Naruto Gaiden

Jeux de Rôle Rp sur l'univers Naruto
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au pied de la cascade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Akimichi Kuma
Chuunin d'Iwa
Chuunin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 79
Localisation : Au palais impérial du chocolat
Date d'inscription : 31/03/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
116/116  (116/116)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Sam 27 Oct - 18:20

C'était le lendemain. Le vent soufflait.

Il était 16 heures, comme prévu. La veille, exactement à la même heure, deux riveaux s'étaient donnés rendez-vous à cet endroit pour régler des comptes qui commençaient à s'accumuler...
Kuma arriva, sans sac à dos, pour changer. Il avait prit soin de se goinfrer comme un roi l'heure d'avant, pour que sa force atteigne ses sommets. Il aurait besoin de beaucoup de chakra, et pour lui, ça impliquait aussi beaucoup de calories.
Il venait du village, la falaise se trouvait en face de lui. Au sommet de celle-ci, il y avait Kitari. L'insolent, le fou furieux, l'incroyablement provoquant Kitari.

Un détail titilla l'oeil du gros: derrière la silhouette de son rival, en haut du pan rocheux, se dressaient quelques menhirs qui avaient l'air disposés en cercle. Il faisaient trois mètre de hauts chacuns, à tout casser. On l'attendait depuis longtemps.


*C'est lui qui a déplacé ces trucs... Nom d'une tarte, qu'est-ce qu'il m'a encore mijoté?*



(Le point blanc=Kitari; Le point bleu=Kuma; La flèche indique d'où je viens: c'est à dire le centre du village. A gauche, c'est la falaise, et toutes les formes brunes sont des rochers et des menhirs.
C'est moche, désolé!)


Kuma avançait. La seule arme qu'il avait sur lui était son Kunai, mais il n'aurait pas à s'en servir, d'une parce que ses poings feraient largement l'affaire, et de deux parce l'ambition de transperser sa carapace osseuse avec un tel objet était tout bonnement absurde. Non, Kuma allait simplement utiliser toutes des forces, et tout son chakra. La haine avait commencé à bouillir en lui depuis qu'il l'avait vu en train de menacer Sanosuke, mais son envie de le démolir était infiniement plus grande quand il avait essayé de s'en prendre aux deux innocents étudiants la dernière fois.
Kitari n'avait rien fait de vraiment grave; le seul qu'il avait jamais blessé sous les yeux de Kuma, c'était Kuma, justement. Mais s'il l'avait agressé une fois, il aurait très bien été capable de s'en prendre à Keiko et Kenjin, à long terme... Et cette pensée suffisait à mettre l'énorme en rogne.

Quand il fut à une dizaine de mètres de la falaise, il s'arrêta. Pas un bruit.
Il esquissa un sourire.


C'est quand tu veux! Honneur aux singes!

Ses paroles rebondissaient contre le pan et résonnaient à travers toute la plaine.
Il avait commencé à préparer une dose de chakra, dans le doute. On n'est jamais à l'abri d'une attaque surprise, surtout de la part d'un impulsif tel que lui...
Dans tous les cas, l'obèse était prêt. Le fait d'observer le genin contre lequel il allait se frotter en contre-plongée ne le dérangeait pas, au contraire: il n'en était que mieux placé pour l'envoyer voltiger vers les nuages.

_________________

Flood-bannière qui date un peu...

Akimichi Kuma, Chuunin affamé en fuite
~
Missions:
A:0 l B:0 l C:1 l D:2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Sam 27 Oct - 19:33

Kitari avait attendu pendant près d'une heure. Il avait préféré arriver en avance. Il avait plus ou moins "préparé" son camp. Les 6 menhirs étaient un piège parfait. La seule technique Doton qu'il connaissait pouvait enfermer la cible là dedans. Il avait fermé deux issues dès son arrivée. Après 1 heure d'attente, son chakra avait été régénéré.
Le genin était armé jusqu'aux dents. Il se tenait debout devant la falaise, parfaitement immobile. A sa hanche droite était accrochée une sarbacane. Sa sacoche était accrochée, l'avant sur son ventre de facon à pouvoir y plonger les mains rapidement.
Kitari avait planté 10 Kunais sur la "muraille" qu'il avait crée grâce au Doton Doryuu. Il n'avait pas triché, ce n'était pas un piège...
Le Kaguya avait 8 sembons entre les doigts. Bien qu'il ne sache pas s'en servir reellement, ces aiguilles pourraient faire une bonne diversion. Le genin avait tout calculé, autour de son aire de combat à lui étaient disséminés d'autres aiguilles, certaines dépassant du sol, d'autres enfouies. Aucune trace de son sac.
Kitari aurait pu paraitre pour une mule avec son paquetage. Car bien que sans sac, il avait revêti tous ses effets. Son bandeau était pour une fois à son front, une ceinture de torse partait de son épaule gauche à sa hanche droite pour venir se rattacher à une ceinture de taille cette fois. Aucune des deux ceintures ne portaients d'armes, du moins, apparemment.
Cette fois, la veste de Kitari était fermée. Par dessus ce vêtement noir, un gilet en cuir, un peu plus grisé.
Le genin ne bougeait pas. Ses cheveux allaient avec le vent quand le gros arriva enfin. Il était là, sa carrure toujours aussi imposante.


Il n'a pas du prendre le temps d'activer son kinobori ce gros lourdau...

Kitari n'afficha même pas un sourire, il ne bougea pas les lèvres sous la reflexion insultante de l'obèse. Ce n'était pas dans ses habitudes du tout, mais il fallait faire ce qu'il fallait faire...
Le genin ne bougeait pas. Il fallait l'énerver. Et quoi de plus énervant que d'être ignoré ?


Allez ! Viens voir tonton Kitari, qu'il te montre de quoi il est capable. Tu te crois fort ? Tu crois peut être que je n'ai pas progressé ? Tu vas voir ce que tu vas voir sale gros ! Allez, monte me voir un peu !

Kitari se preparait déjà à mettre son plan en action. Il ne semblait pas très patient. Dès qu'il serais au pied de la falaise, Kitari aurait gagné ... Ou presque ... De la, il ne pourrait rien voir d'en haut pour un Kawarimi, un bunshin serait vite annihilé par les sembons du genin... Il n'échapperait pas à son destin...
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Kuma
Chuunin d'Iwa
Chuunin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 79
Localisation : Au palais impérial du chocolat
Date d'inscription : 31/03/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
116/116  (116/116)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Sam 27 Oct - 21:47

Silencieux. Sûr de lui. Souriant. Kitari savait comment répondre à une provocation... Il avait pout but de mettre Kuma sur les nerfs. Malheureusement pour celui-là, ça n'avait pas loupé.

*Petit gnome... tu vas sentir passer ta douleur.*

Il commença à réflechir. Foncer comme une brute en utilisant le Kinobori n'était pas une bonne idée: il serait en proie à tout type de projectile, et connaissant Kitari, il savait que ça pouvait se révéler dangereux. Le combat à distance n'était pas un bon plan. La seule alternative pour lui, c'était le corps à corps. Dit autrement: il fallait qu'il toruve un moyen d'escalader cette falaise sans se faire toucher. Mince affaire pour quelqu'un de lent comme lui...

*Je me suis entraîné au kawarimi pour me substituer avec une pierre à longue distance. 20 mètres, c'est mon maximum. C'est à peu près la hauteur du pan rocheux, mais je ne peux pas tenter le coup d'ici. De là ou je suis, j'arrive à bien identifier une des pierres de son cercle; si j'arrive à échanger ma place avec elle, je pourrais peut-être le prendre par surprise. Mais il faut que je me rapproche un peu pour que la technique soit un succès, on va prendre un minimum de risques...

Dans ce cas, l'idéal est une diversion.*


Et bien sûr, qui dit diversion dit clône. Le plan de Kuma se dessinnait lentement...
En même temps, la production de chakra était de plus en plus rapide. Il en faudrait non seulement pour faire des clones, mais aussi pour actionner le Kinobori juste après. D'autre part, plus il y aurait de clones, et mieux ça serait. Donc pour que sa tactique soit opérationelle, il fallait beaucoup de chakra... non, ENORMEMENT de chakra!

chevre cochon buffle chien

Il était concentré. Sa technique allait avoir besoin de beaucoup de punch... la seule image qui tournait en boucle dans son esprit était la sienne: tout ce qui le caractérisait dans les moindres détails, y compris sa chemise préférée. Tout comptait... Mais ça, il y était habitué. Ce qui allait être hardcore, c'était de tous les éjecter en même temps.
Le gros sentait approcher la saturation. Son teint était rouge, tant la pression était forte. Il allait falloir s'y mettre.


*Un détail...*

Alors, il murmura:

Bunshin...

Et libéra tout ce qu'il avait en lui. Le nuage gris ne manqua pas à l'appel, mais celui-ci était particulièrment grand.
Quand il se dissipa, c'était 14 Kuma que l'on pouvait observer du ciel. Kuma avait donc rélisé 13 clones...

Mais l'énorme ne laissa pas à son adversaire le temps de comprendre ce qu'il venait de se passer. A peine les doubles virent-ils le jour qu'ils se mirent tous à partir dans des directions opposées.
L'original n'avait pas vraiment eu le temps de vérifier si tous ses "lui" étaient niquels; il avait du partir avec eux dans la foulée pour ne pas se faire rôder.
Tous couraient vers la falaise. Ils attaquaient en ligne, chacun était à 3m de distance de l'autre. Ils allaient escalader la falaise en gardant cette formation. Seul l'un d'entre eux utiliserait le Kinobori, tous les autres ne seraient que des leurres.




(On va dire que les "moi" sont numérotés de 1 à 14, en allant de la gauche vers la droite. J'ai choisit un numéro pour l'original, je le mp à kikiwa juste pour avoir un témoin^^)

Kinobori, murmura discrètement l'original.

Une fois qu'ils eurent posés les pieds sur le pan, ils se déplaçaient tous en ligne droite: leur but n'était pas d'aller défoncer Kitari, vu qu'ils étaient inconsistants, mais de se rendre au sommet le plus vite possible. C'est de cette manière que Kuma comptait prendre l'avantage. A moins que son rival ait élaboré une technique pour se débarasser des 14 d'un coup, ça tenait à peu près debout.
Toutefois, Kuma aurait peut-être dû jeter un bref oeil sur ses clones avant de tous les envoyer à la charge: certains étaient particulièrement râtés...


[Pour faire simple, une partie du visage est fondue chez le 1 et le 5. Le 7 a des problèmes de proportions (genre la tête fait la taille du tronc), et les colorations des 8, 12 et 13 sont foirées. Les autres sont ressemblants, et s'essoufflent au fur et à mesure de la montée.]

[HRP: -15 points pour mon premier coup (13 pour les clones, et 2 pour autre chose XD), et -5 pour le Kinobori; ça fait 20 en tout.]

_________________

Flood-bannière qui date un peu...

Akimichi Kuma, Chuunin affamé en fuite
~
Missions:
A:0 l B:0 l C:1 l D:2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Dim 28 Oct - 7:31

Kitari ne s'attendait vraiment pas à cette tactique. 13 Clônes ! Le gros avait du bien améliorer son genjutsu pour arriver à un tel résultat...
Mais le genin ne montra rien de son etonnement. Il vit très rapidement qui n'était pas Kuma. Du moins, qui ne paraissait pas l'être ... Avec ce niveau de genjutsu, il avait du être capable de se changer grâce au henge pour faire croire qu'il était un clône raté ...
La technique était simple, mais avec 14 Kuma, comment différencier le bon.
Kitari n'eut le temps de comprendre qu'une chose ce n'était ni le 1, ni le 5, ni le 7, l'obèse ne prendrait pas autant de risque.
Il tenta alors le tout pour le tout, armé de ses 8 sembons, il les lança avec une précision étonnante vers le 2, 3, 4, 6, 10, 12, 14. Seul une des aiguilles se perdit et se planta dans la terre.
Le genin fut surprit de sa réussite, mais il n'attendit pas une chute éventuelle du Kuma blessé, même si il ne serait que légèrement blessé, et se détourna, et courrut vers les menhirs.
Sa ruse serait plus qu'évidente, et c'était ce qu'il cherchait à faire croire à Kuma. Un piège évident, n'était peut être pas un piège...
Le genin se placa derrière l'un des murs de terre et créa une réplique de lui, au centre des menhirs. Il s'ajouta deux kunais dans les mains.
Le Kaguya avait préalablement creusé un trou dans le mur derrière lequel il se cachait. Ce trou, formé à la base du mur était indéctable, surtout avec l'ombre apportée par les pierres.
Le genin était prêt, dès que Kuma entrerait en action, même si il ne venait pas vers "lui" il agirait.
Après tout, il n'avait presque pas utilisé d'équipement lors de l'attaque de Konoha. Il lui restait ce qu'il fallait ... Et il comptait bien s'en servir...


Allez, viens voir papa bunshin, il vas t'apprendre ce que c'est le combat mon vieux. Viens me voir...

Kitari avait déja sa main plongée dans sa sacoche. Avec la taille du gros, il entendrait ses pas sur la terre et saurait si jamais un clone s'approchait du faux Kitari.
Tout était prêt...


Dernière édition par le Mar 30 Oct - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Kuma
Chuunin d'Iwa
Chuunin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 79
Localisation : Au palais impérial du chocolat
Date d'inscription : 31/03/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
116/116  (116/116)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Lun 29 Oct - 13:56

Quand 7 des clones de Kuma s'étaient tous volatilisés en un éclair, l'énorme eut pendant un instant une poussée d'adrénaline. L'original était le n°5 en partant de la gauche; c'était à croire que la transformation qu'il avait utilisé juste après la crétion des clones quand il était encore camouflé par le nuage afin de se faire passer pour un clône râté n'avait pas été inutile.

"3 minutes plus tôt" a écrit:
Le gros sentait approcher la saturation. Son teint était rouge, tant la pression était forte. Il allait falloir s'y mettre.

*Un détail... je peux encore améliorer la probabilité de ne pas me faire avoir en modifiant un détail.*

Alors, il murmura:

Bunshin...

Et libéra tout ce qu'il avait en lui. Le nuage gris ne manqua pas à l'appel, mais celui-ci était particulièrment grand.
Cela lui servit de camouflage pour effectuer 4 taôs supplmentaires dans le but de faire une transformation. Il allait faire en sorte de ressembler à un clone qui aurait mal tourné, c'est à dire avec une partie de la tête complètement fondue. Il acheva le dernier signe et commença à courir en même temps que ses doubles en répandant le chakra sur lui.
Ce ne fut pas trop dur à faire, car une transformation est beaucoup plus simple à râter qu'à réussir...
[Il n'a pas dit le nom de la technique, c'est pour ça que ça lui a couté 2PC au lieu d'1]

C'était au cours avec Bunshichi qu'il avait appris cette tactique. Pour être exact, c'était Keiko qui s'en était servie contre lui durant un test...
S'il n'avait rien changé en ayant essayé de se faire passer pour un clone réussit, ses chances de ne pas se faire toucher auraient été réduites, vu que Kitari s'en était principalement prit à tous ceux qui lui ressemblait à peu près. Il avait d'ailleurs fait preuve d'une précision remarquable lors de son lancé de senbon.


*Il est peut-être arrogant, mais nom d'une quiche, qu'est-ce qu'il peut être doué! Va falloir redoubler de prudence quand on arrivera en haut...*

Mais quand le sommet de la falaise approchait, Kuma pouvait voir Kitari au milieux du cercle de pierre, dont deux paires de celles-ci étaient reliées par un mur de terre de la même hauteur qu'elles, c'est-à-dire d'environ trois mètres.
Kuma remarqua au passage qu'il avait fait une erreur d'appréciation: des menhirs d'une telle taille, d'une telle largeur, et en plus, ancrés en partie dans le sol ne pouvaient sûrement pas être substitués avec lui: c'était largement au dessus de son gabarit. Donc pour l'approche éclair via kawarimi, c'était râté. Kitari avait bien décidemment préparé son terrain...

Son unique double, qui se tenait au centre des grosses pierres était largement de meilleure qualité que ceux que Kuma avait pu faire parvenir en haut du pan rocheux. L'obèse se laissa donc complètement dupper à son tour, et crut qu'il s'agissait de l'original.
Il était donc arrivé à la même hauteur que lui, avec 6 clônes tous plus laids les uns que les autres.
[Il reste le 1 avec la tête fondue, le 5 (donc moi^^) le 7 avec une tête énorme, les 8 et 13 avec des problèmes de pigmentation, et les 9 et 11, qui eux sont normaux.]


(Point bleu foncé: Kuma original. Points bleu roi: clônes.
Point blanc: Kitari original. Point vert: clone de Kitari
Les bandes noires reliant trois des 6 menhirs sont les 2 murs de terre préalablement établis par Kitari.)


Il lui fallait un nouveau plan: un plan efficace, simple, et surtout rapide. Il réfléchit...

*J'ignore quelle stratégie il a voulu élaborer en étant dans son cercle, mais je n'aime pas ça. La solution la plus simple, ça serait de tout démolir d'un coup, en faisant en sorte que je m'en tire sans trop de blessures. Et j'ai justement la technique qui correspond à ces deux critères. Le problème, c'est qu'il demande un peu de temps.
Pour l'instant, il ignore encore probablement lequel je suis, donc si tous mes clones lui foncent dessus, ça créera une diversion le temps que je le prépare...*


Sitôt dit... il fit avancer tous les clones vers ce qu'il coryait être son rival, et se décala vers la gauche.



Une fois qu'il fut placé à cet endroit, le mur de pierre le séparait du faux Kitari; il jugea alors judicieux de dissper son henge pour passer directement à la suite.
Quant au vrai Kitari, il était toujours caché derrière son deuxième mur.
Kuma malaxait une fois de plus une grosse dose de chakra. Les calories qu'il avait accumulées lors du gros repas de tout à l'heure entraient en action.
L'énergie accumulée s'enveloppa rapidement autour des muscles, avant de fusionner avec eux.


Coq


*Je dois... devenir balèze...*

Baika... chuchota-t-il énergiquement, avant de doubler de volume et de prendre l'apparence d'une énorme boule. Cette fois-ci, le jutsu était d'un niveau au dessus: son apparence avait complètement changé, et pour le coup, ça n'était pas du Henge...
A peine cette démarche fut-elle achevée qu'il s'orienta droit vers le cercle de menhirs, et commença à rentrer ses membres dans sa combine. Mais au moment précis où sa tête plongea dedans, il crut appercevoir un flash aveuglant...


*Aurais-je des hallucinnations à un moment pareil???*

Mais sans s'attarder davantage sur la question, il utilisa le chakra qui lui restait pour commencer à tourner sur place. Il accumulerait d'abord de la vitesse sans avancer à l'aide d'un chakra adhésif qu'il accionnerait sur le sol, puis il lâcherait tout et partirait droit vers l'édifice de son rival. C'était ainsi que son père lui avait conseillé de faire lors de leur dernier entraînement; son ultime tentative lors de celui-ci lui avait coûté un petit évanouissement de quelques heures. Mais là, ses réserves d'énergie étaient encore pleines à plus des deux tiers, c'était largement assez.
A chaque impulsion énergitique qu'il exerçait sur le sol, sa vitesse allait en augmentant, et il ne bougeait pas d'un poil.
Puis quand il se jugea prêt, il arrêta l'application du chakra adhésif et laissa les forces se compenser...


*Tu as prit soin d'aménager ta partie du terrain comme tu l'entendais, et le pire, c'est que je n'ai même pas une bonne raison de te le reprocher.
Néanmoins, je vais me faire un grand plaisir de broyer tout ça...*


Il était conscient que ses capacités de déplacement seraient réduites après sa technique. Mais selon lui, ça valait le coup, d'autant plus que ses muscles rembourrés de chakra lui assuraient une portection relativement efficace. Il arrêterait de rouler en dissipant son Baika dés que possible après avoir ruiné le cercle, histoire de minimiser le tourni qu'il aurait au final.

Il partit tel une fusée.

_________________

Flood-bannière qui date un peu...

Akimichi Kuma, Chuunin affamé en fuite
~
Missions:
A:0 l B:0 l C:1 l D:2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Lun 29 Oct - 17:58

Kitari n'avait pas tout compris. Il sentait que Kuma n'approchait pas vers son clône, mais il ne le voyait pas, il avait donc inconsciemment utilisé sa grenade aveuglante puis avait porté son bras devant ses yeux pour se protéger du flash. Mais ca n'avait pas suffit pour arreter le gros.
Le Kaguya regarda dans la direction du vrai Kuma. Il n'eut besoin que d'un coup d'oeil pour le repérer. Une grosse boule pleine de graisse et en colère, prête à tout exploser.


Kitari ne réfléchit pas bien longtemps. Il savait que son bouclier osseux était puissant, mais il n'arreterait pas une telle force ! Son seul moyen de résister était de se cacher correctement et utiliser la bonne technique au bon moment... Mais ca nécessitait beaucoup trop d'exactitude, en tout cas, trop pour l'esprit chaotique du genin. Il tenta néanmoins une petite défense.

Le genin se placa donc derrière le menhir de facon à être complètement opposé à Kuma. Ainsi le gros serais ralenti par une pierre, le mur de terre et une autre pierre. Ca laisserait un moment de répis à Kitari... Un court instant ! Le genin se mit donc sur la pointe des pieds. Il joignit ses doigts sous le signe de la chèvre.


-Bouclier Osseux

La peau du genin devint blanchâtre. Entieremment. Il ne laisse que des trous pour respirer, et encore, assez petit pour qu'aucun cailloux et peu de poussière ne puisse passer.
Kitari enchaina ensuite quelques signes. Il s'était éloigné d'environ 1m50 du mur.


-Doton Doryuu

Il créa un mur de terre afin de le protéger le plus possible de l'attaque du gros. Il n'était pas censé connaitre la position de Kitari, il ne devrait donc pas contourner les pierres. Mais cette fois, le genin ne pouvait que se protéger. Néanmoins, si Kuma n'achevait pas le Kaguya après cette technique, Kitari avait plus qu'une chance d'anéantir l'obèse.

Ma défense est prête. Viens voir gros lard. Viens te frotter à moi. Achève moi ou meurt.

Le genin était sur de lui. Un sourire macabre fendit son visage. Dans cette position il était prêt pour une contre-attaque immédiate. Il avait toute les cartes en main, pourvu qu'il résiste à ça...




[Je suis le point blanc derriere mon mur noir, la Grosse Boule, c'est Kuma]
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Kuma
Chuunin d'Iwa
Chuunin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 79
Localisation : Au palais impérial du chocolat
Date d'inscription : 31/03/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
116/116  (116/116)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Mar 30 Oct - 19:36

Kuma n'avait aucune idée d'ou se trouvait Kitari quand il s'était transformé en boulet de canon humain; à l'heure où il commençait à tourner, il pensait que celui-ci était encore en train de s'amuser avec ses clônes. D'ailleurs, comme celui qui était au centre des pierres était lui-même un Bunshin, tous s'étaient vulgairement rentrés dedans, en s'entre-détruisant les uns les autres...
En haut de la falaise, il n'y avait donc plus qu'une énorme boule de bowling qui tournait sur elle même, et un shinobi enfermé dans une carapace blanchâtre qui formait un mur de terre séchée pour mieux encaisser cette dernière.
Or, Kuma partit droit en direction du centre du cercle, pour être sûr de tout saccager en un coup. Sa trajectoire fut donc droite comme un bâton. Kitari, qui avait formé sa défense ultime un tout petit peu en décalage par rapport au mouvement son démolisseur, ne dut pas encaisser directement les dégâts.
Toutefois...





*Nikudan senshaaaaaaa!!!*

C'était allé très vite. En une seconde, tout s'était écroulé dans un fracas épouvantable.
L'énorme ballon était allé suffisemment vite pour ne ralentir que très peu après chaque obstacle qu'il avait rencontré.
Le bruit de la première pierre de son chemin qui se fracassa d'un coup retentit comme un coup de tonerre. Le choc fit s'effondrer par la même occasion le mur de terre qui y était attaché.
Les 4 menhirs lattéraux ne connurent pas le même sort: ils furent juste un peu fissurés, puis expulsés vers le côté, en faisant un bruit pas possible en touchant le sol également.
Quant au dernier menhir, il se retrouva projeté vers l'avant, après quoi il se fit broyer dans le sens de la longueur. Chaque impact était fatal, mais surtout extrêmement bruyant.
Kuma n'avait fait qu'effleurer le mur qu'avait formé son adversaire, mais ce fut assez pour en emporter un morceau avec lui.
Kitari, ayant eu le reflèxe vital en entandant le bulldozer arriver, s'était décalé un tantinet vers la gauche pour que son bras ne se fasse pas toucher. Il s'en était tiré intact.
Mais ce n'était pas le cas du mur, qui déstabilisé par le choc, était en train de s'affondrer sur lui-même!

Quand l'énorme sentit qu'il n'écrasait plus rien et que son voyage à travers le cercle était terminé, il eut pour reflèxe de stopper son baika.


*Si je continue comme ça, je risque de terminer droit dans le fossé!*

Il retrouva donc sa taille normale en un éclair, mais prit dans son élan, il manqua sa réception et se mit à rouler par terre, jusqu'au bord de la falaise. Il commença à tomber, mais il réussit à s'agripper avec ses deux bras. Ses jambes pendaient dans le vide.
Ayant laissé une grande volute de fumée poussièreuse derrière son passage, il ne put appercevoir ce qu'il était advenu du cercle et de ce qu'il se trouvait en son sein. Il avait compris par le biais de son sens du toucher qu'il avait méchamment ammoché les gros cailloux, mais il n'avait pas l'impression d'avoir écrabouillé quoi que ce soit d'humain ou d'osseux. Ca avait juste un peu piqué à un moment, d'ailleurs il se demandait pourquoi...

Toujours était-il qu'il se trouvait en position de faiblesse. Dans le pire des cas, il pourrait se laisser tomber et se ratrapper en durcissant ses jambes grâce à son chakra, mais l'aterissage serait violent.
Dans le meilleur des cas, il aurait assez de temps pour renforcer ses bras de la même manière, et ainsi remonter au sommet.
Quoi qu'il en soit, il aurait besoin de malaxer un peu d'énergie. C'est ce qu'il fit.
Kitari pouvait rappliquer d'un moment à l'autre...


[-8PC pour le Baika, -3 pour le Nikudan sensha. Total: -11]

_________________

Flood-bannière qui date un peu...

Akimichi Kuma, Chuunin affamé en fuite
~
Missions:
A:0 l B:0 l C:1 l D:2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Jeu 1 Nov - 10:43

Le genin resta toujours dans la même position, prêt à bondir dès que le gros stopperais sa course ou s'exposerait aux coups. Le genin avait été formé au combat rapproché. Il savait quand une faille se présentait à lui. Il savait surtout comment y pénétrer pour l'aggrandir encore plus...
La grosse boule détruit tout les menhirs. Il ne s'attendait pas à une telle puissance. C'était vraiment incroyable ... Surement la technique héréditaire du clan d'obèses...


C'est parti !

Kitari n'avait pas attendu que la boule géante s'arrête. Il savait qu'en faisait cela il s'exposait plus qu'un peu si jamais Kuma faisait demi-tour. Mais il risquait le tout pour le tout, et puis, son bouclier était encore là ... Il ne risquait pas grand chose...
Le genin s'arreta à deux mètres de Kuma. Il n'avait pas vraiment envie de le tuer. Mais il savait que s'il laissait le gros voir au dessus de la falaise, il en profiterait pour utiliser son kawarimi. Et il ne fallait pas qu'il fasse ça. Il lui laissa donc une chance de s'en sortir en un seul morceau.


-Bunshin No Jutsu !

4 clones apparurent autour de Kitari. Ils se positionnèrent de façon à faire un demi cercle avec Kuma comme centre et le bord de la falaise comme limite. Les 5 Kitari étaient tous identiques. C'en était presque troublant.
Ils levèrent tous leur bras en même temps. Pas le moindre décalage. Kitari avait vraiment bien travaillé cette technique.


-Je te laisse une chance de te rendre. D'un coup je peux te faire tomber et tu risque d'avoir mal. Très mal. Cependant, tu es un shinobi d'Iwa. Je ne peux pas te casser quoi que ce soit, je n'ai pas vraiment envie d'être suspendu. Reconnais ma supériorité. Ou meurs.

Tous les Kaguya avaient leurs doigts tendus vers Kuma. Deux mots et c'en était fini du gros.

-Si je t'entend prononcer un seul mot ressemblant à une technique, tu tomberas.

Kitari aimait bien ce petit jeu, ce n'était pas dans ses habitudes de se faire des ennemis, mais ce Kuma ... Pas qu'il soit méchant, ni qu'il se croit supérieur ... Mais il avait son caractère. Un caractère que le Kaguya n'aimait pas.

-Allez !
Et puis, pourquoi je le laisserais vivre ? Si il tombait de la falaise pendant un entrainement, ca pourrais être logique ... Mais ces deux étudiants savent... Je dois donc lui laisser la vie sauve... Ou du moins le remmener à l'hopital après l'avoir fait tomber... Oui ...

Le bouclier osseux disparut petit à petit du visage du genin. Tout son corps, sauf l'extrémité de ses doigts, était néanmoins protégé.

Dis le ...

[Je fais pas de plan, je pense que tout le monde a compris =D]
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Kuma
Chuunin d'Iwa
Chuunin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 79
Localisation : Au palais impérial du chocolat
Date d'inscription : 31/03/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
116/116  (116/116)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Sam 3 Nov - 10:29

Bien que toujours accroché, l'énorme était en mauvaise posture. Cinq Kitari se tenaient devant lui, les doigts tendus dans ça direction... Kuma ignorait le principe du teshi sendan, mais le fait d'être pointé de tous les côtés ne lui présageait rien de bon. Il n'aurait jamais dû attendre de broyer le dernier menhir avant d'arrêter son tank à viande: c'était sa soif de démolition qui l'avait conduit jusqu'au bord du ravin.

*Damned! Je me suis mit en situation embarassante juste à cause d'une erreur de calcul! Je ne peux même plus bouger... Si seulement j'avais un peu plus anticipé mon coup!!!

Finalement, il a peut-être raison... il est probablement plus avancé que moi. Je ne suis même pas capable de m'arrêter de tout défoncer sur mon passage même en sachant qu'une falaise de 20 mètres m'attend au bout du chemin. Si je suis dans ce pétrin, ce n'est pas à cause de la malchance, mais parce que mes bases du shinobi sont altérées par mon désir de bourrinage. Kitari, lui, a réfléchi avant d'agir. C'est peut-être ça qui creuse cet écart entre nous...
Mais je ne peux pas me permettre d'abandonner maintenant! Pour Keiko, Kenjin, pour tous ceux qui se trouveront confrontés à lui dans le futur! Je ne peux pas me permettre de laisser un tel fou dangereux traîner dans mon village!*


Néanmoins, même si la motivation était palpable, Kuma n'avait plus de porte de sortie. S'il se laissait tomber, même en activant son Baika pour amortir sa chute, il s'en tirerait avec des séquelles plus ou moins désastreuses. Il ne pouvait pas non plus essayer de broyer le mollet de Kitari en faisant un dernier plongeon pour remonter de la falaise, vu qu'il y avait 5 exemplaires de celui-ci. L'alternative qui lui aurait le mieux correspondu aurait été de faire un effort surhumain pour concentrer un maximum de chakra dans son bras droit et de tout lâcher en frappant violemment le bout du pan auquel il était accroché, de manière à ce que celui-ci s'effondre, entraînant ainsi les 5 Kitari dans sa chute, auquel cas il aurait pu essayer de se ratrapper avec un Kinobori sans craindre les menances du bougre. Mais c'était simplement absurde:
-D'une, il n'avait pas la certitude que le vrai Kitari se trouvait parmi eux.
-De deux, c'était un peu trop imaginatif de sa part. Même s'il avait acquis une force hors du commun durant ses entraînements, il n'avait sûrment pas le punch nécessaire pour détruire le morceau d'une falaise! C'était idiot!!!


*Rahh! Si seulement j'avais acquis le Bubun, ça aurait pu être faisable! Nom d'une quiche, je manque d'entraînement!!!*

Au moins, une chose le réconfortait en partie: il pouvit être sûr que, une fois correctement développée, sa tactique du gros bûcheron pourrait se révéler efficace. C'était malheureusement trop ambitieux de sa part de croire qu'il excellait déjà assez dans ce domaine pour faire la peau à un shinobi, qui malgré le fait qu'il fût moins âgé, était son aîné en termes de Shinobi.

Mais le fait était là: il devait capituler. Du moins, c'était ce qu'aurait voulu la logique
.

Il regarda Kitari droit dans les yeux, puis avant de parler, prit une grande bouffée d'air, ce que Kitari dut probablement prendre comme le glas de la défaite de son épais adversaire.

Avant d'agiter le drapeau blanc, je veux savoir une chose.
Je veux que tu me dises pourquoi tu t'amuses à persécuter des étudiants.
Je veux que tu m'explique pourquoi tu prend tant de plaisir à faire suer les autres en dépliant l'éventail de ta puissance sans qu'ils ne t'aient demandés quoi que ce soit!
Je veux que tu me dises pourquoi tu joues avec les shinobis de TON village de cette manière, pourquoi tu cherches à exploiter des informations sur eux contre leur grés!


Son regard devenait de plus en plus sombre, et sa voix subissait un crecendo monumental.

TU VEUX QUE J'ARRÊTE DE TE CHERCHER DES NOISES? ALORS DIS-MOI POURQUOI T'AS FAIT CHSUER MON EQUIPE, NOM D'UN CHIEN!!!
QU'EST-CE QUE TU CHERCHES A FAIRE EN TE PAVANANT DEVANT EUX??? QU'EST-CE QUE TU CHERCHES A PROUVER????????


Il n'hurlait plus, il rugissait. Toute la colère qu'il n'avait pas pu canaliser en frappant le crâne de Kitari de toutes ses forces, il la redirigeait dans ses paroles. S'il avait tenu à lui faire connaître la douleur et la brutalité des Akimichis, c'était avant tout pour qu'il regrette son comportement et qu'il soit traumatisé à vie, assez pour ne plus recommencer à agir comme il le faisait. Or, le destin avait voulu que ça soit lui qui lutte pour ne pas tomber dans le fossé, et Kitari qui soit en train de le menacer debout devant lui. Sa dernière volonté avant que cette affaire soit close et qu'il reparte avec la défaite au gosier, c'était de connaître la raison pour laquelle son rival s'était permit de bizuter ses coéquipiers, car c'était Le détail que Kuma n'avait pas digéré.

[Je te mp un bidule^^]

_________________

Flood-bannière qui date un peu...

Akimichi Kuma, Chuunin affamé en fuite
~
Missions:
A:0 l B:0 l C:1 l D:2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Sam 3 Nov - 11:09

Kitari eut un large sourire devant les paroles de Kuma. Il ne se sentait même pas humilié, même pas offensé. Il baignait dans un bain de tranquilité. Il ne craignait pas le gros. Il savait sa force démesurée. Mais rien de plus... Il savait aussi qu'il avait actuellement l'avantage. Surtout que son Teshi Sendan était près à être utilisé comme jamais.

-En fait. Je n'ai pas à te répondre. La seule chose que je peux te dire, c'est que si je me montre ainsi face à eux, c'est pour qu'ils apprenent à se mesurer et à réagir correctement face à quelqu'un d'hostile et de bien plus puissant qu'eux. Car les temps ne sont pas à la paix. Ca n'a pas encore touché le village. Mais ca vas venir. A ton avis, pourquoi il y a de plus en plus d'étudiants qui deviennent genin ? Ce n'est pas parceque les enseignants sont plus gentils, mais parceque la guerre est là. Après le massacre de Konoha, ils risquent de se venger. Et si j'en crois ce que j'ai vu, Suna les accompagnera. Alors mieux vaut qu'ils sachent ce qu'il faut faire face à des ennemis beaucoup plus puissants. Moi par exemple. Il faut les entrainer, et pas qu'un peu ! Ils permettront la survie du village plus tard.

Kitari avait tout dit, et mis au courant l'autre genin. Il était le seul genin à avoir participé à l'attaque. Si seulement ces sales Anbus n'étaient pas arrivés ! Il aurait pu anéantir ce Sunaien, cet aveugle !

Le Kaguya gardait un bras tendu, mais il serrait le poing de l'autre. Pour ne pas perdre trop de chakra, il dissipa ses 4 clones. Il se trouvait pile en face de Kuma. A présent, il ne voulait plus vraiment que Kuma lui dise ce qu'il avait ordonné. Il avait bien réagi, il avait gagné du temps. Kitari attendait une simple réponse de Kuma, puis il irait récupérer ses aiguilles, son sac enfoui sous terre et partirait.
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Kuma
Chuunin d'Iwa
Chuunin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 79
Localisation : Au palais impérial du chocolat
Date d'inscription : 31/03/2007

Feuille de personnage
PV:
96/96  (96/96)
PC:
116/116  (116/116)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Lun 5 Nov - 10:12

Un léger flottement... Kuma avait tout écouté dans les moindres détails. Les arguments que Kitari avançait pour se blanchir de ses actions lui paraissaient dérisoires et peu fondés, mais ce n'était pas ce qui le préoccupait. Il n'avait même pas prêté attention à la disparition des quatre clones.
Les mots "Konoha" et "massacre" résonnaient dans sa tête de la même manière que ses précédents hurlements l'avaient fait sur toute la plaine.

Cette nouvelle était tellement énorme qu'il avait du mal à y croire; il n'était pas au courant qu'un pillage du village de la feuille avait eu lieu... un étrange sentiment s'empara progressivement son corps: un mélange tourbillonnant de culpabilité, de sensation d'impuissance et d'insignifiance. Ses muscles se détendirent soudainement; Il baissa la tête, regardant d'une expression vide la roche abrupte droit devant lui. Presque inerte, son corps en était d'autant plus lourd, et ses doigts ne se battaient plus avec le bord de la falaise pour y rester accroché.
Dans un dernier effort, sans relever les yeux, il laissa échapper d'un ton grave, comme s'il se rendait à un enterrement.


T'as gagné.

Ses doigts glissèrent...



[mode "disjoncté" on]




*Rien............
Je ne suis rien...
Mon village natal, ruiné, de la même manière que ce vulgaire tas de menhir.. et moi, ici, du côté des vainqueurs, sans soucis, sans l'ombre d'un doute sur les abominations qui s'enchaînent dans mon dos.
Ais-je quoi que ce soit à me reprocher? Aurais-je pu faire quelque chose? Suis-je inconsciemment en train de devenir membre à part entière de cette organisation sanguinaire que l'on apelle le pays de la roche? Est-ce pour ça que j'ai oublié et négligé la ville qui m'a vu naître?
Konoha a-t-il mérité ce qui lui est arrivé?
Et d'abord, tout ça a-t-il vraiment une importance? Y-a-t-il vraiment le bien d'un côté et le mal de l'autre?

Ces gens qui souffrent... Ma réaction est probablement éxagérée à cause du fait que j'y ai vécu pendant toute mon enfance... c'est triste à dire, mais ça aurait été Kiri, je n'aurais pas réagi de cette manière. Mais dans le fond, est-ce si important? N'ais-je pas le droit de percevoir la souffrance de Konoha en y etant plus sensible que celle de n'importe quel autre patelin?

C'est plus que je ne peux en supporter. Je ne peux pas vivre dans un tel esprit de culpabilité: mon ancien village se fait simplement agresser, et je ne suis même plus capable de bouger davantage; la vie de shinobi n'est peut-être pas faite pour moi, je suis trop sensible... c'est Kitari qui a raison. Si on veux avoir sa place dans ce monde belliqueux, il faut appliquer un régime de terreur dans son propre corps, laisser exploser sa rage quand on l'accumule, faire preuve d'agression envers tous, être autoritaire, n'avoir ni de regrets ni de mauvaise conscience...

Mais comment pourrais-je m'adapter à cette ambiance alors que mon instinct me dit de reparit à Konoha pour lui apporter mon aide? Il m'est impossinle de revenir en arrière, je suis coincé ici... je suis coincé à Iwa, le village que j'ai envie de déserter tant il me fait honte! Ce bandeau me fait honte! Cette mentalité me fait honte! Même si j'essayais de me faire passer pour une machine sans sentiments, je ne serais pas moi-même!, J'aurais toujours un arrière goût de vomi à chaque fois que je prendrais une bouffée d'air de ce foutu pays!!!
Peut-être que si je me donne un grand coup sur la tête, je pourrais modifier ça... dans le meilleur des cas, quand je toucherais le sol, je mourrais. Je préfère ça plutôt que de me lever le matin en me demandant ce que ça aurat pu être si je n'avais jamais quitté le pays du feu.*


En effet, Kuma allait à un enterrement. C'était le sien, ainsi que celui de son idéal de paix, qui manifestement ne prendrait jamais forme.

...Mais alors que son âme s'éclipsait dans les ténèbres, une main la retint...


#Crétin.#

*...Quoi?*

#Tu es un idiot. J'ai peine à croire que tu es mon fils...#

*Papa?? Laisse-moi, je ne veux pas revenir!*

#Tu reviendras que tu le veuilles ou non! Je t'ai donnés la vie, tes vêtements, ta bouffe et tes pillules de combat. La culpabilité que tu me feras subir d'avoir placé tant d'espoir dans un fils qui s'est suicidé à 15 ans sera bien pire que celle que tu auras si tu restes en vie.
De plus, ce n'est pas en enfer que tu auras droit aux yakinikus de ton papa!#


*Mais... je m'en fiche, je serais mort!*

#Non. Ton esprit restera enfouit en chacun de ceux qui te connaissaient. Il les hantera. Au lieu d'ingurgiter de la souffrance, tu la répandra autour de toi. C'est vraiment ce que tu veux?#












*Non.*

Non, ce qu'il voulait, c'était empêcher la souffrance de parcourir le monde. C'est pour ça qu'il avait choisit un chemin pacifique, et c'est égelement pour ça qu'il avait mal pour son village natal à l'heure actuelle. Que ce fut tel village touché ou tel autre, ça n'était pas la question. Il ignorait si les notions de bien et de mal étaient justifiables, mais la seule chose qu'il souhaitait, c'était que tout le monde s'y retrouve. En fin de compte, il n'aurait pas été heureux si Sanosuke ou Shugyoku avaient perdu la vie durant cette offenssive. La seule chose qu'il était en droit de faire, c'était limiter les dégâts au maximum; et pour que cela soit possible, l'instruction directrice lui était donnée par son nindô.

*Je broirais les crânes de tous ceux qui tirent les ficelles de cette guerre barbare! Si c'est le moyen pour que les pillages et les meurtres cessent, alors je me battrais pour le faire. Je me battrais pour cette idée, je mourrais pour elle; Je tiens à mon idéal. Cet espoir d'un monde où la paix reigne en maître partout ne serait jamais enterré tant que des gens seront là pour y songer; et je fais partie de ces gens!!!
Je ne finirais pas la tête applatie contre le bitume comme ma mère!
Et je reboufferais des yakiniku!!!*


[/disjoncté]

A ces pensées, Kuma ouvrit brusquement les yeux. Toute cette succession de pensées n'avait durés q'une demi-seconde, aussi invraisemblable que cela put parraître; C'était comme si le temps s'était arrêté un moment. La voix de son père, c'était bien sûr lui qui l'avait imaginé (on ne se balade pas dans un esprit aussi facilement!). Mais c'était grâce à ça qu'il avait retrouvé sa raison de vivre; comme quoi, un brin de folie intérieure est parfois la bienvenue...



Toujours était-il qu'il était en train de foncer droit vers le sol sec de la plaine. Il était à une dizaine de mètres de la fin de son parcours vertical quand il commença à se réactiver.


*J'ai plus beaucoup de temps!*

Le peu de chakra qu'il avait malaxé dans le doute juste avant s'était quasiment évaporé, il n'en restait plus que quelques traces. Sous l'effet de l'instinct de survie qui refaisait surface, il en fusionna ànouveau. Il n'aurait pas le temps pour faire un Kinobori de dernière minute: l'impact avec le sol était inévitable. La seule alternative était donc de renfocer son corps avant que celui-ci s'explose dans une vague rouge garnie de neurones voltigeants.
En un éclair, tous ses muscles étaient endurcits d'énergie. Ca ne serait probablement pas suffisant pour ne pas s'en tirer sans hématomes, mais ça l'était largement pour lui sauver la vie.

Quand il toucha terre, tout disparut en l'espace d'un dixième de seconde.


[résistance accrue x4, mais on s'en fout puisque t'as gagné^^]

_________________

Flood-bannière qui date un peu...

Akimichi Kuma, Chuunin affamé en fuite
~
Missions:
A:0 l B:0 l C:1 l D:2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Lun 5 Nov - 11:11

-T'as gagné.

Kitari avait affiché un sourire après ces deux mots. Il l'avait vite ravalé lorsqu'il avait vu que Kuma avait laché la falaise. Le genin commençait sa chute. Le Kaguya savait que ce ne serait pas mortel, il était bien trop fort pour ca.

Le Kaguya descendit la falaise, le Kinobori toujours actif.


Tant qu'il est pas mort, ca me va !

Kitari essayait de se rassurer. De jouer les gros durs, même dans sa tête. Mais il savait que si le gros était mort, il serait triste. Une fois arrivé en bas, il posa les doigts sur la tempe de Kuma. Il sentit des pulsations. Il n'était donc pas mort... Une bonne nouvelle en somme...

Le genin ne savait pas du tout comment il allait tirer le gros jusqu'en ville. C'était pas la porte à côté non plus ! Kitari se souvint d'une forêt peu loin. C'était ca. Le trainer simplement était hors de question, le porter releverait du suicide. Kitari fusa donc vers la dîte forêt.

Arrivé là bas, il découpa des branches, longues et solides. Il gardait son Yagani No Mai activé, il n'aurait jamais assez de chakra pour le rentrer. De plus, ça l'aiderait à porter Kuma... Le Kaguya se dépéchait, il courait avec ses branches vers Kuma. Il les déposa autour de lui et tenta de faire un brancard de fortune. Il utilisa sa technique héréditaire pour tenter de solidifier un peu le bois. Mais il savait que ca gaspillerais plus de chakra qu'autre chose... Enfin, au moins le brancard tiendrait un peu plus longtemps...

Kitari attrapa deux bâtons qui dépassaient du lit de bois. Il souleva. Ca lui faisait mal aux bras, mais il s'en contrefichait, ca lui ferais gagner le respect de Kuma... Et une âme en paix. Laisser mourir un shinobi allié revenait à de la traitrise. Et la traitrise, il n'aimait ca, que si ca servait plus qu'un peu Ses intêrets. Et la, il ne voyait rien de bien dans la mort du gros... Rien de bien pour lui.

Il tira le brancard en utilisant toute la force de ses bras et de ses jambes. Il fallait qu'il se dépéche, il ne connaissait pas la durée de vie moyenne des obèses sur des brancards...


[Prochain Post à l'hopital d'Iwa, cet aprem :p]
Revenir en haut Aller en bas
Tawara Kenjin
Genin d'Iwa
Genin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 577
Date d'inscription : 03/09/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
56/56  (56/56)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Dim 11 Nov - 19:36

Un nouvel entraînement s'annoncait pour Kenjin... Suivi bizarrement par son père

"Bon ! Alors Kenjin... Aujourd'hui c'est moi qui t'entraîne, ok ?"

Une mouche passa suivie d'une rafale de vent, Kenjin était adossé à un gros rocher, les yeux dans le vague.

*C'est aujourd'hui que Keiko passe son examen pour devenir genin... J'espère que tout se passe bien...*

Il consenti à regarder son père qui s'énervait

"Tu disais ?"

"Je disais, qu'aujourd'hui, c'est moi qui t'entraîne !"

Kenjin haussa les sourcils

"Aaaah ! C'est pour ça que tu m'accompagne à mon entraînement, hein ?"

Le père de Kenjin ignora sa remarque et lui dit simplement en sortant un kunai :

"Kawarimi..."

Et il lança le kunai... Kenjin, prit par surprise, ne pus pas esquiver et encore moins se substituer... Il se fit donc coupé par le kunai au niveau du bras, mais à peine faisait t'il le signe de la chèvre que d'autres kunais volait vers lui.

*Oh merde !*

Il venait de repérer une branche d'arbre qu'il se fit couper par d'autres kunais

"Kawarimi !"

Il envoya donc tout son chakra mélangé dans la branche d'arbre et disparut dans un "Pouf"

"Très bien, Kenjin ! Je vois que ton senseï t'a bien appris cette technique..."

Il lança d'autres kunais dans l'arbre où Kenjin s'était réfugié

POUF

Kenjin et son père continuèrent à s'entraîner jusqu'a la tombée de la nuit, où ils rentrèrent chez eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyilyiendril Anatsumyiano
Vagabond
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 662
Age : 29
Localisation : Entre ciel et terre
Date d'inscription : 09/12/2006

Feuille de personnage
PV:
12/69  (12/69)
PC:
10/187  (10/187)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Dim 18 Nov - 18:40

[HRP]
=> Combat Akimichi VS Kaguya

A la demande de Kitari, je passe vous distribuer des points, en fonction de la quantité certe, mais surtout de la qualité de vos RP. Bonne continuation à vous deux ;)

Kuma = 6 points à placer où tu le souhaite
Kitari = 5 points à placer où tu le souhaite

Je ne place pas les points, je pense que vous êtes à même de positionner vos points de façon RP par rapport a cette rencontre et à ce que cet évènement a pu vous apporter.
Pour toutes réclamations : MP
[/HRP]

_________________

Design by Atria
Ex-chuunin d'Iwa, le vagabond cherche des ailes ...
Missions => D:7 C:5 B:3 A:1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.root-top.com/topsite/melu/in.php?ID=598
Tawara Kenjin
Genin d'Iwa
Genin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 577
Date d'inscription : 03/09/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
56/56  (56/56)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Dim 20 Jan - 17:43

Kenjin arriva sur son terrain d'entraînement avec des ballons de baudruches encore non gonflés. Il se dirigea, comme à son habitude, vers la cascade, et s'assit au bord de cette dernière.

Le genin resta ainsi 5 bonnes minutes, perdu dans ses pensées. Puis, il sortit de sa rêverie et commença à gonfler ses balons.


*J'ai pas l'air bête avec ça ?*

Le garçon haussa les épaules puis dit pour lui-même :

"Bah ! De toute façon, il n'y à personne."

Il voulut prendre un nouveau ballon à gonfler, mais le sachet était vide... Que cela ne tienne ! Il farfouilla dans sa poche pour en sortir : Un nouveau paquet ! Et il commenca donc à souffler et encore et encore...

Une fois fini, il disposait d'une trentaine de ballons multicolores, faisant un tas jaune, bleu, rouge, vert au bord de la cascade rugissante. Le Tawara se leva et regarda son "oeuvre" avec satisfaction.


"Ouf ! Enfin fini, je n'en voyait même pas le bout ! Bon... La suite maintenant."

Il prit un tas de ballons et les amena dans la forêt pour les disposer à toute sorte d'endroits, d'un haut rocher, au glissant fossé. (oh ! ça rime ^^)

Il revînt vers la cascade et refit un aller-retour avec un nouveau chargement de ballons de baudruches, recommencant à les dispersers dans la forêt. Une fois tout les ballons dans la forêt, Kenjin alla à la lisière de cette dernière et fît le compte :


"Bon, OK ! J'ai une trentaine de ballons à exploser, tous dispersés dans cette forêt et je ne me rappelle pas tous où ils sont cachés... Parfait ! Allons-y !"

Il courut vers la forêt, s'enfoncant dans les bois de la forêt d'Enmore à la rechers des ballons fuyards... Il repéra vite le premier, enfoncé entre deux rochers, il sortit un kunaï et lui fonça dessus, le percant de la pointe de son arme, il entendit un "PAF", mais ne s'en soucia pas le moins du monde, il continua sa lancée...

Cinq à dix minutes plus tard !


Kenjin se recéptionna sur le sol après avoir sauté du haut d'un arbre. La partie la plus interéssante allait débuter... Il continua à courir vers le centre de la forêt.Une fois arrivé dans un chemin dégagé, il s'arrêta de courir puis s'arrêta tout court. Il leva la tête et vit ses dernières cibles : 10 ballons accrochés à des arbres en hauteurs, le Tawara sourit et utilisa la même manière qu'il avait fait pour les accrocher. Il aurait pu envoyer des shurikens, mais ce n'était pas très dur...

"Doton Doryuu !"

Un mur de terre s'éleva sous le genin qui se retrouva soudain beaucoup plus grand... Le premier ballon juste devant la figure. Avec un sourire, il le perça avec son kunaï et continua à faire des Doton pour atteindre les prochains ballons, les créants devant lui pour atteindre rapidement les baudruches restants.

Retourné à la cascade :


Une fois retourné à la cascade, Kenjin avait les poches pleines des ballons de baudruches crevés, il n'alait pas polluer la nature tout de même ! Il s'assit sur un rocher et déposa les restes de ballons dans son sac à dos, prenant en même temps une barre de chocolat.

*Mmh, si Kuma me voyait...*

Il sourit à la pensée de son ami Akimichi et se leva, se dirigeant vers un arbre. Il pointa du doigt son "ami" feuillu et lui déclara :

"Tu va me servir de nouvel entraîneur ! Je vais tester un technique que j'ai lu dans un livre de la bibliothèque : Le Kinobori !"

Il repensa aux instructions du livre poussièreux : Concentrer son chakra dans ses pieds, assez pour adhérer à la surface, mais pas asser pour ne pas adhérer, le secret résidait dans cet exercice. Kenjin avait eu cet entraînement avec le Kage Fukusha, assez pour lier son ombre à la cible, mais moins que pour le Kage Mane.

Il envoya ses deux types de chakras dans ses pieds et posa son pied droit sur le tronc, il envoyait une quantité régulière de chakra dans ses membres pour leurs permettrent de ne pas se déstabiliser. Il posa donc l'autre pied et se ramassa la figure par terre...


"Aïeaïeouille ! Fait chieeer !"

Il se releva et retenta l'exercice, réussissant à faire quelque pas, avant de retomber, sur ses pieds cette fois-ci. Il réussirait à grimper à cet arbre sans utiliser les mains !

Une heure plus tard...

Kenjin tendit la main vers le branche de l'arbre mais... Il glissa soudainement et tomba durement sur le sol.

"J'enrage ! Après une heure je sais toujours pas comment faire cette technique ?"

Il regarda le sommet de l'arbre avec frustration.

*Grrrr ! Et dire que des étudiants connaissent cette technique et pas moi ! Non ! Jamaaaaais !!*

Il courut comme un dément vers l'arbre et gueula comme un fada :

" ^$ù*!;^;:ù,$:^!ù$ù$^:ùù*:*,ù$/'à)(-z'-çà=aç !!!!!!!"*

Il commenca à grimper à l'arbre sans l'aide de ses mains, mais avec ses pieds injectés de chakra. Il continua, continua, continua...

Jusqu'à arriver au sommet de l'arbre... Il s'aggripa à la branche la plus proche et regarda vers le bas.

"Yeah ! Chuis vraiment balèèèze !"

Il lâcha la branche, faisant un salto, histoire de se la péter, puis regarda vers le soleil... Qui était vraiment très bas.

"Ca m'aura pris toute la journée ??? Eh ben..."

Sur ce "Eh ben..." légendaire, il ramassa son sac. Puis, jetant un dernier regard vers son lieu d'entraînement, il se détourna et repartit vers le village caché de la roche.



Edit : Cet entraînement n'est PAS interdit aux joueurs désirants RP avec moi, ils sont les bienvenus au contraire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Mar 22 Jan - 21:08

[+1 en Nin, donc +1 en bonus de chakra, et Kinibori (1)]
Revenir en haut Aller en bas
Keiko Sagaara
Genin d'Iwa
Genin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 26
Date d'inscription : 21/05/2007

Feuille de personnage
PV:
30/30  (30/30)
PC:
86/86  (86/86)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Ven 15 Fév - 16:52

Suite à un petit repas en tête à tête et à une courte sortie en ville les deux genins avaient décidé de se rendre sur le terrain d'entrainement ou ils s'étaient parlé réellement pour la première fois. mais cette fois, hors de question de perdre son temps en bavardage, bien que cela soit agréable. Cette après midi, ce qui était prévu au programme était l'entrainement de Keiko afin d'apprendre le kinobori. D'ailleurs la perspective d'apprendre cette technique avec les conseils de Kenjin amusait légèrement la jeune fille.

Une fois arrivés au poitn d'entraînement Keiko posa son sac sur un rocher avant de faire quelques mouvements afin d'echauffer ses muscles. Une fois cela fait la jeune fille s'approcha d'un arbre pour le contempler de toute sa hauteur. Keiko posa une main sur l'ecorce avant de se tourner vers Kenjin avec un sourire.


" Monsieur le professeur, j'ecoute vos instructions. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tawara Kenjin
Genin d'Iwa
Genin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 577
Date d'inscription : 03/09/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
56/56  (56/56)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Ven 15 Fév - 20:33

Après un pause détente en ville, les deux amoureux se rendirent au terrain d'entraînement de Kenjin, le but étant l'entraînement de Keiko au Kinobori et Kenjin non plus n'allait pas se ménager.

Les deux genins arrivèrent donc dans les terres d'Iwa, sous un soleil tapant. Keiko posa rapidement son attirail tandis que Kenjin s'asseyait et commenca des mouvements d'échauffement sous l'oeil attiré de Kenjin, plus attiré encore quand les mouvements de la genin mettait en valeur les attributs féminin de sa compagne.

Une fois l'échauffement complexe de la jeune fille terminé, Kenjin, sortant son style professeur dit :

"D'accord ! Je vois que tu sais bien échauffer tes muscles, c'est un bonne chose !"

Keiko posa sa main sur l'écorce du même arbre dont Kenjni s'était servi pour son entraînement au Kinobori et, se tournant vers son nouveau professeur demanda :

" Monsieur le professeur, j'ecoute vos instructions. "

Kenjin se leva et en se raclant la gorge d'un air ridiculement sérieux, il commenca ses explications :

"Je pense que tu connais dèja le Kinobori , sinon, sache que c'est une technique ninpo qui permet de s'accrocher à une chose solide, il sert à tenir face à un vent violent ou grimper sur les murs.

C'est sur ce dernier point que tu va t'exercer, cet arbre là."

Il montra le membre de la famille feuillu (le fils ^^) et après un court silence, redémarra ses explications :

"Tu va devoir grimper à cet arbre UNIQUEMENT avec tes pieds !"

Il sourit puis dit d'un air malin la sentence, sévère, mais très efficace pour l'entraînement :

"Tu a assez d'explication ! Hop hop hop ! Au boulot !"

Sans explications supplémentaires, le Tawara s'éloigna vers la cascade avec un sourire d'ange destiné à sa copine.

"Je vais tester la variante du Kinobori ! Le Suimen !"

Et c'est sur ce sourire charmeur que Kenjin commenca son entraînement au Suimen.

Le Tawara concentra son chakra dans ses pieds de même que pour le Kinobori et s'avanca d'un pas confiant sur l'eau.

L'eau se révéla très fraiche...

PLOUF !

Un dur entraînement s'annoncait...


HRP: Voilà ! Débrouille-toi ^^, fais moi un beau post pour l'entraînement comme je pars pour le week-end !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiko Sagaara
Genin d'Iwa
Genin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 26
Date d'inscription : 21/05/2007

Feuille de personnage
PV:
30/30  (30/30)
PC:
86/86  (86/86)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Sam 16 Fév - 18:43

Les premières paroles de Kenjin dites sur un ton de professeur firent eclater Keiko de rire. Mais après tout le rire n'est il pas un des meilleur moyens de decompresser? Rien de tel avant de commencer un entrainement s'annonçant difficile.

" Excuses moi mais... enfin... je ne t'avais encore jamais entendu parler ainsi... Mais ça te va plutot bien en fait! Bon je t'écoute!! "

Keiko offrit un large sourire à Kenjin, reprenant sa concentration alors que celui ci commençait ses explications.

"Tu a assez d'explication ! Hop hop hop ! Au boulot !"

" Bien chef! "

Keiko offrit un sourire à son copain tandis que celui ci s'éloignait vers la cascade.

" Bon courage! "

Après un dernier sourire Keiko se tourna vers son arbre et commença à malaxer son chakra. Lorsque cela fut fait elle irrigua chaque partie de son corps avant de faire redescendre le chakra au niveau de ses hanches. Là elle le sépara en deux parties égales qu'elle envoya dans ses pieds. Elle fit circulerle chakra sous la plante de ses pieds un instant avant de se rapprocher de l'arbre.

* Bien! C'est partit! *

Keiko fit une nouvelle fois circuler le chakra sous la plante de ses pieds avant d'approcher son pied droit du tronc de l'arbre. Elle l'y posa soigneusement et se concentra quelques seconde afin de chercher à ressentir une quelconque sensation. Puis elle se décida à poser le deuxième pied... Et avant qu'elle ai pu dire ouf elle se retrouva par terre.

* Aie, ça va être plus dur que je ne le pensais... Bon je recommence en malaxant un peu plus de chakra... Il faut que j'arrive à obtenir une sorte de glue reliant le chakra de mes pieds à l'arbre. *

La jeune fille malaxa une nouvelle dose de chakra qu'elle envoya de nouveau dans ses deux pieds. C'était partit pour le premier. Cette fois une légère sensation se fit ressentir. Keikoe décida donc de poser le second pied et... 1, 2, 3... POUF! Nouvelle chutte.

* Bien, bien j'ai tenue trois seconde à ce rythme là j'en ai pour la journée. *

Et c'était partie pour une nouvelle dose de chakra! Keiko prit bien le temps de ressentir le fourmillement de celui ci sous ses pieds avant de poser le premier sur l'ecorce dure de l'arbre. Elle se concentra ainsi un moment, ne faisant aucunement attention au fait que la position dans laquelle elle se trouvait était extrêmement stupide. Mais Kenjin était surement trop occupé pour remarquer, du moins elle l'espérait. Lorsque Keiko sentit que son pied adhérait plutôt bien à l'écorce elle tenta le deuxième une fois de plus, sans perdre un gramme de concentration. Elle ferma les yeux et s'aida du balancier de ses bras afin de ne pas perdre l'équilibre. C'était comme si elle se trouvait sur une poutre verticale au milieu de nul part. La jeune fille n'entendait même plus le bruit de la cascade. Le chant de l'oiseau semblant l'encourager du haut d'une branche lui était également devenu lointain. Tout ce que Keiko ressentait en se moment même était le fourmillement de son chakra s'accrochant tant bien que mal à l'ecorce rugueuse de l'arbre. Keiko se concentra ainsi pendant un temps indéterminé avant de rouvrir lentement les yeux. Face à elle les branches de l'arbre semblaient bercées par le doux vent soufflant sur l'aire d'entraînement. Même dans cette position d'équilibre pouvant se rompre à tout moment, Keiko se sentait apaisée. Ainsi elle tenta lentement de monter son premier pied, sentant le chakra se décoler lentement de l'écorce. Il lui sembla perdre l'équilibre une demi seconde mais son pied réussit à atteindre l'ecorce située un pe plus haut sur l'arbre. Cependant ça aurait été trop facile de réussir si vite et Keiko tomba lourdement à terre, sortant de son rêve. Mais cette fois, Keiko avait compris son erreur.

* Je n'ai pas réussit à partager équitablement mon chakra sous la plante de mes pieds. Comme mes orteils sont ceux qui se posent en premier ils doivent recevoir en premier la dose de chakra. Je dois donc faire circuler le flux en fonction de mes pas. *

Keiko se concentra une nouvelle fois afin de malaxer son chakra et de renouveler l'exercice. cette fois il lui sembla ressentir l'adhérence dés les premières secondes. Son deuxième pied se pausa sans trop de difficulté mais elle dû tout de même s'aider de ses bras pour garder l'équilibre. Une nouvelle fois, elle resta ainsi immobile, se concentrant sur la sensation. Puis elle prit une profonde inspiration et ramena lentement ses bras vers elle. Lentement, très lentement. Et elle réussit à garder l'équilibre. Elle décola donc son premier pied de l'écorce afin de faire un pas. Elle le reposa précieusement un peu plus haut sur l'arbre. D'abord les orteils puis un peu plus, jusqu'au talon faisant circuler le chakra avec son mouvement. Puis lorsque le pied fut posé bien à plat elle fit de son mieux afin de répartir le chakra sous toute la plante. Elle crut tout d'abord tomber une nouvelle fois mais grace au reflexe de s'équilibrer avec ses bras elle réussit à se maintenir sur l'arbre. Elle inspira, expira, inspira, expira, se concentra et, lentement, elle ramena de nouveau ses bras vers elle. Un nouveau pas s'annonçait, aussi lent et prudent que le premier. Elle décola lentement son pied resté en retrait de l'ecorce et le reposa un peu plus haut, prenant garde à bien faire circuler le chakra et à l'équilibrer. Mais dans un souffle de vent la jeune fille fut brutalement désiquilibrée. Elle eut le reflexede se retenir à l'abre avec une main dans laquelle elle envoya une dose de chakra mais elle glissa jusqu'au sol. Là elle se releva vivement.

" J'ai compris! Bon sang j'aurais dû y penser plus tôt! "

* C'est un peu comme pour ma technique héréditaire. Je ne dois pas me contenter d'adhérer je dois entrer en contact avec l'abre, avec son coeur, sa sève, son bois. Mon chakra doit se mêler à lui afin que leur symbiose me permette de rester accrocher à l'ecorce et que mon corps puisse s'équilibrer. Je ne dois pas faire confiance qu'à moi même, je dois également faire confiance à l'abre. *

Un peu plus confiante que les fois précédentes Keiko malaxa une nouvelle dose de chakra qu'elle envoya dans ses pieds. Elle prit une longue inspiration avant de poser son premier pied. Là elle se concentra sur le lien devant se créer entre l'arbre et le chakra. Fermant les yeux elle essaya de ressentir la vie à l'intérieur de cet arbre qui commençait à bien la connaître. Les minutes passèrent, elle ne bougea pas, mais son chakra oui. Et peu à peu elle commença à ressentir une sensation semblable à celle qu'elle ressentait avec la terre. Cependant cette fois la sensation était plus fluide mais également plus froide et surtout plus collante, comme de la sève. Confiante, Keiko posa lentement mais surement son deuxième pied sur l'arbre. Peu à peu elle sentit l'arbre et le chakra entrer en harmonie. Elle tenait, et sans l'aide de ses bras. Keiko sourit pour elle même. Elle se concentra un instant afin de ne pas perdre la sensation puis elle fit son premier pas. Elle se sentit un peu valser sur les côtés mais elle réussit à garder l'équilibre. Deuxième pas. Elle posa lentement son pied mais tout d'un coup elle le sentit glisser. Rapidement Keiko concentra son chakra et le répartit de son mieux sous la plante de son pied. Elle fit également légèrement basculer son corps en avant et elle réussit à adhérer. Ouf! Troisième pas. Elle eut du mal à ressentir la sensation au début mais celle ci ne tarda pas à apparaitre. Maintenant au tour du quatrème pas...

[ Je m'arrête là pour ne pas me faire trop réussir ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeru Kyuukutsu
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/01/2008

Feuille de personnage
PV:
0/0  (0/0)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Lun 18 Fév - 13:56

[ P'tite intervention => Keiko : Kinobori lvl 1 ; concernant les points j'attendrai que vous ayez terminé ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tawara Kenjin
Genin d'Iwa
Genin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 577
Date d'inscription : 03/09/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
56/56  (56/56)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Lun 18 Fév - 15:01

Kenjin émergea de l'eau en toussant et en crachotant, il secoua la tête pour dégager les cheveux qui lui privait la vue, puis il nagea vers la rive.

Le Tawara entendit un bruit de chute et, en se retournant, il découvrit que Keiko venait d'échouer son premier essai, comme lui-même. Il se retourna vers la cascade grondante et, chargeant ses pieds de ses deux types de chakra, mit un pied sur l'eau, puis un deuxième. Il réussi à garder l'équilibre une demi-secondes, avant que ses pieds ne s'enfoncent dans l'eau et qu'il perdit l'équilibre, éclaboussant les alentours quand il tomba dans l'eau.

*Arf ! Je suis gêné par les remous provoqués par la cascade. L'entraînement sera plus difficile, mais aussi plus complet !*

Avant de retenter un essai, il enleva son T-shirt qui lui collait à la peau et qui le gênait pour remonter à la surface. Ceci fait, il posa prudemment le pied sur la surface de l'eau, concentrant son chakra vers ses orteils, première partie touchant l'eau et posa son deuxième pied en gardant un flux constant de chakra dans ses pieds.

Il se força à ne penser qu'a son entraînement, pour être sûr de ne pas être déconcentré pendant sa tâche.

Il était assez loin du point d'impact de la cascade pour ne pas reçevoir trop de remous, il fut rassuré par cette pensée et, gardant le flux de son chakra irriguant ses pieds constant, s'avança un peu plus vers la cascade rugissante.

*Allez ! Je dois mettre plsu de chakra ou la vague va arriver, aux orteils, puis continuer avec elle jusqu'à ce qu'elle arrive aux talons et qu'elle continue son chemin derrière moi !*

Les vagues devenant de plus en plus intenses, il mit un peu plus de chakra dans ses orteils, première partie en contact avec la vague et fit reculer son chakra vers son talon en même temps que la vague, allait t-il rater cet essai avec les vagues ou le réussir et commencer à maîtriser le Suimen ?

Un peu des deux en fait...

Le pied du genin passa la vague, mais Kenjin, déséqulibré, battit déséspéremment des bras avant de tomber dans l'eau secoué par ces ^5è'à!& de vagues. Il fallait retravailler l'équilibre.

Il nagea vers la terre ferme, quittant cet océan profond et sombre (><').

chevre

"Allez, Suimen !"

Une couche de poussière fut vaguement repoussée par le chakra de Kenjin qui s'insinuait dans ses pieds et le genin commenca à marcher sur l'eau en direction de la cascade grondante.

Il recommenca l'opération et réussi à garder l'équilibre après le passage de vagues d'intensité croissante, il attendit, impatient de voir combien de temps il pourrait tenir.


Dernière édition par Tawara Kenjin le Mer 20 Fév - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiko Sagaara
Genin d'Iwa
Genin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 26
Date d'inscription : 21/05/2007

Feuille de personnage
PV:
30/30  (30/30)
PC:
86/86  (86/86)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Lun 18 Fév - 18:09

4, 5, 6, 7... Une branche! Keiko s'y accrocha afin d'y grimper et de pouvoir se reposer un instant, fière d'avoir percé le mystère cu kinobori. Elle observa Kenjin près de l'eau visiblement très affairé par le suimen. Elle eut soudain une grande envie de le rejoindre mais avant ça elle voulait tester quelque chose, ou plutôt faire une chose dont elle avait toujours eut envie. La branche n'étant pas trop haute Keiko se laissa tomber sur le sol, aidant sa reception avec ses mains. Une fois de retour sur la terre ferme la jeune fille s'éloigna de l'arbre, afin de laisser un distance d'environ deux mètres entre elle et lui. Là elle concentra son chakra l'envoya dans ses pieds, le fit bien circuler et... elle se mit à courrir vers l'arbre, un grand sourire sur ses lèvres. ELle n'avait pas interêt à rater son coup. Une fois près de l'abre elle pausa son premier pied sur l'ecorce et, sans perdre son élan, le deuxième.De là elle commença à grimper sans s'aider de ses mains afin d'atteindre une fois de plus la nouvelle branche. Avec l'élan l'exercice semblait plus facile. Une fois sur la branche Keiko poussa un grand soupir.

* Ca défoule! *

La jeune fille se laissa enivrer par le chant vigoureux d'un oiseau situé sur une branche supérieur. Elle leva la tête.

" Tricheur, toi tu as des ailes! "

Keiko sourit pour elle même avant de redescendre de sa branche. Puis elle se dirigea vers la cascade ou s'entraînait Kenjin. Elle lui adressa un sourire charmeur.

" J'en ai finit avec l'arbre, si tu veux je te montrerais plus tard! Tu me fais un petite place ici? "

Keiko se placa devant l'eau mais elle s'éloigna de la cascade le plus possible. Pour le moment elle n'avait pas envie de se compliquer la tache avec les remous de l'eau. Keiko s'agenouilla et trempa sa main droite dans l'eau. Elle était bonne, au moins la chutte n'en serait que plus agréable. Car le suimen non plus ne semblait pas être de tout repos.

* On peut dire que le suimen est une variante du kinobori. Seulement au lieu d'adhérer je dois créer un juste équilibre de force entre l'eau et mon chakra. Je suppose que comme pour le kinobori je vais devoir faire circuler le chakra sous la plante de mes pieds. Seulement cette fois je dois m'adapter aux vagues ce qui est donc plus imprévisible que de l'écorce. Le premier pied ne devrait pas poser trop de problème mais le deuxième rencontrera les remous de l'eau causés par le premier... Enfin, c'est sympa de s'entraîner à deux! *

Keiko lança un regard à Kenjin avant de se reconcentrer sur son exercice. Comme pour le kinobori elle concentra une certaine dose de chakra qu'elle divisa en deux pour envoyer sous la plante de ses pieds. jusque là tout allait bien.

* Bien je vais voir ce que ça donne avec juste le premier pied. *

Keiko se concentra un instant sur la sensation du chakra circulant sous la plante de ses pieds. Un fourmillement agréable. Puis, délicatement elle posa son pied droit sur la surface de l'eau. Mais avant qu'elle ait put réaliser quoi que se soit son pied fut violemment rejeté en arrière. Destabilisé Keiko tituba un peu avant de se rétablir.

* Hum, je vois... Je me suis basée sur le kinobori et j'ai mit trop de chakra... *


Keiko sortit un pince d'une de ses poches afin d'attacher ses cheveux mouillés. Puis elle se rapprocha de nouveau de l'eau. Elle concentra une nouvelle dose de chakkra, mais plus petite cette fois. Puis, elle posa son pied sur l'eau une nouvelle fois. Cette fois il ne fut pas repoussé. Cependant il ne lui semblait pas non plus que son pied tienne à la surface de l'eau. Afin de tester Keiko inclina légèrement son corps en avant afin de mettre plus de poid sur son pied. Celui ci commença à couler comme une pierre.

* Ah c'est pas bon! Il me faut plus de chakra! *

Reculant légèrement son corps afin de retirer du poid à sa jambe, Keiko malaxa une dose supplémentaire de chakra qu'elle envoya dans ses deux pieds. Cette fois il lui sembla obtenir plus de stabilité. Confiante, Keiko redonna du poid sur sa jambe. Cette fois elle ne coula pas. Ouf! Prenant une profonde inspiration Keiko posa délicatement son deuxième pied sur l'eau, aux côtés du premier. Un léger tremblement et PLOUF! Keiko sortit rapidement de l'eau afin de retourner sur la terre ferme.

* Qu'est ce qui peut bien clocher? Le dosage me semble bon... C'est surement à cause du mouvement de l'eau. Je dois me concentrer afin de bien faire circuler le chakra et surtout je dois anticiper... *

Keiko malaxa une nouvelle dose de chakra qu'elle envoya dans ses deux pieds. Elle posa son pied droit sur l'eau. Lorsque celui ci s'enfonça légèrement elle rajouta du chakra. Puis elle posa son deuxième pied en essayant d'accorder son pas aux mouvements des vagues. On commence par les orteils, on remonte jusqu'au talon sans oublier d'approvisionner les côtés du pied et on stabilise. Debout sur l'eau Keiko ferma les yeux, se concentra sur la sensation du chakra circulant dans ses pieds. L'eau était fluide et vive. Le bruit de la cascade berçait l'entraînement des deux genins dans un brouhaha continue. Soudain Keiko sentit son pied droit s'enfoncer dans l'eau. Rapidement Keiko renforça le flot continue qui approvisionnait sa jambe. Mais dans un mouvement de panique elle fit bouger l'eau. Keiko fut violemment déstabilisée et son corps tomba en avant. Dans un mouvement de reflexe Keiko mit ses mains en avant et y envoya une dose aléatoire de chakra. Pas assez. Ses mains s'enfoncèrent et bientôt elle pourrait dire bonjour au poisson. La jeune fille doubla la dose de chakra alors que l'eau atteignait déjà le haut de ses poignet. Tout d'un coup ses mains furent violemment rejetées en arrière. Trop de chakra. Mais par chance, la jeune fille parvint à retrouver sa stabilité. Cette fois ce n'était pas passé loin.

Toujours debout sur l'eau, Keiko lança un rapide regard à Kenjin avant de fermer les yeux de nouveau et d'écarter ses bras sur le côtés pour garder l'équilibre. Elle resta ainsi un moment, se concentrant uniquement sur la sensation qui envahissait son corps. Puis Keiko rouvrit les yeux. Il était temps de faire un premier pas. Surtout ne pas oublier d'adapter son chakra aux mouvements de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeru Kyuukutsu
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/01/2008

Feuille de personnage
PV:
0/0  (0/0)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Ven 22 Fév - 12:00

[ Keiko : Suimen lvl 1 , 3 Ninjutsu , 3 PC ]

[ Kenjin : Suimen lvl 1 , 2 Ninjutsu , 2 PC ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tawara Kenjin
Genin d'Iwa
Genin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 577
Date d'inscription : 03/09/2007

Feuille de personnage
PV:
24/24  (24/24)
PC:
56/56  (56/56)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Dim 24 Fév - 20:47

Kenjin vit du coin de l'oiel Keiko descendre de l'arbre qui lui servait d'entraîneur et le rejoindre, apparemment impatiente de commencer l'entraînement au Kinobori.

" J'en ai finit avec l'arbre, si tu veux je te montrerais plus tard! Tu me fais un petite place ici? "

"Bien sûr !"

A sa grande surprise, Kenjin vacillait de moins et moins, jusqu'à tenir debout, fièremment campé sur ses jambes au dessus de l'eau. Keiko, ne réussi pas du premier coup, en effet, son pied fut violemment repoussé et elle tomba dans l'eau avec un bruit d'éclaboussure. Kenjin sourit et se protégea les yeux des quelques goutelettes d'eau qui pourrait le gêner.

Encore une surprise ! Les vagues provoquées par la chute de Keiko furent facilement évitées, Kenjin avait réussi à utiliser le Suimen quasiment inconsciement, ils se dirigea vers le bord de la rivière, s'assit, et regarda l'entraînement de Keiko se dérouler, tandis que le soleil commencait à le faire sécher.

Après plusieurs essais, Keiko réussit à tenir debout et à faire un premier pas, puis un deuxième, ces deux pas furent les premiers d'une longue série. Kenjin, voyant que son "élève" maîtrisait le Suimen, lui lança :

"Je vois que nous avons tout les deux réussi à apprendre le Suimen, très bien, si tu me montrais ton Kinobori ?"

Il sourit, puis se dirigea vers l'arbre qui leur servait d'entraînement au Kinobori, il recommenca à concentrer son chakra dans ses pieds, et commenca à grimper à l'arbre, ile genin se hissa sur une branche et regarda Keiko.

"Viens t'asseoir !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiko Sagaara
Genin d'Iwa
Genin d'Iwa
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 26
Date d'inscription : 21/05/2007

Feuille de personnage
PV:
30/30  (30/30)
PC:
86/86  (86/86)

MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   Mar 26 Fév - 20:01

1, 2, 3, 4 et encore bien d'autres pas suivirent sans que la jeune fille ne tombe à l'eau une seule fois. Un sourire ravie s'afficha sur le visage de Keiko, sourire qui s'élargit lorsqu'elle vit que Kenjin avait réussit lui aussi. Les deux genins finirent par sortirent de l'eau.

"Je vois que nous avons tout les deux réussi à apprendre le Suimen, très bien, si tu me montrais ton Kinobori ?"

Sans que Keiko ait le temps de répondre Kenjin se dirigea vers l'arbre ayant servit d'entraînement au kinobori quelques minutes plus tôt. Il activa sa technique et commença à grimper à l'arbre. Keiko observa sa progression jusqu'à ce qu'il s'arrête sur une branche, un sourire aux lèvres.

"Viens t'asseoir !"

Keiko sourit à son tour avant d'aquiécer.

" J'arrive! "

Sans attendre plus longtemps Keiko se dirigea vers l'arbre avant de malaxer son chakra. Elle donna une légère impulsion sur ses pieds et commença à grimper à son allure habituelle. Elle arriva sans mal au niveau de Kenjin et elle prit place à ses côtés. Elle lui offrit un sourire angélique.

" Verdict? Monsieur le professeur. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pied de la cascade   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pied de la cascade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Gaiden :: Hors trois Villages :: Hors des trois Villages cachés principaux :: Iwa no Kuni :: Terres du pays de la Roche-
Sauter vers: