région de la forêt où les vieux arbres dont la canopée effeuillée restaient denses malgré l’hiver qui imprégnait de froid l’île dont le climat océanique les protégeait de grande chute de température.

Le chuunin mit en pratique tous ce qu’il avait appris, manipulant l’eau des branches les plus sèches qu’il trouvait pour l’en extraire et ainsi sécher au maximum la charge qu’il aurait à porté au retour. Il injectait son chakra dans son chakra dans chaque branche, chaque tronc, le mêlant à l’eau présente puis l’extrayant petit à peu, la laissant dégorgée autour, laissant ensuite le soin à un de ses mizu-bunshins le soin d’apporter le bois sécher sur la berge des marais.
La recherche se déroulait à grande vitesse, l’un traquant les bêtes pour ramener leur déjeuner, l’autre utilisant tout son savoir pour amasser le bois qu’ils engrangeraient à l’étable qu’ils comptaient bien en faire leur refuge.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airô Tora
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 26
Localisation : Kiri...kou ?
Date d'inscription : 15/05/2007

Feuille de personnage
PV:
66/66  (66/66)
PC:
150/182  (150/182)

MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   Jeu 24 Jan - 21:38

Au bout d’une bonne demi-heure, ils se retrouvèrent tous les deux sur à la limite entre la forêt et le marais. Kawabata tenait dans sa gueule un daim adulte, mâle, la langue pendante, la gorge saignant encore lors des pressions de la puissante mâchoire du tigre. Il l’avait traqué pendant une bonne vingtaine de minutes, utilisant son odorat et sa vue perçante pour déceler les traces les plus fraîches au milieu des effluves d’humus enivrant la forêt. Les traces de sabots séparé en deux l’avaient mené jusqu’à un troupeau de daim dont il avait repéré un mâle qui boitait. Tapis dans l’herbe, il avait attendu que le troupeau relâche un peu son attention pou brouter dans la clairière pour fondre sur sa proie à qui il avait brisé le cou d’une seule pression de ses puissantes mâchoires aux dents acérées. Il était alors revenu, le plus rapidement qu’il avait put, utilisant son chakra qu’il avait fait affluer dans ses muscles pour bondir d’arbres en arbres la proie entre les dents.
Airô avait pendant ce temps amassé une quantité assez importante de bois qui lui permettrait de tenir trois ou quatre jours, tout du moins il l’espérait.

« Et bien Kawabata je crois qu’il est temps de rentré dans notre camp de base afin de l’aménager à notre goût. »

Airô utilisa alors des cordes qu’il avait prises de sa sacoche de ninja et en entoura les gros tas de bois qui devait peser pas loin de deux-cents kilos. Il donna ce qui restait à Kawabata qui devrait se coltiner le daim dans toute cette boue. Tous deux prirent alors leur élan, faisant affluer le maximum de chakra dans leurs muscles, atteignant la limite avant que ces derniers ne se déchirent. Airô parvînt même grâce aux connaissances qu’il avait engrangées en lisant le livre que Chinizu lui avait prêté à renforcer les connections entre les tendons et les os qui maintenaient les côtes des la cage thoracique supérieur attaché au muscles dorsaux, limitant les dommages que ces derniers risqueraient de subir sous le poids du bois qu’il transportait sur le dos.

Les deux mules chargées, elles partirent en direction de leur camp de base, reprenant le même chemin qu’à l’aller profitant ainsi du chemin déjà tracé à travers les roseaux mais s’enfonçant plus qu’à l’aller sous le poids de leurs charges respectives. Ils luttaient contre l’envie de laisser leur charge au milieu des roseaux et de rentré, léger comme des plumes à la vieille étable se restaurer des vivres qu’avait emportés Airô. Mais leur fierté et leur orgueil leur interdisant mutuellement de laisser la charge sur le bas côté, ils continuèrent, à un rythme moins soutenu qu’à l’aller, même si chacun voyait bien la mine déconfite de l’autre. Les racines qu’ils croyaient avoir brisé lors de leur premier passage étaient restées en l’état et quelques chutes barbouillèrent les deux amis de pied en cape, papillonnant des paupières qui étaient le seul endroit de leur corps qui cachait quelques blancheurs sous la boue qui maculait leur vêtement et leur peau ainsi que leurs cheveux et leurs chaussures. Mais selon toute attente leurs charges n’avaient pas vraiment pris l’eau et c’est ainsi maquiller et trempés qu’ils parvinrent à la bâtisse où, exténuer par les efforts qui les faisaient affreusement souffrir, encore plus maintenait qu’ils s’étaient arrêté, ils s’écroulèrent, les muscles endoloris, laissant l’objet de leurs quêtes à l’abandon sur la route quelques instants. Reprenant leurs souffles, leurs esprits et les sensations des nerfs endormis par le froid de l’eau du marais.
Cette reprise de sensation fut comme un éveille des sens mais les deux mort-vivant qui rampaient sur la route pour s’adosser aux rondins de bois du bord s’en seraient bien passer. Chaque récepteurs de leurs corps qui reprenaient conscience de sa présence le signalait au cerveau par un fort picotement qui additionné aux autres devenaient vite insupportables. Cette douleur mêlée aux crampes qui les assaillaient dans tous leurs muscles, désormais régit seulement par la volonté de leurs propriétaires et non plus par le chakra. Toutes les fibres musculaires de leurs corps criaient leurs douleurs au corps des deux délurés qui tentaient désormais à pas lourd de rejoindre la bâtisse un peu en hauteur, trainant leurs charges derrière eux.

Ils arrivèrent enfin à la maison où ils se jetèrent sur le foyer se trouvant accolé au mur au fond de la salle afin d’allumer un feu réconfortant et apaisant pour leurs corps meurtris. Mais ils virent alors que l’âtre était bouché par l’effondrement du haut de la cheminée. Heureusement le soleil, désormais à son zénith avait fait fuir l’humidité de la bâtisse permettant aux deux amis de se reposer dans une atmosphère sèche ou ils pourraient un peu sécher en attendant d’avoir trouvé une solution ne sollicitant pas trop leurs muscles pour déblayer la cheminée.
Allongé au sol, Airô et Kawabata réfléchissaient à un moyen de retirée ces nombreuses pierres de l’âtre. Comme le froid commençait à les assaillir de rudesse, Airô pressa son esprit de trouver une idée puis voyant la factures des pierres assez fines mais nombreuses qui parsemait le foyer de la cheminée, contre toute attente, il eût une idée. Certes elle était assez fatigante mais ne sollicitait que peu ses muscles.
Les pierres taillées qui empêchaient de réaliser le feu avaient été fait dans un matériau de commun aux anciennes maisons de Kiri. Airô avait put remarquer durant ses pérégrinations à travers les ruelles du village que ces pierres faites d’une sorte d’argile très résistante à l’humidité étaient assez friables. Le jeune homme décida donc de lancer un suiton suijinheki sur les pierres qui les empêchaient de se réchauffer. Il gonfla son estomac d’eau imbibée de chakra puis lança son attaque qui remonta le long du canal de chakra formé le long de l’œsophage puis de la bouche et laissa s’échapper un jet d’eau surpuissant sur ces pierres qui se brisèrent en milliers de morceaux au contact du jet puissant qui sortait en continu de la bouche du jeune homme.
Les pierres ainsi réduites à l’état de minuscules fragments imbibés d’eau protégeaient le sol de l’humidité qui s’exhumait en cette heure réchauffant la terre du pays en attendant la baisse du gradient de température pour retomber au sol le soir.

Airô arracha ensuite une planche d’une crèche de bête qui pendait au mur qu’il appliqua au dessus des fragments pour permettre au feu de prendre à l’abri de l’eau dégagée par sa technique. Il demanda pendant ce temps à Kawabata d’aller chercher des feuilles et des petits branchages permettant d’allumer un feu avant que les grosses branches ne flambent.

Il apprêta ensuite un amoncellement de feuilles puis branchages et enfin de grosses branches au dessus, laissant le soin à Kawabata qui avait un peu récupéré d’aller chercher le nécessaire pendant qu’Airô laissait ses muscles se détendre, exténuer qu’il était part la course et la technique effectuée dans des conditions peu propices.

Il alluma ensuite le feu à l’aide d’un briquet se trouvant dans son sac et s’emmitoufla dans son sac de couchage, laissant ses affaires séchées près du feu pendant que Kawabata se roulait sur le flanc, se délectant des plaisirs de la chaleur qui lui gonflait le poil.
Confortablement assis dans son sac de couchage, à quelques centimètres du feu, Airô prit le livre que lui avait prêté Chinizu et se mit à le lire prenant bien garde que son sac de couchage ne se fasse pas lécher de trop près par les flammes dansantes de la cheminée.
Il sentait la chaleur envahir peu à peu son sac de couchage, lui dressant les poils dans un frisson de bonheur, relâchant les tensions de la peau qui s’étaient formées sous le froid. Le plaisir que lui procurait le repos au chaud après l’effort suffisait à son bonheur.

Ils restèrent ainsi pendant une ou deux heures, faisant cuire le daim sur le feu, mangeant à leur faim et laissant au niveau d’un trou du conduit le reste sécher pour pouvoir être stockée pendant quelques jours sans qu’elle pourrisse sous l’humidité de l’air de l’île.
La lecture que fit Airô du livre de médecine lui apprit nombre de chose sur le corps humain. Il recensait de façon la plus complète possible, les différentes parties du corps et leur fonctionnement en connexion ou non. Passant du système nerveux au système circulatoire sur le chakra jusqu’au fonctionnement des différentes zones du cerveau et des colonnes de neurones. Il avait désormais les connaissances de bases pour comprendre le corps humain même s’il lui faudrait encore plusieurs lectures pour finir cet imposant livre qui recensait aussi les maladies et blessures les plus courantes et les moyens médicaux et de ninjutsu pour les soignées.

_________________

Airô Tora, chuunin de kiri
Missions:
D:0
C:0
B:0
A:0
S:0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Entraînement] Les roseaux de l'enfer   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Entraînement] Les roseaux de l'enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel est le meilleur entraînement des rocky ??
» Vêtements d'entraînement
» Sylvester Stallone arrête l'entraînement
» [SOFT] FOOTCOACH 0.5 : Listing d'exercices d'entraînement de football [Gratuit]
» S'entraîner chez soi :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Hors trois Villages :: Hors des trois Villages cachés principaux :: Kiri no Kuni :: Marais-
Sauter vers: