Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dokara Akane
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 27
Localisation : Qu'importe fume sa clop
Date d'inscription : 22/01/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Jeu 28 Fév - 20:59

Les gestes qu'avaient employé Dokara avaient l'air d'être bons mais cela ne fut pas assez convaincant et les voyants ne répondirent pas aux espérances du Chuunin et de son professeur. L'élève attendit, puis sa Senseï lui dévoila quelques consignes.

« Il y’a du bon… et du mauvais… Un peu plus de concentration, un chakra plus pur et plus travaillé et ce sera plus convainquant… Recommence ! »

Dokara ne comprenait pas trop, ce qu'elle voulait dire et répliqua au quart de tour. Il avait donné tant d'effort à modeler cette petite boule de chakra.


"Mais... Mais... Je comprends pas, j'ai passé deux heures à former cette boule et vous me dites que c'est mal fait ? Je peux pas tout faire... Plus convaincant, plus convaincant vous allez voir !"

L'élève du Kage ne pouvait rester calme et serein comme le faisait Chinizu avec une grande sagesse. On lui disait de malaxer son chakra à son maximum alors qu'il venait déjà de faire tant d'effort pour cette phase, c'était comme lui demander de courir jusqu'à ce qu'il ne puisse plus se relever, quelque chose d'incompréhensible. Même si cette réflexion venait d'échauffer son esprit, Dokara se reconcentra sur l'exercice oubliant même de s'excuser auprès de son supérieur.

*Je vais lui montrer quelque chose de convaincant.*

Se retournant vers la machine à nouveau vide de sang et de poison, l'apprenti se replongea dans le système complexe. Dokara s'était mis en tête de faire de son mieux cette fois-ci dans le malaxage du chakra, il prit alors le temps nécessaire afin de ressentir son chakra et de l'accumuler jusqu'à l'extrémités de ses membres. Ce temps ne fut pas pris en compte dans son esprit et cela avait surement duré, le Chuunin avait ressentit tout son chakra circulant dans son corps abreuvant les parties nécessaires de leur flux vitale, il avait extirpait son chakra de la zone la plus pure où se fait la création de cette matière enivrante, il venait de prendre son énergie à la source, où le relation entre le corps et l'esprit est la plus profonde, le coeur de l'adolescent plein de vie et de pureté.
Rattrapant le temps passé à se concentrer, l'Akane reforma une nouvelle sphère de chakra plus pure que la première, plus travaillée. Son bleu éclatant reflétait dans les yeux de l'utilisateur comme une source de beauté et de labeur, s'il y a longtemps la difficulté pour créer une forme avec son chakra était impossible aujourd'hui cela n'était qu'une simple question d'effort. Ce chakra condensé fluctuait en tout sens à l'intérieur de la forme géométrique dans un désordre royal et Dokara se mit tout de suite à transformer chacune des particules afin que le résultat soit parfait et que chaque cellule soit à sa place avec ses propriétés requises.
Influençant, malaxant et modelant, l'élève maniait son chakra énergiquement, laissant quelques gouttes de sueur effiler sur son visage. Utilisant toutes ses aptitudes, l'Akane commença par former la petite partie hermétique qui contiendrait le poison. Resserrant les particules dans une paroi hermétique, stable et inflexible, il condensait ses cellules en une fine couche à l'intérieur de la sphère. Cela donna lieu à des murs de chakra concentriques, fin mais résistants qui flottaient à l'intérieur de la masse de chakra, cette boule formée à l'intérieur de la sphère semblait inaltérable, même un poison attaquant les particules de chakra mettrait un bon moment avant de ronger les parois lisses et s'échapper. Cette première phase accomplie, la réalisation de sa structure de chakra était partie sur de bonnes bases.
Restant dans une concentration imperturbable, le Chuunin ne comptait plus le temps qui passait, ne s'occupait plus d'Airo qui s'attelait aux mannequins, il avait oublié la présence de la Mizukage, il y aurait pu y avoir une guerre dehors, il ne s'en serait pas rendu compte. Faisant glissé avec habileté ses sur la paroi de la sphère, Dokara fit naitre un flux de chakra venant de la partie inférieure de la boule jusqu'à la zone hermétique. Ses mains glissées lentement du bas vers le haut, caressant le rond de chakra avec la plus grande délicatesse, il n'accélérait pas le mouvement et préférer rester précis dans ses gestes. Le flux de chakra se forma rapidement, constant, pur et affiné, sa création commençait à prendre forme et beauté. Ce courant régulier de chakra bleuté éblouissait comme un faisceau lumineux, commençant sa course près de la paroi inférieure en une large base évasé, il rejoignait la petite bulle imperméable en s'affinant pour venir y ouvrir une petite encoche amovible.
Une dernière étape était encore à réaliser; un filtre de chakra intransigeant. Mais Dokara avait surement échoué ici à son essai précédent, il devait manquer quelque chose et le jeune homme y avait réfléchis pendant sa concentration. Réduire le débit une fois à l'intérieur de la sphère n'avait surement pas suffit, le filtre n'est pas seulement fait pour ça, sa première faculté est bien de distinguer les globules rouge, des corps étrangers et le médecin s'y était trompé. Mettant à l'épreuve sa concentration une dernière fois pour finaliser son travail, Dokara fit réagir son chakra, le manipulant avec application dosant ses actions. Le Chuunin affina la paroi de la sphère qui serait plongé dans le système, tout en formant de petites alvéoles par lequel le liquide quel qu'il soit serait conduit jusqu'au flux de chakra. Mais derrière ce filtre fin, le médecin prépara un chakra qui recouvrirait chaque cellule étrangère d'une dose de chakra, l'englobant totalement afin que le flux de chakra l'emporte avec plus d'aisance. Tout cela devrait conduire à une meilleure extraction du poison et l'Akane jeta ses derniers instants de concentration afin que la sphère acquiert les dernières propriétés.


*C'est maintenant que ça va être convaincant.*


Dokara enclencha le système de circulation sanguine, et chargea ses molécules de chakra des caractéristiques du sang mais rien n'avait changé depuis la dernière fois. Cela accéléra l'opération et la libération du poison fut enclenchée, ce qui envenima le sang, contaminant hématies, leucocytes, plaquettes et plasma sanguin. Le rouge du liquide vital se dilua avec la couleur du poison, le rendant triste et pauvre mais c'est là que le globe du Chuunin était posté. L'Akane restait concentré sur sa sphère maintenant la structure de chakra qu'il avait établi, il accéléra le flux de chakra, augmentant aussi la vitesse de son chakra qui englobait les cellules étrangères, l'obligeant à élargir l'encoche du bloc hermétique. Dokara venait de repousser ses limites condensant sa boule de chakra à son maximum tout circulait avec ordre et précision. Peut être que maintenant le voyant serait de la couleur souhaitée, mais l'apprenti continuait son travail sans relâche jusqu'à ce qu'il ne ressente plus aucune impureté dans le sang.

_________________
Dokara Akane

Chuunin de Konoha Kiri

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yend' Kaguya
Jounin de kiri
Jounin de kiri
avatar

Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
PV:
270/270  (270/270)
PC:
750/750  (750/750)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Ven 14 Mar - 18:16

Claquant la porte du laboratoire du Chinizu National Reserche Station, un curieux personnage pénétra dans la pièce où siégeait l'Akane, et la Mizukage. Regardant attentivement Dokara manipulé, de ses grands yeux exorbités, le bonhomme en chemise blanche, la cravatte violette par dessus, et les cheveux ébouriffés, portait de grande lunettes qui grossissaient encore plus ses yeux. Il semblait plutôt agé, mais son air farfelu influençait sûrement beaucoup sur l'analyse. Il se pencha à maintes reprises sur l'objet de l'opération, ne sachant même pas qu'il aurait pu déstabiliser le chuunin de Kiri.

"Achhhhh ! Mais zé trrès pien, môzieur..."

Il marqua un cran d'arrêt, fouilla dans les nombreux papiers qu'il avait dans la poche de sa blouse, cassant une éprouvette, et laissant tomber quelques scalpels mal nettoyés.

"Dokarra Akane-zaan ! Achh mais pien zür, ch'ai décha entendu parrler de fous. Les Akane. Pien zür, zuis-che pête !
Toutes mes félicitazzzions ! Fous afez réuzzi afec prio fotrre entrreprrize ! Rreagarrtez Chinizu-zama, c'est un perrfekte !"


La Mizukage acquiesait avec néanmoins un petit sourire amuseur. Elle les laissa enfin.

"Che m'appelleuh Hertmund Berügen. Che zuis zun trrès rrekonnu professeur tu CNRS. Che zuis ö zordres te Chinizu-zama tepuis te nompreuzes zannées !

Te fous zà moi, fous fous plaizez issssi ?"


Souriant d'une grande banane astronomique, le bonhomme regardait avec une étrange proximité Dokara.

_________________
Jounin de Kiri, Anbu de la Mort

Successeur du clan Kaguya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dokara Akane
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 27
Localisation : Qu'importe fume sa clop
Date d'inscription : 22/01/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Lun 17 Mar - 19:45

L'étrange personnage déstabilisait le Chuunin qui se battait corps et âme pour extraire ce fichu poison de ce fichu bout plastique. Ayant terminée, Dokara s'affala sur le système ou la circulation sanguine faisait vibrer les tuyaux pourtant si semblables aux vaisseaux sanguins.
"Achhhhh ! Mais zé trrès pien, môzieur..."

Dokara se sentait un peu fatigué et répondu avec un air aigri et moqueur, il ne prenait cet homme sogrnue pour un véritable médecin ou quoique soit.

"Achhhh! Surement!"

Laissant déballer son attirail, le jeune médecin se reposait.

"Dokarra Akane-zaan ! Achh mais pien zür, ch'ai décha entendu parrler de fous. Les Akane. Pien zür, zuis-che pête !

"Les Akanes.... oui surement dans les vieilles histoires."

Toutes mes félicitazzzions ! Fous afez réuzzi afec prio fotrre entrreprrize ! Rreagarrtez Chinizu-zama, c'est un perrfekte !"

Dokara souleva sa large manche pour voir pour observer le voyant. Tout avait l'air correct, il ne devait plus y a avoir de poison, mais une chose le turlupinait comment cet homme presque aveugle pouvait connaitre le résultat.

"Che m'appelleuh Hertmund Berügen. Che zuis zun trrès rrekonnu professeur tu CNRS. Che zuis ö zordres te Chinizu-zama tepuis te nompreuzes zannées !


Le sourire lui revint, il venait de réussir sa technique après de durs efforts et un personnage fort sympathique arrivait pour le soutenir ou peut être le distraire de son accent étranger.

"Enchanté, vous me connaissez déjà alors... Eh! Vous pas trop dur d'être aux côtés de Chinizu tepuis te nompreuzes zannées ?!"

Te fous zà moi, fous fous plaizez issssi ?"

"Ba ma foi pas trop mal. Tout baigne à Kiri."

Se redressant pour faire face à Hertmund, Dokara restait ébahi par le large sourire édenté du professeur.

_________________
Dokara Akane

Chuunin de Konoha Kiri

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaneda Ourihana
Mizukage secondaire
Mizukage secondaire
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
PV:
255/255  (255/255)
PC:
780/780  (780/780)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Sam 19 Avr - 7:39

Hertmund fixait Dokana de son regard lubrique, et un peu dérangeant. Il avait ce petit côté savant fou chaotique, qui le rendait difficile d'approche, ou tout du moins imprévisible. La Mizukage se tournant vers lui, elle demanda à ce qu'il s'occupe personnellement de l'Akane, pendant qu'elle prenait en charge son collègue qui s'escrimait encore sur les mannequins. Celui-ci sourit, et l'emmena à sa suite, dans son laboratoire. Empli de cages en verre dans lesquels divers specimens vivaient -enfin si on peut dire- dans du liquide symbiotique, le labo de Berügen donnait des frissons à nombre de jeunes médecins. Le vieux cherchait, mais au dire des plus anciens, il passait plus de temps à réaliser des expériences foireuses et sadiques qu'à trouver quoi que ce soit.

Il s'approcha d'un récipient et en retira un scalpel, dont il retira la protection. A première vue, cela pouvait paraître hygiénique, mais en voyant le sang séché sur l'ustensile, on pouvait raisonnablement mettre en doute cette affirmation. Il actionna un bouton, non loin d'un des grands tubes, qui contenait un spécimen assez unique. Et il en profita pour donner quelques indications au chuunin.

"Le zpézimen ne sourvit que dans le tupe du luiquite sympiotique. En tehors, il ze chope des zhémorrrachies d'partout. Fautra que fous l'zoigniez avant qu'il ne resbire blus."

Le spécimen en question ne semblait déjà pas en grande forme à l'intérieur du tube. C'était une sorte d'ondin, un hybride entre un humain et une créature de l'océan. Avec des branchies à la place des oreilles, et un corps vaguement humain, mais partiellement recouvert d'écailles, et des doigts palmés, tant au niveau des pieds que des mains. Le liquide baissait à vue, d'oeil, et en appuyant sur un autre bouton, une des parois du tube de verre se mit à coulisser, laissant choir la créature vers l'extérieur. Son coeur était déjà en bradycardie. Dokara devrait se dépêcher d'agir s'il voulait le sauver. L'autre avait l'air de s'en foutre de perdre un specimen, après tout, il y avait plein d'autres tubes comme ça, tout autour.

"A fous d'chouer, Akane-zaan"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dokara Akane
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 27
Localisation : Qu'importe fume sa clop
Date d'inscription : 22/01/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Mer 23 Avr - 17:48

L'étrange professeur emmena le jeune médecin dans son sordide laboratoire. Même si un certain ordre régnait dans la pièce, l'hygiène ne semblait pas primordiale aux yeux de l'homme à l'accent poussé. La curiosité poussait Dokara à fouiller dans le moindre recoin de cette pièce mais le respect que devait tenir l'Akane pour un supérieur restait maitre et le shinobi ne se contenta que d'alimenter sa stupeur par ses yeux qui se baladaient d'un coin à l'autre de la salle abreuvant un savoir impérissable.
Ayant maigrement comblé sa curiosité, Dokara fut attiré par Hertmund qui sortit à l'aide d'un mécanisme un tube contenant une étrange créature. Le sang s'échappant de l'être se mélangeait au liquide symbiotique pour venir colorait le bocal transparent et recouvrir l'ondin d'un nuage de sang. Ayant découvert la captive du docteur ensanglanté, le Kirien était totalement stupéfait puis le docteur lui rappela le travail qu'il devait accomplir.


"Le zpézimen ne sourvit que dans le tupe du luiquite sympiotique. En tehors, il ze chope des zhémorrrachies d'partout. Fautra que fous l'zoigniez avant qu'il ne resbire blus."

Le liquide du contenu vital pour la créature devrait disparaitre pour que Dokara puisse soigner la femme poisson aux branchies happant l'eau et son oxygène difficilement. Le mécanisme en plus de pouvoir extraire le tube de sa cavité pouvait aussi le vider ou l'engorger de liquide symbiotique, ce qui faciliterai la tache de l'Akane. Se perdant dans les yeux de la belle créature marine, le Chuunin réfléchissait au moyen qu'il allait utiliser pour libérer l'être invraisemblable de sa prison quand la voix charnu du professeur le sortit de ses pensées.

"A fous d'chouer, Akane-zaan"

S'approchant du tube froid, Dokara y posa ses mains pour s'assurer que son chakra ne pouvait pas traverser la paroi. Une fois confiant mais tout de même désabusé de cette certitude, l'Akane se mit au travail en voyant la créature marine souffrir, il ne fallait plus perdre de temps à réfléchir, de toute façon il faudrait qu'il arrive à la soigner avant qu'elle ne suffoque à cause du manque de liquide symbiotique.
Ouvrant les vannes d'expulsion du liquide, le Chuunin sauta dans le tube agrippant le bras de la femme poisson, il se maintenu à la surface de la solution vitale à l'aide du Suimen. Un bras plongé dans le moyen de survie de la créature Dokara retenait l'être pour éviter qu'il ne se fasse plus de contusions contre les vitres du bocal. Arrivé au fond du bac, la créature reposait haletante avec le médecin penchait au dessus d'elle pour lui porter secours. Visiblement atteint par la détresse de l'agonisante, le shinobi ne lambina pas sur les moyens.
Expulsant son chakra avec vigueur de son corps, Dokara intensifia sa concentration, les yeux fermé et l'esprit centré sur la pauvre victime. Son sceau scintilla dans son cou pour ensuite faire le tour de sa nuque afin de descendre jusqu'au nombril porteur subsidiaire de la vie. Les lignes courant sur son corps en s'entrelaçant dans de délicates courbes affranchies de toute lassitude se stoppèrent laissant s'échappant une dernière étincelle de chakra effilée.
Enivré de ce regain de vitalité éphémère et euphorisant, Dokara approcha délicatement ses mains du spécimen. La peau écailleuse glissée sous les doigts du Chuunin qui se sentit pris par la froideur mortelle de la créature, tandis que la bradycardie essoufflée la créature a un rythme frénétique. Concentrant le chakra exhalé de son sceau, l'ex-Konohien l'insuffla dans le corps de sa créature de par ses mains soigneusement mis en contact sur la chair insaisissable. Agissant avec méthode et rapidité, l'Akane laissa circuler son énergie revigorante dans tout l'organisme afin de déceler les causes de ses hémorragies. Même si la physionomie de l'être différenciait sur quelques points à celui des humanité, une majeure partie de son anatomie leur était similaire. Faisant tournoyer avec vivacité son chakra dans le corps, le Chuunin ne décela rien de particulier dans un premier temps, mise à part les quelques hémorragies internes qui commençaient à prendre de l'ampleur. Pourtant ses efforts ne furent pas vain pour autant, après une profonde analyse, l'Akane put s'apercevoir qu'un poison circulait dans l'intérieur de la forme aqueuse. Interloqué par cette découverte, Dokara en fit tout de suite part au docteur avec une sorte de colère profonde.


"Elle est empoisonnée, il faut un remède, le poison s'installe de plus en plus rapidement et se multiplie extrêmement vite, je pourrai réparer les dégâts mais ça ne la sauvera pas d'une mort prochaine et je risquerai d'arriver à court de chakra au bout d'un moment. Dépêchez-vous d'aller chercher les ingrédients nécessaires au lieu de rester incrédule."


Reprenant avec une forte détermination, le médecin était décidé à sauver cette créature qui ne méritait certainement pas le sort qui lui venait d'être attribuer. Son chakra voyageant parmi les cellules détruites s'occupa de refermer les ouvertures avant qu'elle ne perdent tout son sang et même si le poison attaquerait les nouvelles cellules. Continuant l'opération, il ne fallait plus perdre de temps, le poison attaquait le corps de l'intérieur et la créature avait besoin de liquide symbiotique. Maitrisant son chakra avec habileté, l'Akane fit de son possible pour recréer un maximum de cellules prêtes à remplacer celles détruites mais il ne pourrait lutter longtemps contre le poison et décida d'arrêter alors que la créature avait repris un semblant de vitalité. Ressortant de la cuve rapidement, Dokara enclencha le remplissage de liquide symbiotique et la créature put reprendre son souffle.

"Alors où il est cet antidote ?"

Dokara regardait avec des yeux circonspects, le professeur qui semblait juste avoir rassembler les ingrédients nécessaires.

_________________
Dokara Akane

Chuunin de Konoha Kiri

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaneda Ourihana
Mizukage secondaire
Mizukage secondaire
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
PV:
255/255  (255/255)
PC:
780/780  (780/780)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Mer 23 Avr - 20:05

Hertmund n'avait pas bougé d'un poil. Il avait juste émis un sifflement admiratif lorsque le chuunin avait découvert que la créature était empoisonnée, cela prouvait son intelligence, et son talent. Il se contenta de s'approcher à nouveau du tube protecteur dans lequel Dokara avait remis le spécimen aux bons soins du liquide symbiotique.

"Leuh cheu conzizte à choigner le zpézimen, ba à l'rrremettrrrreuh tans l'tupe. Ze zerait drop zimple !"

Il pressa à nouveau le bouton, avec pour conséquence le danger pour l'ondine de périr si l'Akane ne faisait pas quelque chose immédiatement. Deux éléments sautaient aux yeux du brillant médecin qu'il était. Une hémorragie interne terrible au niveau des entrailles, probablement basée dans l'intestin ou le foie. Et l'empoisonnement sanguin. Pour sauver l'ondine, il devrait contenir ces deux dangers.

"Fous poufez l'fairrrre, ch'en zuis zûr !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dokara Akane
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 27
Localisation : Qu'importe fume sa clop
Date d'inscription : 22/01/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Mar 6 Mai - 16:23

L'être mi-homme, mi-poisson montrait à nouveau des signes de faiblesse. Dokara avait pourtant soigné le patient et décélé un poison, qui se propagait malheureusement à une vitesse ahurissante. Ayant demandé, un anti-poison au professeur, celui-ci n'avait pas bougé d'un poil, ne voulant visiblement faire aucun effort pour sauver un de ses cobayes. Excédé par la feignantise exacerbante de son Senseï en médecine, l'Akane ne comprenait plus trop ce que voulait lui apprendre l'expert sadique. Le fouilli regnant dans le cerveau du Chuunin, il s'adressa sans vergogne à son interlocuteur.

"Leuh cheu conzizte à choigner le zpézimen, ba à l'rrremettrrrreuh tans l'tupe. Ze zerait drop zimple !"

"Le jeu ??? Vous parlez d'un jeu, vous croyez vraiment que cette créature mérite ce sort cruel ? Et puis comment voulez-vous que je fasse ? Je ne peux pas faire plusieurs choses en même ..."

Les mots tranchants de l'Akane venaient d'être débité sans trop de réflexion face à la cruauté d'Hertmund. Mais pourtant c'est bien lui qui venait de faire une erreur. N'adressant plus une parole au professeur, le Chuunin se concentra pour répartir son chakra avec habileté formant ainsi une masse qui se dessina dans le labo.

chevre

"Kage Bunshin"

Un second Dokara apparut aux côtés du premier, qui sembla plus déterminé qu'avant. S'il ne pouvait pas obtenir l'aide d'un simple assistant alors il se débrouillerait seul. Sa concentration serait plus difficile, pour une opération aussi risquée mais qu'importe, c'est ça ou rien. Recevant les encouragements complétement inopérants du vieux chimiste, l'Akane se plongea dans son travail.

"Fous poufez l'fairrrre, ch'en zuis zûr !"

Les deux ex-Konohiens se mirent rapidement à l'oeuvre, travaillant chacun de leur côté avec une sorte de contrôle qui leur ferait terminer leur travaux simultanément. Tandis que le clône s'occuperait d'extirper le poison à la créature, le véritable Dokara mobiliserait toutes ses connaissances pour réaliser un antidote.
*Si ce poison est aussi résistant que foudroyant, il va falloir utiliser les grands moyens.*

Le clône fit retomber la créature sur la table d'opération, évacuant ainsi une quantité de liquide visqueux. Allongeant l'être marin sur la froide et dure surface de sentances, Dokara fit circuler son chakra dans tout son corps pour le nourrir de globules blancs indispensables à la formation d'un chakra médical. L'énergie opérant dans tous son corps voyagea dans la moelle osseuse gagnant le trajet du liquide lymphocyte pour ensuite rejoindre ses mains.. Le vert éblouissant que rejetait le chakra réchauffa l'esprit du clône qui se voyait réussir avec aisance la première étape. Faisant ensuite tournoyer son chakra avec lenteur, le Chuunin forma une sphère malléable dont la géométrie restait variable, car d'autres flux devraient circuler à l'intérieur et en aucun cas l'esthétique donnait lieu à une efficacité accrue. Persévérant dans sa concentration, le clône regroupa une partie de cellules de chakra afin de créer une parfaite bulle hermétique à l'intérieur de la première. Ce bouclier miniature serait l'inévitable prison de ce poison intraitable. L'oeuvre d'art de chakra n'étant qu'à sa conception, l'Akane continua d'agrémenter la sphère de chakra afin de créer un puissant flux qui attirerait les corps étrangers jusqu'au recipient hermétique. L'architecture de sa création n'étant pas abouti, il devait encore créer un filtre entre le sang et le poison, mais cela serait plus compliqué que précédemment. Cette fois-ci, il ne pourrait différencier le liquide sanguin de l'ennemi de l'organisme car aucun système mécanique pour séparer le sang du poison et ainsi analyser la structure sanguine de l'ondin. Ne perdant aucun espoir dans son sauvetage, le bunshin de l'ombre allia vitesse et réflexion, même si cela réduirait l'efficacité, le temps ne serait pas clément la vie de l'animal marin. Avançant ses mains sur le corps de la victime, Dokara approcha sa bulle de chakra du coeur, cette pompe sanguine puissante délivrant une énorme quantité de sang dans tous l'organisme serait surement contaminé mais à moindre échelle au cas contraire sa mort serait plus rapidement survenue. Laissant sa sphère se faire traverser par l'important débit sanguin, l'Akane entra d'abord en tête la composition du sang éliminant toutes autres facteurs, il put finalement mêlé son flux aux différents affluents. Les multiples embranchements sanguins restaient encore plus complexes que la multitude de passages secrets et labyrinthes qu'empruntent les petits Kiriens à leur dépents. Mais malgré, le casse tête devant ses yeux, l'ex-Konohien agit avec méthode, filtrant tout d'abord la région cardiaque afin d'éviter tout malaise, il descendit ensuite le long du corps. Approchant de l'estomac, la sphère purifia l'estomac et tout ses voisins facilitant les moisissures et autres développements. Passant de longues minutes à répandre son chakra dans l'architecture hybride du patient, Dokara rechercha avec beaucoup de minutie les corps étrangers mais cela restait un travail de longue haleine. Combien de temps avait-elle résister à ce poison avant qu'il n'intervienne ? Le corps de la blessé avait été à nouveau endommagé, mais le clône et son géniteur commençait à souffrir des entrainements précédents. La bulle de chakra venait d'emprisonner une grande quantité de poison, conserver précieusement dans la sphère hermétique toujours en place.
Attrapant une petite fiole vide sur les étagères poussièreuses, le clône la rinça à l'aide de son affinité Suiton qui se trouvait utile en toute occasion. Le bazar et la crasse jonchant la pièce intriguer vraiment l'Akane qui se demandait comment pouvait-on effectuer des recherches dans un endroit pareil. Passant outre ses pensées futiles, Dokara se remit au travail, une créature mystèrieuse était encore en danger. La fiole violette posée sur la petite table, les premiers soins avaient bien commencés même s'il restait du poison, l'autre Dokara faisait le nécessaire de son côté pour créer un antidote.


Pendant que le clône extrait le poison


De son côté le véritable Chuunin mis son cerveau à l'épreuve afin de produire son premier anti-poison, mais un redoutable adversaire risquerait de mettre à mal tout son travail, le temps. Cherchant dans son cerveau toutes les données sur l'alchimie, l'Akane restait assit devant la créature et son clône extrayant le poison. N'ayant pas le temps suffisant pour créer l'antidote direct de l'agresseur organique, Dokara estima qu'un antidote universel serait surement assez puissant pour lutter contre les résidus de poison. Les efforts éprouvants à fouiller dans son cerveau devant l'ondin finirent par payer et les ingrédients apparurent en image dans sa boîte cranienne.

*Fleur des Narga et des Ithrags. Où est-ce que je vais pouvoir trouver ça ?*

N'hésitant pas une seconde, Dokara s'adressa à Hertmund pour lui demander où se situer les ingrédients nécessaires, mais le professeur fit un pauvre haussement d'épaule voulant que son bordel menait à bien son rôle. Mais cela ne suffit pas décourager le Chuunin bien décidé à sauver ce magnifique habitants des profondeurs marines. Se mettant à la recherche des ingrédients avec beaucoup d'engagement, le médecin fouillait dans les tiroirs et les étagères retournant chaque endroits de la pièce, il tentait malgré tout de se demander où est-ce que ce professeur avait pu entreposer ses plantes.

*Si seulement j'avais un byakugan comme les Hyuga de Konoha.*

Ayant fouiller dans toute la pièce, Dokara s'arrêta pour analyser la salle complétement retournée. Réfléchissant avec l'anxiété de ne pas pouvoir sauver la créature, l'ex-Konohien finit par déceler le secret de ce professeur. Celui-ci utiliser beacoup de mécanisme et sa petite sphère y serait surement équiper. La petite armoire électrique calée au fond de la pièce d'où partait de nombreux cables devait être la source de son équipement mécanique. L'ouvrant avec prudence, le médecin découvrit un lot de boutons innombrables plus ou moins fixés au pupitre. La chance n'étant pas de son côté précédemmentt, elle lui souria finalement car une petite étiquette voulant se détacher d'un bouton était marquée de l'enchevêtrement de lignes noires signifiant le mot plantes médicinales. Ne réfléchissant pas une seconde, il appuya sur l'interrupteur pour déclencher un mécanisme bruyant. La gravité de la situation tenue la joie du Chuunin quand une partie du sol laissa place à un carré de végétation.

*Il ne reste plus qu'à trouver les bonnes plantes et aucune étourderie n'est tolérée.*

Se remettant en tête,l'image des deux plantes, Dokara se mit à leur recherche en faisant divaguer ses yeux parmi les feuilles et les fleurs. Répérant rapidement la première fleur à sa petite taille et sa couleur bleu ciel. Approchant son kunaï à la base de la plante, le Chuunin tenta de la couper mais se heurta à une solidité incroyable. Rengainant son arme, le médecin sut automatiquement qu'il y avait à faire et concentrant son chakra dans sa main. Affinant les cellules de chakra, Dokara tailla une lame d'une finesse ahurissante.

"Irou Ninjutsu"

Lancant un rapide coup de poignet, l'Akane sectionna la tige de la plante d'un trait. Son premier ingrédient en main, Dokara le posa sur la tablette afin de trouver le second. Un vif coup d'oeil lui permit de repérer la deuxième plante, mais plus d'une serait nécessaire cette fois-ci. La grosse fleur brune à l'odeur envoutante reste dangereuse en tous points et pourtant le Chuunin doit récupérer son pollen. Un rapide tour de cerveau et il put se mettre à la récolte. Envoyant son chakra dans ses mains et une méche de cheveux, il affina son chakra pour l'introduire dans un doigt et son cuir chevelu. Ce coup-là, il n'aurait pas à faire preuve de moyens impressionnants, mais se protégea à l'aide d'un morceau de chiffon attaché sur son visage pour boucher son nez et sa bouche du pollen.

chevre chien dragon Coq

"Hari Jizou"

"Yugutsu no Jutsu"


Une méche de cheveux vint s'allongeait au dessus de la plante tandis qu'un fil de chakra rejoint sa tige. L'opération commença, la plante se faisait secouer par le fil de chakra pour accélérer le processus et perdit de son pollen tandis que la méche de l'Akane récoltait son fruit en tourbillonnant autour de la fleur. Le pollent s'échappant de la fleur se faisait rapidement attraper par la chevelure virvoletante. Comme une véritable abeille, Dokara passa de fleurs en fleurs pour emmagasiner un maximum de pollen de Narga dans sa méche. La récolte touchant à son terme, les cheveux étaient maintenant totalement jaunes et l'Akane disposait maintenant d'une longue méche blonde. Passant à l'étape suivante, il inséra ses cheveux dans un tube et quand il les ressortit, la paroi de celui-ci était couverte de pollen.

"Bien ! Oh boulot maintenant !"

La fleur d'Ithrags posée sur la table venait de perdre une grande partie de sa sève, Dokara venait d'oublier son premier ingrédient. Le sang végétal s'était répandu sur le mobilier et venait de s'y fixer. Réflechissant quelques instants, il savait que l'eau adoucissait cette plante mais il n'en fallait pas dans sa solution. Après une courte réflexion, l'Akane versa de l'eau sur la table et récupéra le tout dans un récipient à large ouverture. Réparant ses conneries, le médecin mit son liquide sur une plaque chauffante à 100°C pour que seul l'eau soit évacuée. L'opération durant quelques minutes, le Chuunin s'occupa du pollen. Mettant le petit tube au-dessus d'un bec benzen, un enchevêtrement complexe de tube transparent était maintenant reliés à son extrémité. La température excessivement chaude permettrait d'évaporer le liquide contenue dans cette poudre. S'évaporant sous forme gazeux, il viendrait se coller au paroi des tubes transparents et à force de patience et d'accumulation retomberait dans un autre tube sous forme de liquide jaune. Allumant une cigarette, Dokara prit un temps de repos afin de méditer sur la suite des opérations.
Le liquide jaune du pollen de Narga en petite quantité minime dans le tube venait de refroidir, tandis que la sève de l'Ithrags avait retrouvé sa couleur ambrée. Récupèrant un ballon en cristal, Dokara y versa la sève d'Ithrags puis mit la solution en ébullition à haute température afin de pouvoir malaxer les deux produits sous forme gazeux. Y ajoutant ensuite le liquide jaunâtre, Dokara observa la condensation se créer sur les tubes transparents puis les gouttes se formaient et retomber dans une petite fiole. Les deux liquides ambré et jaune s'étant mélangés, formèrent une solution dorée d'une pureté éblouissante.


"Enfin terminé"

Fier de son expèrimentation, le médecin alla porter son antidote alors que son clône venait de finir depuis quelques minutes seulement. La créature engloutit goulument la solution, alors que Dokara croyait devoir la forcer, mais en vue du soin qu'il lui avait apporter peut être que celle-ci pris confiance en son potentiel sauveur. Le temps serait maintenant seul maitre de la vie de la créature et juge du résultat, mais le Chuunin ne comptait pas laisser la créature souffrir. Les dommages occasionnées par le corps étranger alors que son clône tentait d'extraire le poison avaient doublé, et le temps n'étant pas toujours clément il faudrait donner un coup de main à la créature. Annulant son clône, le Kirien récupéra ses dernières ressources de chakra mais elles ne lui seraient pas destinées. Ouvrant ses tenketsus, Dok libéra son chakra pour ensuite voir son sceau s'illuminer. S'entremêlant avec enchantement, les lignes courbes décrivèrent d'étranges significations avant de se stopper nettes à son nombril et sa colonne vertébrale. Le chakra étant à son apogée de pureté, l'Akane connut un éphémère regain de vitalité avant de concentrer ses forces sur l'ondin. Les mains du shinobi éclairées d'une puissance envoutante, il les apposa sur la peau fraiche et humide de la créature marine. Laissant divaguer son esprit, Dokara imagina le circuit de son chakra dans le corps de la pauvre victime. Pour lui, son énergie passait dans l'organisme comme une vague de bonheur recrééant les cellules musculaires, dermiques et épidermiques, n'oubliant aucun détails par l'abondance de cahkra et çà une vitesse inexpliquable. Restant de longue minutes sur la peau fraiche de sa patiente, Dokara finit par s'y assoupir comme un simple enfant épuisé couché sur le ventre de sa mère.

_________________
Dokara Akane

Chuunin de Konoha Kiri

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaneda Ourihana
Mizukage secondaire
Mizukage secondaire
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
PV:
255/255  (255/255)
PC:
780/780  (780/780)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Ven 9 Mai - 18:06

Hertmund s'approcha, l'air tout excité, un peu comme un gosse avec un nouveau jouet.

"Fous l'affez soigné. Z'est maknifique. Che ne penzais jamais que fous s'y arriveriez. Et moi qui ait pesoin apsolument te ce tupe, quel dommache."

Tirant un scalpel souillé d'une de ses poches, il trancha la gorge de l'ondin d'un coup sec. Avec un plaisir non dissimulé. Il avait vraiment besoin de ce tube, il faut le comprendre, Hertmund...





[Pour le tout, Dok', tu gagnes :
+4 int +2 xp où tu le souhaites
+ Medecine (3)
+ Alchimie (1)
+ Dokuniki no jutsu (1)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dokara Akane
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 27
Localisation : Qu'importe fume sa clop
Date d'inscription : 22/01/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Mer 14 Mai - 12:38

Fier de son travail, l'Akane regardait l'ondin se tortillait dans son bocal avec élégance, mais il savait très bien que cela ne se passerait pas aussi bien pour le pauvre animal. Le surprenant professeur avait toujours de sordides idées et cela il le savait dès qu'il avait vu l'animal ensanglanté sortir de nul part. Tranchant la gorge de la captive, Dokara n'osa pas prononcé une seule parole mais si cela l'horrifié. Peut être valait-il mieux qu'elle meure pour éviter un emprisonnement éternel et des tortures scientifiques.

"Fous l'affez soigné. Z'est maknifique. Che ne penzais jamais que fous s'y arriveriez. Et moi qui ait pesoin apsolument te ce tupe, quel dommache."

"Eh béh bien joué ça, monsieur Hertmund !"

"Vous en avez d'autres comme celle-ci à me faire ?"


Le ton réprobateur du Chuunin en disait long sur l'air ironique qu'il venait de prendre, mais rien ne pouvait empêcher le cerveau délirant du professeur et il se contenta de tirer passivement sur sa clop, le regard baissé sur ses chaussures montrant la honte d'avoir été témoin d'un tel supplice.

_________________
Dokara Akane

Chuunin de Konoha Kiri

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaneda Ourihana
Mizukage secondaire
Mizukage secondaire
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
PV:
255/255  (255/255)
PC:
780/780  (780/780)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Jeu 15 Mai - 18:40

Le second degré, le cynisme, l'ironie, le sarcasme. Autant de notions totalement abstraites et inconnues pour le savant fou qui hantait ce lieu. Aussi fit-il un grand sourire à l'Akane quand celui-ci le félicita, avant de lever la main, avec l'air faussement modeste de celui qui aime bien les compliments. Puis, après quelques hésitations, et de grands regards éloquents vers Dokara, il lui proposa la suite. En réalité, il mourrait d'envie que le chuunin lui demande de voir et de soigner d'autres spécimens aussi étranges que le premier. Il avait très envie de lui faire partager ses expériences farfelues, et d'en faire une sorte de disciple, genre adorateur forcené et porteur de scalpels à ses heures perdues. Vu que le toubib en formation ne semblait pas oser le supplier de continuer, il se résolut à faire le premier pas.

"Fous fous chentez prêt à foir un autrrre zpezimeneuh ? Zelui-là, ch'en zuis drès fier ! Z'est t'une bure merrrfeille ! Zi fous fous foulez, on pourrrrra le plesser, pour le zoigner, mais zelui-zi toit rrrrester en fie. Ch'en ai pesoin !"

Ca promettait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dokara Akane
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 27
Localisation : Qu'importe fume sa clop
Date d'inscription : 22/01/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Dim 18 Mai - 15:44

Regardant le savant qui lui jetait des regards de félicitations car la fausse admiration du Chuunin avait émerveillé Hertmund qui se sentait déjà avoir gagner un nouvel assistant, il allait lui montrait une autre de ses créatures comme s'il confiait ses secrets et ses recherches. L'Akane se voyait acquérir la confiance du professeur chose étrange selon les propos sarcastiques qu'il venait de tenir mais cela ne semblait pas atteindre cet énergumène.

"Fous fous chentez prêt à foir un autrrre zpezimeneuh ? Zelui-là, ch'en zuis drès fier ! Z'est t'une bure merrrfeille ! Zi fous fous foulez, on pourrrrra le plesser, pour le zoigner, mais zelui-zi toit rrrrester en fie. Ch'en ai pesoin !"

Réfléchissant quelques secondes aux paroles du chercheur, Dokara n'étant pas un tortiaire animal, il comprenait difficilement les pensées d'Hertmund. Les méthodes d'apprentissage de l'Akane parfois difficilement compréhensible était porté su rle combat, la mise en danger et user parfois de la douleur comme outil mémoriel ou de persuasion. Malgré cela, il ne pouvait s'arrêter devant certains doutes sur la nature humaine.

"En fait j'aurais bien une technique qui m'intéresserait. Elle permet de donner une apparence cadavérique à un corps, cela me permettrait d'éviter certaine sentance mortelle en cas d'impuissance de ma part. Vous pensez que je pourrais en user sur votre créature ?"

Sa clop couvrant l'air de son odeur bien particulière offrait au Chuunin sérénité et apaisement.

_________________
Dokara Akane

Chuunin de Konoha Kiri

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaneda Ourihana
Mizukage secondaire
Mizukage secondaire
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
PV:
255/255  (255/255)
PC:
780/780  (780/780)

MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   Mar 20 Mai - 19:49

Hertmund commença à se gratter le menton, l'air perplexe. Apparemment, cela lui disait quelque chose, mais il semblait bien incapable de dire quoi. Et puis, un sujet le turlupinait. Il lui fallait trouver une solution pour ne pas décevoir ce futur formitapleuuuh azziztent.

"Ah, la teknicke pourrrr tonner r'une abbarrrrrenze kataférrrrrique au corrrps. Ah foui, che me zoufiens. L'akikarrrrakarrrrakapapaza no jutsu, z'est za ? Ze zpezimen, nein, il a técha l'airrrr kataférique. Za n'ira bas. Mais ch'en ai un n'autrrrre qui zera perrrrfekt pour za !"

Il guida Dokara jusqu'à l'autre bout du laboratoire, et fit demi-tour en se rendant compte qu'il l'avait raté, ou paumé, ou bien changé de tube sans s'en souvenir. Celui auquel il pensait devait pourtant bien être là. Ah non, il se tapa la tempe, genre "mais où avais-je la tête". Il l'avait dépecé la semaine précédente, il était donc logique qu'il ne le trouve plus. Qu'à cela ne tienne, il en fallait plus pour le déstabiliser, et il jeta son dévolu sur l'hybride la plus proche, en la désignant au toubib, qui pourrait s'exercer dessus.

La créature était un mix étrange entre le torse d'un homme de grande taille genre colosse de deux mètres, musclé façon gonflette comme un catcheur professionnel, les jambes d'un nain, et la tête d'un kangourou. On pouvait raisonnablement se demander ce qui lui était passé par la tête, le jour où il avait créé cette chimère, mais c'était probablement dans l'intérêt de la science...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Laboratoire] CNRS (Chinizu National Reserche Station)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [diorama] station AVIA + garage CITROËN de 1998 au 1/87°
» Les Jumeaux de Conoco Station de Duchazeau
» 22 NOV - Libramont (B) - Chevaux de trait ardennais (Championnat National)
» boutique en ligne de materiel de laboratoire
» petite station de ski familial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Hors trois Villages :: Hors des trois Villages cachés principaux :: Kiri no Kuni :: Village :: CNRS-
Sauter vers: