Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The show must go on [Combat Mari/Heïon].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Mer 23 Jan - 22:30

Tandis que ses pas le menaient tout droit vers le bureau des Nukekages, Heïon entendit le battant de la porte claquer une seconde fois derrière lui. Il s’arrêta puis se tourna, mains dans les poches, pour finalement faire face à Mari qui avait délaissé sa toge pour un accoutrement beaucoup plus aéré, signe qui ne trompait pas quand à sa probable intention de relever le défi du garçon immédiatement. Les deux se faisaient maintenant face et si l’idée du combat en lui-même n’enchantait pas plus que ça l’Honpou, il était hors de question de perdre, il devait trouver un moyen de la confondre.



Une douce mélodie envahit lentement son crâne, jusqu’à faire vibrer chacun de ses atomes. Tandis que Saru glissa contre son dos jusqu'à se poster un peu plus loin dans la position du spectateur inquiet, il retira les mains de ses poches et son visage se ferma progressivement pour finalement laisser place à des traits bien plus sérieux que précédemment. Après tout, si la fille avait choisit de stopper ses arabesques corporelles sur l’instant c’est que l’idée d’un duel ici et maintenant, façon cowboys s’affrontant sur le parvis du saloon, semblait la rendre elle aussi sérieuse voir un brin amusée. Pas de raison de se priver donc. La discussion entre la Nuke-nin et le Konohaien dans les rues Sunaiennes au cours de l’examen revint alors à la mémoire d’Heïon, ses poings se fermant doucement, au fur et à mesure que la scène se déroulait dans son esprit, pour finalement exercer une pression constante sur la paume. Jaugeant le paysage alentour pour voir ce qui pourrait lui être utile, il restait interrogatif quand aux dangereuses motivations de la jeune femme cette nuit là ; mais il saurait bientôt quel type de menace elle pouvait bien représenter. Cette fois il était prêt pour l’affrontement, plus question de reculer. Bien que de son côté il n’ait aucunement l’intention d’en arriver à une telle issue, il sentait irrémédiablement monter l’adrénaline propre à ces combats dont le résultat final ne peut être que la mort de l’un des deux opposants. Lorsque la tension atteignit son paroxysme, le garçon se relâcha, desserra les poings, et sans même attendre la confirmation qu’elle était bien là pour ça, il planta son regard dans celui de la kunoïchi avant de lancer d’une voix calme mais défiante :

« Très bien, allons-y alors… »

Accomplissant une série de six taos tout en continuant de la fixer, il s’avance vers elle, chaloupant au rythme de la musique dont il est maintenant totalement imprégné. Puis, dans un souffle il prononce :

« Oboro bunshin no jutsu… »

Cinq clones apparaissent autour du jeune homme, l’original se fondant dans la masse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari
Désertrice en papier
avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
93/93  (93/93)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Jeu 24 Jan - 0:24

A peine se retrouva-t-elle dehors que la dure réalité du soleil rattrapa les yeux de la jeune femme. Les iris brûlées par la lumière, elle fit un geste de la main pour masquer les rayons de ses pupilles. Un court instant de répit dont profita le garçon. Si bien que rapidement, elle ne vit pas un mais bien six Heion en face d’elle.

J’ai pas bu tant que ça quand même !

Pour une surprise, c’en était une belle. Elle était loin d’imaginer que d’une, il attaquerait si vite, et de deux il débuterait par quelque chose d’aussi exotique. Sûrement un rapport avec le cocktail qu’elle lui avait commandé un peu plus tôt. Une histoire de transparence, de nukenin, d’harissa, de goût personnel. Une vague histoire dans ce genre.
Mais le temps de la réflexion était écoulé, enfin si l’on pouvait décemment appeler cela une réflexion car c’était plutôt une histoire bête d’imagination noyée dans l’alcool. Déjà qu’elle ne tenait pas bien droit à l’heure actuelle, que le soleil était ravageur, alors si son adversaire se mettait à faire des tours comme celui là, c’était plutôt mal barré.


Ok, bon, clones, clones genjutsu, déjà ne le regarde pas dans les yeux ma belle. Et pour trouver l’original, il n’y a qu’une façon de procéder.

Alors qu’Heion avançait dans sa direction accompagné de ses cinq clones, Mari se mit à courir elle-aussi. Une course peu orthodoxe mais au moins elle s’approchait un peu plus du genin. Durant sa course, l’adolescente composa quatre Tao, alors que son souffle fut entrecoupé de quelques mots.

Kami no Shuriken !

Six papiers s’extirpèrent de son débardeur, évoluant à la même allure que la jeune et prenant peu à peu la forme de cinq Shurikens. Une fois suffisamment proche, six mètres tout au plus, les armes de papiers s’élancèrent en direction de la petite troupe qui s’avançait dans sa direction. Exactement un Shuriken par garçon et elle-même qui fonçait sur le central. Ainsi elle trouverait l’original, sûre de ses capacités Mari s’avait qu’à cette distance les armes seraient inevitable.

Regarde pas les yeux ma belle, pas les yeux.

Les deux globes oculaires étaient pointés à hauteur de taille afin de ne pas tomber dans un Genjutsu visuel et pouvoir s’assurer que les clones disparaitraient pour fondre sur l’original.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Ven 25 Jan - 14:03

Les six Heïon avançait nonchalamment vers la kunoïchi, lorsqu'elle sortit six papiers et les plia jusqu’à les transformer en shurikens :

*P’tain, qu’est ce que c’est qu’ça, on est à la maternelle ou quoi…ça sent pas bon…*

Cinq étoiles ninjas se dirigèrent vers les cinq clones tandis que la fille fondait sur l’Honpou originel, situé au milieu des autres. Quelques gouttes de sueurs perlèrent lentement sur le front du garçon, dans quelques instants elle serait toute proche de lui et l’idée d’un combat au corps à corps face à quelqu’un dont il ne connaissait pas bien les compétences en taïjutsu ne l’enchantait guère. Il fallait vite trouver une alternative, d’autant plus que l’autre semblait avoir rapidement percutée que le jeune homme était un adepte du gengutsu et elle s’efforçait d’échapper au regard de celui-ci en baissant les yeux…baisser les yeux…

*Ca m’offre une ouverture ça…*

Espérant profiter de la vision ainsi réduite de Mari, l'Heïon fait de chair et de sang saisit de sa main droite l’un des kunaïs accrochés à sa ceinture et fléchit les jambes à quatre vingt dix degrés afin de d’amorcer la meilleure impulsion possible…quitte à se battre au corps à corps, autant que ce soit lui qui porte le premier coup. Tandis que les cinq shurikens lancés précédemment percutaient les clones, les scindants doucement en deux parties, le garçon se propulsa par-dessus la kunoïchi puis d’un pied posé bien à plat, prit appui sur son dos, accomplit quelques taos manipulatoires et murmura :

« Bunshin no jutsu… »

Un second Heïon apparut alors à ses côté. L’un des deux continua sa route pour aller se poster, accroupit, sur le toit du bar des tempêtes, ainsi dissimulé du regard de la fille, fixant l'arrière de son crâne et cherchant de la main gauche un des lots de makibishis achetés à Suna, alors que le second atterrit juste derrière elle avant de prendre la parole:

« Ca te dirait une petite ballade nocturne? On pourrait retourner à Suna… »

Il brandit alors le kunai tout en l’empoignant fermement et s’apprêta à le diriger vers Mari, visant la jambe gauche de celle-ci pendant que la scission progressive des clones face à elle laissait maintenant apparaître des formes de plus en plus ressemblantes aux représentations précédentes de l’Honpou, mais deux fois plus nombreuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari
Désertrice en papier
avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
93/93  (93/93)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Sam 26 Jan - 1:52

De toutes les stratégies qu’elle aurait pu imaginer, Mari ne s’attendait sûrement pas à celle-là. Le garçon passa rapidement au dessus d’elle, une vulgaire stratégie pour s’immiscer dans son dos me direz-vous. Oui mais non, là où la manœuvre trouvait toute sa subtilité était dans le pose du pied sur son dos. Un contact qui propulsa la jeune femme en avant, surprise, elle ne pu que se laisser avancer d’elle-même. Mais ce qui l’ennuya un peu plus, fut d’entendre quelques mots par-dessus son épaule.

Encore un clone ! Il commence à être ennuyant…

Ses yeux se redressèrent peu à peu, toisant les cinq précédents clones heurtés par ses shuriken de papier. Quelle stupeur de constater qu’ils ne s’étaient pas évaporés mais qu’au contraire, ils redoublaient en nombre.

Mais c’est quoi ça ?!

Même si elle connaissait certaines du combat contre un Genjutsuiste, l’adolescente était loin d’être une experte, ni même une adepte mais bien une débutante. Et cette technique là, elle ne la connaissait vraiment pas.

Bon, autant y aller directement. C’est pas au vieux singe que l’on apprend à faire la grimace. D’ailleurs en parlant de singe, il en est pas si loin.

Mais quelque chose rassura la jeune femme. Loin d’être experte en illusions, mais apprentie dans les bases, il y avait une chose qu’elle savait. Un simple bunshin ne parle pas, car il n’est pas consistant. Le vrai se trouvait donc juste là, à quelques centimètres. Il fallait en profiter !
Mari se retourna rapidement tout en effectuant plusieurs petits pas en arrière, se rapprochant un peu plus de la multitude de clones qui se trouvaient dans son dos.
La composition des Taos fut rapide, un le dernier papier qui s’était échappé de son débardeur prit rapidement la forme d’un nouveau shuriken qui partit en direction du garçon.
A cette distance, esquiver allait être vraiment difficile voir presque impossible et même s’il réussissait, Mari aurait le temps d’enchainer avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit d’autre.
Ainsi, elle entreprit une petite course le long de la ligne formée par la dizaine de clones qui se trouvait non loin d’elle, à peine à cinq mètre envirron. Là où ses précédents shuriken gisait tranquillement, prêt à être réutilisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Sam 26 Jan - 22:43

Le petit stratagème du garçon avait lamentablement échoué et il se retrouvait maintenant tout proche de la kunoïchi, ou tout du moins trop proche à son goût, laissant à l’autre plusieurs ouvertures dans lesquelles elle ne tarda pas à s’engouffrer. Il la vit se retourner, emportée quel l’était par l’impulsion précédente et se rétablissant par quelques bonds tandis qu’un sixième papier avait pris la forme d’un nouveau shuriken et filait désormais vers lui. Celui là, il ne l’avait pas vu venir et pris de cours il entama ce qui ressemblait vaguement à un salto arrière désespéré dans le but d’agripper la gouttière de la toiture du bar en contrehaut et grimper dans le même mouvement sur le toit afin d’intervertir avec le bunshin. Malheureusement pour lui la distance le séparant de la kunoïchi ne lui permettait pas de disposer du temps nécessaire pour compléter cette action et alors qu’il se trouvait déjà à mi hauteur, l’étoile ninja vint lui attraper la jambe gauche, déchirant le tissu de son vêtement et s’insérant sèchement dans ses chairs:

*Aaaaaaargghhh !!! Quel con !!!*

Il serra les dents et la douleur provoquée par le bout de métal planté dans sa jambe lui fit perdre un instant l’attention et la concentration indispensable à l’aboutissement de son mouvement. Lorsqu’il reprit le cours des choses, une fraction de seconde après, il était déjà trop tard. Dans un déséquilibre certains, il tenta dans un premier temps d’étendre le bras gauche pour s’agripper, mais ses doigts ripèrent contre les ardoises de la toiture et son bras retomba dans le vide. Dans un ultime effort il desserra le poing droit, jusqu’ici replié autour du kunaï et s’accrocha maladroitement et brusquement au mécanisme d’écoulement de l’endroit, ainsi suspendu au bout d’un bras dans une position aussi ridicule que peu confortable, un shuriken dans la cuisse gauche et les pieds se balançant à environs 2,10mètres au dessus du sol tandis que le petit couteau empoigné précédemment vint s’écraser plus bas dans un « cling » sonore. Le jeune homme se stabilisa du mieux qu’il le pouvait et jeta un regard rapide sur les environs. De chaque côté de la gouttière, un lourd baril métallique censé récupérer et purifier l’eau de pluie, juste au dessous de lui, trois poteaux permettant de soutenir l’avancée du toit au bout de laquelle il se tenait actuellement, et tout autour, quelques habitations voisines et une poignée d’arbre s’élevant ici et là au milieu des ruelles terreuses de l’endroit :

*Argh…si en plus il est malin le bout de papier…ça va vite devenir chiant ce combat… *

La mine désabusée du garçon trahit un court instant l’inquiétude procurée par la situation. Pas le temps de réfléchir…le bunshin amorça un saut en contrebas pour finalement se retrouver, pieds au sol, face à la kunoichi, tandis que de leur côté les précédents clones venaient d’achever leur duplication. Il y avait dorénavant dix Heion faisant front, et tous entreprirent de se placer en cercle autour de la fille qui plongeait en direction des shurikens lancés plus avant, les deux clones aux extrémités courant pour se placer à côté de celui descendu du toit et ainsi de suite. Il y avait peu de chance pour que le cercle soit complètement en place avant que la fan d’origami n’ait pu récupérer ses petites étoiles, mais au moins cela permettrait peut être de créer une diversion suffisante à l’Honpou pour se rétablir avant qu’elle ne lève la tête et remarque la désavantageuse posture dans laquelle il se trouvait, le regard dorénavant fixés sur son adversaire, la main libre pour le moment posée sur l’un des lots de makibishis et la jambe gauche meurtrie par une blessure handicapante d’où commençait à s’écouler un léger filet sanguin, preuve visuel et douloureuse d’une erreur qu’il valait mieux éviter de commettre à nouveau s’il ne voulait pas se retrouver rapidement derrière le bar à servir un cocktail à la kunoïchï victorieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari
Désertrice en papier
avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
93/93  (93/93)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Dim 27 Jan - 0:24

L’occasion de mettre un terme à ce combat était maintenant magnifique. L’adolescente courait toujours le long des dix clones d’Heion, tournant la tête en direction du blessé pour voir où il en était. Un nouvel Heion se tenait là où l’original était auparavant, alors qu’un autre restait accroché à la gouttière dans une position plutôt rigolote. Mais un détail n’échappa à la jeune femme. Le clone qui se tenait près d’elle ne semblait pas blessé, et pourquoi un clone serait en train de faire des galipettes sur la gouttière ? Heion avait montré tant d’agilité auparavant qu’il n’aurait pas autant de mal à grimper sur un toit s’il n’était pas blessé.
Les cinq shuriken de papier qui gisaient au sol se mirent à flotter un à un autour de Mari à mesure que cette dernière passait à leurs côtés. Sans arrêter sa course et gardant les armes tout autour d’elle comme une aura sanguinaire, la jeune femme esquissa un sourire niais, un sourire de complaisance face à ce qui se passait. C’était lui qui venait de lancer le défi et le voici en mauvaise posture, amusant. D’autant plus que la jeune femme n’était pas non plus très fraiche.
Mais il fallait finir ce combat rapidement avant qu’il ne devienne ennuyeux, ainsi l’adolescente chassa toutes ces pensées de son esprit avant d’enchainer sa course en direction du garçon suspendu par une main, elle courait sans vraiment s’arrêter, filant comme une fusée prête à exploser.

Ses doigts formèrent alors quelques taos et sa voix se fit de nouveau entendre.


Kami no Shuriken !

Elle fonçait toujours en direction d’Heion, rapidement dépassée par 4 shuriken lorsqu’elle n’était plus qu’à une courte distance, oubliant tout simplement les clones. Il fallait déconcentrer suffisamment le garçon pour qu’il relâche ses genjutsu.
Les quatre armes de papier filèrent à toute allure en direction du garçon, un en direction de chaque jambe, et les deux autres directement sur sa main d’appui.
Prise dans son élan, le contact avec les papiers allait rapidement être rejoint par celui de la jeune femme qui allait rentrer dans le garçon.


Tu veux voir Suna ?! Je t'envois direct là-bas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Dim 27 Jan - 2:00

Mari, accompagnée de quatre shurikens fondait sur l’Honpou, bien décidée à en finir tout de suite. Quelques gouttes de sueurs vinrent accompagner l’accélération des palpitations cardiaques du garçon dont le regard se perdait peu à peu dans la hargne de l’autre. Le temps était désormais compté et les possibilités d’échappatoire limitées, la Nuke en papier s’approchant à grande enjambées. Etant donné la fébrilité de sa situation, prendre la kunoïchi de front aurait été plus que suicidaire et il opta rapidement pour la seule solution qui s’imposait donc à lui. Desserrant les doigts de la main accrochée à la gouttière, il se laissa tomber dans une position peu orthodoxe, le flanc droit à quarante cinq degré par rapport au sol, puis accomplissant une série de quatre taos, il prononça comme pressé par le temps :

« Kawarimi… »

Indéniablement, la fille avait pris le dessus dans ce combat et de toute évidence le mieux restait encore de s’éloigner pour mieux repartir. C’est dans cette optique que l’Honpou se substitua au baril métallique le plus éloigné de sa position initiale, à environs dix mètres, retombant sur le côté droit avant de poser les deux mains par terre pour finalement se relever d’un bond agile. A l’atterrissage, il prit soin de faire basculer la majeure partie de son poids sur la jambe la plus valide…effort qui ne l’empêcha cependant pas de ressentir une vive douleur au moment où le pied gauche entra en contact avec le sol. Il posa un genou à terre, le membre blessé arqué à quatre vingt dix degrés et soutenu par une main gauche plaquée au sol telle le tuteur permettant à l’arbre de ne pas s’effondrer, puis se tournant vers Mari dans l’espoir gengutsuiste de croiser son regard, il saisit de sa main libre l’un des kunaïs restant, prêt à parer à toute éventualité si tant est que l’autre veuille bien le lâcher un peu avec ses étoiles en papier tranchantes.
En revanche, la concentration nécessaire au kawarimi fut suffisante pour distraire le jeune homme qui perdit le fil de son gengutsu et les onze clones présents disparurent soudainement.


* P’tain, manquait plus que ça… *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari
Désertrice en papier
avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
93/93  (93/93)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Dim 27 Jan - 2:13

Sage décision, et l’effet escompté se produisit. Les genjutsu avaient été relâchés et son adversaire restait dorénavant seul face à elle. Les techniques les plus simples sont celles qui sauvent la vie. La preuve en fut une nouvelle fois.
Rapidement, Mari changea sa stratégie, le tao de la chèvre maintenu et le chakra malaxé, les deux derniers shuriken qui étaient restés à portée de lancer s’élancèrent en direction du jeune homme.
Après une telle manœuvre et la jambe douloureuse, reprenant son souffle et ses esprits, la jeune femme espérait qu’il ne puisse esquiver une nouvelle fois les projectiles. Non, en fait il ne devait pas esquiver, c’était tout bonnement impossible.

Elle continua néanmoins sa course en direction du mur où se trouvaient les quatre autres shuriken, s’aidant du pied pour s’arrêter avec une jambe fléchie à l’extrême. Sa tête se tourna finalement en direction du garçon qui à cet instant devait sûrement être en train de se dépatouiller avec les deux premières armes.
Un instant pour analyser la situation, s’il esquivait ou pas, s’il parait ou pas, s’il encaissait ou pas.
Et trois nouveaux shuriken filèrent dans la direction où il se trouverait après avoir bouger s’il le faisait, avec un léger intervalle entre chaque pour être sur de ne pas rater sa cible et le maintenir occupé.
Cela fait, elle s’arrêta et composa de nouveaux tao pour la suite en murmurant quelques paroles inaudibles pour son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Dim 27 Jan - 4:23

*…cette fois elle m’emmerde vraiment…*

Reconsidération tactique en fonction du déroulement de la scène...ne courbe pas l’échine et rentre dedans, c’est probablement ce que lui aurait dit Ranmaru…Ranmaru ? La pensée du disparu donna soudain une idée à l’Honpou…

*Pardonne moi Ran si je dois en arriver là…*

La jeune femme faisait tout pour le tenir éloigné d’elle, lui dont la spécialité était le gengutsu…ça ne pouvait vouloir dire qu’une chose ; elle était au moins aussi nulle que lui en Taïjutsu et il lui fallait donc trouver un moyen de se rapprocher d’elle tandis que les deux premières étoiles arrivaient, suivis à intervalles réguliers de trois autres.
Profitant du flux de chakra le liant au baril étendu sur le sol juste à côté de la kunoichi, il mit le kunaï qu’il tenait entre les dents et recomposa les mêmes taos que précédemment:


« Kawarimi… »

Pas très reluisant mais efficace. « Pouf », dans un nuage de fumée il se retrouva à deux pas de la fille. Toujours dans la même position fléchie et utilisant désormais les deux mains au sol, il entreprit dans un même élan un mouvement rotatif visant à balayer les deux jambes de l’autre, la jambe droite tournant au niveau des genoux de son adversaire alors que le membre blessé était fléchi sur le sol.

" On reparle de Suna dans un instant si tu veux bien..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari
Désertrice en papier
avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
93/93  (93/93)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Dim 27 Jan - 12:27

Impossible, quelle crevure. Les deux adversaires qui se faisaient face eurent l’étrange surprise d’avoir pensé à la même chose au même moment. Mari n’était pas franchement une déesse de combat rapproché, mais de voir le petit singe échappé de son zoo courir et sauter dans tous les sens commençaient vraiment à l’énerver.
Au final, lorsque Heion exécuta sa technique, Mari eut la désagréable sensation de voir le gamin se retrouver à quelque centimètres d’elle, à moitié accroupi, dans une position qu’elle n’attendait sûrement pas le voir réaliser avec sa blessure. Mais le constat était fait, ses jambes se défaussèrent sous son poids et l’impact de celle du garçon. La jeune femme se retrouva ainsi sur les fesses à côté d’Heion, la bouche grande ouverte et une drôle de grimace sur le visage, mais elle ne hurla, ou plutôt elle hurla silencieusement, comme un muet qui voudrait exprimer sa douleur.
En fait, elle n’était pas spécialement retombée comme elle l’aurait voulu, et tomber sur les fesses peut faire très mal, très très mal. Si mal, que Mari leva le pouce, en s’adressant à Heion d’une voix plaintive.


Ok ok. Bon je propose de régler ça tout de suite à ma façon.

L’adolescente se releva lentement, sautillant un peu sur place en frottant énergiquement le coccyx pour tenter de diminuer la douleur.

Vu que tu ne fais que courir dans tous les sens, je propose de régler en un coup. Nous n’avons qu’à s’envoyer un coup de poing au même moment et celui qui reste debout gagne. Ca te va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Dim 27 Jan - 21:26

Le mouvement du garçon avait fonctionné, la kunoïchi s’écroula sur les fesses, mais la continuité de l’action allait être plus douloureuse. En effet, la pression exercée par le sol sur la jambe gauche ainsi pliée fit s’ouvrir un peu plus la blessure, les chairs se déchirant dans un point de souffrance des plus désagréable et le sang s’écoulant plus franchement le long de la cuisse pour venir serpenter entre les bosselures du genou et s’égoutter sur le sol boueux dans un mélange rouge sombre. Reportant un instant son attention sur son invalidité du moment et l’épuisement progressif de ses réserves aidant, la main droite de l’Honpou se déroba, l’envoyant à son tour à terre, le kunaï jusqu’ici maintenu entre les dents s’échappant pour aller se planter à quelques centimètres de son visage lorsque celui-ci mordit la poussière. Le souffle court, pour le moins fatigué par les efforts consentis jusqu’à présent, il agit au plus vite pour reporter son regard sur Mari et eût la surprise de découvrir le pouce tendu de la jeune. Sans bien comprendre la signification de ce geste, il se redressa tant bien que mal pour finalement se tenir debout face à elle dans un équilibre instable :


Ok ok. Bon je propose de régler ça tout de suite à ma façon.
Vu que tu ne fais que courir dans tous les sens, je propose de régler en un coup. Nous n’avons qu’à s’envoyer un coup de poing au même moment et celui qui reste debout gagne. Ca te va ?


*Hein ????*

A lui seul ce mot décrivait bien la stupeur du garçon dont les dernières manœuvres avait justement pour but d’en finir en combat rapproché tandis qu’elle semblait s’évertuer à le tenir éloigné avec ses bouts de papier. Mais apparemment, elle souhaitait la même chose et venait l’air de rien de se donner le temps de se relever.

*…Quelle garce…faire un truc comme ça maintenant…*

Quoiqu'il en soit, la proposition était intéressante et l'idée lui plaisait, bien qu’il lui aurait bien collé plus d’un seul coup de poing. N’était ce pas encore une ruse ? Bah, de toute façon ce combat n’avait que trop duré, l’Honpou suait maintenant à grosses gouttes et il ne tiendrait pas beaucoup plus longtemps sur une jambe et demi. C’est donc les traits tirés qu’il s’adressa à l’autre :

« Hmmm…à ta façon ? Sur c’que j’ai vu jusqu’à maintenant, ça m’rassure pas des masses...hmmm...ok... allons y pour le corps à corps... j’espère simplement qu’un seul coup ne suffira pas à nous étendre… »

Heïon accompagna ses paroles d’un sourire fatigué, prêt à engager la partie final de l’affrontement avec une vitesse de déplacement fortement réduite.

« …On commence à deux alors…à toi l’honneur de compter…et à l'occasion, j'aimerais bien savoir ce qu'une fille comme toi peux bien trafiquer avec Konoha dans une rue Sunaienne à des heures aussi tardives, au risque de faire tomber ses camarades Nuke...»

La phrase était lancée, elle déterminerait probablement ce que ferait la kunoichi, qui n'aurait d'autres solutions que le tuer ou fuir si ce qu'il supposait comme étant une évidence se révélait exact. Prenant principalement appui sur la jambe droite, le déserteur serra le poing gauche et s’installa dans une position peu commune, imposée par son handicap, prêt à déclencher son coup, pendant que la seconde main se posait sur sa ceinture, au cas où l’autre feuille de papier change d’avis quand à ses intentions. Les sens en éveil, autant que son état le lui permettait, il épia chaque geste adverse en attendant le décompte, voir une éventuelle réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari
Désertrice en papier
avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
93/93  (93/93)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Dim 27 Jan - 21:51

Enfin il était debout. Il n’était peut-être pas aussi lâche qu’elle ne l’aurait imaginé à fuir constamment et sauter dans tous les sens comme un rigolo. Mari esquissa un petit sourire en coin tout en déployant son regard le plus ravageur. Elle jouait des épaules comme pour se libérer d’une petite tension comme les boxeurs le font juste avant d’entrer sur le ring. Quelques petits sauts et jeux de jambes plus tard, les paroles du garçon assimilées, la jeune femme joignit les mains derrière elle, bras tendus pour s’étirer.

Alors on en est là hein. Deux déserteurs qui règlent leurs comptes devant le bar où les embrouilles ont commencées. Sympa comme tableau, j’en aurai presque mouillé ma culotte.

Comme pour appuyer ses dires, ses yeux se tournèrent vers son boxer et plus particulièrement son entrejambe avant de relever la tête en direction du garçon avec un air de gamine désolée.

Oups.

Elle se mit à ricaner.

Je pourrais tout aussi bien te retourner la question. Un. Pourquoi tu me suivais en cette belle nuit à Suna ?

Alors qu’elle parlait, l’adolescente pencha successivement la tête à droite et à gauche pour détendre les muscles de son cou en prévision du choc qui ne tarderait pas à arriver.

Et sache que tu n’es pas encore vraiment dans mes petits papiers pour que je te raconte ma vie avec autant d’aisance. Peut-être qu’un verre de plus…

Mari tira alors un peu plus sur ses bras, presque dressée sur la pointe des pieds, pliant l’échine en arrière, le torse bombé et la poitrine gonflée à l’extrême.

Ah je vois… Tu es jaloux en réalité.

Lentement un dernier papier s’échappa de son débardeur, glissant le long de ses bras, masqué de la vue du gamin qui se tenait devant elle, il se plia lentement avant de rejoindre ses mains. Une unique pointe qui passerait entre ses doigts.

Tu es jaloux oui. Une jeune femme n’a pas le droit d’avoir un minimum d’intimité avec un garçon si celui-ci n’est pas de son village ?

Nouveau ricanement, clin d’œil.

En réalité, je m’assurais juste que l’épreuve suivante serait équilibrée, deux.

A peine le dernier mot échappé, Mari déclencha le coup en direction du visage du garçon. Un coup qu’elle espérait imprévisible d’autant plus qu’il était largement affaibli contrairement à elle. Un coup dirigé entre la joue et la pommette du garçon, un coup qui lui ferait vraiment mal avec la pointe de papier glissée entre ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Lun 28 Jan - 0:15

* …spèce de cinglée…*

A peine le "deux" avait il été lâché en bout de phrase que le bras de la kunoichi s’élança vers le visage du garçon toujours sur ces gardes. Le bras gauche de ce dernier se plia à quatre vingt dix degrés et s’éleva vers sa figure afin de dévier la trajectoire du bras adverse autant que faire ce peut. Manœuvre partiellement réussie puisque la main de l’autre dévia sa course pour venir glisser contre la joue gauche. Erreur magistrale puisque le contact de la main sur le côté gauche du visage n’eut rien à voir avec la douceur des caresses bienveillantes que sa tante lui offrait autrefois au même endroit. Il sentit le déchirement de la peau, suivie d’une giclée d’hémoglobine. L’autre tenait un objet tranchant entre les doigts et celui-ci n’avait pas manqué sa cible.

* P’taiiin…mon pauvre Heïon…c’est chez les déserteurs que t’as atterri…pas au pays des bisounours…s’rait peut être temps de t’en rendre compte…imbécile…*

Dans le même mouvement, le bras droit de l’Honpou se contracta, poing fermé, direction la jeune femme qui ne devait pas pouvoir l’éviter dans sa position actuelle. Le coup partit, franc. Le seul problème résida dans la prise d’appuis en fait. En effet, pour accentuer la violence du coup qui partait droit sur la face de papier, il tenta de basculer une plus grande partie de son poids sur la jambe blessée, celle opposée au bras offensif, dans une recherche de stabilité plus évidente. Mal lui en prit, puisque la douleur se réveilla et le fit basculer vers le bas. Le coup avait-il touché ? Il lui semblait bien avoir senti son poing entrer en contact avec quelque chose avant qu’il ne s’effondre, mais il était incapable de dire quoi, son regard se balladant dans tous les sens au moment de la descente. Ainsi étendu, il regarda à nouveau la fille et accomplit une série de quatre taos :

*…merci Mari, tu m’a montré la voie du bon Nuke…et encore pardon Ranmaru…*

Trouvant encore la force de parler, il lança sur le ton du défi, un rictus au coin des lèvres :

« …c’est gentil de mouiller ta culotte pour moi, mais garde plutôt cette effervescence hormonale pour lui…Henge… »

D’un coup, le corps de l’Honpou fut remplacé par celui d’un Ranmaru aux traits tirés et prenant la parole dans un souffle, le regard planté dans celui de Mari:

« Mari…pourquoi ? »

Certes le stratagème ne fonctionnerait pas longtemps car la kunoichi avait vu le garçon se transformer, mais peut être que le choc dû à l’apparition de son amant décédé offrirait un peu de répit et un moyen de contre attaquer, ce qu'il s'apprêtait à faire, tout en visualisant le peu de distance séparant ses jambes de la jeune femme ainsi que les deux kunaïs lâché plus avant, l'un à porté de bras, l'autre bien plus loin, les deux mains jointes sur le torse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari
Désertrice en papier
avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
93/93  (93/93)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Lun 28 Jan - 7:06

Son coup avait fait mouche, bon point. Mais pour sa plus grande surprise, le garçon trouva les ressources nécessaires à asséner le sien. Heureusement pour Mari, son coup-bas lui permit d’atténuer le choc. Ce dernier se produisit juste à la base de la mâchoire que la jeune femme aurait presque sentit craquer dans le cas où le coup avait été donné en pleine possession de ses moyens. Sa tête vola, penchant dangereusement sur le côté, le visage dirigé vers le sol, ses cheveux d’un bleu presque fluo suivirent le même mouvement pour masquer le visage de l’adolescente quelques secondes. A l’image de son crâne, il lui semblait que ses idées venaient de voler en éclats, perdues, oubliées, effacées qu’importait si ce n’est qu’elles n’étaient plus là ?
Mais le principal était qu’elle avait gagné, Mari était restée sur ses jambes alors qu’Heion avait chuté. Le combat venait de toucher à son terme et déjà l’adolescente pensait au verre qu’il allait lui servir, un verre rouge, presque sang si l’on a suffisamment d’imagination.

Mais sa plus grande surprise fut à l’instant où elle porta de nouveau ses yeux sur le garçon qui restait au sol. Pour elle, tout était maintenant fini, malgré tout ce que l’on pouvait lui reprocher et toutes ses fourberies, elle gardait au moins une once de fierté et d’honneur pour assumer ce qu’elle disait.
Oui mais voila, ce n’était plus Heion qui se présentait devant elle, c’était lui. Le seul et l’unique, celui qu’elle tentait d’oublier pour prendre un nouveau départ. Démarrer une nouvelle vie dans un nouveau berceau.
Il était là, sur le sol comme dans son lit de mort, beau malgré son apparence d’outre-tombe.
Bien sûr, elle aurait du tilter sur la ruse d’Heion, bien sûr que ce n’était absolument pas possible que cela soit vrai, et pourtant elle y cru.
L’alcool peut-être, le coup précédent sûrement, son amour Ranmaru sans aucun doute.
Une ou deux secondes s’écoulèrent durant lesquelles Mari resta figée, bouche bée, les yeux ronds et emplis d’une affection sans limites et la plus sincère qui soit, un regard amoureux et plein d’espoir.
Une larme se forma au coin de l’œil, épousant délicatement les formes de son nez avant de mourir sur le sol du village, son cœur battait la chamade, ses jolies joues prirent une teinte rosée, son corps entier sembla comme réagir instantanément à la vision de son bien-aimé.


Ran…

Une simple syllabe dont le ton passionné suffisait à lui-seul à traduire tout ce qu’elle ressentait en cet instant. L’amour, la joie, la peur, l’envie, un cocktail explosif dont elle ne supporta pas le souffle qui la fit tomber à genou, proche du visage d’Heion. Les larmes s’intensifièrent d’elles-mêmes, et ses mains se joignirent devant sa poitrine, une position de prière presque. Mais le visage de la jeune femme signifiait plus le sentiment de l’enfant qui avait envie de toucher à son plus cadeau sans en avoir reçu la permission. L’envie oui, c’était cela.

Ses mains tremblotantes quittèrent finalement sa poitrine pour rejoindre lentement le visage de Ranmaru, tirant presque son corps vers le garçon, se posant sur ses joues, parcourant son visage comme pour se souvenir de ses traits et sa peau et en apprécier chaque détail baigné par le liquide lacrymal de l’adolescente.
Leurs visages se rapprochèrent, les regards croisés l’un dans l’autre.


Pourquoi… Pourquoi es-tu parti ?

Elle ne laissa pas le garçon répondre au cas où il en aurait eu l’intention.

Non. Ne dis rien.

Un murmure.

Je t’aime.

Les mains caressant le visage de ce Ranmaru, ses lèvres rejoignirent finalement celle d’Heion avec l’image du défunt déserteur. Un tendre baiser encore fébrile par le choc de revoir celui qui anime toujours le cœur de la jeune femme.
La simple traduction d’un amour éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Mar 29 Jan - 19:55

Dans sa position allongée, le garçon s’attendait à tout sauf à ça lorsque les lèvres de Mari entrèrent en contact avec les siennes. Quelle surprise ! D’autres circonstances l’aurait sans doute incité à se laisser transporter par cette soudaine vague de tendresse et à apprécier à sa juste valeur la volupté sucrée et encore légèrement alcoolisée du baiser, mais la situation exigeait une toute autre réaction et n’avait rien d’un simple rendez vous galant conclut par l’enlacement mutuel de deux personnes consentantes. Ce n’était ni l’endroit, ni le moment, ni même les bonnes personnes, tout était honteusement falsifié et le jeu de dupe auquel les deux se livraient ne manqua pas de gêner Heïon qui devait trouver un moyen d'y mettre fin.
A peine les deux bouches se touchèrent elles que le Henge se dissipa. Mari ne tarderait pas à retrouver ses esprits, à prendre réellement conscience de la supercherie ; alors, quand le moment viendrait, la colère remplacerait à coup sûr la sensibilité adverse et l’Honpou ne donnait pas cher de sa peau. Il lui fallait donc rassembler ses dernières forces et agir au plus vite. Pris de cours et trop épuisé pour malaxer son chakra comme prévu, le jeune homme désunit les deux mains jointes sur le torse et dans un dernier effort qui se devait d’être le dernier, paume apparente et bras plié, il impulsa un mouvement d’arrière en avant pour aller percuter la kunoïchi au niveau du plexus, juste au dessous de la poitrine, y mettant les quelques forces qui lui restait, avant que son bras ne retombe lourdement sur le sol tel un morceau de chiffon. Le regard désormais plantés vers le ciel, errant ici et là sans réussir à se fixer sur un point précis, il ne pouvait voir comment la fille avait encaissée le coup et si elle se relevait. Non…elle ne devait pas se relever, ce coup se devait d’être le dernier car pour sa part, le combat atteignait ses limites et il se sentait incapable de poursuivre d’une façon décente, le sang s’écoulant toujours un peu plus de sa jambe et de sa joue achevant de lui pomper ses ressources énergétiques.
Etendu ainsi, il ouvrit lentement la bouche et d’un calme monocorde, d’une voix faible bien que décidée :


« Ok…tu l’as mérité ton cocktail…mais dis moi en quoi donner à un shinobi de Konoha l’opportunité d’éliminer un Iwaien équilibrait les chances ? Je ne vois pas bien…comment à tu pu tous nous mettre en danger ce soir là…après ce que tu m’as dis à Kusa…pourquoi… »

La respiration haletante, les traits tirés, Heïon attendit la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari
Désertrice en papier
avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
93/93  (93/93)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Mar 29 Jan - 20:28

Propulsée par une force dont elle n’avait pas du tout ressenti l’origine, le souffle coupé mis à part. Mari sentit son cors partit en arrière dans un mouvement qui lui sembla en cet instant violent. Des coups, elle en avait reçu mais tout ce qui rendait cet instant si particulier et magique pour elle rendait le choc d’autant plus violent.
Durant la brève seconde où elle se sentit voler, un unique instant où son corps semblait avoir été oublié par les lois de la gravité, la jeune femme posa le regard vers Heion qui gisait à l’endroit même où il lui sembla voir Ranmaru reprendre souffle. Des yeux hébétés par le choc et la terrible vérité qui la frappait en plein cœur. Une humiliation qui prenait la forme d’un couteau par la transpercer de part à en part.
L’adolescente retoucha à peine le sol dans un bruit sourd, que la respiration lui revint avec difficulté, il lui sembla que sa salive venait de pénétrer jusqu’au plus profond de sa poitrine, que ses poumons s’évertuait à se noyer eux-mêmes. Perdre la vie, son corps entier s’en fichait bien à l’heure actuelle.
Elle toussa, une toux grasse autant pour évacuer la sécrétion buccale que la réaction physique au dégout que lui procurait le garçon à cet instant. Pire, le dégout qu’elle se procurait elle-même.
Les larmes ne tardèrent pas à reprendre de plus belle, des larmes de joies qui devenaient rapidement une autre transcription physique de son mal-être et de sa rage. Tout son être fut prit par les spasmes d’un chagrin profond. Elle pleurait vraiment, prenant une couleur écarlate, frottant le sol des talons, cherchant une prise qui n’existait pas du bout des doigts jusqu’à en faire saigner le bout de des doigts.

Entre deux sanglots qui ne finiraient jamais, Mari trouva la force de dégager quelques mots, des paroles pleines de rages et de haines mais aussi affaiblies. Le garçon venait de toucher à ce qu’il y avait de plus sacré sur Terre pour l’adolescente, il venait de la tuer.


Pourquoi !!!!
Pourquoi…


Ses pleures évoluaient de manière croissante et régulière, comme impossible à arrêter.

MONSTRE !

Cherchant le corps d’Heion de la main, aveuglée par les larmes qui lui offraient une vision du monde aussi floue qu’au travers d’une vitre opaque, Mari martelait le sol, ou la main du garçon, peut-être même son ventre de coups tous aussi faibles les uns que les autres. Des coups qui n’étaient là pour faire mal, mais simplement pour tenter d’évacuer.

Pourquoi ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Mar 29 Jan - 21:53

La recherche d’une vérité méritait elle autant de sacrifices ? N’était il pas en train de trahir tout bonnement la mémoire des Honpou ? Ce clan frappé par la malédiction qui toute son existence s’était évertuer à apporter du plaisir aux autres. Ces questions ne trouvèrent aucune réponse…il avait touché là où ça fait mal et cette fois l’attitude de la kunochi ne semblait pas être faussée par un quelconque stratagème. Heïon gisait là, incapable de se tourner vers l’autre, encaissant sans broncher chacun des petits coups qu’elle lui administrait nerveusement, ses yeux roulant sans réel contrôle de gauche à droite puis de haut en bas:

*…fait chier…*

Les paupières battant en mesure, il articula quelques mots à peine audibles :

« P’tain…Mari…arrêtes tes conneries… »

Inconsciemment, la main martelée par à-coups s’agita maladroitement pour finalement, après plusieurs tentatives infructueuses, attraper la main de la jeune femme. Il déglutit un grand coup et prit une profonde inspiration afin que la voix porte au maximum de ses maigres possibilités du moment :

« J’ai dit…MARI...ARRÊTES CA… »

Lejeune homme toussa trois fois brusquement, le dos se décollant légèrement du sol à chaque convulsion. La demande avait été faite autant pour lui que pour la fille et un bref sentiment de culpabilité l’envahit soudain. Enserrant un peu plus la main de la Nuke en papier comme pour tenter d’y propager quelque onde bienfaisante et ainsi la calmer, il s’efforça de prendre un ton beaucoup plus sombre que précédemment pour masquer au mieux son ressenti :

« …Détestes moi autant que tu veux…je le mérite sûrement…mais réponds moi… »

L’instant était sûrement mal choisi pour insister, mais il devait savoir, pour les Nukes, pour lui, c’est pour cette raison qu’il l’avait défié…c’était trop tard pour les excuses et le moins qu'il lui devait maintenant, après tout ce qu’il avait entreprit, était d’aller jusqu’au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari
Désertrice en papier
avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de personnage
PV:
15/15  (15/15)
PC:
93/93  (93/93)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Mar 29 Jan - 22:39

La jeune ne pouvait tout simplement pas se remettre de ses sanglots. Malgré le soutien dont Heion pouvait, toute la bonne volonté du monde, son empoignade, les tentatives de lui transmettre quelques ondes positives, tout et rien ne pouvait consoler Mari. Elle venait de plonger tête baissée dans un profond néant, celle qui ne cessait de penser et de profiter de la vie malgré ses épreuves sentait son âme s’échapper, perdre toute envie, tout besoin, toute volonté.
Chaque mot prononcé par le garçon ne faisait qu’accentuer le calvaire dans lequel elle était baignée. Il lui demandait de sécher ses larmes ? Pourquoi faire, ce serait sûrement les dernières que son corps laisserait s’envoler. Se ressaisir ? A quoi bon, plus rien ne l’intéressait, si avenante au sujet de son image de nature, le paraitre lui sembla tout à coup totalement futile et irréaliste.
Mais après tout cela et surtout le vide de sa tête, lui semblait rester stoïque. Ranmaru hantait ses pensées, elle avait l’impression qu’il se moquait d’elle comme il le fit à son départ d’Iwa sans donner la moindre nouvelle. Comme il le fit lorsqu’elle trouva le lieu où sa vie prit un nouveau tournant sans même lui laisser le temps de l’approcher. Comme tout le monde s’amusait à le faire, se moquer de ce qu’elle pouvait ressentir. Juste profiter.

Sa main libre quitta la terre pour couvrir ses yeux, l’espoir de sécher l’humidité de ses yeux et de son visage afin de reprendre contrôle, mais en vain, elle ne pouvait s’arrêter, elle ne savait que faire en ce moment si terrible pour elle. Mais Heion s’en rendait-il vraiment compte. Réalisait-il que le simple fait de se tenir à ses côtés provoquait à Mari la sensation d’être percée par un millier de lames remuant dans les plaies ouvertes ?
Seule sa peine la préoccupait maintenant. Sa peine et rien d’autre. Même pas la haine ou la rage. La peine et le malheur. Sans trop le réaliser, Mari savait que les jours qui allaient suivre seraient tous plus monstrueux les uns que les autres, méritait-elle de revivre cela une nouvelle fois ?
La première où cela s’était passé, la jeune femme avait quitté son village natal pour tenter de retrouver la joie et le bonheur, mais fuir, où ? Il n’y avait plus de place pour sa triste personne dans ce monde. Elle était maintenant plus seule que jamais.

Mais peut-être que l’adolescente méritait son sort. Celle qui s’amusait à donner des leçons, celle qui vantait son empathie et sa bienveillance malgré tout. Car finalement elle n’était qu’une personne comme les autres, peut-être même pire que les autres, une égoïste. Oui une égoïste prônant l’entre-aide alors que ses actions vont en contradiction avec ses mots. Kusa ? Bien sûr qu’elle se souvenait ses paroles, des idées de soutien mutuel qu’elle trahit quelques jours plus tard pour une cause des plus personnelles. N’en avait-il pas assez ce petit singe remuant dans tous les sens. Briser son cœur en un nombre incalculable de petits éclats n’était-il pas suffisant, pourquoi lui rappeler les erreurs de son esprit et les trahisons qu’elle s’infligeait elle-même ?
Une sale égoïste condamnée à rester seule, ainsi serait son châtiment.

Arrachant sa main de celle d’Heion, Mari trouva une force provenant de nulle part, pas même sa volonté pour se relever. Le visage masqué par ses doigts, cachant ses sentiments aux yeux du monde, elle commença à se trainer en direction de chez elle, le pas faible.

Mais avant d’aller trop loin, comme portée par une dernière once de rage, elle se retourna une dernière fois, pleurant toujours toutes les larmes de son corps, reniflant dans une cacophonie inesthétique et cria.


PARCE QUE JE L'AIME !!!

Sa voix s’adoucit presque instantanément à l’image d’une autodérision enfin avouée.

Parce que je t’aime…

Elle s’enfuit enfin, laissant Heion à son sort devant le Bar des Tempêtes, ce lieu magique dont la façade vit la première et sûrement plus grande tristesse de Mari. Elle partit en ne pensant qu’à Ranmaru et l’horreur dont pouvait faire preuve le jeune garçon, et oublia tout le reste, même l’héritage de sa mère dont la valeur sentimentale dépassait presque tout. Tout sauf le défunt illusionniste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heïon

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
PV:
27/27  (27/27)
PC:
54/54  (54/54)

MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   Mar 29 Jan - 23:30

PARCE QUE JE L'AIME !!!

Ces paroles ne firent qu’un tour dans l’esprit déstabilisé d’Heion et résonnèrent pendant quelques secondes telles un train filant à toute vitesse. Et si…non…pourtant…il venait de comprendre…trop tard. Que s’était t-il réellement passé cette nuit là dans les rues de Suna…et cette agitation dont il avait tiré parti le lendemain matin pour s’enfuir…quelques zones d’ombres subsistaient mais, à n’en pas douté, il s’était trompé depuis le début :

*…imbécile…*

Il sentit Mari se relever, puis s’enfuir. Vers où ? Peu importe elle fuyait et l’Honpou était incapable de la retenir, son regard essayant désespérément de la suivre, sans aucun résultat. Allongé tel un pantin sur le sol terreux de l’endroit, il rassembla ces toutes dernières forces pour se redresser, se tenant à présent assis, une main sur la blessure à la jambe repliée sur lui, l’autre étendue de tout son long. La kunoichi était déjà loin. Il se releva tant bien que mal en exerçant une pression constante sur la cuisse atteinte après en avoir extrait le shuriken, prit la direction d’un lieu qui lui permettrait de se soigner et sans aucune chance pour qu’elle ne puisse l’entendre à cette distance, affichant la mine sombre des mauvais jours, il parla pour lui même:

« …Mari…pardon… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The show must go on [Combat Mari/Heïon].   

Revenir en haut Aller en bas
 
The show must go on [Combat Mari/Heïon].
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résultat de combat et prise de flan
» Kate Winslet on the Ellen DeGeneres Show
» Le meilleur style de combat rapproché ?
» premier combat du tournois . 2 contre 2
» Kit Car Show Chanteloup 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Hors trois Villages :: Hors des trois Villages cachés principaux :: Shike no Kuni :: Village-
Sauter vers: